Tabannusi les batisseurs d’Ur : Dur Dur !

Tabannusi les Bâtisseurs d’Ur est une création de David Spada et Daniele Tascini édité chez Board and Dice. Sorti pour Essen en 2021, il arrive en français chez nous en ce moment. On en avait d’ailleurs parlé dans notre news sur les sélectionnés du Diamant d’or.

 

 

Nous sommes dans l’ancienne Mésopotamie, dans le port de la ville d’Ur. Les joueurs et les joueuses vont travailler pour construire la ville et agrandir les quartiers. Le joueur qui aura le plus de points de victoire remporte la partie, classiquement. Avec Tabannusi nous sommes à la fois dans un jeu de placement, mais aussi de dés. Nous avons cinq zones d’action, les quartiers où l’on va édifier nos constructions, mais aussi le quartier de la Ziggourat ainsi que le port.

À son tour, un joueur décide de prendre un dé présent dans un quartier et réalise les actions du quartier. Attention, la valeur du dé est importante puisqu’elle implique le quartier où vous allez jouer au prochain tour. Formulé autrement, si vous prenez un trois vous irez jouer dans le quartier trois (vous y placez votre pion architecte pour vous en souvenir).

 

 

Une des actions vous permet de placer une tuile projet dans un quartier, cela veut dire que vous avez des velléités de construction (s’il y a un bonus inscrit dessous vous le gagnez immédiatement). Vous pourrez éventuellement le construire plus tard… Mais un autre joueur peut aussi placer un plan et vous damer le pion ! Enfin pas tout à fait, car nous sommes dans une relation symbiotique, pour construire il vous faudra des ressources et cela vous coûte plutôt cher… Sauf que si un ou plusieurs joueurs ont placé des tuiles projets, alors le coût est réduit ; en revanche ils vont pouvoir monter sur une piste de maîtrise.

 

 

C’est une des idées sympathiques du titre car les pistes de maîtrises sont liées aux scorings, qui auront lieu cinq fois dans la partie. Quand on réalisera le décompte de ce quartier, vous allez marquer des points en fonction des bâtiments que vous aurez construits, mais aussi selon votre avancée sur la piste correspondante. Par conséquent, un peu comme dans Hansa Teutonica, si on vous déloge, cela peut au final vous arranger. Enfin, disons que cela fait les affaires de tout le monde. 😉

J’ai oublié de vous préciser que les ressources que nous devons dépenser sont les dés de couleurs. Au moment où un quartier est vidé de son dernier dé, un décompte aura lieu. Par conséquent, ce sont les joueurs qui décident des décomptes qui pourraient intervenir. 

 

 

Le quartier du port permet aussi de marquer des points de victoire au moment des décomptes, mais donne aussi des bonus passifs, par exemple quand vous réalisez telle ou telle action.
Avec les tuiles jardins, vous pouvez agrandir les bâtiments afin de marquer plus de points, mais cela profitera à tous les quartiers adjacents.  
Au bout des cinq décomptes, on en réalise un dernier et on sacre le vainqueur.

Tabannusi est un Eurogame poids « lourd », la règle fait près de 40 pages (en comptant les pages pour le mode solo). Si le thème est assez anecdotique (a priori) et le jeu abstrait, vous avez tout de même une interaction qui semble plutôt intéressante, où vous devez optimiser vos actions en surveillant les quartiers qui se vident.

Tabannusi sort en ce moment en boutique à un prix boutique de 50€. On en reparlera dès que l’on aura pu y jouer.

LUDOVOX est un site indépendant !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :

Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :

acheter tabannusi : builders of ur sur magicbazaracheter tabannusi : builders of ur sur philibertacheter tabannusi : builders of ur sur espritjeu

Laisser un commentaire