Pitch Out, entrez dans l’arène !

Après avoir conquis les terrains de tennis (Set & Match, 2e ed), les donjons (Dungeon Fighter), les catacombes (A la conquête des Catacombes) ou encore les dieux eux-mêmes (Clash à l’Olympe), “la pichenette” nous propose de prendre le contrôle les Basses-Terres dans Pitch Out. Afin de s’approprier la précieuse Rochevie, les Capitaines s’affrontent dans l’arène qui fût construite par les anciens, nous dit-on. 

Pitch Out - partie en cours

Va au combat, soldat !

 

Les jeux de dextérités, plus particulièrement à base de pichenettes, c’est toujours un petit plaisir personnel. Au milieu de la marée de jeux de stratégie, de kilo-plastique et de cubes en bois qui sortent chaque année, il y a toujours quelques jeux de dextérité qui se cachent. 2020 a été une année plutôt généreuse en jeux qui se joue du bout des doigts.
Pitch Out a été annoncé par l’éditeur Jocus en 2018. Suite à une sombre histoire de pitch, la brioche Pasquier, le jeu a changé de nom pour Conflickt pendant un temps pour revenir finalement en 2020 sous son premier nom Pitch Out (l’histoire ne nous raconte pas s’ils ont mangé la brioche ou non). L’annonce d’un jeu de pichenettes tactique, fun, facilement transportable, jouable de partout et qui ne nécessite que 2 joueuses(eurs). Tout ça pour une durée de partie de 10 minutes maximum. Franchement, ça a de quoi attiser la curiosité avec un pitch pareil ! Au final qu’en est-il ? Pitch Out tient-il ses promesses ?

Pitch moi tout !

L’histoire de Pitch Out nous narre les batailles de quatre peuples des Basses terres qui s’affrontent pour la domination des Monts Eternels et de la Rochevie, gemme de toutes les convoitises… Malheureusement dans la boite nous ne retrouvons que deux de ces peuples : les Citizens & les Hoods. On peut se plaire à imaginer, si le jeu fonctionne bien, l’arrivée prochaine d’une seconde boîte avec les deux autres peuples.

Pitch Out - histoire


Quoi qu’il en soit une volonté de raconter une histoire est bien présente même si au final cette dernière n’est pas réellement ressentie dans une partie. Mais bon faut-il réellement une bonne raison pour guerroyer avec son index ?

IN the box…

Pour un petit éditeur comme Jocus, qui n’avait édité que Sbires jusqu’à présent, c’est un beau pari que de se lancer dans la création d’un jeu de dextérité avec tant de contraintes éditoriales. Au final, l’objet ludique que l’on tient entre les mains remplit parfaitement ses promesses de transportabilité. Passons sur le packaging qui est clairement là pour donner envie aux consommateurs sur les étales des magasins. Une fois le jeu acheté on se débarrasse tout de suite de la boîte “d’emballage” pour ne garder que ce cube d’environ 10 x 10 x 10 centimètres dans lequel tout le matériel rentre. Il y a même une pochette de transport en tissu pour bien appuyer le fait que ce jeu est fait pour être emporté où bon vous semble.

Pitch Out - Boite de jeu

Marketing VS Réalité


L’ergonomie de ce cube est super bien pensé, divisé en plusieurs “étages” qui permettent de ranger tous les jetons du jeu ainsi que de servir d’obstacles sur le terrain de jeu lors de vos parties. Les jetons en plastique, que l’on va “pichenetter”, n’ont rien à envier à ce cube de rangement. Eux aussi sont d’une belle conception, ils glissent très bien sur les surfaces planes et sont même dotés d’une petite bascule à l’intérieur pour retirer facilement le jeton en carton à l’effigie du personnage qu’il représente. Ces jetons en carton eux sont recto-verso pour satisfaire tous les joueurs : vous êtes plutôt symboles ou illustrations, à vous de choisir ! Je m’attarde peut-être un peu trop sur le matériel de Pitch Out mais il faut reconnaître qu’il y a vraiment un beau travail d’édition de la part de Jocus.

  

OUTdoor…

La mise en place “classique” (surface plane de 80 × 80 avec les étages du cubes comme obstacle) se fait en un clin d’œil. Cette dimension de jeu réglementaire fonctionne sur le papier mais en réalité on n’a pas toujours la table de la bonne dimension sous la main. Alors plutôt que de commencer à découper, à coup de tronçonneuse, toutes les surfaces planes qui se dressent devant vous, optez pour délimiter une zone de jeu qui vous convienne. La mise en place de Pitch Out est seulement limitée par l’imagination des deux joueurs qui s’affrontent : rajouter des obstacles, des tremplins ou même des trous. Vous pouvez faire comme bon vous semble tant que cela vous fait plaisir (évitez tout de même de jouer au fond de la piscine ou au bord d’une falaise, pas sûr que ce soit conseillé, quoi que cela pourrait rendre la partie un peu… différente).

Pitch Out - jeu en exterieur

Choisissez votre terrain de jeu

 

Une fois le terrain de jeu préparé le principe est simple, on est dans un duel en 3 manches où il faut éliminer soit le capitaine soit tous les soldats de votre adversaire pour remporter une manche.

Pitch Out - jeu sur canapé

Pourquoi pas joué sur votre canapé ?

 

Pitch Out se dit stratégique et c’est une fois le bal des pichenettes ouvert qu’on s’en rend compte. Chaque soldat de votre équipe possède un pouvoir unique (assassinat, retour sur la zone de jeu, double déplacement…) ce qui offre un vaste choix de stratégie. Si la dextérité n’est pas votre atout principal ce n’est pas si grave, certes un bon placement peut vous offrir des ouvertures sur les unités de votre adversaire mais encore faudrait-il déplacer le bon soldat au bon endroit. Les sensations stratégiques d’un jeu d’escarmouches sont là, mais à l’instar de ces jeux qui se jouent en général avec des réglettes, des calcules de distances, de déplacements ou des jets de dés, ici tout se fait à vitesse grand V car c’est la puissance de votre pichenette qui définit tout cela. Dans la règle du jeu, on retrouve justement un encart donnant des conseils pour maîtriser l’art de la pichenette, un petit plus appréciable qui vous fait comprendre pourquoi vous avez toujours perdu aux billes dans la cour de récré !

pitch out - schema pichenette 1pitch out - schema pichenette 2

On en refait une ?

Pour apporter de la variété à vos parties, outre votre terrain de jeu que vous pouvez moduler à souhait, vous trouverez dans la boîte des unités supplémentaires et uniques à chaque équipe afin d’augmenter la partie stratégique.

Ces nouveaux soldats d’élite apportent une dimension asymétrique à vos parties. Du côté Citizens on trouve :

  • le Major qui est insensible aux pouvoirs adverses.
  • le Commando qui peut être rejoué si il touche un autre soldat allié ou ennemie
  • le Sapeur qui peut carrément déplacer un obstacle qu’il a touché durant son tour.

 

En face chez les Hoods on a quatre nouvelles unités :

  • l’Infesté est un cancer ambulant, si on a le malheur de l’effleurer, il meurt et nous emporte avec lui
  • l’Ombre bloque un jeton adversaire précédemment touché en se plaçant sur lui.
  • La sorcière qui, lorsqu’elle élimine un adversaire, invoque un Golem qui vient grossir vos rangs.

 

Avec ces nouvelles unités vous pouvez choisir de jouer avec une mise en place alternative proposé dans les règles (7 pions contre 7 pions au lieu de 5 contre 5) et même d’appliquer une variante de fin de manche qui propose de bannir un soldat élite adverse de la prochaine manche.

 

Pitch Out - Pions

Les pions Elite

 

Ces règles avancées offrent une approche plus stratégique du jeu ce qui pourra ravir les joueuses et joueurs les plus aguerris. Mais surtout cela offre une rejouabilité bien plus grande avec des combinaisons d’équipe à n’en plus finir. Cela ne m’étonnerait pas de voir des tournois apparaître un peu partout en France (quand une certaine pandémie sera éradiquée) où les joueurs viennent s’affronter avec leurs meilleurs soldats.

 

Micro Pitch !

Au final, Jocus nous propose un jeu pour deux joueurs, rapide, transportable et fun. On peut tout de suite faire le rapprochement avec Micro Mutant qui faisait déjà bien cela. Mais là où ce dernier proposait un gameplay plutôt tourné “arcade” (avec des jets de dés et des jetons qui pouvaient avoir un pouvoir s’ils retombaient du bon côté), Pitch Out nous offre un jeu beaucoup plus tourné sur la tactique et la stratégie qui, à mon sens, se rapproche plus des jeux d’escarmouches.

Attention, Pitch Out n’est pas le jeu qui révolutionne la pichenette. Mais sa zone de jeu non limitée par un quelconque plateau, sa petite taille, ses parties dynamiques, rapides et stratégiques en font un parfait client pour le jeu de voyage, surtout si l’on compare avec un Flick’em Up ou un Clash à l’Olympe bien moins faciles à transporter. 

 

   

1 Commentaire

  1. Salmanazar il y a 21 jours
    Répondre

    Ici, pitch out a été le jeu des vacances de Noël.
    idée : ajouter des obstacles supplémentaires sur le terrain de jeu pour renforcer le côté tactique

Laisser un commentaire