Welkin, les Bâtisseurs du Ciel

Bâtisseur Céleste… En voilà un projet qui fait rêver, tout comme la boîte de Welkin, avec ses couleurs chatoyantes et ses illustrations chimériques.

Si j’avoue rester sensible à la présentation et au design d’un jeu, j’aime avant tout découvrir et détailler la mécanique, appréhender le petit twist qui le différencie des autres. À mon sens une boîte pimpante, un univers onirique et de belles promesses ne suffisent pas à eux seuls à faire un bon jeu !

Qu’en est-il alors de Welkin ?

 

Jeu de société Welkin - Ludovox (2)

 

Entrez dans la cité volante

Edité par Ankama et distribué par Blackrock, Welkin est un jeu familial compétitif, dans lequel l’auteur, Fabien Tanguy, recrute 2 à 4 bâtisseurs qui doivent produire et utiliser judicieusement des ressources pour construire les plus belles demeures volantes appelées Chantiers (magnifiquement illustrées par Sylvain Sarrailh), toujours dans le but d’être le plus riche et de gagner en notoriété.

Comment jouer ? 

À tour de rôle chaque joueur réalise une seule action parmi les trois possibles : Ouvrir un Chantier (prendre une carte Chantier parmi les 5 disponibles), Produire des Ressources ou Utiliser ces Ressources (pour compléter voire terminer les Chantiers). Quand il n’est plus possible de remplacer une carte Chantier, la partie se termine et le joueur le plus riche gagne.

 

Les jeton Ressources

Les jeton Ressources

 

Classique. Rapide. Efficace.

Pour autant Welkin présente des petits twists qui le rendent intéressant.

 

Twist and shout

Tout d’abord, le système de production : les jetons Ressource des plateaux personnels étant bifaces, il est nécessaire d’en retourner pour accéder à la face + 1 et produire les Ressources encore visibles. Ainsi retourner trois jetons Ressources sur la face +1 permet de produire 3 fois… mais seulement parmi les deux Ressources toujours visibles !

Mais attention, si le premier retournement par tour est gratuit, il en coûtera une pièce supplémentaire pour les suivants.

Un système malin qui oblige à faire des choix et surtout à trouver le timing optimal !

 

 Ici, le joueur peut produire maximum 3 occurrences des deux ressources visibles

Ici, le joueur peut produire maximum 3 occurrences des deux ressources visibles

 

Pour corser les choses, la réserve de chaque joueur ne peut excéder 4 Ressources, ce qui devient très vite limitant. Un flux tendu qui nécessite une adaptation constante.

Sans oublier que le cours de chaque Ressource varie pendant le jeu : le plateau de Cotation central possède un espace par Ressource, son prix dépendra du nombre de jetons présents au moment de terminer un Chantier.

 

welkin-plateau-ludovox-ok

 

Ces jetons sont eux aussi bifaces, et ouvrir certains Chantiers permet de retourner celui de notre choix pour décoter une Ressource et augmenter la valeur d’une autre !

Tout devient alors question de tempo : vendre ses Chantiers quand ses Ressources sont au prix fort et décoter les Ressources des adversaires avant qu’ils ne vendent les leurs. 

Ce sera d’ailleurs la seule source d’interaction avec vos adversaires, et même si elle paraît faiblarde, elle n’est certainement pas à négliger tant elle impacte le jeu de tous.

 

Bo-bo-bonus

Des petits bonus sont également présents sur certaines cartes Chantiers : une fois terminés, ils peuvent octroyer des bonus à usage unique, utilisables en one-shot à tout moment du tour.

welkin-cartes-ludovox-ok-

Les bonus immédiats (dans l’encart vert à gauche) : effet dès l’acquisition du Chantier. Les bonus lorsque les chantiers sont terminés (encart orange à droite)

 

Ils permettent ainsi de modifier le cours des ressources, échanger un or contre deux ressources, vendre un Chantier même inachevé, ouvrir un Chantier supplémentaire ou utiliser des Ressources pour remplir un Chantier.

Utilisés judicieusement, ils peuvent déclencher un gros combo et une source de points non négligeable… surtout en fin de partie. 

 

Welkin-Ludovox-4

 

En deux mots

Welkin s’avère donc un jeu simple avec quelques petits twists pas inintéressants, s’adressant principalement à un public familial et néophyte qui sera sûrement conquis par la beauté des illustrations, la mécanique fluide et son petit prix. J’ajoute néanmoins un petit bémol sur l’écart entre la taille de la boite et son contenu, ainsi que sur la lisibilité et l’ergonomie qui ne sont pas toujours au rendez-vous, tant sur les plateaux personnels que central.

Welkin se joue aussi bien à 2 qu’à 4 joueurs, mais gardons à l’esprit que plus la configuration est petite et moins le cours des Ressources sera amené à fluctuer, ce qui lui retire certainement une partie de son sel.

 

 

NewbanniereTipeeeV2

 

2 Commentaires

  1. Ytrézius il y a 7 jours
    Répondre

    J’ai eu l’occasion de le tester ce weeked au festival des Utopiales de Nantes et on ne l’a franchement pas trouvé foufou en terme de mécaniques. Après ça reste un jeu familiale qui fonctionnera sans doute très bien chez les néophytes (les superbes illustrations mettent aussi dans le bain). Sinon, passez votre chemin.

  2. Photo du profil de Layni
    Layni il y a 2 jours
    Répondre

    Testé en version beta au FIJ2019, j’ai été assez déçu. Il n’est pas mauvais à proprement parler mais c’est un jeu de gestion de ressource assez basique et quasiment trop simple qui même en famille n’a pas fait vraiment émulsion. Il manque peut être d’interaction, je sais pas vraiment mais je pense que s’il a du succès ce sera seulement grâce au illustration qui sont magnifique mais qui n’ont pas réellement d’importance pour la jouabilité ou l’ambiance.

Laisser un commentaire