crabzup

Crabz, n’attendez pas que la marée monte !

Dans les jolies choses que vous trouverez à Cannes, il y aura des crabes, enfin il y aura Crabz. Voyez plutôt notre page spéciale Cannes 2015, on y pose petit à petit toutes les sorties prévues pour le salon. Et bien, voyez, sur la première ligne, on voit Crabz. Mais qu’est-ce que c’est-y donc ? box1Et bien, prenons un petit coup de pitch.

« La marée monte ! Les crabes essaient de se faire une petite place en lieu sur… Mais il n’y a pas assez d’espace pour tout le monde, il va falloir être astucieux et grimper sur les autres pour ne pas retourner à la mer, emporté par les vagues. »

Un jeu de lutte et de survie sauce décapode ? Miaaammm… Ou plutôt un jeu abstrait avec un petit thème crustacéen ? A vous de juger.

Moi je peux vous montrer un peu à quoi ça ressemble et comment ça se joue. Chacun fait son nid comme il se couche et les pierres qui roulent seront bien gardées après tout.

Mais une chose est sûre et je le crie haut et fort, Crabz, est un jeu d’Henri Kermarrec avec Stephane Escapa aux illustrations. Et les illu, elles sont mimi.

 

Mimi cracrabz

Chaque joueur contrôle des crabes de 3 tailles différentes qui tentent de s’accrocher aux rocher sans que les vagues ne les emportent. Le but étant d’être le dernier joueur à pouvoir se déplacer.

A son tour, on doit déplacer un crabe de sa couleur : les petits crabes doivent se déplacer de 3 cases et les moyens de 2 cases, tandis que les gros bougent que d’une case. Bhé oui, comme chacun sait, pas facile de se bouger quand on est un gros crabe.

 

Surtout ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier de crabes ! 

Lorsqu’un crabe se déplace, il respecte les règles suivantes :

  • il va toujours sur un autre crabe (jamais sur une case vide) – c’est son côté affectueux.
  • il ne peut jamais repasser deux fois au même endroit pendant son déplacement – c’est son côté empêcheur de tourner en rond.
  • il ne peut jamais finir sur un crabe plus gros que lui – c’est son côté moraliste.
  • si plusieurs crabes sont empilés, seul le crabe visible en haut de la pile bouge – c’est son côté m’as-tu-vu.

 

Bref, vous bougez un de vos crabes, et c’est au joueur suivant de jouer mais si un déplacement vient à séparer plusieurs groupes de crabes, alors on ne garde en jeu que le groupe qui occupe le plus de cases, les autres sont retirés du plateau. C’est là qu’il faut faire gaffe où on pose ses pinces.

expli-1

 

Et voilà, lorsqu’un joueur ne peut plus bouger de crabe, il perd la partie.

Bref, un petit jeu über facile d’accès (il me fait un peu penser à click & crack), à partir de 8 ans mais sûrement même plus jeune si vos gônes sont des habitués du meeple !

>> La fiche du jeu

Un jeu de Henri Kermarrec
Edité par Blue Orange
Langue et traductions : Anglais, Francais
Date de sortie : 27/02/2015
De 2 à 4 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 20 minutes

 

Laisser un commentaire