Diamant d’or, zoom sur la sélection 2021

La sélection du diamant d’or est tombée ! Ce prix fait la part belle aux jeux de type Eurogame depuis 2015. Un prix organisé par un groupe de joueurs passionnés et amateurs de ces jeux souvent dits « à l’allemande ». 

Mais comment fonctionne ce prix ?

Cette présélection est le fruit de 38 personnes disséminées dans toute la France. Le vote avec la situation sanitaire s’est fait à distance. « Cela nécessite de surtout pouvoir jouer et rejouer, le slogan du Diamant d’Or reste taillé pour durer » nous dit Dimitri Perrier qui organise ce prix depuis le début et qui a accepté de répondre à nos questions. Les membres discutent ensemble de la sélection, chacun peut proposer des titres. Par souci de transparence et d’éthique, un jeu qui serait édité chez Explor8 (la maison d’édition de Dimitri Perrier) et qui serait dans le calibre du prix serait automatiquement exclu de cette sélection.

En ce qui concerne le palmarès, les délibérations se feront sûrement en un petit comité le week end du 10 avril, mais en règle générale le jury est composé de 24 ou 25 personnes qui peuvent se réunir sur Lille. Si les membres du jury ne jouent pas forcément à tous les jeux de la présélection (c’est matériellement impossible), ils doivent en revanche avoir pratiqué les 8 jeux de la sélection.

La sélection cette année, la voici : 


Nous avons donc…

Alma Mater du collectif Acchittocca (Flaminia Brasini, Virginio Gigli, Stefano Luperto, et Antonio Tinto). Nous sommes des universitaires qui cherchent à recruter les élèves et les professeurs les plus prestigieux. Le jeu propose un petit gimmick intéressant avec des livres que l’on s’achète entre joueurs. Just Played à venir incessamment sous peu ! ^^

Beyond The Sun de Dennis K Chan, un jeu de civilisation spatiale et de développement technologique. Chaque joueur va agir sur un arbre de technologie qui est collectif. Dans quelle direction l’humanité va-t-elle se diriger ? Qui va le mieux tirer son épingle du jeu ? Le titre est sorti en anglais chez Rio Grande, et il se murmure qu’une VF serait dans les tuyaux.

Bonfire de Stefan Feld. Une vague histoire de Gnomes qui allument des feux de joie pour faire revenir les gardiennes du temps passé. On retrouve le génie de l’auteur dans Bonfire. Nous allons accomplir des missions qui vont nous permettre d’envoyer nos Gnomes au Haut conseil. Le mécanisme de tuiles actions est intelligent, on se retrouve devant un jeu à « salade de points » où le maitre mot reste l’optimisation. Bonfire est sorti en VF ces derniers jours chez Matagot. Article à venir.

Merv de Fabio Lopiano. Merv est une ville de l’Asie centrale qui fut détruite par les assauts mongols en 1221 (news). Dans le jeu, nous allons construire les bâtiments de Merv, évoluer sur la mosquée, acheter des marchandises, construire les murs pour protéger l’antique cité. Au niveau mécanique, nous sommes dans un jeu d’optimisation (12 tours et pas un de plus) avec une matrice d’action bien pensée. Merv est sorti chez Osprey Games et sera en vente en VF chez Atalia.

Praga Caput Regni de Vladimir Suchy. Le roi Charles IV souhaite faire de Prague la capitale de l’Europe (news). Du haut de son château, il supervise la construction de nouvelles fortifications. Ce qui l’intéresse ? Voir qui sera l’artisan le plus méritant. Une mécanique de tuiles d’action dans une roue qui semble délicieuse. Praga Caput Regni est sorti chez Delicious Games et sera distribué en français chez Atalia.

Tawantinsuyu de Dávid Turczi. Les joueurs incarnent des nobles incas qui souhaitent devenir le chef. Vous allez envoyer vos ouvriers sur le plateau pour qu’ils réalisent différentes tâches, lever une armée, tisser des tapisseries, récupérer des ressources, construire des bâtiments des statuettes afin de marquer le plus de points de victoire. Nous avons un plateau avec une gigantesque zone d’action et une mécanique originale de nombre d’actions en fonction des ouvriers déjà posés. Au menu de l’optimisation et du placement. Tawantinsuyu est sorti chez Board and Dice et Pixie Games en VF. Ludochrono

Tekhenu de Daniele Tascini et Dávid Turczi. Construisons et développons l’antique cité de Louxor en implorant l’aide des dieux de l’Egypte. Nous avons ici une mécanique de draft de dés pour nos actions avec un obélisque qui projette son ombre sur les zones d’action et modifie les dés. Si vous voulez en savoir plus nous avons un Just Played pour vous. Tekhenu est édité chez Board and Dice et en français chez Pixie Games. Ludochrono

Vicomtes des Royaumes de l’Ouest de Shem Philips. Les vicomtes parcourent le royaume pour redonner foi et confiance au peuple. Les joueurs vont se déplacer sur le plateau circulaire pour réaliser des actions : construire des bâtiments, transcrire des manuscrits et acquérir de nouvelles terres, tout ça avec un système proche du deck-building. Vicomtes des Royaumes de l’Ouest est sorti chez Garphill Games et Pixie Games en VF. Ludochrono

 

À vos pronostics !

Personnellement je mettrais bien une petite pièce sur Merv qui me semble le plus original et le plus élégant parmi ceux qui ont pu atterrir sur ma table de jeux. Je suis aussi très intrigué par Beyond The Sun et attends sa VF de pied ferme. Je regrette l’absence de The Cost qui a peut-être payé pour son thème un peu borderline (qui a surement clivé) ; ainsi que Polynesia qui ne doit pas être assez lourd pour le prix. Et vous que pensez-vous de cette sélection ? 

   

4 Commentaires

  1. morlockbob il y a 27 jours
    Répondre

    totalement à la ramasse sur les jeux proposés

  2. 6gale il y a 26 jours
    Répondre

    Je mets deux pièces sur Merv plus une sur Praga et Bonfire.

  3. pb il y a 24 jours
    Répondre

    2 pièces sur praga et une sur Bonfire de mon coté, j’ai globalement trouvé le cru de l’année dernière plus intéressant

  4. Arthurus il y a 23 jours
    Répondre

    Pris beaucoup de plaisir à jouer à Tekhenu. Merv est sympa mais souffre pour moi d’un manque de rejouabilité. Praga et Bonfire semblent top, j’ai hâte de les tester. Je miserais sur Praga

Laisser un commentaire