Le gagnant de l’InnoSPIEL 2021

Comme chaque année, le Spiel, qui va bientôt ouvrir ses portes, met en lumière trois jeux pour leur aspect innovant, c’est l’InnoSpiel.

Nous connaissons désormais le gagnant pour l’an de grâce 2021 : il s’agit de Ghost Adventure, jeu signé Wlad Watine, déjà nommé à l’As d’or et au Graf Ludo Best Children’game Graphic.

Dans ce jeu qui avait bien attiré notre regard également (lire notre Test) vous faites tourner une toupie en solo ou en coopération afin de la faire progresser sur divers plateaux où sont représentés différents éléments, objets ou personnages, histoire d’accomplir une mission. 

Le jury déclare : « Avec Ghost Adventure, l’auteur a créé le jeu de ses rêves. La toupie comme personnage de jeu n’est pas un simple gadget, mais une véritable innovation. Ensemble, nous sommes constamment mis au défi de faire passer la toupie d’un plateau de jeu à l’autre, d’estimer l’élan restant de la rotation et de la diriger avec adresse. La communication est importante pour adopter le bon plateau de jeu au bon moment et pour se coordonner. Spectaculaire quand on doit lancer la toupie avec le plateau de jeu pour continuer l’aventure au dos du même plateau. Les instructions réussies, de style bande dessinée, permettent d’entrer immédiatement dans le sujet et offrent un accès intuitif et rapide au jeu. L’illustration et la conception de qualité contribuent également à l’ensemble. Un jeu pour toute la famille où l’on ne s’ennuie pas. Par moments, Ghost Adventure ressemble à un jeu de smartphone avec un capteur d’équilibre que vous tenez soudainement dans vos mains pour de vrai. »

 

 

Les deux autres jeux en lice étaient : 

MicroMacro Crime City et sa carte en noir et blanc, sorte de tableau d’objets cachés sur lequel se déroulent de nombreux méfaits. Nous voyons les crimes dans leur ordre chronologique et il faudra résoudre les enquêtes en retrouvant les protagonistes en divers lieux et situations. Selon le jury « Le jeu de détective coopératif Micro Macro Crime City nous entraîne dans un voyage passionnant à travers une grande ville. L’idée de faire d’une image d’objet caché l’objet du jeu est nouvelle, et l’approche consistant à décrire le déroulement d’une histoire criminelle par des dessins individuels dans une image énorme et détaillée est innovante. Micro Macro Crime City est comme un flip book dans lequel toutes les images individuelles se trouvent les unes à côté des autres. Les cartes de commande transforment la simple promenade sur le tableau des objets cachés en un jeu de puzzle qui offre de nouveaux défis à chaque cas. Les yeux survolent la carte en noir et blanc à la recherche de la scène du crime, du domicile de la victime, d’un indice sur le motif. Micro Macro Crime City oriente le regard tantôt vers la vue d’ensemble, tantôt vers les petits détails, d’où l’utilité de la loupe fournie. Et à la fin, la loi triomphe. » Vous pouvez vous faire une idée du jeu en allant sur le Ludochrono si d’aventure vous êtes passé à côté jusqu’ici ! 

 

 

Le cliché du siècle et sa photo de famille, un jeu de Anthony Nouveau où nous devons placer les silhouettes des membres de la famille aux bons endroits pour pouvoir prendre la photo parfaite sauf que nous apprenons les souhaits à partir d’enveloppes scellées, mais nous ne pouvons pas tous les voir au cours du jeu. Selon le jury « L’approche consistant à prendre une photo réelle comme base du score final est innovante et apporte ainsi un autre support dans le jeu. Les approches visant à partager entre nous les exigences des invités pour la photo sont également innovantes. Après tout, tout le monde ne pourra pas voir toutes les exigences, qui sont présentées dans des enveloppes scellées. Ici, de manière originale, il faut faire preuve de déduction pour tirer les bonnes conclusions pour sa propre équipe à partir des actions des autres.  » Le cliché du siècle arrive en ce moment chez Don’t Panic, on vous en parlait dans notre reportage Vichy Part II dernièrement. 

Les membres du jury sont :

  • Michael Blumöhr, critique, organisateur de « Darmstadt spielt ».
  • Christwart Conrad, critique, éditeur et auteur
  • Diana Doert, auteur « Der Spiegel
  • Karsten Höser, éditeur des magazines spécialisés « Spielerei » et « Spiel&Autor », rédacteur indépendant
  • Dr. Jürgen Karla, Spielbar.com
  • Nadine Pick, propriétaire du magasin spécialisé « Spielbrett Köln ».
  • Christoph Post, blogueur de « Brettspielbox ».

 

Bravo aux jeux sélectionnés !

 

 

 

Laisser un commentaire