Mini Miners – Un nouveau jeu de « Creuse ou Encore »

Mis quelques temps en sursis après une campagne kickstarter annulée, Mini Miners voit finalement le jour en boutique en octobre 2019. Il s’agit du tout premier jeu édité de son auteur (Jerome Badoux), de son illustrateur (Jean-Christophe Diehl) et même de son éditeur (Yutopi) !

Dans ce jeu familial de 2 à 4 joueurs d’une durée de 1h environ, vous allez chacun incarner une équipe de mineurs nains motivés pour racler une mine de fond en comble. Le gagnant sera le joueur possédant le plus de pépites d’or et de diamants à la fin de la 3e manche. 

Une mécanique principale tournant autour du « stop ou encore », des coups bas, des coups en douce, de l’or et du fracas. Je vous propose de voir ce qu’il en retourne après quelques coups de pioche !

 

Le jeu en quelques mots

Comme d’habitude, regardez si cela vous tente ce Ludochrono pour une première vue d’ensemble en quelques minutes.

À l’ouverture de la boite, on est plutôt satisfaits. La presque vingtaine de cartes représentant chacune un nain, associées à leurs standees sous forme de tuiles épaisses, abordent des illustrations sympathiques. Le reste du matériel est à l’image du plateau de jeu : coloré et bien lisible. La photo qui suit donne une vue d’ensemble, pour vous faire une idée.

 

Pour un prix inférieur à 40 euros en boutique, un matériel en quantité et en qualité très correcte.

Pour un prix inférieur à 40 euros en boutique, un matériel en quantité et en qualité très correcte.

 

Dans Mini Miners, vous allez constituer une équipe de nains puis les placer intelligemment dans la galerie d’une mine pour qu’ils aient un maximum de chance de revenir en vie avec un maximum de pépites d’or et de diamants. Et les risques de ne pas revenir, il y en aura !

La partie débute en piochant chacun 4 à 6 cartes Nains selon le nombre de joueurs. Le jeu se déroule ensuite en 3 manches, chacune se jouant en plusieurs phases :

  • La phase de recrutement est une phase de draft, où après avoir pioché ses cartes Nains, chaque joueur en gardera une et fera passer le reste de sa main à son voisin et ce jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucune carte à faire passer. Le choix se fera entre l’initiative du nain et sa capacité : plus son initiative est élevée, plus il jouera tard, mais plus sa capacité sera potentiellement intéressante.

 

mini_miners_04

 

  • Une phase d’achat, où l’on va décider d’acheter ou non une ou plusieurs cartes Outil parmi une offre de 5 (2 pépites pour 1 outil de l’offre, ou 1 pépite pour en piocher un au hasard). On équipe ensuite secrètement nos nains en plaçant les cartes Outil face cachée sous leur carte Nain.

 

mini miners cartes outil

 

  • La phase de placement des nains dans la mine constitue le cœur même du jeu. Le plateau représente une galerie avec des sections pouvant chacune accueillir un seul nain. Par ordre d’initiative croissante, chaque nain va être placé par son propriétaire dans la section de son choix. Ce choix va principalement reposer sur le principe suivant : plus vous creuserez loin, plus vous aurez de chances d’obtenir un gros butin, mais plus le risque d’y laisser la vie sera grand. Pourquoi ? On y vient…
  • La phase de collecte suit un ordre différent : on commence par le nain le plus proche de la sortie et on termine par le nain le plus éloigné ; et cela change tout ! Pour chaque nain, son propriétaire piochera une carte mine dans le deck de l’étage correspondant (1 à 4 pour le plus profond), chaque étage contenant plus de pépites, mais aussi plus de cartes « Effondrement ». Piocher une carte effondrement, c’est la mort quasi assurée de votre poulain, et probablement la mort des suivants !

Ainsi, Mini Miners est typiquement un jeu de « Stop ou Encore » où vous devrez bien peser le risque encouru par le placement de vos nains dans la mine, ainsi que par le positionnement des Nains adversaires par rapport à votre équipe.

 

Celui là, on ne l'aime pas...

Celui là, on ne l’aime pas…

 

  • Ce n’est pas tout. Si votre nain survit au minage, il devra encore ressortir vivant avant de pourvoir rejoindre l’auberge. Si un jeton Effondrement se trouve sur son chemin et qu’il ne possède pas de pelle (un outil qui fait très souvent défaut), votre nain ne sera plus et vous perdrez tout ce qu’il possède. Ainsi, plus il creuse profond, plus il y aura de chances de croiser un effondrement sur son chemin, moins il y aura de chances de remonter entier.
    Enfin, avant de le faire disparaître, vous pourrez opter pour qu’il donne ses derniers instants afin de dégager la voie à ses collègues, défaussant un jeton Effondrement… Ou pas.

 

#constantine from spirit-wq@de

 

  • Enfin, la phase de repos servira simplement à réinitialiser le jeu pour la manche suivante.

 

Tous les nains sont placés, c'est parti !

Tous les nains sont placés, c’est parti !

 

Un jeu pour « Familial Gamers »

Mini Miners est un jeu familial, mais qui parlera tout de même plus à un public « casual gamer », déjà sans doute par son thème (les mines, les nains, la taverne, recette efficace !), mais aussi parce qu’il donne beaucoup de choses à penser et à prendre en compte.

En effet, même si le jeu reste relativement simple, il faudra intégrer de multiples paramètres avant de placer vos nains : les capacités des nains alliés ou adversaires, les outils, le placement dans la mine en tenant compte des jetons bonus mais aussi du placement des nains joués par les autres joueurs… Et puis les événements !

Il faut prendre tout en considération pour estimer les chances de survie de nos nains et estimer les richesses qu’ils pourront potentiellement remonter. Ainsi, si l’on veut pousser un peu la stratégie, il y a moyen de se faire quelques gros nœuds au cerveau. Aussi, comme c’est fréquemment mon cas avec ce genre de jeu, le risque d’oublier l’effet d’un élément est important pour ceux qui ne sont pas attentifs : soit l’événement du tour, soit la capacité d’un de mes nains, soit un outil…

Avec tous ces détails, un public « très familial » (j’entends sur le type de jeux évidemment) pourra avoir tendance à se décourager, trouvant le jeu trop chargé en informations, ou avoir quelques difficultés de prise en main lors des premières parties. Heureusement pour eux, le jeu a cependant été pensé à deux niveaux de complexité. La variante « Partie Simplifiée » retire les nains aux capacités les plus complexes et vous affranchit des règles sur les jetons bonus et sur les événements. Cela peut soulager d’un certains poids et ouvre le jeu à un public légèrement moins « gamer ».

De plus, Mini Miners peut également se prêter à un style de jeu plus léger, plus détendu, où l’on estimera ses chances à la louche sans trop sombrer dans le calculatoire, pour se laisser surprendre par l’issue de la phase minage. Il n’ira pas non plus jusqu’au jeu d’apéro, mais il semble finalement pouvoir convenir à une gamme de joueurs assez large. Si les deux premières parties seront chargées, le temps d’apprivoiser les 18 nains et les éléments du jeu à considérer, les suivantes montreront le potentiel du jeu.

 

Avec sa lanterne, Méticuleux accède aux alcoves et va faire un carton. Mais si Nainportekoi et Persesac se retrouvent sous les décombres, c'est mort pour lui !

Avec sa lanterne, Méticuleux peut accéder aux alcoves et va faire un carton. Par contre si Nainportekoi et Persesac se retrouvent sous les décombres, c’est mort pour lui !

 

Deep Mine Adventure

Le « stop ou encore » est toujours délicieux pour moi. Cette sensation de jouer avec le feu, d’approcher sa main le plus près possible de la bonbonnière en craignant le coup de tapette à mouche de tata Josette… Bref, on connait tous cela. Et bien Mini Miners se situe en plein dedans. L’exemple parfait est la dernière case du plateau, où brille un beau diamant… Quel sera le premier d’entre nous à être assez fou pour y placer son Nain, avec ses faibles chances de survie ?

Cette mécanique n’est pas sans rappeler le mignon (mais retors) Deep Sea Adventure. Le parallèle ne saute pas aux yeux de prime abord mais on retrouve bien l’idée où il y a fort à gagner mais aussi fort à perdre si l’on s’aventure trop loin dans les profondeurs. Et si vous avez connu ce format miniature, les sensations sont similaires, même si cette œuvre japonaise propose un gabarit beaucoup plus réduit et épuré.

 

Peut-être un lointain cousin ou une source d’inspiration de l’auteur ?

Peut-être un lointain cousin ou une source d’inspiration de l’auteur ? (capture d’écran de notre Ludochrono)

 

Mini Miners se mélange ainsi entre goût du risque et ébauches de plans machiavéliques, car vous tenterez aussi d’œuvrer pour nuire à vos adversaires : en changeant de place les jetons bonus sur lesquels ils comptaient s’appuyer, en créant volontairement des effondrements, en déplaçant leurs nains sur une case moins avantageuse, en les rackettant, bref tous les moyens seront bons.

Je parle bien « d’ébauche » de plan, car il sera difficile, voire improbable, de prévoir avec exactitude la portée de vos choix, et cela pour deux raisons. La première, c’est le sort aléatoire des cartes Mine : d’une forte récompense de 5 pépites d’or, à une forte punition d’un effondrement sur votre face. En considérant cela, la seconde raison, c’est qu’anticiper la succession des événements programmés par le placement des nains demande un effort cérébral et ne reposera pas sur des calculs très fiables.

Pour apprécier Mini Miners, il faudra donc faire preuve de jugeote tout en ne prenant pas le jeu trop au sérieux, sous risque de se sentir parfois victime d’une « Nain-justice » (normalement là on rigole…). C’est un choix de style justifié, qui penche plus pour le fun que pour des calculs improbables.

 

mini_miners_cartes_mine

 

Quelques Nain-perfections anecdotiques 

Pour terminer de creuser un peu la bête, quelques petites optimisations supplémentaires auraient pu profiter au jeu. Par exemple, les retours au livre de règles sont brefs mais systématiques lors de la mise en place : il faudra vérifier le nombre de cartes et de pépites à distribuer à chaque joueur en fonction de leur nombre, ainsi que le nombre de cartes Nain à remettre dans la boîte. Une simple petite fiche récapitulative aurait pu éviter cela. À ce propos, vous trouverez une petite aide de jeu faite par mes soins en fin d’article.

Aussi pendant le jeu, repérer ses nains dans le tunnel est un peu confus, car on doit constamment vérifier si tel ou tel nain fait partie de notre équipe ou d’une équipe adverse. Fournir des marqueurs de couleurs propres aux joueurs aurait peut-être pu aider à clarifier le jeu. Enfin, rien de tout cela n’entache véritablement le gameplay qui reste agréable.

Enfin, nous n’avons pas vraiment ressenti d’enjeu autour des cartes Outil au-delà de la première manche. En les conservant d’une manche sur l’autre (sauf en cas de mort de votre nain), on se retrouve à en accumuler plus qu’il n’en faut. On en vient même à ne plus effectuer les phases d’achat dans certaines parties. Quelque chose nous a éventuellement échappé, mais je reste convaincu qu’il aurait été plus intéressant de les rendre moins accessibles, en les défaussant à l’utilisation par exemple.

 

Le résumé de l’aventure

Mini Miners est un jeu destiné à un public plutôt familial toutefois plus adapté pour des groupes de 3 ou 4 joueurs amateurs. La mécanique du stop-ou-encore est emblématique de ce jeu, où vous allez constamment choisir entre vous aventurer loin dans la mine au risque de gagner gros mais de tout perdre, ou bien au contraire assurer un minimum de rendement en restant à l’abri. L’interaction entre joueurs y est assez forte, car vous allez jouer des coudes pour obtenir les meilleurs emplacements pour vos nains dans la mine, et les capacités des nains vous permettront de chambouler les plans de vos adversaires à votre avantage.

Quelques efforts cérébraux sont à prévoir, notamment pour intégrer les capacités des 18 nains, les effets des outils, événements et jetons bonus, ainsi que pour apprendre à tenir compte de la combinaison de tous ces éléments. Pour ma part, j’ai trouvé que Mini Miners faisait bien son « boulot » de jeu fun tout en étant malin, avec une envie d’y revenir régulièrement. Le feeling chez mes compagnons de jeu a été dans l’ensemble positif et je vous conseille de vous y intéresser si vous accrochez au thème, au principe, et si quelques tours de chauffe pour la prise en main ne vous font pas peur !

 

 

   

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette il y a 14 jours
    Répondre

    Pour info le jeu devait passer sur KS, puis la campagne a été annulée.. mais désormais il est distribué chez Novalis.

  2. Photo du profil de atom
    atom il y a 11 jours
    Répondre

    Jeu de stop ou encore très sympathique. Pas ma de roublardise, du genre je place mon nain ici pour partir avec les pépites mais avant je crée un éboulement histoire de bloquer les autres nains dans la mine niark. Pas évident sur une premiére partie car on a pas moins de 18 nains différents avec des pouvoirs à intégrer, mais ça devrait ajouter aussi une rejouabilité intéressante.

Laisser un commentaire