Participatif, la sélection naturelle N° 147 du lundi 27 juillet 2020

separateur-1

N° 147

 

 Salutations ludico-participatives ! 

► La période actuelle est plus que jamais propice à la réussite d’une campagne pour peu que le jeu soit un minimum accrocheur. La liste est longue de ces projets qui financent à X fois et qui comptent leurs souscripteurs en milliers. Pas sûr que ça dure, mais pour le moment en tout cas, c’est la fête !

Sinon, cette semaine est un peu faiblarde en termes de campagnes intéressantes. Une seule en fait, à mes yeux. Mais la semaine prochaine sera un peu plus fournie !

► Je souhaite de bonnes vacances à celles et ceux qui y sont, un bon courage à ceux qui bossent ou sont contraints de rester chez eux pour quelque raison que ce soit. Et encore et toujours mon petit message en faveur de Ludovox, qui a toujours autant besoin de votre soutien pour partir en vacances.
Que ce soit via le Tipeee ou les liens d’affiliation si avez des achats ludiques en ligne à effectuer, toute aide aussi modeste soit-elle est particulièrement importante et appréciée à sa juste valeur par l’équipe ! Merci pour elle !

 

 Bonne lecture, à la semaine prochaine (ou celle d’après 😉 )

et surtout continuez à faire attention à vous !

 
 
 
 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours la semaine passée

 
 

 ► Celles qui se terminent cette semaine…

 

shadow-kingdom-of-valeria-box-art► fr Shadow Kingdoms Of Valeria par Daily Magic Games a maintenu sur son rythme d’une vingtaine de contributeurs quotidiens. Il est d’ailleurs à noter la stabilité de ce chiffre, qui ne varie guère en fonction des jours, hormis le week-end. Rappelons l’existence de la précommande de la version française par Lucky Duck Games (actuellement cover_perseverance_preview64 500/28 000 $ et 1 250 soutiens. Fin le 31 juillet).

 ► fr Pas grand chose de neuf au sujet de la campagne de Perseverance : Castaway Chronicles par Mindclash Games qui aura elle aussi continué sur le même rythme que la semaine précédente. Ce qui nous amène tout de même à un financement à près de 8 fois par quasiment 5 500 soutiens (actuellement 629 500/75 000 $ et 5 860 soutiens. Fin le 28 juillet).
 
 dead-reckoning-box-art► fr Dead Reckoning par Alderac Entertainment Group a quant à lui largement dépassé les 6 000 contributeurs et le rappel des 48 heures devrait être assez violent au vu de la semaine qui vient de s’écouler, à plus de 200 soutiens par jour. Le financement est d’ores et déjà à plus de 12 fois, rien que ça (actuellement 626 500/50 000 $ et 6 590 soutiens. Fin le 1er août).
 
 
 
 
 

 Et les autres…

 

with-a-smile-and-a-gun-box-art► fr With A Smile And A Gun par Subsurface Games n’est toujours pas financé et on est en droit de se demander s’il le sera the-shivers-box-artun jour au vu du rythme anémique qui « anime » cette dernière, et ce malgré les deux semaines de campagne restante. Et ce serait dommage, le jeu mérite mieux que cela. Pour vous faire une idée, l’article dédié vous dira tout. (actuellement 8 900/12 000 CA$ et 270 soutiens. Fin le 13 août).
 
Pas de souci de ce genre pour The Shivers par Andy Logan, qui tourne à une moyenne très largement supérieure à 120 soutiens quotidiens. Les 4 000 contributeurs viennent d’ailleurs d’être atteints, entraînant un financement à 8 fois et demi (actuellement 347 000/40 000 $ et 4 090 soutiens. Fin le 08 août).
 

roll-camera!-box-artMême si le rythme a un peu baissé au cours de la semaine, il est tout de même très correct et Roll Camera! par Keen Been whale-riders-box-artStudio peut désormais s’enorgueillir d’avoir franchi la barre des 1 500 soutiens. Et conséquemment, d’être financé à plus de 4 fois (actuellement73 000/14 975 $ et 1 590 soutiens. Fin le 10 août).

► fr Tout va bien également pour Whale Riders par Grail Games dont le rythme qui tourne autour de la grosse cinquantaine de soutiens quotidiens lui a également permis d’arriver aux 1 500 contributeurs et d’être lui aussi financé à plus de 4 fois (actuellement 75 300/15 000 AU$ et 1 495 soutiens. Fin le 28 juillet).

the-night-cage-box-art Très belle semaine pour The Night Cage par Smirk & Laughter Games avec une grosse centaine de soutiens qui sont arrivés chaque jour. Plus de 2 200 contributeurs ont amené à un financement à plus de 11 fois ! (actuellement 96 300/8 000 $ et 2 300 daimyo-la-renaissance-de-l'empire-box-artsoutiens. Fin le 05 août).

► fr Daimyo : La Renaissance de l’Empire, le jeu expert de La Boîte De Jeu, a vu le rythme de sa campagne baisser tout au long de la semaine pour arriver à une vingtaine de contributeurs quotidiens au cours du week-end. Espérons que cela va remonter mais pour l’instant les 2 200 soutiens présents ont déjà financé le jeu à près de 6 fois. Ludochrono (actuellement 179 900/30 000 $ et 2 390 soutiens. Fin le 30 juillet).

legacy-boite► fr Petit succès certes, mais succès tout de même pour Legacy : Quest for a Family Treasure par Argyx Games. Le jeu va être bientôt financé à deux fois par près de 350 contributeurs, reste une semaine pour faire encore mieux (actuellement 23 800/13 000 $ et 355 soutiens. Fin le 02 août). 
  
 
 
 
 
 
 
 
 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 

northgard-uncharted-lands-box-art► fr De tous les projets qui sont apparus dernièrement en financement participatif, un seul a réellement retenu mon attention cette semaine. Il s’agit de Northgard : Uncharted Lands par Open Sesame Games, un nouvel éditeur français.

Version physique carton et plastique d’un jeu vidéo dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’à lors, il est présenté par son auteur comme un 4X léger, qui tourne sur un système card driven mâtiné de deck-building intégrant des petites différences avec ce qui se fait d’habitude. Différences bienvenues parce que efficaces. Ceux d’entre vous qui détestent le deck-building (si si, il y en a…) n’auront pas vraiment à se faire violence pour faire une partie de Northgard car cet aspect du jeu est très léger et n’est pas central.

Les joueurs sont des chefs de clans vikings qui vont partir à la découverte d’un nouveau continent et qui vont chercher à contrôler des territoires et gagner de la gloire. Card driven et deck-building, donc tout se joue via des cartes, et un peu des dés aussi, mais là encore de façon contenue.

northgard-uncharted-lands-carte-moveLes actions sont donc contrôlées par les cartes que les joueurs ont en main et qu’ils vont poser, une ou plusieurs à la fois, à tour de rôle jusqu’à ce qu’ils aient tous passé (passer permet de récupérer une carte de la rivière qui est placée sur le dessus de la pioche, et non pas dans la défausse) ou qu’ils aient tous épuisé leur main. Puis de nouvelles cartes sont tirées, et la partie continue.

Elle s’arrête lorsque l’un des joueurs a construit 3 grands bâtiments dans 3 zones fermées, et il est donc déclaré vainqueur aussitôt, ou que le septième tour se termine, auquel cas on compte les points de renommée de chacun des joueurs et naturellement celui qui en a le plus gagne.

Les actions possibles sont l’exploration (une nouvelle tuile est tirée et placée sur le plateau de jeu), le déplacement, avec combat à l’issue si deux factions se retrouvent dans le même territoire et la construction de bâtiments.

Un tour de jeu comporte quatre phases : 

  • Phase de pioche : chaque joueur pioche 4 cartes (voire plus) de sa pioche et un nombre de cartes Développement équivalent au nombre de joueurs est dévoilé ;  
  • Phase d’action : les joueurs jouent alternativement leurs actions jusqu’à ce que tous aient passé. Lors de cette phase, un joueur peut jouer une ou plusieurs cartes à la fois (notamment pour découvrir une nouvelle tuile terrain, de déplacer, attaquer, etc), remplacer ou éliminer une carte de sa main, faire des améliorations ou passer. S’il passe, il choisit l’une des cartes Développement disponible et la met sur le dessus de sa pioche, et non pas dans sa défausse comme cela se fait généralement.
  • Phase de collecte : tous les joueurs collectent les ressources des territoire qu’ils occupent ;
  • Phase d’hiver : tous les joueurs doivent nourrir leurs troupes, ils défaussent un nombre de ressources dépendant de la taille de leur armée.

 

northgard-uncharted-lands-carte-batiment-hiverL’énorme avantage de ce système est que les temps morts sont très réduits, quel que soit le nombre de joueurs. De plus, le faible nombre de cartes en main, et donc d’actions possibles, limite drastiquement le risque d’Analysis Paralisys. Les parties devraient en être assez dynamiques et rapides.

Chose importante également, le hasard inhérent aux cartes et aux dés est largement gérable. Le jeu est aussi prévu pour ne pas être très punitif et le rend de fait apte à satisfaire un large panel de joueurs.
Bref, nous sommes donc face à un jeu accessible, simple à prendre en main mais assez profond pour plaire même à des joueurs habitués à du plus corsé. Je vous invite à aller mater le Ludochrono de Mathieu pour vous faire une idée plus précise par vous même.

Au jeu de base peut s’ajouter un module (une extension en fait) appelé Warchief. Il s’agit en fait d’introduire un leader pour chaque clan représenté par une grosse figurine, lequel aura des capacités propres. Cela va renforcer l’asymétrie de base du jeu due aux pouvoirs des clans eux-mêmes et apporter un enrichissement du gameplay, mais sans le complexifier pour autant.

A venir aussi par la grâce des stretch goals, northgard-uncharted-lands-carte-unité-coursel’extension Créatures. Ceux qui connaissent le jeu vidéo le savent, dans Northgard on se fritte régulièrement avec des bestioles belliqueuses (en même temps, c’est pas comme si on envahissait leur territoire, hein…). Quelques unes d’entre elles vont donc faire leur apparition, sous l’aspect de standees dans un premier temps et de figurines ensuite si la campagne continue à bien se dérouler. Ces monstres vont créer un peu de chaos sur le plateau de jeu, mais le joueur avisé et malin saura en tirer partie en faisant en sorte que ce chaos soit plus présent chez le voisin que chez lui.

Je le répète, le jeu est tiré d’un jeu vidéo et la direction artistique est donc totalement plaquée sur lui. Globalement, le jeu est très beau. Les illustrations des cartes sont magnifiques et très bien mises en valeur par une mise en page assez sobre et élégante. Toute l’iconographie est aussi reprise du jeu vidéo, et c’est tant mieux car elle est également esthétique et efficace. Si les sculptures des figurines sont peu nombreuses (seulement deux différentes pour la piétaille), elles sont très détaillées et sont la fidèle transposition en 3D de leur équivalent numérique. Certains reprochent aux tuiles terrain leur manque de détails et leur aspect « simpliste ». Je trouve au contraire qu’elles sont plutôt jolies et surtout permettent une grande lisibilité des éléments posés dessus.

northgard-uncharted-lands-carte-bodyguardDeux pledges sont proposés. Celui de la boîte de base seule est à 50 €, plus 15 de frais de port. Le deuxième, qui inclut en plus l’extension Warchief , 5 dés colorés, des plateaux joueurs modulaires et une piste de suivi de tours est quant à lui au prix de 70 €, auxquels on oubliera pas d’ajouter 20 € de frais de port pour la France. Cela nous fait donc 90 € pour le « gros » pledge, celui qui représente la « vraie » version du jeu, et cela commence à faire une somme, surtout au regard de ce qu’il y a dans la boîte. L’éditeur ne le cache pas, des éléments viendront enrichir l’offre en remplissant la boîte et seront offerts autant que faire se peut via les stretch goals, sans surcoût donc, sinon ils seront proposés en add-on en fin de campagne.

Cette dernière fonctionnant actuellement plutôt pas mal du tout, nous sommes en droit d’espérer avoir au final une boîte bien remplie pour pas un kopeck de plus. On notera tout de même la curieuse décision de l’éditeur concernant la durée de celle-ci. A l’heure où les campagnes ont une nette tendance à ne jamais dépasser les trois semaines et sont de plus en plus sur 15 jours, Open Sesame Games prend tout le monde à contre-pied en faisant durer la sienne 40 jours. C’est énorme, c’est beaucoup et personnellement j’estime que c’est trop. Cela va laisser s’installer un ventre mou dont la durée pourrait bien être préjudiciable et tellement diluer la campagne dans le temps que les dernières 48 heures, extrêmement importantes, pourraient bien ne pas apporter le boost habituel. L’avenir nous dira si je me suis trompé, et ce serait tout le mal que je souhaite à l’éditeur (actuellement 103 000/40 000 € et 1 640 soutiens. Fin le 30 juillet).

 
 
 
separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

freshwater-fly-box-art► fr Freshwater Fly et Coldwater Crown par Boom Boom Games – le 27 juillet

searovers-box-artCampagne pour la version française de ces deux jeux sur le thème de la pêche initialement édités en anglais par Bad Taste Game.
 
 ► Searovers (Reboot) par History In Action Games  – le 28 juillet

Jeu d’aventure entre pirates, ‘card driven’ et assez old school.

 
 
 

galaxy-hunters-box-art► Galaxy Hunters (Reboot) par IDW – le 28 juillet

Tutankhamun-box-artDes mercenaires/mécas au service de Corporations contre des mutants. L’ADN récupéré permet d’améliorer son méca. Le thème est trompeur, le jeu est un « euro » à base de placement d’ouvriers où les joueurs doivent faire évoluer leur pilote et mech.
 
 ►Tutankhamun par 25th Century Games  – le 28 juillet

Rénovation de ce vieux jeu de set collection signé Reiner Knizia de 1993 (disponible en français chez Amigo sous le titre Toutankamon). Cette nouvelle version apporte des dieux permettant de manipuler les différentes tuiles du jeu et une nouvelle nouvelle façon de scorer en fin de partie.

 

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge: Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu: Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr: Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2: Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

Deep Legend : Saga Extension

   

1 Commentaire

  1. Salmanazar il y a 7 jours
    Répondre

    Ramené d’Essen 2019, Freshwater Fly m’a bien plu. les mécaniques sont au service du thème. Les illustrations sont top.

Laisser un commentaire