Perseverance : résistez, survivez, intriguez

Persévérance est le nouveau projet de Mind Clash Games, un éditeur connu pour ses (gros) jeux avec des thèmes originaux et des mécaniques fortes. Je pourrais citer Trickerion, où nous sommes des prestidigitateurs dans l’époque victorienne, Anachrony où nous voyageons dans le temps pour réparer une faille ou bien Cerebria qui nous propose de jouer en équipe avec des sentiments positifs et négatifs. La direction artistique n’est jamais en reste grâce aux talents de l’équipe et de leur directrice artistique Villo Farkas qui fait un travail remarquable. Elle a d’ailleurs eu l’amabilité de répondre à nos questions et de nous parler de son métier dans cet article.

Mais revenons à Perseverance : Castaway Chronicles de Richard Amann, Vande Ginste, Anthony Howgego, Viktor Peter, Wolff Placke et David Turczi. Le 7 juillet prochain sortira sur KS la boite de l’épisode 1 et 2 de la série, car oui c’est bien une série qui est lancée. La suite (c’est à dire les épisodes 3 et 4) sera lancée l’année prochaine. 

 

Perseverance (4)

 

La genèse, le début du projet

Petit retour en arrière, puisque les auteurs ont publié plusieurs journaux d’auteurs sur le blog de Mind Clash. Le jeu est né en 2016 et il s’appelle Thingvellir, comme on l’entend bien nous sommes dans un univers viking et nous allons devoir résister à des raids de morts vivants.
Le thème correspondait pas mal aux mécaniques, mais un peu trop utilisé à l’époque. Une réflexion est menée pour proposer un thème un peu plus original : on aurait pu avoir des druides dans la forêt qui accomplissent des rituels, ou bien des sociétés secrètes qui influencent les gouvernements ou encore plus délirant, un jeu où des démons tentent de gagner la suprématie dans un enfer débarrassé de Lucifer (pour certains ça rappellera Dungeon Keeper, qui a déjà inspiré Vladaa Chavtil dans Dungeon Lords mais je m’égare un peu).

 

Perseverance (8)  

Lost in island

Début 2017 le nouveau thème est acté.

Un luxueux paquebot est pris dans une tempête effroyable et s’échoue sur une île déserte, enfin pas si déserte que ça, puisque les autochtones ne sont rien moins que des dinosaures qui n’apprécient pas trop de voir d’autres espèces sur leur territoire. Chaque joueur incarne un des leaders qui se porte volontaire pour aller en éclaireur sur l’île. Vous allez devoir résister aux assauts des bestioles et construire une communauté. Nous sommes dans un jeu semi-coop, mais aussi de majorités.

 

Perseverance (10)

Là encore je vous ai résumé le thème en quelques lignes, mais ils ont comme à leur habitude imaginé un vrai background que je vous laisse découvrir sous ce lien.

Les créateurs ont surtout réalisé une saga, chaque épisode représente une génération et chacune d’elle va devoir affronter de nouveaux défis. L’épisode 1 va proposer aux joueurs de développer et de protéger la ville de Persévérance en construisant des murs, des pièges pour résister aux assauts des dino. Il faudra aussi engager des spécialistes et participer aux luttes de pouvoir. 

 

Perseverance (1)

 

Dans l’épisode 2, la ville est construite et nous irons explorer l’île et étendre le campement par delà les murs. Dans le 3e épisode, on devra construire une société qui fonctionne et apprendre à coexister avec les dinosaures. Enfin, le 4e épisode devrait révéler le mystère autour de cette île. Alléchant, non ?

Chaque épisode devrait être différent et jouable de manière indépendante ou bien jouable en campagne. Dans chacun d’eux, vous allez découvrir de nouvelles mécaniques et la trame scénaristique va se construire doucement, mais sans dénaturer le plateau, nous ne sommes pas dans un legacy classique. Tout semble rejouable à l’infini. La mécanique centrale restera la même, même si un peu différente dans chacun des épisodes. 

 

Pose d’ouvriers twistée

Nous avons donc principalement une mécanique de dés, vous allez choisir un dé parmi une réserve (pool de dés). Chaque dé représente un spécialiste que vous placerez sur une des zones du plateau qui représente la communauté. Certains spécialistes seront plus adaptés pour certaines tâches et gagneront un bonus, voire, certaines tâches ne sont disponibles que pour un type de spécialistes, un peu comme dans Anachrony ou Trickerion (tiens tiens ^^).

Il vous faudra rassembler des ressources, renforcer votre armée, vous préparer aux attaques des dinosaures, un peu comme dans un tower defense, mais aussi apprendre de nouvelles compétences qui sont des cartes avec des effets permanents et contribuer aux batailles contre les dinosaures.

 

Perseverance (2)

 

Mais ce n’est pas tout, quand vous agirez dans la communauté vous allez placer vos pions, votre leader ou encore construire des colonies à votre couleur ou engager un spécialiste (le dé neutre est remplacé par votre couleur).

Quand la réserve de dés est épuisée, l’assemblée est convoquée, et le joueur qui a le plus de votes c’est-à-dire de pions dans un district gagne l’élection de ce district : il peut décider de prendre un bonus ou d’essayer de gagner l’assemblée, ce qui offre des points de victoire, mais chaque gagnant d’un district devra aussi faire ce choix et celui-ci se fait en simultané.

 

Perseverance (6)

 

Pas de panique, nous sommes dans un jeu Mind Clash et tout ne se base pas que sur les élections, car si vous ne les gagnez pas, vous pourrez aussi remporter des points de victoire en défendant la ville. Pour cela, il faudra poser des pièges, construire des murs ou envoyer des soldats. Cependant, les pièges ou les murs peuvent s’avérer fragiles. Il y a une petite chance que le piège ne se déclenche pas ou qu’un mur laisse malgré tout passer un dino. Une once de hasard qui donne un côté épique, mais qui pourra frustrer les adeptes de contrôle, nous verrons bien.

 

Perseverance (3)

 

Et si cela advient, c’est le drame, car dans ce cas là ils attaquent la communauté et ravagent vos colonies. Vous risquez de perdre vos précieux votes gniark… Les raptors viennent bouffer vos adeptes, les piétineurs écrasent la première colonie présente sur leur passage… Peut-être aurez-vous un petit intérêt à laisser les choses mal se passer, par exemple si votre colonie est tout à l’arrière ?

Sachez aussi que l’on pourra s’aider des dinosaures, en les apprivoisant, mais ça sera probablement pour l’épisode 2 !

 Perseverance (11)

 

Solo is beautiful

David Turczi n’a pas son pareil pour créer des modes solos, il est crédité pour cet apport sur Sierra West, Teotihuacan, Cerebria, Trickerion et bien d’autres encore.

Concernant Perseverance, amis solistes vous serez aux prises avec un groupe d’anciens membres, “les Dissidents” qui ont des idées bien arrêtées sur comment fonctionne une société et qui vont comploter pour que leur programme soit mis en œuvre.

Le mode solo propose selon son auteur un jeu assez « simple à gérer », pas besoin d’avoir un doctorat en science appliquée. On va devoir se battre contre un adversaire nous l’avons vu, donc un poil plus excitant que faire mieux que son propre score. On peut anticiper les actions du bot. Pour en savoir plus, je vous invite à lire le journal de mister Turzi sur ce mode solo. 

Perseverance (9)

 

Pour conclure

Voilà tout ce que nous savons sur Persévérance Castaway Chronicles à l’heure qu’il est, je vous avoue que Mind Clash est une maison d’édition qui me fait sérieusement rêver. De manière générale, cet éditeur a gagné la confiance des backers avec une stratégie qui semble incroyable (oui j’ironise) : ils annoncent des délais qu’ils essaient de tenir, ils proposent des mécaniques et des univers originaux avec un matériel de bonne qualité sans devoir pour autant casser son PEL (NDLR – le plan d’épargne, pas le festival parisien bien sûr). Du coup ils ont avec eux une communauté de fans et chaque projet fait carton plein.

Je n’ai pas parlé des illustrations, mais il faut savoir que nous avons comme d’habitude plusieurs illustratrices et illustrateurs aux pinceaux, pour commencer évidemment Villo Farkas, mais aussi Tamás Baranya et Márton Gyula Kiss deux artistes hongrois et Josh Mc Dowell. (Marton Gyula Kiss a déjà officié sur Anachrony. Je ne résiste pas à vous partager la page de son portfolio).

 

Perseverance (12)

 

Concernant le jeu il me reste quelques doutes et questionnements, mais l’aventure me tente beaucoup. N’hésitez pas à nous partager ce que vous en pensez en commentaires ! L’épisode 1 devrait être jouable dès le début de la campagne sur Tabletopia, une bonne pratique pour pouvoir essayer un jeu plutôt que céder à un buzz imbécile :).
La campagne est lancée.

 

   

11 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 01/07/2020
    Répondre

    cooool !

  2. Photo du profil de Cormyr
    Cormyr 02/07/2020
    Répondre

    Un éditeur que j’apprécie, un thème alléchant renforcé par l’idée d’une série…. aaaarg, où en est mon PEL ? 🙂

  3. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 02/07/2020
    Répondre

    Tiens des dinosaures, me voilà hypé. Une seule question: en terme de calibre, on est dans leurs standards précédents ou c’est plus léger?

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 02/07/2020
      Répondre

      (Bon par contre en fait c’est pas du tout des dinosaures leur bestiaux)

      • Photo du profil de Umberling
        Umberling 02/07/2020
        Répondre

        Dans leurs standards habituels, peut-être un brin plus court mais genre 1/2h sur 3 heures c’est pas la panacée non plus.

        • Photo du profil de fouilloux
          fouilloux 02/07/2020
          Répondre

          Alors la longueur à la limite bon… C’est plus la complexité des règles (je suis traumatisé par rebond par Cerebria)

          • Photo du profil de atom
            atom 02/07/2020

            Cerebria, c’est pas si compliqué en réalité. Par contre il vaut mieux que la personne qui explique le jeu soit en état de le faire ^^.
            Le gros gros défaut de Cerebria, c’est la surabondance iconographique. Ils font le choix de pas mettre de texte et remplace par de l’iconographie, mais parfois ça marche pas, surtout quand il y a beaucoup beaucoup d’effets différents à intégrer. Je trouve que la meilleure solution, c’est Terraforming Mars, on met du texte et des icônes, comme ça si on comprend pas l’un on comprend l’autre.

  4. chris 06/07/2020
    Répondre

    Bel article Atom. Je suis curieux de voir la campagne et surtout d’en apprendre plus sur les mecaniques et le passage d’un episode a l’autre.

    C’est assez casse gueule comme projet  car la on parle de 4 episode et donc 4 jeux si je comprend bien… il faut donc que les 4 opus plaisent et donc en conservant des mecas… mais pas trop pour pas avoir l’impression de rejouer au meme jeu et que ca fasse doublon… bref vraiment curieux de voir ca.

    Si un module TTS est en place je serais bien curieux de tester ca .

    • Photo du profil de atom
      atom 06/07/2020
      Répondre

      Pour ma part, je pense que le système peut être casse-gueule en effet, mais il permet aussi de réutiliser une partie du matériel dans chaque nouvel épisode. J’ai vu sur une vidéo le plateau du 2e épisode et il réduit la partie de la plage et augmente la partie exploration et jungle. Le risque c’est que les gens n’accrochent pas au premiers opus et que l’on n’ait jamais la fin, mais je leur fais confiance malgré tout. Il faut déja voir ce que va donner le gameplay du 2e épisode.

  5. Photo du profil de atom
    atom 07/07/2020
    Répondre

Laisser un commentaire