Stroganov, Andreas Steding vous emmène en Sibérie

Quand Andreas Steding (Hansa Teutonica, Firenze, Gùgōng …) prépare son retour, forcément ça ne passe pas inaperçu. D’autant que Stroganov, puisque c’est le nom de l’Eurogame en question, sera proposé en français, et le tout illustré par l’inspiré Maciej Janik (Detective, Prêt-à-Porter…). 

Nous nous retrouvons au XVIe siècle. La Russie a commencé à s’étendre vers l’est pour exploiter les vastes étendues de la Sibérie. Cette phase de l’histoire est étroitement associée au nom des « Stroganov », une famille de commerçants, d’industriels, de propriétaires fonciers, et d’hommes d’État russes qui bâtit sa fortune sur le commerce du sel et des fourrures. D’ailleurs, une vieille expression russe dirait : « Plus riche qu’un Stroganov, tu meurs ! ». Dans le jeu éponyme, les joueurs tentent de collecter les meilleures fourrures pour gagner en richesse et en renommée tout en se déplaçant à travers l’immensité qu’est la Sibérie.

 


Stroganov plus en détail 

Chacune des quatre manches du jeu symbolise une année. Chaque année étant constituée de quatre tours représentant les saisons. Le texte officiel nous dit : “Vous chasserez des animaux pour leur fourrure, rendrez visite à des villages et des yourtes, fonderez des avant-postes, satisferez aux souhaits du Tsar et vivrez des aventures dignes d’être contées. Durant l’hiver, vous rentrerez chez vous, sur la tuile de départ. Vous recevrez vos revenus, mettrez vos histoires en chanson et ferez peau neuve pour l’année suivante. À la fin de la 4ème année, un décompte des scores aura lieu et le joueur qui aura le plus de points de victoire (PV) l’emportera.”

À votre tour, vous devez déplacer votre Meeple d’une ou deux tuiles Contrées, ce qui amène votre Cosaque plus loin dans la Sibérie (il vous est d’ailleurs possible d’aller plus loin en payant des chevaux). Puis, vous effectuez une action de base parmi les cinq possibles, à savoir prendre une pièce ou quatre chevaux dans la réserve générale, vous déplacez encore un peu, prendre une fourrure sur la tuile où vous vous trouvez (avec possibilité de dépenser des chevaux pour aller récupérer des fourrures plus intéressantes ou de payer avec une pièce pour chasser). Dernière option : faire du commerce, ce qui signifie défausser de la fourrure pour bénéficier d’un bonus parmi plusieurs, tels que prendre trois chevaux, une pièce, vous déplacer… 

Petit tour dans la yourte 

Après cette action dite basique, vous pourrez effectuer une action principale gratuitement, voire même une seconde si vous pouvez la payer (en fourrure). Là d’autres possibilités, plus puissantes, s’offrent à vous, comme aller dans un village pour bénéficier des bonus présents : augmenter de manière permanente vos chevaux, récupérer une fourrure, ou encore avancer sur la piste des Trophées et récupérer le bonus correspondant à la position de votre pion sur la piste (comme gagner un point de victoire…). 

Il vous est également possible d’utiliser une tuile Yourte (en quantité limitée), qui a l’avantage d’octroyer un point d’Histoire. Ces points-là vous permettent, durant l’Hiver à venir, d’acquérir une tuile Chanson. Ces tuiles peuvent par exemple donner le droit d’empocher des points de victoire tout en se déplaçant gratuitement (une fois, faut pas rêver). 

Dans les autres actions avancées, vous pourrez aussi prendre une carte Tsar, riche en petits coups de boost (un déplacement supplémentaire, une pièce, des points d’histoire, etc) en plus de points de victoire finaux.  

Avant-poste, le poste-clef

Dernière option : Prendre un avant-poste dans votre réserve personnelle (on en a tous un au départ) et le placer sur le plateau, sur l’emplacement le plus à gauche disponible dans la région où se trouve votre Cosaque. C’est intéressant car les actions avancées ne peuvent être effectuées que dans la région où se trouve votre Cosaque ou dans une région où vous avez construit un avant-poste. Par ailleurs, ceux-ci ont le bon goût de rapporter des PV de manière exponentielle.  

En effet, en fin de partie, quand le décompte aura lieu, on ajoutera aux points des avant-postes ceux acquis durant la partie, et tous les autres : pièces, trophées, chevaux et fourrure, etc. Le joueur avec le plus de PV gagne la partie et peut aller chanter sa gloire dans les plaines de Sibérie.

Si vous souhaitez ajouter de la variété à vos parties de Stroganov, utilisez la face « b » des plateaux de joueur lors de la mise en place. Le jeu propose aussi un mode solo où vous devrez essayer de battre Ivan, un redoutable trappeur qui connaît la Sibérie comme sa poche. 

L’expansion, sujet polémique

À noter que le jeu a donné lieu à une polémique sur BGG à cause de sa thématique historique accusée d’adopter le point de vue des gagnants dans ce contexte expansionniste. Une longue et intéressante lecture si le sujet vous intéresse, où les créateurs ont pris la parole. Il est à noter que le livret de règles met désormais à disposition un encart sur les effets délétères de la politique expansionniste russe et propose des ressources sur les peuples indigènes de Sibérie.  

Le jeu devrait arriver en France du côté de Abi Games (abigames.fr) d’ici le mois de novembre si le fret maritime le veut bien. 

 

 

   

3 Commentaires

  1. Tihro 06/08/2021
    Répondre

    J’ai écouté le podcast de shut up and sit down où ils en parlent. Non seulement le thème les met mal à l’aise, mais aussi, ils n’ont pas du tout aimé le jeu. Ils lui préfère le nouveau Anno (dont ils parlent dans le même épisode).

    • Shanouillette 06/08/2021
      Répondre

      Anno jouit d’une belle aura en effet !

    • TheGoodTheBadAndTheMeeple 09/08/2021
      Répondre

      J’avoue m’etre franchement penche sur le jeu, et si le theme ne me derange pas outre mesure, je n’ai rien trouve de fou dans cet opus de Andreas Stedding. Comme une myriade d’autres jeux, il faut le tester pour s’en convaincre, ce que je ferai quand il sortira.

Laisser un commentaire