Elizabeth Hargrave revient avec Mariposas

Bientôt le salon professionnel de Nuremberg à l’horizon (du 29 janvier au 2 février 2020). C’est là que bon nombre de futures sorties sont présentées, c’est là qu’on peut commencer à voir ce qui va rythmer les prochaines saisons ludiques (mais ne vous affolez pas, c’est réservé aux éditeurs). Pas étonnant donc, de voir des annonces officielles sortir ces jours-ci pour préparer l’arrivée des titres qui débarquerons dans 6 mois, ou plus parfois. C’est tout le cycle de vie et de production des jeux qui tournent ainsi depuis des années. En parlant de cycle de vie et de communiqué sur un jeu qui sortira cet été, voici venir du côté de AEG, un jeu baptisé Mariposas, évoquant les mythiques papillons Monarques et leur grand voyage. Un jeu au terme naturaliste (à ne pas confondre avec le thème naturiste, beaucoup moins usité), imaginé par une certaine autrice, Elizabeth Hargrave, qui s’est taillée une place de choix dans le secteur ludique avec un dénommé Wingspan (qui a récolté le Kennerspiel 2019, souvenez-vous). Un autre jeu au thème naturaliste s’il en est, mais sur les oiseaux lui. 

jeu

Vous connaissez forcément le Mariposa. Ce papillon orange et noir migre du Canada jusqu’au Mexique, puis la génération suivante refait le chemin inverse. Le jeu lui se joue en trois saisons. « En général, vos papillons essaient de se diriger vers le nord au printemps, de se répandre en été et de retourner vers le sud en automne. La fin de chaque saison apporte un tour de scoring, et à la fin de l’automne, le joueur qui a la famille de papillons la plus réussie – c’est-à-dire qui a le plus de points de victoire – remporte la partie. » peut-on lire sur le communiqué. Vous commencez avec un seul papillon et quatre générations partent explorer l’est des Etats-Unis avec pour objectif de se positionner dans les meilleurs endroits pour marquer des points au bout de trois saisons. On ajoute aussi des points pour les fleurs et les insectes rencontrés au cours du voyage.
Le jeu prévoit de faire jouer 2 à 4 participants, avec un temps de partie d’environ une heure.

Notez pour finir qu’il faudra attendre la GenCon pour que le grand public puisse voir toutes ces jolies chenilles 2.0 de plus près. En attendant, pour les amateurs impatients, sachez qu’on va bientôt pouvoir jouer avec des lépidoptères nous aussi avec la sortie de Wings in the dust en français (dont nous vous parlions hier). 

 

 

Laisser un commentaire