S.O.S. Tortues, le jeu approuvé par Samy sur Ulule

Vous le savez peut-être, les tortues de mer doivent faire face à une multitude de grosses galères avant de pouvoir dire qu’elles ont 150 balais et qu’elles sont toujours au top. Par exemple, le bébé tortue, quand il nait sur nos jolies plages, il est émoustillé par toutes les lumières des activités humaines à tel point qu’il est désorienté et ne trouve plus la mer. D’ailleurs, avant ça, les mamans n’arrivent même plus à pondre tellement le sable est dur à force que les 4×4 passent et repassent (parce que c’est drôle d’aller à tout berzingue sur les dunes) – sans parler des projets immobiliers qui retournent tous les sites de pontes. Un vrai cauchemar pour une femme enceinte. Imaginez que vous cherchiez une maternité au milieu d’un centre commercial en construction. Et je vous évoque même pas le braconnage (à cause des velléitaires qui croient en les vertus aphrodisiaques des oeufs de tortue), des filets de pêche qui noient, ou des sacs en plastique qui étouffent. Nos braves tortues en bavent, une vraie torture.

 

 

« À l’origine, il y a un jeu et un thème fort… Mais pour que le message passe, il faut des informations réelles et vérifiées, et c’est là qu’intervient le Musée Océanographique de Monaco. »Voilà comment est né ce projet, S.O.S. Tortues, dans l’esprit de Cédric Duwelz. Vous connaissez peut-être ce petit nom, puisqu’il présentait un proto Sur le bout de la langue au dernier PEL. Aux illustrations, on retrouve Olivier Fagnère qu’on avait vu notamment sur Trolland, Korrigans, ou Zig Zag (du même éditeur que SOS Tortues d’ailleurs, Elements).

Chaque joueur incarne un citoyen de la mer en charge de veiller sur une espèce de tortue marine. Pour gagner, il faudra protéger l’espèce de tortue marine dont on a la responsabilité et être le joueur à posséder le plus d’individus de son espèce lorsque la pioche est finie. Les pêcheurs, le braconnage, la pollution, elles vont en voir de toutes les couleurs. Heureusement pour elles, il y a aussi des plages protégées, des cliniques spécialisées et des gens responsables en ce bas monde.

Et parce qu’il faut être cohérent dans les actes, le jeu est également éco-conçu nous dit-on. « Pour un jeu sur la sauvegarde de la planète, impossible pour nous de faire fabriquer en Chine ! Nous voulons donc privilégier une fabrication européenne éco-responsable ».

Pour en savoir plus sur le gameplay, rendez-vous sur la fiche de jeu, et pour en savoir plus sur le projet et donner son denier à la bonne cause, allez donc faire un tour sur la page Ulule. Samy vous remercie.

 

 

Le jeu est prévu pour une livraison en Janvier 2016 pour les souscripteurs. Il sortira sûrement pour Cannes 2016 pour le grand public.
 
 
Un jeu de Cédric Duwelz
Illustré par Olivier Fagnère
Edité par Elements Editions

Langue et traductions : Français
De 2 à 5 joueurs
A partir de 6 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

   

Laisser un commentaire