Batman : la (re)frappe du monolith

Comme pour notre précédent Just Played sur Newton, ayant été plusieurs à jouer à Batman, on s’est dit qu’on allait essayer de vous proposer plus d’articles à deux voix. Et me voilà ici avec Fouilloux, qui m’a accueilli pour une soirée de bat-jeu en folie.

 

 

Inside Gotham City Chronicles

Umberling – Or donc nous avons joué à Batman: Gotham City Chronicles de Fred Henry. Batman est le successeur de Conan, qui avait été sélectionné à Cannes pour l’As d’Or Expert en 2017 (mais pas lauréat). J’aime plutôt Conan malgré les défauts que je lui trouve : c’est un jeu asymétrique à overlord, un peu à la manière d’un Descent, dans lequel des héros se battent contre un méchant qui manipule ses sbires. Dans le cas de Batman, on a le choix de toute la panoplie de supervilains du corpus. Et pour gérer nos méchants, un système d’allocation d’actions, avec une glissière qui indique le coût des activations. En gros, pour résumer les enjeux, la même unité aura du mal à faire deux tours de suite. Pour les héros, l’allocation d’actions se fait à l’action même (ou à la réaction, puisqu’on pourra relancer des dés, se défendre, etc.). J’y ai joué avec mon compère Fouilloux et deux autres ladres. Eux trois jouaient les gentils, et moi, le Pingouin. Fouilloux, tu avais des attentes, toi ?

 BATMAN-MONOLITH-LIVRET-MISSIONS

Fouilloux – Des attentes ? Je pense que c’est un euphémisme. Pour une raison toute simple : je suis vraiment très très fan de Batman. Je pense que 90% de ma bibliothèque est composé de BD Batman, et encore, j’en ai revendu certaines (faute de place). À part peut-être le Seigneur des Anneaux et Jurassic Park, il y a peu de licences qui m’attirent à ce point. Du coup, oui je l’attendais vraiment beaucoup. 

Avec un peu d’appréhension tout de même : si je n’ai joué qu’une seule partie de Conan, et que je l’avais trouvé sympathique, difficile de passer à côté des torrents de critiques que le jeu a subi à sa sortie. En particulier, celle qui me semblait la plus dommageable, reposait sur l’équilibre des scénarios et la large domination de Conan (le personnage) sur le champ de bataille. Si un seul joueur fait tout, c’est moins amusant pour les autres.

Mais il faut reconnaître que cette appréhension, je l’avais déjà largement calmée : juste avant la campagne participative, j’ai eu l’occasion d’être ambassadeur pour Monolith pour Batman, et j’ai pu faire jouer le jeu de nombreuses fois. J’avais pu constater que, au moins sur le scénario de démonstration, l’équilibre était là et que chacun des personnages avait un rôle à jouer. Néanmoins, sur Conan, le scénario de démo était lui aussi équilibré… C’est donc avec l’espoir que les défauts de Conan aient été corrigés en profondeur que j’attendais cet opus. Toi qui connais mieux Conan justement, quels sont les défauts que tu espérais voir améliorés ?

 

Umberling – Oui j’ai fait mon comptant de parties de Conan. Pas tant que ça tout de même, je dirais une douzaine à tout casser, mais en cette période où beaucoup trop de jeux sortent par semaine, c’est plus qu’honorable. On a pas mal rusé en allant sur Internet pour aller vérifier les équilibrages, justement. En fait, je crois que Conan avait un système solide, mais des objectifs plutôt volatiles (parce que l’univers était violent). Batman, de ce que j’ai pu voir, corrige ça en mettant l’accent sur la résilience des héros. OK, c’est très facile de neutraliser un vilain ou d’endommager un héros. Mais en général, c’est le temps que ça prendra qui intéresse l’objectif de gameplay à long terme.

En tant qu’overlord sur cette première partie, j’ai été très surpris du niveau d’agressivité des héros, qui commencent avec leurs bat-gadgets. À la première activation des héros, j’ai vu ma vie défiler devant mes yeux… et puis j’ai regardé mon propre tableau de bord. Et là, je me suis dit : ils vont bien lutter, en fait. C’est étonnant, mais je crois qu’il y a deux approches “de base” : tactique, groupée, parcimonieuse, où l’on ira éliminer quelques menaces, mais où l’on sera plus vulnérables aux coups pendables de l’overlord, ou une approche plus explosive, visant à éliminer les grosses menaces le plus vite possible, quitte à aller plus lentement ensuite.

 

 

Par contre, je me dis qu’on aurait dû faire un tour de l’iconographie de toutes les forces en présence… En effet j’ai mal pris en compte la cape de Batwoman dans mes calculs savants, et j’ai été surpris par la capacité de Batman de se dépasser. Mais y’avait vraiment une tétrachiée d’icônes, on frisait la surcharge cognitive. Pas facile pour les néophytes qui se seront procuré Batman juste grâce au thème, j’imagine.

Le thème parlons-en d’ailleurs, il me semble vraiment chouettement retranscrit, qu’en dis-tu, le bat-expert ?

Fouilloux – Alors oui, je trouve aussi. D’une part, on peut dire que toute la galerie des personnages les plus connus est complète (allez, disons qu’il manque Talia et Falcone). Mais le jeu va même au-delà. Je dois reconnaître qu’il y a deux-trois personnages dont je n’avais jamais entendu parlé avant le KS. Pourtant, j’en ai lu, des Batman ! En plus de cela, on a quelques “friandises” : Green Arrow, Black Canary, le dinosaure mécanique (si on prend une des extensions) et Batcow qui s’invitent à la fête, c’est quand même assez chouette. Et puis, avec quelques Batmen “emblématiques” (Year 100, le run Miller…), des lieux marquants, des objets pertinents, des sbires spécifiques aux vilains… Tout est fait, je trouve, pour satisfaire le fan.

BATMAN-MONOLITH-FIGURINES

 

Mais bon, toutes ces figurines ne seraient pas suffisantes pour que le thème soit retranscrit. Encore faut-il une mécanique qui le soutienne. Et là aussi, je trouve que l’on y est. Tout d’abord, on aura des héros vraiment différents les uns des autres : si Red Hood canardera de loin à tour de bras, Batman sera plus polyvalent (sans pour autant tout dominer) et Catwoman excellera dans la mobilité et l’élimination sélective des adversaires.

Et c’est là où thématiquement le jeu marche aussi : foncer dans le tas pour castagner à tout va parait une bien mauvaise solution. Au contraire, il faudra souvent ruser, choisir ses adversaires et bien penser à se mettre à l’abri. Les héros sont mobiles, ce qui laisse pas mal de choix tactiques, et utiliser les forces de chacun est important. On aura aussi des scénarios assez variés, notamment avec les forces en présences : dans l’un d’eux, vous ne commandez que les policiers (Gordon, Montoya et Bullock) pour contrer une attaque de vilain.

Bref, sur le fond, c’est quand même une réussite.

BATMAN-MONOLITH-CARTES

 

Umberling – Et puis le jeu n’est pas sorti sans réflexions. Je parlais plus haut de l’ergonomie, disons pour le moins chargée des feuilles de perso (ce qui permet une version bilingue), mais tout le reste est super bien pensé, des espaces où placer les unités d’activation sur le plateau de l’overlord (indiquant immédiatement les limites de ces actions) à la boîte, qui permet de repérer quelle figurine va où en un tournemain grâce à de petites astuces de design, ou encore au plateau et ses différents niveaux de hauteur, hyper bien symbolisés et plutôt lisibles.

En tant que jeu, on l’a vu, Batman s’en tire très bien, mais en tant que produit éditorial, aussi. C’est sans doute là où l’on peut observer l’expérience de Monolith, surtout avec le volume de composants fourni dans un projet KS “AAA”.

Et toi, qu’en dis-tu ? As-tu des réserves sur le produit fini ?

BATMAN-MONOLITH-MATERIEL-CARTES-DES-CUBES-

Fouilloux – Quelques-une quand même, oui. En fait une, surtout : le livret de règles. Monolith a vraiment pris en compte les retours sur Conan, à qui l’on a reproché (à tort ou à raison, je ne les ai pas lues) d’avoir des règles trop floues. Mais peut-être les retours ont-ils été trop pris en compte : les règles de Batman sont d’une précision extrême. Difficile de leur reprocher d’être floues : tout est expliqué avec des illustrations et des logigrammes, et des descriptions très précises et détaillés. Le pendant… c’est qu’elles sont assez désagréable à lire. Excès de zèle ? Entre le livre qui est par conséquent très long, les capacités qui sont organisées par ordre alphabétiques alors que l’on a que leur nom, et les formulations très lourdes, ce n’est vraiment pas évident d’approcher le jeu. Par exemple, la compétence “arts martiaux” qui donne des réussites automatiques supplémentaires au corps à corps, a besoin d’une dizaine de ligne pour être écrite. C’est sûr que c’est précis, mais un poil trop en fait. Et c’est dommage, car ces règles ne sont pas si compliquées que ça.

Les aides de jeux trouvables sur le site de Monolith auraient largement eu leur place dans la boîte, ainsi qu’un résumé des terrains. Mais bon, les ressources sont quand même mises à disposition des joueurs et ça c’est bien.

batwoman


En parlant de fraîcheur, il y a un aspect que l’on a pas abordé : le mode versus. Pour cause, on n’y a pas joué. Mais il est important de le mentionner ici, parce que, pour le coup, il permet quelque chose de sympa : chaque joueur se crée une petite bande avec quelques héros/vilains et des hommes de mains, et on s’affrontera sur différentes missions. J’avoue avoir assez hâte d’y jouer. Enfin, quand j’aurai fait le tour des missions proposées…!

Umberling – Ah, j’espère que tu m’inviteras, parce que j’ai bien envie de remettre le couvert (en héros ou en overlord, peu me chaut, les deux on l’air aussi marrants l’un que l’autre) ! Un petit goût de reviens-y, ce Batman… 

Mais j’aimerais bien voir aussi ce que Monolith a dans ses tiroirs. J’imagine qu’on va avoir le droit à du reprint en veux-tu en voilà (le phénomène se généralise), mais au-delà de ça ? Des jeux un peu différents, un peu plus innovants ? J’aimerais bien voir tous ces moyens mis au service d’un vent un peu frais, plutôt qu’une rethématisation du système (que ce soit celui-ci ou celui de Mythic Battles) dans un autre univers.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

7 Commentaires

  1. Ytrezius il y a 14 jours
    Répondre

    Bonjour! Merci pour ces premières impressions fortes intéressantes! J’avoue cependant avoir du mal à comprendre l’empressement de Monolith à remettre le couvert aussi rapidement sur une saison 2 alors que le jeu est à peine débarqué chez les backers de la saison 1…

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling il y a 13 jours
      Répondre

      Simple : surfer sur le bon buzz de la première saison. Acquérir les gens qui hésitaient à pledger la première fois, et qui seraient convaincus par l’ensemble. Aussi, faire de la trésorerie à moindre coût (campagne moins folle, moins épuisante), mais aussi développement moins long. Bref : que des avantages à le faire 🙂

      • Ytrezius il y a 13 jours
        Répondre

        Vu comme ça en effet…

        • Gibier il y a 13 jours
          Répondre

          Monolith n’a la licence que pour 2 ans aussi

      • Photo du profil de Cormyr
        Cormyr il y a 12 jours
        Répondre

        Pas que cela. En fait il était prévu la saison 2 de Conan d’abord avant de lancer la saison 2 de Batman. Mais d’après mes souvenirs d’un podcast (radio des jeux ?), Fred Henry expliquait qu’une autre boite a acquis la licence Conan pour faire un jeu sur KS cette année. Il ne se voyait pas faire 2 KS Conan la même année. On rajoute une licence Batman à durée limité et besoin de trésorerie, du coup inversion des projets et Batman saison 2 sort à peine la saison 1 livrée.

        Je pense que ça risque plus de leur nuire que de les aider, car si il y a le buzz, y a aussi le fait que tu n’as pas eu le temps de bien explorer ta saison 1. Par exemple, la saison 2 est très axée sur le mode versus que je n’ai pas encore eu le temps d’utiliser. Du coup, je ne suis pas très chaud pour investir de ce côté là.

        Personnellement, j’aurais préféré une saison 2 de Conan avec en prime une Maj des règles et un kit d’upgrade pour coller à celle de Batman. Car les corrections apportées sont un vrai plus et améliorent nettement le jeu.

  2. Laurent il y a 13 jours
    Répondre

    Merci pour le retour !

    Pas tout à fait d’accord sur le « vent frais » par contre, peaufiner un système qui fonctionne et en proposer des thèmes différents c’est top, Conan ne m’intéresse pas du tout content d’avoir autre chose, tout comme j’espère un mythic battle Égypte !!

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling il y a 5 jours
      Répondre

      Perso, j’ai envie de voir autre chose, mais j’imagine que ce sont les goûts et les couleurs 🙂

  3. Photo du profil de calabrovarijo
    calabrovarijo il y a 1 jour
    Répondre

    Cormyr a déclaré
    Pas que cela. En fait il était prévu la saison 2 de Conan d’abord avant de lancer la saison 2 de Batman. Mais d’après mes souvenirs d’un podcast (radio des jeux ?), Fred Henry expliquait qu’une autre boite a acquis la licence Conan pour faire un jeu sur KS cette année. Il ne se voyait pas faire 2 KS Conan la même année. On rajoute une licence Batman à durée limité et besoin de trésorerie, du coup inversion des projets et Batman saison 2 sort à peine la saison 1 livrée.

    Je pense que ça risque plus de leur nuire que de les aider, car si il y a le buzz, y a aussi le fait que tu n’as pas eu le temps de bien explorer ta saison 1. Par exemple, la saison 2 est très axée sur le mode versus que je n’ai pas encore eu le temps d’utiliser. Du coup, je ne suis pas très chaud pour investir de ce côté là FileZilla UC Browser Rufus.

    Personnellement, j’aurais préféré une saison 2 de Conan avec en prime une Maj des règles et un kit d’upgrade pour coller à celle de Batman. Car les corrections apportées sont un vrai plus et améliorent nettement le jeu.  

    imagine que ce sont les goûts et les couleurs 

Laisser un commentaire