Huns pour tous et tous pour huns

Huns, on vous en a déjà parlé Hune fois, plus exactement c’est Grovast qui avait détecté la petite pépite quand il ne s’agissait encore que d’un prototype. Voilà un jeu de draft de dés et de cartes à combos matiné de gestion pillage de ressources.

Le jeu signé François-Nicolas Parachini, plus connu sous le pseudo de Fneup, a été signé chez la Boîte de Jeu et devrait sortir pour Cannes 2018 avec des illustrations de Anthony Wolff.

Le grand Khan cherche un successeur

Si j’étais chafouin, je vous enverrais bien relire tout l’article de sieur Grovast, mais comme je ne le suis pas, je me fends d’une petite explication pour savoir de quoi il en retourne

Exit les vikings de Ynavi (le nom du prototype) ! Nous sommes en 453, les Huns règnent en maître (pas mal pour des gens tout seuls !). Le grand Khan, le roi des Huns (et des autres), va passer l’arme à gauche et doit désigner son successeur parmi ses généraux. Vous êtes un de ceux là et allez avec fierté prouver que cet honneur vous revient à vous, et vous seul. Le but du jeu est de gagner le plus de points de victoire.

Comment ça marche ?

Nous avons 5 paquets de cartes : équipement, razzia, mercenaire, fléau et trésor. Devant chacune de ces piles de cartes on dispose des cubes richesses. On lancera ensuite 5 dés que l’on placera devant les richesses de même couleur.

Chaque joueur a aussi deux tuiles chariots qu’il place sur son plateau individuel. 

huns01

 

Le jeu se joue en plusieurs manches, de 5 tours chacune.

Puis, c’est le draft ! Chaque joueur – en commençant par le premier – prend un dé disponible et le place devant lui, et réalise une action, qui consiste à piocher des cartes ou à piller des ressources de la couleur du dé qu’il aura pris.

S’il pioche des cartes, il doit en piocher autant que la valeur du dé. Il en choisit une, la place devant lui et replace les autres sous la pioche. Vous avez compris l’idée : s’il choisit d’effectuer un pillage, il prendra aussi autant de cubes que la valeur du dé. Après quoi, il placera ses richesses accumulées sur une (et une seule) de ses cartes « Mercenaire » (les vertes) pour gagner son effet, ou « Fléau » (les noires) pour se protéger d’un malus. Il peut aussi les mettre sur des emplacements libres de plusieurs de ses chariots pour les remplir afin de marquer des points en fin de partie. Quand un chariot est complété, on en prend un autre parmi une rivière de 4 cartes chariots (chacun d’eux demandera des ressources spécifiques).

huns_jeux_de_societe_ludovox02

Chaque type de cartes a donc des effets particuliers : les « équipements » déclenchent des bonus permanents, les cartes « razzia » un effet qui s’applique une fois et une seule dans la partie (par exemple : je te vole une ressource), les « mercenaires » permettent de stocker des richesses. Les cartes « trésors » donnent des points de victoire selon une condition qu’il faudra accomplir.

Dès qu’une carte est remplie de ressources, on déclenche son avantage mais en plus de ça, elle rapportera du bon point à la fin, miam ! 

Les cartes Fléau se jouent dans un camp adverse. Pour ne plus subir leurs effets néfastes (par exemple : Lorsque vous choisissez un dé vous devez demander à un autre joueur s’il veut le relancer, pas glop) il faudra les remplir de richesses, ou les désactiver en payant des points de victoire. 

La manche se termine quand tous les dés ont été pris, on transmet alors le marqueur premier joueur et on continue.

À la fin d’une manche : s’il n’y a plus d’un type de cartes ou de richesses, la partie s’arrête et on passe au décompte des points.

Les cartes razzia donnent toutes 1 PV, de même pour les mercenaires, par contre si elles ne sont pas remplies complètement elles en font perdre (1 PV). Vous allez aussi gagner des points pour les chariots que vous avez envoyés, et plus encore si vous avez une belle collection d’un même type de chariot ou au contraire par ensemble de chariots différents. 

Je me permets de citer Grovast en guise de conclusion :

Avatarus_voxiferus_grovast« Premier constat : pour un proto, la mécanique est particulièrement pure. En témoignent la simplicité de l’explication générale et la fluidité impeccable du déroulé de la partie. Les enjeux globaux sont relativement évidents, et on en prend donc rapidement la mesure. Les généralités sont limpides, mais pour autant de nombreuses subtilités sont à découvrir en cours de route. Et ce n’est pas en une partie qu’on en découvrira toutes les facettes ni tous les combos. »

 

Fiche de jeu 

Un jeu de « Fneup » François-Nicolas Parachini
Illustré par Anthony Wolff
Edité par La Boite De Jeu
Distribué par Blackrock Editions
Pays d’origine : France
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 02-2018
De 2 à 4 joueurs 
A partir de 14 ans 
Durée moyenne d’une partie : 45 minutes 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Fneup
    Fneup 20/12/2017
    Répondre

    Merci pour ce chouette article (et tout particulièrement pour ces galéjades rhétoriques) !
    Hâte de te le faire découvrir (à Cannes ?) !

  2. Photo du profil de Super Poulet
    Super Poulet 20/12/2017
    Répondre

    Et moi hâte de pouvoir y jouer également (enfin) !

  3. morlockbob 20/12/2017
    Répondre

    les huns c’est vraiment une bonne idée.Ca change

  4. Photo du profil de Slaine
    Slaine 10/01/2018
    Répondre

    Ce jeu à l’air sympathique, une idée du prix ?

    • Photo du profil de Fneup
      Fneup 10/01/2018
      Répondre

      Bonjour !
      Selon le site de La Boîte De Jeu, le prix de vente conseillé serait de 30€.
      A confirmer cependant, je crois qu’il est encore en cours d’ajustement.
      (source : https://www.laboitedejeu.fr/huns/)

Laisser un commentaire