illus3

Witty Chronos – On est malin ou on l’est pas

Witty Chronos, j’y ai joué pas loin de sa sortie, en 2011 si vous voulez tout savoir. J’avais trouvé ça pas mal du tout… et ai remis le couvert maintenant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La mode de l’internet d’aujourd’hui, c’est de mettre une banane pour évaluer l’échelle des choses. J’avais pas, mais cette carte de Mito retrouvée sous le canapé doit vous montrer que c’est compact, mais pas trop.

 

La grande originalité de Witty Chronos est qu’en guise de pions, on dispose de sabliers d’une trentaine de secondes – mais pas tout à fait égaux selon les dires du manuel. On se dispute des manches, et il faut en avoir 2 (3 ?) pour remporter la partie.

Pour gagner une manche, rien de plus simple : il faut acquérir cent points (notés sur des cartes de victoire, de 10 à 50 par carte). Plateau ? Niet. Il n’y a que les cartes et les sabliers. L’installation du jeu est elle aussi une merveille de simplicité : on sépare les cartes de victoires en tas pas forcément égaux (3+le nombre de joueurs), on donne à chacun deux sabliers, et c’est parti.

La règle, ultra-simple, nous met face à des choix cornéliens : pour récupérer une carte de victoire, il faut poser un sablier (plein) dessus, et attendre qu’il se vide. Une fois que c’est fait, on peut remporter ladite carte. Seul hic : tout le monde peut poser des sabliers sur les cartes. Et vous ne pourrez marquer de points que si vous êtes le seul sablier sur la carte ! Ainsi, Witty Chronos n’est pas tant un jeu de gestion de temps qu’un jeu de diplomatie minimaliste…

Vous pourrez vous retrouver avec vos deux sabliers bloqués par des adversaires revanchards, mais dès que l’un d’eux veut prendre une longueur d’avance, il sera forcé de vous laisser reprendre la main. On entre dans une configuration très propice au kingmaking, mais comme tout jeu de diplomatie, il existe un vaste arsenal permettant de régler le problème. Et plus on est, plus il est possible de bloquer totalement un joueur. C’est à la fois le grand attrait et le grand défaut de ce Witty Chronos : on ne peut pas lutter contre le désir des autres de vous amoindrir, à moins de s’écraser et d’accepter de perdre. On peut se retrouver dans une situation de statu quo, où enlever un de ses sabliers fait gagner la partie à quelqu’un d’autre… et pendant qu’on tergiverse, le temps s’écoule ailleurs, sans qu’on puisse rien y faire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cartes de victoire.

 

Des cartes « dieu » pimentent la recette : Hermès permettra d’échanger ses points de victoire avec d’autres joueurs, Cerbère détruira la dernière carte marquée par un joueur, Hadès terminera la manche prématurément, Cronos offrira un sablier temporaire à son détenteur pour le reste de la manche et Héphaistos amputera un joueur d’un sablier pour le restant de la manche. Autant d’effets qui, vous l’imaginez bien, feront voler en éclats les jeux de pouvoir (trop) bien établis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oh my gods! (Les bougres savent compliquer l’affaire des joueurs)

 

Plastique divine – ou pas.

Quant à la patte artistique de Witty Chronos, elle n’est vraiment pas de mon goût : les illustrations très anecdotiques peinent à raconter une histoire, ou même à installer une narration délirante. On voit juste des dieux à tête de sablier un peu partout sur un fond vaguement grec. Pas que le jeu soit laid, notez bien. Il me semble juste un brin plat comparé à ce qu’il aurait pu être.

Le matériel est de facture correcte, et tient dans un sac en tissu fourni avec la boîte. Seul hic, il ne ferme pas au mieux et laissera échapper des pions de victoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Où placer mon deuxième sablier jaune ? Bloquer Violet avantage Bleu, Bloquer Rouge avantage Violet et les autres. Ou alors je peux jouer gagne-petit et aller sur les deux terres du fond.

 

Verdict

Witty Chronos est donc un jeu de diplomatie malin, qui vous force au relationnel, mais en temps limité. La paralysis analysis signifie la défaite, dans la plupart des cas. C’est pourquoi il est délicat d’embarquer dans cette courte aventure d’apéro des joueurs moins experts que soi (quoique, avec le kingmaking, ça s’équilibre vite), ou du moins plus lents. Si le jeu peut échouer dans votre groupe, il n’en reste pas moins un divertissement certain ; je vous conseille vivement d’appliquer les conseils d’Antony si vous voulez le faire tourner en soirée jeux.

Donc, malgré son côté intelligent, je déplore son manque de profondeur ; peut-être l’extension de Witty Chronos règle-t-elle le problème, mais ça, c’est une autre histoire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cronos donne un sablier de plus pour la manche. Nasty stuff.

9 Commentaires

  1. Emmanuel Andron 31/12/2014
    Répondre

    Salut,

    merci de ce petit article ympa sur ce jeu, pour ce qui est des graphismes, pareil que vous je trouve qu’ils sont pas aussi élaboré qu’il pourrait être.

    mais pour info, il existe une version relooké de ce jeu, Chronos Conquest, avec des illustrations qui déchirent et un plateau central nous permettant de voir l’arène de combat

    https://www.mymajorcompany.com/chronos-conquest

    Bref très bon jeu.

    manu

  2. Photo du profil de Umberling
    Umberling 31/12/2014
    Répondre

    J’étais au courant pour Chronos Conquest, mais comme ce n’était pas le propos de l’article, j’ai préféré m’abstenir. Je maintiens qu’en effet, le jeu est très sympa et agréable, mais aussi qu’on en aura fait le tour en une heure de jeu, sans extension du moins. Par contre, il est parfait en gateway ou en apéro !

  3. Photo du profil de raceforthegalaxy
    raceforthegalaxy 04/01/2015
    Répondre

    Un article qui tombe comme un cheveu dans la soupe dans la qualité globale du site. M’en vais me tenir éloigné du site pour un moment maintenant tiens.

  4. Photo du profil de Umberling
    Umberling 04/01/2015
    Répondre

    Qu’est-ce qui te dérange dedans, raceforthegalaxy ? Je suis curieux ton avis. On a sûrement la possibilité de faire mieux 😉

    • Photo du profil de raceforthegalaxy
      raceforthegalaxy 05/01/2015
      Répondre

      Bonjour et désolé de ma réaction épidermique et peut-être trop rapide… mais je ne voyais pas trop l’intérêt de mettre en avant un jeu qui à causé tant de soucis à un autre site concurrent et fait tant polémique

      • Photo du profil de Sha-Man
        Sha-Man 05/01/2015
        Répondre

        Bonjour Raceforthegalaxy,

        le procès entre l’éditeur Witty et le site ludique Tric Trac a fait couler beaucoup d’encre déjà et loin de nous l’idée d’émettre un jugement, de prendre un parti ou de raviver une polémique (c’est pour cela que nous n’en avons fait aucune mention dans l’article).

        Nous voulons parler de jeu de société ici dans cet article et il ne faut pas oublier le travail de l’auteur, la qualité intrinsèque que peut avoir ce jeu qui a été reconnue puisqu’il a gagné le concours de Boulogne Billancourt.

        Je comprends que certains puissent avoir un ressenti fort en ce qui concerne cette affaire, mais je trouve qu’il serait tout à fait dommageable d’occulter complètement l’existence de ce jeu (ou d’autres) qui, je pense, n’a rien à voir avec les différends qui ont été exposés lors du procès mentionné.

        Je ne connais pas les tenants et aboutissants de l’affaire en question et cela ne me regarde pas, en cela donc je me garderai de tout jugement, critique ou commentaire.

        Nous nous bornons à parler d’un jeu que, pour ma part, j’ai acquis à Cannes à une époque où l’on évoquait pas « l’affaire Witty » et qui méritait qu’on en parle selon moi, ne serait-ce que pour le travail de son auteur.

        J’espère que tu comprendras notre position, je trouverai dommage que cela te fasse perdre l’envie de venir nous lire.

        • Photo du profil de Umberling
          Umberling 05/01/2015
          Répondre

          J’allais dire la même chose que Sha-Man, mais le bougre m’a devancé. 😉 En soi, c’est un jeu qui a fait parler de lui (et pas seulement pour « l’affaire Witty »), qu’on peut trouver en magasin et en ludothèque. Je considère donc bon d’en parler !

          • Photo du profil de raceforthegalaxy
            raceforthegalaxy 05/01/2015

            Merci de la réponse. Justement le fait de ne rien évoquer m’a amené inconsciemment à voir de la provocation.  Mea culpa donc. Peut être qu’un petit disclaimer pour évoquer les bonnes intentions serait louable.

  5. Photo du profil de Umberling
    Umberling 06/01/2015
    Répondre

    J’imagine que les commentaires suffiront 😉

Laisser un commentaire