upmarsattacksok

Ne courez pas, nous sommes vos amis ! Mars attacks !

Haaaa ! Heeeelp ! Les vilains petits hommes verts débarquent sur terre d’ici la fin de l’année !! Vous aimez les jeux de figurines ? Vous êtes deux ? Vous avez kiffé l’humour de Tim Burton ? Alors peut-être que ce nouveau titre (en français s’il vous plait) devrait vous rejouir…

Inside Mars

Dans la boite, vous trouverez d’abord tout ce qu’il faut pour créer votre décor de ruines. Et oui, quand les petits hommes verts passent, les immeubles trépassent, tout le monde sait ça. Vous pourrez donc combiner vos éléments de décor à l’infini grâce aux attaches fournies, et puis vous monterez vos petites figurines pré-assemblées aussi.

Qui jouera les martiens et qui jouera les humains, c’est vous qui voyez. Vous avez un livret avec 10 scénar’ : vous pouvez les suivre dans l’ordre parce qu’ils sont de difficulté croissante (avec ajouts progressifs de règles et de personnages jusqu’à l’apocalypse planétaire). Au sein d’une histoire, chaque joueur aura sa propre mission (récupérer des artefacts extraterrestres, saboter les communications ennemies et même tenter d’assassiner les principaux commandants adverses… Niark !).

Et je voudrais remercier ma grand-mère pour avoir toujours été aussi gentille avec moi, et de m’avoir aidé à sauver le monde et puis tout ça. (Mars Attacks!, Richie Norris.)

De la belle stat’

Vous allez donc jouer avec des fig’ symbolisant des personnages, chacun défini par une série de stats : tir, combat, survie, portée, ou score d’Héroïsme qui permet à vos Héros d’utiliser leurs Capacités, pour éviter des dégâts, faire plus d’actions durant votre tour ou activer des Capacités Héroïques….

Général Tor a juré la perte de l’humanité, vos soldats seront-ils assez intrépides pour lui faire face ? Oui intrépide, c’est une capacité voyons, une parmi d’autres. Cela permet de mieux résister aux effets de panique. Car lorsqu’un de vos gars tombe à terre, c’est toute la soldatesque humaine qui risque de sombrer dans la panique… On a besoin que vous gardiez votre sang froid parbleu, sinon le décorateur de la maison blanche va avoir du boulot c’est moi qui vous l’dis.

Tour de jeu

Une partie se compose d’une succession de rounds. A chaque rounds, vous allez avoir la possibilité de déplacer, tirer, combattre au corps à corps, ou utiliser une capacité spéciale de deux de vos fig. Au fur et à mesure qu’on active nos personnages, on leur met un petit marqueur d’activation à côté, pour ne pas tricher -involontairement, sans va sans dire-. Vous pourrez aussi activer une seule fig mais compenser cela en jouant une carte de votre main, et si vous n’avez plus de figurine à activer, vous pouvez jouer jusqu’à 2 cartes de votre main.

Des dééés !

Le but du jeu étant quand même d’exploser la face de son adversaire, il faudra bien, à un moment donné, lancer quelques dés, on s’en doute. Si vous attaquez un personnage (à distance, à condition d’être à portée bien sûr, ou au corps à corps), les joueurs auront de base 3 dés à faire rouler, auxquels ils ajouteront d’éventuels modificateurs (Vue Dégagée, Visée, cartes, Charge, Surnombre, etc) celui qui obtient le plus de succès l’emporte et si vous faites un 8 bingooo ! Vous pourrez même lancer des dés supplémentaires ! Un 8 ? Mais oui, nous ne jouons pas avec des pauvres dés à 6 faces, non mais pfff, trop hasbeen toi…

Quant aux cartes, nous avons vu que nous pouvions en jouer pendant notre tour, à vrai dire, elles pourront même être jouées en réaction à une action adverse. Les cartes soutien, comme leur nom l’indique, serviront à renforcer vos troupes, tandis que les cartes Evénements ajoutent une guillerette touche d’imprévu à la bataille – comme un troupeau de vaches en feu (qui aura le bon goût de dévaster le plateau évidemment).

Ma petite ville de Greenville

A la base du projet on retrouve les spécialistes du jeu d’escarmouche, Mantic, et un projet KS qui a cartonné sévère, le tout porté par un certain auteur américain nommé Jake Thornton (Deadzone, Dreadball, Warhammer Dark Shadows…) et c’est via Edge que le jeu arrive chez nous d’ici décembre (comptez dans les 70€). Un peu comme Rivet Wars qui sort en même temps et dont je vous causais dernièrement, ce titre se veut facile d’accès, notamment avec ses scénar’ progressifs. Et si vous arrivez au bout, il y a de fortes chances pour que vous voyez des extensions arriver par soucoupes, vu le succès du KS… 

>> La fiche pour wzzziiiingg en savoir plus et chbooom liker ce jeu

Laisser un commentaire