Lumens, faites scintiller vos lumières

Un jeu abstrait et sobre de placement-majorité où il vous faudra avoir la lumière dans toutes les pièces pour l’emporter, ça vous tente ? Lumens (VF de Glüx, sorti chez Queen au Spiel dernier) arrive en ce moment dans les boutiques, pour environ 30€. Le tout s’avère simple et malin, le design est un peu sobre (un peu pauvre ?) mais le tout reste intéressant et potentiellement méchant. 

lumens-jeu-de-societe-ludovox-queen-materiel

 

Dans Lumens, chaque joueur va tenter d’illuminer les 9 zones du plateau. À l’aide de leurs jetons recto verso numérotés de 1 à 6, les joueurs vont se développer sur le plateau central, à l’assaut de ces zones (les salles qu’il faut allumer) et des jetons adverses. Au début de partie, vous avez moult possibilités d’expansion et petit à petit, l’étau va se resserrer… Si vous finissez par être bloqué, c’en est fini de vous (on comptera quand même vos points mais vous ne pourrez plus poser) ! 

lumens jeu

On a un jeton de départ placé sur le plateau. À votre tour, vous posez un nouveau jeton en comptant autant de cases que le nombre inscrit sur le jeton de départ, en partant en ligne droite (pas de diagonale). Par la suite, chacun de vos pions peuvent servir de jeton de départ. 

La case atteinte (ou « case d’arrivée ») est l’endroit où vous placez votre nouveau jeton. On essaie ainsi d’atteindre certaines zones du plateau, les fameuses « salles ».

Puis, vous piochez un nouveau jeton dans votre sac, et le gardez secrètement en main. Oui, oui, il y a un peu de hasard dans ce jeu abstrait. La somme des deux côtés de chaque jeton est toujours de 7 (3/4, 2/5, 6/1). Il vous faudra donc choisir entre les deux options que le hasard vous impose. 

Sachant que si d’aventure votre chemin s’avère barré par un jeton adverse, vous ne pouvez pas placer votre jeton. Par contre, si la case d’arrivée est déjà occupée par un autre jeton (adverse ou votre) vous posez votre jeton par dessus ! Seul ce dernier sera pris en compte désormais.

À savoir : On ne peut pas avoir plus de deux jetons ainsi empilés et il est interdit de recouvrir le jeton de départ d’un joueur. Cela dit, il y a une exception : en effet, comme nous allons le voir, une fois par partie, vous pouvez recouvrir votre propre jeton de départ.

lumens-Ludovox-jeu-de-societe-partie

Eh oui, si vous ne pouvez pas placer de jeton, du tout, alors vous devez recouvrir votre jeton de départ (enfin, si cela n’a pas été déjà fait précédemment). Et si cette action a déjà été réalisée et que vous n’avez plus d’autres options de jeu, vous êtes sorti de la partie jusqu’au décompte final des points.   

À l’issue de la partie, chaque zone est décomptée et le joueur les ayant le plus investi l’emporte. Pour compter les points, on prend chaque salle séparément : on regarde qui est le plus présent en cumulant les valeurs des jetons de chacun. Le 1er gagne 4 points, le 2e gagne 2 points. Tout simplement ! 

On va donc essayer de bloquer l’accès aux salles pour nos adversaires, se placer par dessus leurs jetons pour abaisser leur présence, déterminer où poser nos jetons pour s’ouvrir un maximum d’options intéressantes, sachant qu’il faudra utiliser leurs valeurs à bon escient en vous adaptant au tirage (en particulier le jeton « 1/6 » : un côté vous assurera probablement la majorité tandis que l’autre vous permettra de conserver une certaine flexibilité sur place pour augmenter votre placement à l’avenir).  

Alors, est-ce qu’on vous avez envie de briller en (jeu de) société ? 

 

Fiche de jeu 

Un jeu de Jakob Andrusch
Illustré par Claus Stephan
Edité par Queen games
Distribué par ATALIA
Langue et traductions : Anglais, Français, Japonais
Date de sortie VO : 11-2016
De 2 à 4 joueurs 
A partir de 8 ans 
Durée d’une partie entre 30 et 45 minutes 

   

9 Commentaires

  1. TheGoodTheBadAndTheMeeple 02/10/2017
    Répondre

    Vous ne manquerez pas de noter les 2 coquilles de traduction française sur la boite… Tout ça pour refuser de passer par des traducteurs Français, Queen est toujours aussi… têtu !

  2. Grovast 02/10/2017
    Répondre

    Oui, têtu, c’est la version polie 🙂

    • TheGoodTheBadAndTheMeeple 02/10/2017
      Répondre

      yep 🙂

      • Cesare Mainardi 04/10/2017
        Répondre

        Si seulement vous saviez… rien à voir avec la façon de travailler du passé. Ce sont 2 traducteurs français avec plusieurs jeux à leur actif qui ont fait la traduction et il n’y avait pas d’erreurs dans le fichier de traduction envoyé à Queen… On nous a pas envoyé le pdf pour validation finale… l’erreur a été rajouté visiblement par celui qui a fait la mise en page en Allemagne !

  3. fouilloux 02/10/2017
    Répondre

    J’avoue que je les vois pas.

  4. Alendar 02/10/2017
    Répondre

    Je n’ai que le « i » … pour le « s », ça se discute…

    • fouilloux 02/10/2017
      Répondre

      A ok j’avais pas vu le deuxième i en effet. Pour le s je vois pas le problème en effet.

      • TheGoodTheBadAndTheMeeple 03/10/2017
        Répondre

        la seconde est grammaticale, il y a toujours un espace avant un point d’exclamation.

        Mais le i de Brilliant est affreux, c’est en anglais…

        • limp 04/10/2017
          Répondre

          Il se trouve que ça a été envoyé sans fautes à l’éditeur qui de lui-même a fait ses changements…  🙁

Laisser un commentaire