Canvas : toile montante !

Kickstarter ne produit pas que du kiloplastique et du kiloscénario (Frosthaven, Ankh, on vous regarde) en termes de jeu de société. Il reste aussi ces gemmes improbables qui débarquent sans crier gare. Canvas (ou toile, en bon français) est de celles-là. Designé par le duo déjà derrière Crypt (en français chez Ôz éditions) mais pas que, ayant fait passer leurs 6 jeux par le financement participatif. 

Canvas, donc, vous place dans la peau d’un artiste très compétitif qui veut mesurer son art à celui des autres. Les joueurs vont réaliser trois tableaux, et quiconque a le plus de points l’emporte. À votre tour, vous piochez une carte Art ou terminez un tableau, tout simplement. Les cartes Art sont la vraie bonne idée du jeu : ces cartes transparentes sont combinables (pensez Gloom ou Mystic Vale) et vous proposent de créer de véritables… œuvres d’art, nonobstant les indications de gameplay à trouver en bas.

canvas-ludovox-jeu-de-societe-gif

 

Pour réaliser une oeuvre d’art, il faut combiner trois cartes Art avec une carte de fond. Attention cependant, si vous couvrez certaines icones, vous vous privez de leurs bénéfices. À vous de panacher au mieux pour satisfaire des conditions… et gagner des médailles. Plus vous avez de médailles, plus vous avez de points à la fin… 

Canvas jeu

Photo éditeur de quelques oeuvres d’art

 

Et voilà ! Vous savez tout, ou presque sur Canvas. Il s’agit donc d’un jeu simple et arty (illustré par Luan Huynh), où l’on aura le loisir de combiner pour l’esthétique – ou pour les points, ou les deux dans l’idéal. À titre personnel, la perspective de faire se rejoindre esthétique et gameplay familial laisse rêveur – et je ne suis pas seul. À l’heure où je rédige ces lignes, plus de 3500 contributeurs ont donné de leur écot pour faire fonctionner le projet, qui devrait être livré aux alentours de décembre 2020. Il vous en coûtera 28$ (environ 25€ de chez nous) pour le pledge de base, jusqu’à 49$ pour avoir la totale. Le kickstarter dure jusqu’au 20 mai.

Après Couleurs de Paris ou The Gallerist, le thème à la mode ne serait-il pas l’art ? On détrône bientôt les zombies à coups de tableau aux tons tout doux ?

   

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 23/04/2020
    Répondre

    c’est très choooli !

  2. Photo du profil de Zuton
    Zuton 26/04/2020
    Répondre

    Yep, je pourrais bien craquer pour ce jeu qui sort des sentiers battus si ce n’est l’existence de Imagine auquel j’ai par contre jamais vraiment adhéré. Les illustrations ont quelque chose de poétique qui me touche, un peu comme les cartes de Dixit ou Detective Club !

Laisser un commentaire