Participatif, la sélection naturelle N° 158 du mardi 12 janvier 2020 : zoom sur 2021 !

 

 

separateur-1

N° 157

 

Salutations ludico participatives !

► Tout d’abord, je ne peux pas commencer cette première chronique de l’année 2021 sans vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et, surtout, de santé. Que cette nouvelle année soit meilleure que la précédente et qu’elle nous apporte la disparition de ce virus et le retours à une vie (à peu près) « normale ».

Cette première chronique est un peu spéciale car elle fait suite à une longue période de fêtes particulièrement vide de projets intéressants. Le petit monde du participatif reprend vie cette semaine avec plusieurs campagnes dignes d’intérêt, et cela devrait s’accélérer à très court terme.
Sont annoncés pour les mois qui viennent des jeux pour le moins excitants, et c’est sans compter sur ceux qui vont débarquer sans crier gare. Afin de vous brosser un petit tableau de ce qui vous attend, je vous ai concocté un petit programme des réjouissances en commençant par les cinq jeux que personnellement j’attends particulièrement.

Continuez à faire attention à vous et à vos proches, et courage à tous, parce qu’on est pas encore sortis de l’auberge…!

 

Bonne lecture, à la semaine prochaine (ou celle d’après 😉 )

et surtout continuez à faire attention à vous !

 

 

separateur-1

 

2020 a été une année exceptionnelle pour le participatif ludique, tant en quantité qu’en qualité. C’est même un des rares secteurs qui n’a pas été touché par les problèmes liés au virus, voire qui en a certainement profité.
On a même pu voir apparaître un concurrent sérieux à Kickstarter avec Gamefound (mon article), le pledge manager d’Awaken Realms transformé par l’éditeur en plateforme de financement. Pour lancer la machine, l’éditeur y a présenté son nouveau projet, ISS Vanguard, avec succès même si on est en droit de penser que le résultat eût été bien meilleur sur Kickstarter.

On regardera avec le plus grand intérêt la prochaine grosse campagne sur Gamefound d’un autre éditeur polonais (et à moitié français aussi), Lucky Duck Games, pour le jeu Elemental Uprising qui n’est autre que la nouvelle itération de la licence Kingdom Rush. De la réussite de cette campagne va dépendre en partie l’avenir commercial de la plateforme.

Mais de tout cela, nous parlerons mieux en temps utile. Place aux campagnes annoncées, celles qui devraient vider les comptes et permettre de dilapider les étrennes de Tata Josette. Et on commence par les 5 projets que j’attends le plus. Comme dit le dicton, « Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

 

frMalhya: Lands of Legends par 4Univers (2021)

C’est LE jeu dont j’attends la campagne avec le plus d’impatience, celui pour lequel le all-in (qui en plus ne devrait pas être excessif) sera automatique. « Take my money », comme disent les Ricains. Le jeu prend pour base le système des Livres dont vous êtes le héros, mélange avec bonheur des mécaniques diverses et des modes de jeu différents (on passe ainsi de l’infiltration au combat, puis à la résolution d’énigme et bien plus). Les règles sont épurées au maximum tout en restant logiques, l’immersion est ainsi privilégiée et cela fonctionne à merveille.

Certains lui reprocheront un petit côté « old school », notamment en ce qui concerne la direction artistique. Mais pour d’autres, comme moi, cela fait justement partie de son charme. Quoi qu’il en soit, j’ai adoré les quelques parties que j’ai eu la chance de faire. Lorsque l’on sait ce que les auteurs ont sous le pied, on ne peut être qu’enthousiaste. On a là clairement un jeu fait par des passionnés qui ne s’autorisent aucune concession à la médiocrité.

 

frIt’s a Wonderful Kingdom par La Boîte de Jeu (début 2021)

Parce que « It’s a Wonderful » (Ndlr que Gougou adore – son article) et parce que La Boite de jeu.
La Boîte de Jeu est l’un de mes éditeurs favoris, pour la qualité d’édition de ses jeux et sa façon de mener ses campagnes Kickstarter. Également, It’s a Wonderful World a été l’un des meilleurs jeux de l’année passée pour moi. L’annonce d’une version spécialement développée pour deux joueurs dans un univers med-fan ne pouvait que fortement me titiller et là encore, j’attends la campagne de financement avec impatience (ma CB chauffe déjà).

 

fr  The Great Race II : Wild West & Far East par Platypus Games (mars 2021)

The Great Race fut pour moi l’une des plus belles surprises de l’année dernière. Un jeu excellent, génialement modulable, dont la campagne de financement a été passionnante à suivre car mal partie mais rattrapée de main de maître par Platypus, qui appliquait au mieux les conseils des backers. Campagne au final fort réussie pour un jeu qui, s’il n’est pas encore livré (mais ça arrive) promet de proposer un matériel d’une qualité au top.

Pour le jeu lui-même je l’ai mentionné, c’est du tout (très) bon. La nouvelle itération qui va être présentée peu après la livraison du premier opus va proposer de nouvelles cartes plus grandes et surtout des modifications de gameplay assez importantes pour pouvoir parler d’un nouveau jeu. Tout en autorisant l’utilisation les modules de la première version. Bref, je vais suivre cela de très près. 

 

fr  The Road par Alone Edition (11/01/21)

L’année dernière nous a fait découvrir un nouvel éditeur français, Alone Edition, à l’occasion de la campagne de son premier jeu, Way of the Samurai. Il s’agit d’un jeu solo à base de cartes qui simule des combats de samouraïs. La campagne a très bien fonctionné grâce à une communication en amont sans faille de la part de l’auteur (et aussi éditeur du coup) Yossef Farhi. La livraison fut rapide, le matériel s’avère de qualité et le jeu difficile mais très bon. La campagne pour l’extension qui a suivi a confirmé le sérieux de cet éditeur (à cet égard je vous conseille de regarder cette petite interview de Yossef Farhi).

Le revoici donc avec son nouveau jeu, The Road, dont la campagne KS aura peut-être déjà commencé au moment où vous lirez ces lignes. Autre thème, post apo en l’occurrence, toujours uniquement solo mais apparemment moins punitif. Autant dire que les fans de Way of the Samurai sont pour la plupart en mode autopledge.

 

fr  Clash of Deck par Grammes Edition (11/02/21)

Clash of Deck est un jeu un peu particulier en cela qu’il existe déjà dans un format hybride, entre le print n play et l’édition classique. Disponible uniquement chez Philibert, il se présente sous la forme de dépliants cartonnés avec les cartes à découper, au nombre de 20 sur chaque planche. À ce jour, 7 de ces dépliants ont été édités, et cette campagne (qui débute en ce lundi soir sur Kickstarter – Ndlr) pour la version classique Deluxe en sonne le glas.

Il s’agit d’un jeu d’affrontement, à base de cartes donc, pour deux joueurs uniquement, et qui se joue sur un plan horizontal. En gros, les deux factions s’affrontent de part et d’autre d’un pont, le but étant bien sûr d’éliminer les unités adverses. Le jeu est malin, la direction artistique belle et rigolote, cela méritait vraiment une version avec de « vraies » cartes. Cette version Deluxe voit les règles légèrement remaniées, certaines cartes existantes modifiées et surtout l’apparition de moult nouvelles cartes. La rejouabilité ne devrait pas être une vaine notion ! Bref, affaire à suivre, le mois prochain. 

 

fr  Defcon 1 par Asyncron (début 2021)

Celui-là, c’est le jeu sorti de nulle part dont on attend rien et qui, au final et après examen, pourrait bien être de ces petites pépites comme il en apparaît de temps en temps. Asyncron ne s’y est pas trompé, qui l’a pris sous son aile pour le présenter sur Kickstarter incessamment sous peu. Développé par une seule personne, Florian Dumont, Defcon 1 est un jeu de stratégie basé sur une uchronie de la guerre froide. Différents blocs géopolitiques vont s’affronter pour la domination de la planète et vont même pouvoir s’expliquer à coup d’ogives nucléaires sur la tronche.

L’accent a été mis sur l’optimisation du gameplay quel que soit le nombre de joueurs (de 2 à 5) avec une version 3 joueurs « anti 2 vs 1 ». Trois modes de jeu, des factions asymétriques, une direction artistique plutôt jolie pour le genre et pour le moins très lisible, bref… largement de quoi exciter les amateurs du genre. Et ce n’est pas la communication de l’auteur, toujours prompt à venir causer de son bébé, qui devrait inverser la tendance.

 

separateur-1

Hors ces cinq jeux qui me titillent moi personnellement, il y en a bien d’autres à venir, aptes à satisfaire un large panel de joueurs. Je vous les énumère ci-dessous de façon non exhaustive, avec les quelques renseignements que l’on peut posséder pour chacun d’eux à l’heure actuelle. On commence par ce qui fait le fond de commerce de bien des éditeurs, la transposition de licences à succès de diverses natures et origines, mais essentiellement de jeux vidéo en jeu de plateau.

 

À ce petit jeu, celui qui fait un carton plein est CMON, chez lequel arriveront pas moins de quatre licences. 
Avec un lancement fixé à ce mercredi 13, voici venir CMON Presents: The Animation Collection, un jeu basé sur les dessins animés de mon enfance. Ensuite, et histoire de profiter de la hype (ou pas) générée par le jeu vidéo, nous sera proposé en cours d’année (sans plus de précision, mais peut-être est-il urgent d’attendre que les choses se tassent) Cyberpunk 2077: Afterlife, une adaptation sans figurine puisque uniquement basée sur des cartes. Toujours en 2021 et sans date encore, arrivera la version carton et (beaucoup de) plastique du dessin animé tiré de la licence Marvel Masters of the Universe. Pour terminer avec CMON, une dernière licence et pas des moindres puisqu’il s’agit ni plus ni moins de Dragon Ball Z, édité en partenariat avec IDW (initialement prévu pour 2020).

Pour continuer dans les adaptations, devraient se présenter à votre concupiscence quelque part en 2021 Ghost in the Shell : Stand Alone Complex par Don’t Panic Games, dont la campagne était prévue en 2020 aussi ; Slay the Spire: The Board Game par Contention Games au printemps 2021 dont dame Shan a déjà parlé par ici ; Masters of the Universe: Fields of Eternia par Archon Studio et Mattel à une date non précisée ; Mortal Kombat par Jasco Games en-2021-mais-on-sait-pas-quand-exactement ; X-Men : Le Soulèvement des Mutants par Fantasy Flight Games pour la même date et pour terminer, last but not least, Monster Hunter: World par Steamforged Games pour l’été 2021.

 

separateur-1

 

Heureusement, il n’y a pas que les grosses licences très couteuses pour générer des jolis succès sur Kickstarter and co, et c’est une palanquée de projets aussi intéressants les uns que les autres qui vont voir le jour prochainement.
Commençons par les francophones  fr, qui ne sont pas les moins intéressants, loin de là. Triton Noir devrait nous proposer en cours d’année la V2 de son jeu à succès V-Commandos. Le jeu devrait prendre une autre dimension (au propre comme au figuré) par le remplacement du carton par des figurines, mais aussi de nouveaux modes de gameplay et des tuiles thématiques. À prévoir : Un KS qui permettra d’ajouter trois nouvelles boîtes à la gamme V-Comamndos existante, gamme qui devrait aussi être réimprimée pour l’occasion.

Un des projets cocorico à suivre de près est Soul Raiders par One for All, qui va débarquer sur Kickstarter sous peu. Il s’agit d’un jeu coopératif narratif dans un univers med-fan aux parties annoncées comme rapides. Le gameplay devrait laisser une certaine liberté aux joueurs. L’auteur est un certain Marc André (qui a fait auparavant un petit jeu passé inaperçu, Splendor), les pinceaux ont été confiés à Guillaume Tavernier et surtout (vu le nombre de ses fans) Magali Villeneuve. Autant vous le dire de suite, le résultat est visuellement sublime et j’en connais un paquet qui vont craquer rien que pour cet aspect-là du jeu.

Notre « CMON-like » national à nous, j’ai nommé Mythic Games, va revenir sur Kickstarter avec très certainement pour ce début d’année une nouvelle campagne pour Super Fantasy Brawl (l’un des coups de cœur 2020 de Sha-Man). Le jeu était prévu pour être vendu en boutique en fin d’année dernière et bénéficier d’une politique de suivi active de la part de l’éditeur. Le virus a atomisé tous les plans et Mythic Games envisage sérieusement de proposer tout le matériel (a priori 9 nouveaux héros) qui constituait le suivi de gamme au cours d’une campagne. Comme tout est déjà prêt, et même fabriqué, la livraison devrait être rapide.

D’autres campagnes sont à venir en cours d’année de la part de Mythic Games, au moins trois autres dont on ne sait pas grand chose encore. L’une elles pourrait bien être pour Reichbuster 2, une autre serait basée sur l’univers de Cthulhu et le nom de Deadlands revient régulièrement pour la troisième.

À venir également, le premier projet d’un nouvel éditeur français, Nothing But Games, qui nous présentera au cours du premier semestre Arackhan Wars, un jeu de cartes d’affrontement tactique pour deux joueurs dont Ludovox vous faisait un petit retour par ici. J’ai eu la chance d’avoir un prototype en mains et de faire plusieurs parties. Nous avons là un jeu très abouti qui m’a bien séduit malgré le fait que je ne sois pas très friand de ce style à la Magic. Là encore, la direction artistique a fait l’objet de beaucoup de soin, et cela se voit.

Toujours français, toujours un nouvel éditeur, le 4 mai prochain arrivera ICE par This Way!
Dans un monde recouvert par la glace, des explorations sont lancées chaque saison chaude pour aller fouiller l’emplacement d’une ancienne civilisation et en récupérer des artefacts… Il s’agit d’un jeu de placement d’ouvriers pour 3 à 5 joueurs (avec un mode 2 joueurs et un solo) qui se fait remarquer par ses très belles illustrations et son plateau modulaire sur lequel sont empilées des tuiles que l’on retirera une à une au cours du jeu pour simuler la fouille du sol.

The Red Joker (OKKO Chronicles) nous revient dans l’année avec Cyber Odyssey, dont on ne sait pas grand chose sinon qu’il s’agit d’un jeu dit à monde ouvert, fortement inspiré des grandes œuvres du genre cyberpunk. Le titre est de Pascal Bernard (auteur du Jeanne d’Arc de Mythic Games) et les figurines seront sculptées par Arnaud Boudoiron.

Allez, un dernier projet francophone pour la route, d’un éditeur franco-polonais plutôt et dont j’ai parlé succinctement plus haut puisqu’il s’agit de Lucky Duck Games et du jeu Kingdom Rush: Elemental Uprising dont la campagne interviendra le 9 février sur Gamefound. Sachez que la page de draft de la campagne est d’ores et déjà consultable Ici. Elemental Uprising est une nouvelle itération du jeu d’origine dans laquelle de nouveaux héros vont devoir faire face à des invasions de nouveaux monstres, bien plus gros et plus marins. Il s’agit toujours d’un tower defense coopératif avec un aspect puzzle game.

 

separateur-1

 

Concernant les projets d’éditeurs étrangers, il y a du bon à venir également. En vrac, et dans l’ordre probable d’apparition, nous aurons donc Epic Seven Arise par Farside Games dont la campagne est prévue pour ce mardi 12 janvier, avec une version française s’il vous plaît. Ce jeu, à la direction artistique sublime pour qui aime le style manga japonisant, est un dungeon crawler RPG coopératif pour un à quatre joueurs. Le titre est basé sur la licence d’un jeu mobile coréen de type gacha game (pour faire court, dans ce type de jeux, les perso et les objets à haut potentiel sont gagnés aléatoirement en dépensant une monnaie virtuelle, et donc conséquemment en faisant chauffer la CB. Le but étant de titiller la collectionnite du joueur, à la « collect’em all »…).

Le 19 janvier arrivera le nouveau jeu des italiens de Reggie Games, Primal: The Awakening. Au menu, du card driven tactique coop pour 2 à 4 joueurs agrémenté d’un « mode de campagne épique » (et pique et colegram). De prime abord, le point fort le plus évident du jeu est sa direction artistique à la patte très particulière. Cela dit, d’aucuns n’hésitent pas à parler d’un jeu à la frontière entre Kingdom death et Monster Hunter. 

Un peu plus tard dans le mois, le 26 précisément, c’est Kolossal Games qui revient avec Reload, un jeu signé François Rouzé (Room 25) et Jean-Marc Tribet, illustré par Jacqui Davis. Inspiré des jeux vidéo comme Overwatch ou Apex Legend, il s’agit d’un Battle Royal dont les combats se déroulent sur un plateau composé d’hexagones juxtaposés. Et c’est bien sûr en français. D’ailleurs, une interview débarque prochainement sur Ludovox pour en savoir plus sur ce projet ! 

Quelque part en février arrivera Eldfall Chronicles par Freecompany, un jeu d’escarmouche avec factions dans lequel chaque joueur va constituer son groupe à partir de membres de sa faction, de mercenaires et de monstres. Il y aura des dés, des décors modulables, et la direction artistique s’avère très jolie (et les figurines semblent de très bonne facture également).

Le 16 février sera présenté un jeu d’arène avec figurines par Druid City Games, jouable en PvP et PvE par 1 à 8 joueurs, j’ai nommé Bloodstone. Il semblerait que son développement dure depuis 4 ou 5 ans déjà, on est donc en droit d’espérer un gameplay qui tienne la route ! À suivre…

Peu après, le 23 février, LMS Lite nous proposera son premier projet, Chamber of Wonders. LMS Lite, c’est la division jeux « légers » de Ludus Magnus Studio (Black Rose Wars, Sine Tempore…). Chamber of Wonders, c’est un jeu situé dans un Londres victorien que les joueurs vont parcourir afin de trouver des bizarreries étranges et étonnantes pour compléter leur Musée des Merveilles. La direction artistique est à mon goût juste magnifique, avec Meeples custom imprimés, décor 3D du plateau et illustrations bien dans le ton du thème…

Et enfin, d’ici le printemps devrait apparaître sur vos écrans bleus Sankokushin: Five Sacrifices par Axis Mundi Games. On se doute qu’on est à nouveau dans de l’univers japonais, ce que je vous confirme. C’est en effet dans un Japon médiéval fictif que prend place ce JRPG full coop et, comme il est de mise actuellement si on veut réussir sa campagne, narratif. La direction artistique montre un style bien à elle (plutôt joli à mon goût), réalisée par une palanquée d’artistes. On sait peu de choses sur le jeu lui-même à l’heure qu’il est, sinon que les figurines seront livrées non montées et qu’il devrait y avoir des add-ons pour des versions résine.

 

separateur-1

 

Pour terminer cet énorme pavé, en vrac comme ça vient et sans beaucoup de détails, on peut mentionner également :

  • On Mars: Surviving Mars – The Cooperative Expansion par Eagle-Gryphon Games au 1er trimestre 2021 ;
  • Maquis par Side Room Games, un reprint en début d’année de cet ex PnP solo agrémenté d’une extension, et surtout qui aura une version française grâce à Boom Boom Games ;
  • la fameuse saga Valeria par Daily Magic Games qui devrait continuer son chemin cette année avec Valeria Card Kingdoms: Darksworn ;
  • la montée dans l’espace de la série des One Deck d’Asmadi Games avec One Deck Galaxy ;
  • la continuation de l’exploitation de la très porteuse et depuis quelques années très gratuite licence du Grand Poulpe avec Cthulhu: Call of Madness par Czacha Games qui arrive ce mois-ci après trois ans de développement (draft de page KS) ;
  • Fallen Knight par Gansukh le 21 janvier, un « KDM-like » en provenance de… Mongolie ! ;
  • Amass par Dark Frontier Games, où des exploitations minières se livrent concurrence aux tréfonds de l’espace, le tout avec une direction artistique disons… particulière ;
  • Dawn on Titan par Ion Game Design, un wargame dans l’espace annoncé comme « court et léger » à vocation plutôt familiale, avec des conditions de victoire asymétriques et un plateau modulable ;
  • Carnegie par Quinned Games, un jeu de Xavier Georges qui prends pour thème la vie de Andrew Carnegie, industriel du rail et philanthrope écossais de la fin du 19ième siècle naturalisé américain ;
  • Agemonia par Lautapelit en février, un jeu en campagne, coopératif dans lequel il va falloir faire des choix moraux ;
  • la nouvelle édition par Alley Cat Games de Tinner’s Trail de Martin Wallace, version remaniée et améliorée d’un jeu qui date tout de même de 2008 mes aïeux ! 

 

Voilà de quoi s’occuper en 2021, non ? Des jeux vous titillent-ils ? 

 

separateur-1

 

Légende des symboles utilisés

coeur rouge: Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu: Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr: Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2: Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif
  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

 

separateur-1

 

 

 

   

15 Commentaires

  1. Stcko il y a 14 jours
    Répondre

    Bonne année à toi Gougou, encore merci pour ton travail, même tes travails.

  2. keerka il y a 14 jours
    Répondre

    Chouette article, merci pour ce travail de fourmi ! 🙂

    Comme tous les ans je me dis cette année je lève le pied, mais il y a déjà la suite de l’excellent Kingdom Rush que je suis sur de prendre… Je suis faible… 😀

    • Gougou69 il y a 13 jours
      Répondre

      Merci bien ! Tous les accros à quoi que ce soit se donne de bonnes résolutions de diminution de leur addiction dans l’année, peu arrivent à les respecter. Perso, je ne me fatigue même plus à en faire…

  3. TheGoodTheBadAndTheMeeple il y a 14 jours
    Répondre

    De mon cote, c’est bien Darwin’s Journey, le prochain Jeu de Simone Luciani qui a l’air vraiment tres bon… affaire a suivre quand je l’aurai teste.

    • Gougou69 il y a 13 jours
      Répondre

      Je l’ai proprement zappé celui-là, je vais me rattraper la semaine prochaine.

  4. Kyojin il y a 14 jours
    Répondre

    Bonne année Gougou ! content de te relire. On sent le manque de projets de cette fin d’année dernière !

    • Gougou69 il y a 13 jours
      Répondre

      Merci, on va essayer d’être un peu plus présent que ces temps derniers, mais c’est pas gagné.

  5. Reed il y a 14 jours
    Répondre

    De mon coté, trois grosses attentes : The Great Race 2, Defcon 1 et On Mars: Surviving Mars

    Edit : Et évidemment tous les KS déjà pledgé l’année dernière que j’attends impatiemment aussi 😀

  6. znokiss il y a 13 jours
    Répondre

    Magnifique récap, démarrage en trombe pour cette rubrique qui va une fois de plus mettre à mal ma résolution que je reporte à chaque fois d’une année sur l’autre : acheter moins, jouer malin, acheter peu, jouer mieux.

  7. Florian Dumont il y a 11 jours
    Répondre

    Bonjour, je voulais juste te remercier Gougou pour ton enthousiasme à propos de Defcon 1. Cela fait très plaisir de le voir dans ton top 5.  Je ne vais pas te mentir,
    Merci aussi d’avoir souligner mes efforts de communication, cela me prend beaucoup de temps et c’est cool de voir que les joueurs y sont sensibles. Je vais faire tout ce que je peux pour faire connaître le jeu et faire en sorte que la campagne (qui débute le 01/02/2021)  soit un succès.

    • Gougou69 il y a 11 jours
      Répondre

      Inutile de me remercier, si Defcon 1 est dans les quelques jeux que j’attends le plus, cela n’est dû qu’à toi et ton travail. Tes efforts de communication ne sont certainement pas vains et sont sans aucun doute l’un des éléments clés qui font que les joueurs se sont intéressés à ton jeu.

  8. Umberling il y a 11 jours
    Répondre

    Beaucoup aimé Arackhan Wars !

  9. ddnet il y a 11 jours
    Répondre

    Arackhan et defcon1 devrait être mes prochains pledges !

     

Laisser un commentaire