Déjà vu : Fragments of Memory : ça me dit quelque chose …

Déjà vu est un jeu de Terry Cheung édité par Astéria Games et lancé sur kickstarter en ce moment. Un jeu de cartes un brin psychédélique, un brin onirique. En un mot : intrigant.

Vous connaissez le sentiment de “déjà vu” ? Cette sensation étrange d’avoir déjà vécu une situation ? C’est le sujet de ce jeu.

C’est l’histoire d’une jeune fille qui reprend connaissance dans une station spatiale. Sa mémoire est trouble, elle ne se rappelle plus de rien. Soudain, une étoile filante lui donne la sensation d’avoir déjà vécu cette scène… Les joueurs vont aider la jeune fille à retrouver ses souvenirs éparpillés dans l’univers et à les réunir dans une image mentale.

 

Deja_Vu_Jeux_de_societe_Ludovox (1)

 

Le jeu propose une mécanique de Mankala appelée aussi “semis” puisque l’on sème des jetons sur les tuiles. Jetons que l’on placera sur des cartes pour marquer des points de victoire, la partie se terminant quand un joueur a 10 cartes.

 

Deja_Vu_Jeux_de_societe_Ludovox (3)

 

À quoi ça ressemble ?

Tout d’abord, les joueurs forment une « carte cosmique » avec les tuiles, et sur chacune d’elles ils posent des jetons “éclats d’impressions” et un jeton “fragment de mémoire” (cf photo). Le pion de la jeune fille sera aussi placé sur une de ces tuiles.

On a un deck de cartes “impression communes” qui, comme son nom l’indique, sont des cartes communes à tous les joueurs et des cartes en main pour débuter.

 

Deja_Vu_Jeux_de_societe_Ludovox (2)

 

Que fait-on ?

À son tour, un joueur choisit une tuile de départ, va prendre les jetons présents dessus et les égrener sur les tuiles connectées jusqu’à ne plus avoir de jetons en main. Il reprendra en main le dernier jeton ainsi que tous ceux de la même couleur présents sur la tuile.

Puis, c’est la phase de « déjà vu » où l’on va pouvoir poser nos cartes en main et utiliser nos jetons, avec une contrainte : ils doivent se placer du haut vers le bas.
À noter que si les jetons sont de la même couleur que la carte, cela donne un bonus de points immédiat.

On peut aussi prendre les cartes de la ”réserve commune”, mais on devra les compléter en une seule fois, c’est-à-dire placer tous les jetons que la carte demande en un seul coup.

Deja_Vu_Jeux_de_societe_Ludovox (1)

les plateaux joueurs

 

On pose les cartes complétées dans la « mémoire à long terme » (à droite de son plateau). Sinon, c’est dans la « mémoire à court terme », en attendant d’être complétées. Bien sûr, on ne peut pas saturer cette mémoire à court terme, mais on pourra l’agrandir.

 

Deja_Vu_Jeux_de_societe_Ludovox (2)

 

On peut aussi dépenser 3 jetons “éclats d’impressions” sans tenir compte de la forme ni de la couleur pour faire pousser une « fleur » que l’on place sur son plateau. Elle aura une utilité plus tard : on pourra la placer sur une des tuiles cosmiques où est présent le pion de la jeune fille (celle-ci peut être déplacée d’une case avant le tour d’un joueur) pour retrouver un fragment de mémoire (des points de victoire).

À la fin du tour, vous devez défausser les jetons non utilisés, sauf si vous avez des cartes avec des symboles qui permettent de les sauvegarder (ce sont des coffres).
Et vous pouvez enfin compléter votre main avec les cartes “impressions ordinaires”.

Enfin, la phase de méditation est juste une phase d’entretien joliment baptisée. On replace des cartes dans la réserve commune. Chaque jeton défaussé est placé dans la « grille mémorielle » (voir photo ci-dessous), quand celle-ci est pleine on replace les jetons sur les tuiles qui composent la carte cosmique.

Deja_Vu_Jeux_de_societe_Ludovox (3)

La grille mémorielle

 

Quand vous complétez une carte : vous marquez des points de victoire ou enclenchez des pouvoirs, comme des coffres permettant de sauvegarder des éclats, ou récupérez un jeton bonus de votre choix (sans la contrainte). Vous pouvez aussi augmenter votre capacité de cartes en main (on ne peut en avoir que 3 au départ), ou améliorer le déplacement de la jeune fille (elle ne peut être déplacée que d’une case), ou encore sa mémoire immédiate.

Quand un joueur possède 10 cartes, on finit le tour et on passe au décompte qui va se composer de points de victoire glanés pendant la partie et de points sur les cartes de manière fixe ou variable (sous forme de collection par exemple).

Bilan 

Déjà vu est un jeu qui mélange des mécaniques déjà vues (je ne pouvais pas la rater celle-là), mais dans un thème plutôt rare, à savoir la mémoire, la méditation. Un jeu qui a l’air léger au premier abord, mais qui ne manque pas de stratégie ni de calcul. Il faut bien combiner et remplir les cartes et profiter de leurs effets.

Le jeu est sur Kickstarter, il est déjà financé, la campagne se termine le 8 février 2018.  
Une extension est débloquée avec des tuiles compagnons, ainsi qu’une autre (exclusive à ceux ayant pledgé le jeu).

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

 

   

1 Commentaire

  1. LePionfesseur 15/01/2018
    Répondre

    Le thème est très intrigant mais je trouve que la mécanique ne colle pas du tout, pourquoi ne pas utiliser par exemple des composantes de mémoire (au sens mécanique du terme) ?

    Le jeu qui irait bien avec ce thème ça serait Kabuki 😉

Laisser un commentaire