Hmmm… Harald !

Issu d’une jeune maison d’édition (Runes Editions) qui a fait parler d’elle il y a quelques mois avec King & Assassins de Łukasz Woźniak, voici Harald de Rémi Gruber.

C’est cette fois une auto-édition mais Rémi Gruber l’assure très modestement, ce ne sera pas la règle chez Runes Editions. Même si personne ne lui en voudrait de sortir un autre jeu aussi sympathique. Voilà pour la petite histoire du jeu de société. 

Harald est un jeu de cartes. Comme les runes sur la boîte et le nom de l’éditeur le laissent présager, on est transporté dans un univers aux influences celtiques peuplé d’animaux guerriers, bardes et tout ce que le monde celtique peut offrir en terme de personnages. Le but étant de faire prospérer son village tout en essayant de gagner de l’influence auprès du roi.

 

Harald : Sévèrement runé

Il y a 6 familles de 11 cartes, toutes identiques. Minimalisme assumé jusque dans les pouvoirs des cartes sous forme d’icônes bien pensées.

IMG_4988

Un tour de jeu est très simple : parmi les 4 cartes qu’on a en main, on doit en poser une devant nous et une autre au centre de la table.

Bon, disons que la première va peupler notre village et que l’autre exerce son influence auprès du roi. Dit comme ça c’est plus sympa.

La carte posée dans notre village va pouvoir user de son pouvoir, celle posée au conseil du roi permettra de valoriser les cartes de la même famille en fin de partie dans tous les villages. Chaque carte dans notre village offre enfin de marquer des points sous certaines conditions en fin de partie.

Voilà en gros posées les bases de Harald. Si besoin, vous avez le ludochrono aussi. 

IMG_4989

L’originalité et le côté malin de ce jeu réside dans les pouvoirs de ces cartes pour commencer. On va pouvoir échanger des cartes depuis notre main, le conseil du roi, un village (le notre ou celui d’un adversaire) ou la pioche. On va aussi pouvoir retourner des cartes et les rendre inopérantes, ou au contraire les faire revenir sur leur face opérante si elle avait été retournée auparavant.

Comme je le disais, la carte au conseil du roi n’use pas de son pouvoir. Normalement en tout cas, car un archer Loup posé dans notre village permet de copier le pouvoir de la carte qu’on pose au conseil du roi. Ça permet de poser une carte au conseil tout en usant de son pouvoir.

Cette première partie des règles est très bien pensée et rend les parties très dynamiques. Rien n’est complètement acquis. Sans que ce soit non plus le chaos. Et ça rend les parties éminemment interactives, pour des raisons évidentes dont une en particulier : c’est un jeu de majorité. Aucune zone du jeu n’est protégée hormis la main adverse. Mais on a toujours les moyens de rendre la monnaie de leur pièce aux autres.

IMG_4982

Intérieur cuir

En plus de ça, chaque carte dans le village déclenche en fin de partie un décompte de points particulier. Selon la famille animale, on va considérer des majorités ou des égalités avec d’autres familles du village pour marquer des points fixes (4 points), ou bien marquer des points pour chaque occurrence d’une carte d’une famille donnée, ou encore selon le nombre de cartes retournées. La punition des cartes retournées est contrebalancée par ce décompte particulier.

Enfin, pour chaque carte au conseil du roi, on gagne des points en écho avec nos cartes de la même famille. Par exemple, si trois Ours guerriers sont au conseil du roi en fin de partie, chaque Ours dans votre village vous rapporte trois points.

Voilà un peu plus en détail le principe de Harald.

Une fois en main

Qui dit jeu de carte dit illustration, texte ou iconographie. Rémi Gruber a fait le choix d’une iconographie épurée. Une fois les quelques icônes intégrées on comprend le pouvoir d’une carte en un coup d’œil. Les parties en sont d’autant plus fluides. On perd plus de temps à choisir quelles cartes poser qu’à comprendre leur pouvoirs ou façon de marquer des points.

Pour la partie illustration on salue le travail d’Emmanuel Civiello. Si ce nom ne vous est pas inconnu c’est normal, il oeuvre dans le monde de la BD depuis 20 ans avec des séries et quelques One shot.

Pour le coup, avec ses cartes sobres et répétées 11 fois par famille, c’est la boîte qui offre le plus à voir. L’illustration a attiré mon regard dans ma boutique préférée. On trouve à l’intérieur les règles (français et anglais, 6 pages chacune), les cartes et un carnet pour inscrire les scores.

Un petit format qui n’a rien de péjoratif tant ces dernières années beaucoup de « petits jeux » ont su montrer un grand intérêt ludique.

IMG_4979

J’ai eu l’occasion d’y jouer à deux joueurs. Dans un jeu de majorité ce n’est pas toujours l’idéal mais ça fonctionnait tout de même.

Dans les premières parties on pense plus à court terme pour les pouvoirs et à long terme pour les majorités.

On assimile petit à petit les pouvoirs de chaque famille et le moyen terme prend de l’épaisseur. On finit par planifier quelques coups bien sentis sur deux tours grâce aux 4 cartes qu’on a en main. Et on conlut enfin par un peu de guessing, c’est-à-dire à supposer ce que peuvent avoir en main les autres, ou quelles cartes restent encore à sortir de la pioche.

Je n’ai pas été un grand fan de Koryo même si j’en ai apprécié les mécaniques simples et elles aussi bien vues. Je trouve à Harald une épaisseur supplémentaire et, très personnellement, un thème moins hermétique. L’univers celtique n’y est pas pour rien, mais aussi le fait qu’un guerrier valorise les bardes qui chanteront ses louanges et ce genre de détails qui donnent une certaine cohérence à ces cartes qu’on pose ici ou là. Qu’on appelle ça un « conseil du roi » ou un « village » a du sens et aide à appréhender certains aspects du jeu.

Bilan Haraldien 

Ce jeu offre à priori une bonne rejouabilité, disons qu’on n’a pas le sentiment d’en avoir fait le tour en quelques parties. Loin de là d’ailleurs.

Le jeu à deux fonctionne mais il me semble plus intéressant à partir de trois joueurs, majorité oblige, par le fait par exemple de pouvoir échanger deux cartes entre les villages de deux adversaires plutôt qu’avec le notre et d’une manière générale pour les plus nombreuses interactions possibles. Ça me semble trop plat à deux mais plus chaotique à trois ou plus. Chacun trouve son fun dans l’un ou l’autre.

IMG_4990

Par contre pas de surprise niveau cartes, ce sont toujours les mêmes. Pas de version améliorée d’une carte parmi d’autres plus basiques. Pas de combos démultipliées. Pas de départ complètement différent selon le tirage.

Disons que c’est sobre mais malin et efficace.

Si vous avez aimé Koryo chez Moonster Games il est tout à fait possible que Harald vous plaise, même si Koryo vise un plus grand minimalisme mais offre des pouvoirs de cartes différents. Je me suis plus facilement investi dans les pouvoirs avec son thème et ses règles cohérentes.

Harald

Un jeu de Rémi Gruber
Illustré par Emmanuel Civiello
Edité par Runes Éditions
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 10-2015
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

 

15 Commentaires

  1. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 12/01/2016
    Répondre

    Merci pour ce bel article présentant un de mes jeux préférés depuis novembre 2015.

    Je rajouterai que le jeu a tellement plu, qu’il sera édité par Eagle Gryphon Games dans sa ligne EGG series en numéro 10 je crois.

    Bravo à Rémi !

  2. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 12/01/2016
    Répondre

    Excellent jeu, très moche mais très très bien !
    Le seul micro bémol que je pourrais y trouver c’est l’avantage à jouer en dernier

  3. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 12/01/2016
    Répondre

    Bonjour Dr Jacoby,

    je trouve au contraire les illustrations réussies et elles ont le mérite de sortir du lot par rapport à tout ce qu’on peut voir sortir aujourd’hui et le côté cartoonesque très florissant chez beaucoup de maisons d’édition. Je trouve que le travail d’illustrations vaut complètement ce que fait m. Dutrait. 🙂

    Mais bon, les goûts et les couleurs … 😉

  4. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 12/01/2016
    Répondre

    je disais ça complètement gratuitement, j’ai des jeux largement plus beaux auxquels je joue largement moins, du coup ça me convient  très bien comme ça

  5. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 12/01/2016
    Répondre

    Je ne voulais pas être trop direct Dr Jacoby 😉

    Mais je te rejoins complètement sur le fait que certains jeux très beaux ne sortent pas non plus de ma ludothèque !! 😉

  6. Virgile De Rais 12/01/2016
    Répondre

    Je trouve pour ma part que le jeu est superbe  ( cette boite ! ) de plus ca change niveau graphique ( après bon chacun ses goûts )  , Au niveau du système de jeu en lui même c’est bien simple en décembre avec ma femme on a eu Takenoko, 7 wonder duel , Mysterium ( les trois sont chouettes) et bien Harald est le jeu avec lequel on joue le plus. facile a maîtriser, facile a expliquer, rapide a mettre en place et bien plus stratégique que l’on peut le croire , un sans faute pour moi.

  7. Virgile De Rais 12/01/2016
    Répondre

    Pour revenir sur le graphisme et après avoir lu vos commentaires, je rejoins Mad trasnlator ca change du photoshop à gogo et des couleurs fait a l’ordi .

  8. Photo du profil de Achéron Hades
    Achéron Hades 12/01/2016
    Répondre

    Je le trouve vraiment excellent ce jeu, très belles illustrations et ca tourne bien dans toutes les configs même si je préfère la configuration à trois. A 4 c’est bien mais c’est violent 😉 Et dire que je l’ai acheté sans trop savoir de quoi il en retournait, j’avais vaguement vu un article qui trainait sur ludovox 😉 Mais bon vu le prix je ne craignait pas grand chose, et là super bonne surprise. Certaines personnes non joueuses peuvent être déroutées par les pouvoirs et les combos possibles au début, mais c’est ce qui fait la richesse de ce jeu. Pour l’avantage à jouer en dernier, je ne l’ai pas ressenti sur les nombreuses parties effectuées. (A noter que j’ai aussi eu les blaireaux avec le jeu, mais pas encore essayé). Je prédis un méga buzz outre atlantique. Merci Mr Gruber pour ce jeu.

  9. Photo du profil de Umberling
    Umberling 12/01/2016
    Répondre

    Le Lynx ! Khajiit has wares for you… if you have coin.

  10. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 13/01/2016
    Répondre

    PAs fan de Koryo

    Pas fan des illustrations

    Mais convaincu par vos dires…

    sévèrement runé (eheh)

  11. Photo du profil de Grovast
    Grovast 13/01/2016
    Répondre

    Eh bien moi je suis fan des illus’ (et du travail de Emmanuel Civiello en général)

    Par contre, les photos me donnent l’impression que justement ces illustrations sont peu ou mal mises en valeur par l’infographie autour. Trop pastel, un peu terne, en particulier la boite. A confirmer en vrai et/ou avec un bon éclairage.

    Pour le jeu, je réserve mon avis, mais il est clair que j’attends une occasion d’avoir ça dans les mains.

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 13/01/2016
      Répondre

      La boîte est un peu terne (et chargée) il est vrai. Mais le reste est vraiment très beau.

  12. Photo du profil de Achéron Hades
    Achéron Hades 13/01/2016
    Répondre

    La première photo de l’article est clairement surexposée. Les cartes ne sont pas aussi ternes, elles sont superbes. La boite est un peu terne mais a du charme.

  13. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 21/01/2016
    Répondre

    Ça y est…. Teste hier. Toujours pas fan des illustrations mais même si c est assez chaotique, c est très fluide et fort distrayant . Une sorte de – guild Hall – en temps limite.

Laisser un commentaire