BanniereGODZArticleok

Red Glove : des news de Super Fantasy & ze Preview of Godz !

Vous le savez peut-être, nous avons beaucoup aimé Super fantasy moi et mon zom. La preuve (article publié au moment de la sortie du jeu l'an dernier sur JDJ et désormais lisible aussi sur Ludovox).

Si ça sent pas la passion à plein nez ça ! On est bien contents d'avoir aidé à faire découvrir cette petite perle, et bien contents de vous annoncer…

Une traduction (peut-être) et un stand-alone (pour sûr) de Super Fantasy !

Bon. Parlons un peu de cet excellent jeu de hack'n slash qui sera présent à la GenCon et à Essen et dont on attend toujours qu'un éditeur français se décide à le traduire (mais apparemment, il y aurait anguille sous roche de ce point de vue là et ça devrait se conclure sur Essen, et au pire en attendant, vous pouvez trouver la traduction du jeu sur le site des souterrainsoubliés… un site qui se spécialise dans les jeux de plateau sur le thème de l'exploration de donjons ! Oui quelle bonne idée !). 

Du coup, ce que je voulais vous dire, l'autre bonne nouvelle au sujet de Super Fantasy, c'est que Red Glove, l'éditeur italien, continue de travailler sur l'univers Ugly Snouts et nous concocte actuellement un autre jeu, nommé "Super Fantasy : la Nuit des Morts-Vivants" qui est un stand alone avec un thème sorti d'outre-tombe proposant de nouvelles missions, de nouveaux héros, de nouveaux ennemis et un système différent pour la gestion des caractéristiques des monstres, plus quelques nouveautés liées à la façon d'obtenir des objets magiques. Oulala ça en fait de très longues phrases, j'espère que vous êtes pas mort d'asphyxie.

Les héros de cette boite pourront être joués dans la version Super Fantasy que nous connaissons bien, ce qui permettra de faire un joli cross-over. Et il y aura possibilité de télécharger des missions en ligne ! Pour l'instant, nous n'avons pas encore de visuels de tout ça car ils taffent encore dessus, mais pas de doute, on en reparlera !!

Et un nouveau jeu : Godz !

En tout cas, quand je vous dis qu'ils travaillent sur l'univers Ugly Snouts, c'est pas une façon de parler ! Et oui, parce qu'ils vont aussi sortir un autre titre, nommé Godz qui sera un jeu tout à fait différent, inspiré de jeux vidéo de type god game ( "Populous", "Black & White"). Oui vous allez pouvoir incarner un dieu vivant. Je sais je sais, vous préféreriez un jeu qui ne vous rappelle pas votre quotidien. Mais regardons tout de même si vous le voulez bien.

Godz se situe donc dans le même univers délire que Super fantasy avec aux pinceaux, le même illustrateur (Guido Favaro), mais propose un gameplay totalement différent puisqu'il s'agit d'un jeu de stratégie non coopératif qui s'adresse à des joueurs expérimentés.

Laissons la parole au pitch

Un nouveau monde est sur le point d'advenir.

"Une horde de GodZ (DieuX) se battent pour être la divinité la plus puissante du panthéon… Allez-vous jouer le rôle de Tud, Dieu de la montagne, de boue et des Ugly Snouts ("mueaux laids") ? Ou allez-vous habiter dans le fond de l'océan avec Glu, Dieu de la mer, du poisson frit et des Octoguys ? Quel que soit le dieu que vous allez incarner, vous poserez les fondations de votre nouveau culte, créerez la vie, construirez des temples et guiderez votre puissant Avatar parmi les mortels.

Menez vos disciples dans des batailles épiques et devenez le plus puissant des GODZ !"

Ainsi parla le pitch. Mais nous allons essayer de vous en dire un peu plus en étayant le tout avec quelques photos de la 1ere maquette du jeu.

Dans les grandes lignes… (ou pas)

Dans GodZ, les joueurs prennent le contrôle de l'une des divinités du monde de Super Fantasy. Le jeu se déroule avec un système modulaire de carte (hexagones) qui se construit par les joueurs au fur et à mesure de la partie. La victoire peut être atteinte de différentes manières : par le contrôle de régions, la conquête de villes, les combats, la construction, ou en étant adoré par le plus d'adeptes possible.

Le cœur du jeu est un système d'action basé sur un mécanisme qui permet aux joueurs de faire des "miracles" et des "actions", et même de marquer directement des points, vous devrez donc choisir vos priorités soigneusement chaque tour : plus les actions sont puissantes, moins de points elles vous apportent…

Voilà ce qu'on peut dire après avoir fouillé sur BGG et discuté avec l'éditeur. Mais grâce à une preview italienne, nous en savons un peu plus. Vous vous doutez bien que je me serais pas arrêtée là. On m'appelle le Limier et j'ai des grosses cicatrices sur les joues. Grrr.

Vous commencez le jeu avec 6 fidèles (6 pions), et vous avez une zone de départ sur la carte (un hexagone avec votre ville entouré de 6 autres types de territoire) ainsi que votre avatar, 3 temples et votre fiche personnage/aide de jeu. Chaque Dieu a ses caractéristiques (et hooo il sait faire des miracles).

Vous avez 3 fidèles sur votre ville de départ, un 4eme sur un temple et les deux derniers sur votre plateau personnel : l'un sur la dernière case de la ligne Nourriture, et l'autre sur le dernier miracle, le miracle de la vie, le plus difficile à réaliser. C'est bien vrai. Enfin, vous mettez des marqueurs de points sur le compteur des trois ressources (prière, construction, nourriture) ainsi que sur la piste aux étoiles (si j'ose dire) c'est la piste des points de victoire quoi, et enfin sur la piste des mouvements (dont la valeur détermine le nombre d'hexagones que vos fidèles et votre avatar pourront traverser).  

On va créer librement le plateau de jeu de départ, en partant d'un hexagone neutre et central (le seul du jeu qui peut générer une ressource choisie par le joueur qui y place son fidèle). Chaque joueur va se placer autour de cette zone (avec 2 hexagones qui doivent être en contact). Ces tuiles représentent divers territoires et qui dit divers territoires, dit diverses ressources : la mer pourra générer du mouvement, le désert une prière, la forêt de la nourriture, les montagnes de la construction, les marécages des PV.

Actions, prières et meurtres !

Vous allez pouvoir amener de nouveaux fidèles, les déplacer, les amener aux temples (grâce à l'action de la prière), vous allez aussi pouvoir construire des temples (avec l'action construction) et aussi déplacer votre avatar, afin de péter un temple adverse ou de faire trucider un croyant adverse, mais oui, il s'agit de faire un sacrifice c'est tout, rhoo rien de personnel (avec l'action nourriture) …

Et toutes ces actions sont gérables depuis la "table divine" qui est votre tableau de bord avec ses 3 lignes (prière, construction, nourriture) dans lesquelles vous faites progresser vos marqueurs. Plus vous progressez dans les différentes lignes, plus vos pouvoirs seront fortiches. Bien sûr, chaque action coûte des points de ressources.

C'est un peu le coeur du jeu ce tableau. En fait ce petit système est très malin. Je peux commencer par exemple sur le ligne de la prière, puis j'avance sur celle de la nourriture etc. Mais ces progressions se paient cash. Quand on arrive au bout on devra repartir à zéro, mais on peut décider de le faire avant. Et oui car la piste aux étoiles, située au dessus de nos trois lignes d'action, va déterminer le prix à payer en PV. Plus on va sur des actions intéressantes, plus elles coûteront chères !

C'est un miracle !!

Vous pouvez aussi faire des miracles. Bon sang oui ! Vous êtes un dieu tout de même ! La télékinésie céleste permet de bouger un fidèle d'une case (coût 1), le miracle de la vie coûte 5, le miracle Prière coûte 2 et vous permet de piocher une tuile hexagone, et d'autres sont spécifiques à votre Dieu.

Un exemple ? Le dieu de la mer, Glu, contrôle bien le déplacement sur les eaux et peut se permettre des inondations (pour éliminer un fidèle situé dans une zone adjacente à deux zones maritimes) ! On n'est pas là pour jouer à la dinette ensemble !

Vous gérez ensuite votre production de ressources selon le positionnement de vos fidèles sur les territoires (deux fidèles produisent une ressource, un fidèle dans un temple ne produit pas mais le temple est inattaquable).

Comme dit tout là-haut, vous marquez des points en tuant vos ennemis et en contrôlant des territoires (avec un système de majorité).

Dans ce jeu, les ressources sont toujours trop rares, il est donc nécessaire de bien mettre en place ses fidèles et ses temples pour bien leur faire générer tout ce dont vous aurez besoin ensuite.

"Uscirà la versione inglese e, credo, tedesca per Essen 2014."

Voilà ! Le jeu sortira pour Essen en anglais et normalement en allemand aussi mais l'éditeur n'était pas sûr. 😉 En tout cas grazie mille e buona fortuna !

 

 

 

 

 

   

3 Commentaires

  1. Photo du profil de jalpes
    jalpes 22/07/2014
    Répondre

    Oups, le lien sur "la preuve" ne fonctionne pas en début d'article…

  2. Photo du profil de Sha-Man
    Sha-Man 22/07/2014
    Répondre

    t'as quoi comme adresse ? Moi ça marche ici aussi…

Laisser un commentaire