Un trèfle. Un carton. So Clover !

Qui aurait cru que 2021 avait encore autant de jolis jeux d’associations de mots à revendre ? Après Codenames, Décrypto, Fiesta de los Muertos, ou bien sûr Just One, avouez, on pensait que les jeux de mots avaient dit leur dernier (mot).
Pourtant,
Mot Malin est venu remettre toutes nos certitudes en question en début d’année et ce nouveau coopératif de Repos Prod, So Clover, devrait bientôt faire parler de lui et en bien !

 

 

François Romain, un nouvel auteur qui vous veut du bien.

C’est une boite format Just One qui vous attend avec un gros trèfle (clover, clever, jeu de mots, eh oui, jusque dans le titre !). Pourquoi un trèfle, me demanderez-vous, et à raison ? Car c’est la forme choisie pour nos tablettes (nos plateaux effaçables). Hein hein, il y a … non, pas de thématique. Ce n’est pas grave, d’ailleurs ! Ce n’est pas le maigre succès de Trapwords qui aidera les jeux de mots à s’assortir d’une thématique (même s’il faut reconnaître que Decrypto avait fait une chouette proposition en la matière).
Dans
So Clover, on s’amuse, on se creuse les neurones, on discute, on souffle, on écrit, on efface, on fait preuve de déduction, on procède par élimination, on ne voit pas et soudain, on voit. On s’entend dire « c’est absurde, m’enfin pourquoi tu as mis ce mot ? Parce que tu n’avais pas mieux ? Mais c’est jamais une bonne raison, ça ! » mais le plus souvent, on ne sait pas par quel miracle, on tombe juste. Magie. Encore un, just un !

Vous allez donc avoir une tablette en forme de trèfle. Avec ceci, quatre cartes mots, placées aléatoirement sur la dite tablette :

Attention les autres joueurs ne doivent pas voir vos cartes. 

C’est secret.
Pour le moment.

Lis mes ratures

Dans cette première phase, tout le monde se creuse la cervelle en même temps, chacun penché sur sa tablette bien gentiment. Un petit côté presque scolaire, qui au départ me semblait un peu trop sage pour un jeu de ce type. Sauf que. So Clover offre une deuxième phase beaucoup plus ouverte et collaborative, qui compense très bien ce moment un peu retranché. Au final, les deux phases se répondent et se complètent parfaitement. 

En général, au début, quand on découvre nos mots, et qu’on nous explique qu’il va falloir trouver un mot pour les associer alors qu’ils n’ont parfois rrrrrriiiiiiiieeeen à voir entre eux, on se dit que c’est impossible. On peut même coaguler du cerveau un instant. Ce fut mon cas. Car oui, vous pourrez avoir par exemple, « poire » et « escalade » côte à côte, ce qui signifie qu’il vous faut trouver un mot indice, qui à lui seul, pourra permettre à vos petits camarades de retrouver à la fois le mot « poire » et « escalade » (et ils feront ça parmi 20 mots).

Vous avez déjà eu sur ce genre d’exercices à faire. Trouver le point commun, labourer le champ sémantique, remonter le fil de la pensée jusqu’à dénicher par déduction ou sérendipité, le mot parfait. Faites-vous confiance. Alors pour notre duo « poire » et « escalade » ? Dites-moi ce que vous auriez mis, en commentaire. Je suis curieuse ! Un conseil, il ne faut pas chercher trop loin : en général, le premier mot qui pope dans votre esprit est le bon, même si ça semble impossible à retrouver ensuite. Vos camarades vous surprendront. C’est là un des points forts du jeu.  

Vous allez ainsi devoir écrire quatre mots, qui relient chacun deux mots clefs. Maison + pompier peuvent donner caserne. Mouton et vêtement peuvent donner laine. Vous pouvez même écrire des noms propres, des mots composés, des onomatopées, le jeu est assez ouvert d’esprit, ce qui est bien agréable. Chacun a écrit ses quatre mots ? On va pouvoir passer à l’autre phase du jeu. Celle où on joue ensemble. On retire les cartes de la tablette… 

Sur la même longueur d’onde

Vous devinez la suite. On va regarder une première tablette. La mienne, par exemple. Mes quatre mots sont écrits, mais les cartes sont désormais éparpillées à côté (et pour corser le jeu, on en a ajouté une qui n’a rien à voir au milieu, ben voyons !). Mes camarades doivent les repositionner comme elles étaient sur ma tablette en intuitant mes associations d’idée. Bien sûr, à ce moment, pour moi, c’est motus et bouche cousue.

Les autres se concentrent et se concertent pour trouver ensemble les duos de mots que j’avais. Ils prennent les cartes, les lisent à voix haute, et là déjà, certaines options peuvent sauter au visage. Certains raisonnements sont si farfelus, ou si bien trouvés, que je me bidonne intérieurement. Je bous en les voyant placer des cartes mal orientées. Ils les tournent : soulagement. Ça débat, ça visualise, ça change d’optique et ça argumente encore. Rollercoaster d’émotions de mon côté, mais eux, ils ne voient que dalle : moi, c’est toujours poker face. La réflexion se veut collective mais si ça bloque trop, un joueur tranche (dans ce cas, le joueur à ma gauche). 

 


Ça y est, mes camarades ont décidé ? Je vérifie ! Si tout est bien placé, c’est parfait, on gagne tous ensemble 6 points (un point par mot, et un bonus de deux pour y être arrivé du premier coup, quels génies je vous jure). Une erreur (ou plusieurs) ? Alors je retire la (ou les) carte(s) concernée(s) et la(les) repose sur la table. Une dernière tentative est offerte. Selon ce que parviennent à faire mes camarades, la belle équipe marquera entre 0 et 4 points. Deux chances, pas trois. Et un bonus si la première tentative est 100% réussie. Autrement dit, le système de scoring, bien que secondaire sur ce genre de jeux, sait rester compréhensible tout en nous poussant à l’excellence. 

So Clover a la force d’être à la fois introspectif (on plonge en soi pour trouver nos associations) et tourné vers les autres (on se met dans la tête de l’autre pour comprendre ses indices, et on débat avec les autres pour viser juste). Cet aller-retour est aussi exigeant que plaisant. Le tout avec des règles simples. Quand je dis simples, ça n’a l’air de rien mais c’est un tour de force. (Comme disait mon vieil ami Léo de Vinci, la simplicité est la sophistication suprême). Ces règles sont lues et approuvées par belle-maman (et ça, c’est le test ultime). On s’y jette, et on s’amuse dès la minute un. Pas besoin d’un tour juste pour comprendre à la Codenames, ou d’être un cryptanalyste niveau Turing à la Décrypto. (So Clover n’aurait sans doute pas trouvé son chemin si facilement sans ces aïeux brillants qui ont débroussaillé le terrain avant lui). 

 

Vous y êtes presque !

 

Mot Malin ou So Clover ?

Ces deux titres sont très proches, par leur format, leur proposition ludique, leur qualité et leur année de sortie : la question se pose. Dans ces deux coopératifs, on pèse nos mots (qui seront à la croisée de deux idées), et on espère que les autres feront les bonnes déductions. Mot Malin est petit mais a tout d’un grand (Test). So Clover montre sans doute une première marche un chouïa plus haute, mais recèle une profondeur d’expérience plus riche : on discute plus avec les autres, on est vraiment dans le collectif, pas uniquement centré sur ses mots.

Dans l’un, le sablier mettra une pression parfois difficile, dans l’autre on prendra le temps de la réflexion quitte à se montrer plus sérieux. L’un est nerveux, un peu zapping (on ne prend pas tellement le temps de commenter les bons coups ou de débattre d’une association), l’autre est plus posé, plus dans l’échange et le débat d’idées.  

Une chose est sûre, d’ici la fin de l’année, chacun décidera s’il est plutôt team #motmalin ou team #soclover. En tout cas, si vous êtes fans de jeux de mots et d’association d’idées, réjouissez-vous, car 2021 vous gâte.  

 

   

10 Commentaires

  1. Doc.Fusion 01/06/2021
    Répondre

    Poire et Escalade : Saint-Bernard bien sûr !

    • Shanouillette 01/06/2021
      Répondre

      Mais oui bien sûr ! … euh wait what?

      • Doc.Fusion 02/06/2021
        Répondre

        Bah le Saint-Bernard a de l’eau de vie de poire pour les gens qui font de l’escalade, non ? 😀

  2. Gilbert 02/07/2021
    Répondre

    Poire Escalade = Mousqueton (le mousqueton poire évidemment !)

     

  3. Jawa 26/07/2021
    Répondre

    Poire et escalade ? Cueillette !

  4. atom 26/07/2021
    Répondre

    On l’a acheté pour aller dans ma famille et il a eu son petit succés. un vrai coup de coeur pour nous, en plus les enfants aiment beaucoup.

Laisser un commentaire