Une histoire de Cult

Encore en train d’errer sur Kickstarter dans l’espoir d’y dépenser de l’argent que je n’ai pas, quelle ne fût pas ma surprise de découvrir un des projets que je venais d’essayer au FIJ de Cannes quelques jours auparavant ! Il s’agit de Cult, un jeu d’enchères et de placement d’ouvriers.

Ce projet vous est actuellement proposé en VO par Igrology, une compagnie russe totalement inconnue pour ma part, et Cryptozoic, pourvoyeur notamment de Ghostbusters, The Walking Dead : No Sanctuary ou DC COMICS Deckbuilding. La version française sera assurée plus tard par Bragelonne. C’est d’ailleurs à cette dernière que j’ai joué, sur leur stand. Konstantin Seleznev est le designer du jeu et Anton Kvasovarov en est l’illustrateur.

Chaque joueur va incarner un dieu sombre, ils sont d’inspirations divers et variées, possédant des pouvoirs qui leur sont propres.

Il y a trois conditions de victoire différentes : posséder quatre jetons fanatiques, construire cinq autels ou parvenir à invoquer son Dieu deux fois.

Cult_jeux_de_societe_Ludovox (1)

 

Que trouve-t-on sous la bure ?

Comme déjà mentionné au-dessus, chaque joueur va commencer avec un avatar différent, accompagné de quatre prêtres dont la valeur pourra varier au cours du jeu. Au départ vous aurez deux prêtres d’une valeur de 1, un d’une valeur de 2 et le dernier, le patriarche, aura pour valeur le nombre total de prêtres dont vous disposez, donc 4 pour commencer.

Cult_jeux_de_societe_Ludovox (3)

 

Durant la première phase, les joueurs peuvent déposer, à tour de rôle, un de leur prêtre sur une des cases disponibles du plateau de jeu. La pose des trois premiers prêtres est gratuite. Pour pourvoir en déposer d’autres, il y aura un prix à payer.

Ces cases sont numérotées de 1 à 13 et proposent des actions différentes. Vous pourrez par exemple piocher une carte Miracle, une carte Intrigue, une carte Licence, gagner des pièces, augmenter la valeur de vos prêtres, gagner la carte Suprématie, construire des autels, invoquer votre dieu si la puissance de vos prêtres est suffisante, et surtout recruter des fidèles.

Pourquoi surtout ? Parce que les fidèles vous permettront de gagner des fanatiques (en les défaussant certes), mais aussi car ils représentent à eux seuls une mécanique intéressante du jeu. Le plateau de jeu représente la Cité Éternelle dans laquelle vous voulez rendre à votre dieu sa place hégémonique. Et pour ce faire, il faut des fidèles ! Les 13 zones sont différents lieux répartis en 4 rangées de 2 ou 3 cases. Le haut du plateau représente la surface de la cité, et le bas sa partie la plus profonde et sombre. Mais pour pouvoir déposer vos prêtres sur des cases des profondeurs, il vous faudra posséder un certain nombre de fidèles, matérialisés par les icônes jaunes à droite du plateau. À titre d’exemple, en vous référant à la photo ci-dessous, pour pouvoir déposer vos prêtres sur une case de la troisième ligne en partant du haut, il vous faudra au minimum trois fidèles.

Ce petit système engendre de belles réflexions car il est souvent nécessaire de défausser des fidèles pour réaliser des actions puissantes, ou simplement pour pouvoir déposer plus de trois prêtres lors de cette phase.

Cult_jeux_de_societe_Ludovox (2)

 

Action !

Une fois que les joueurs ont terminé de placer leur prêtres, la phase d’action se dessine.

En suivant l’ordre numérique des lieux, on va regarder quel joueur a la valeur de prêtres cumulées la plus haute. Il sera alors le seul à pouvoir effectuer immédiatement l’action disponible. Tous les autres auront une compensation sous forme pécuniaire. Et ce n’est pas négligeable car là encore, beaucoup d’actions s’avèrent coûteuses à déclencher. L’argent de la quête suffit rarement.

C’est aussi dans cette phase que vos cartes Miracles, Intrigues et Licence entreront en jeu. Tantôt elles seront à effet unique pour renverser une situation, tantôt elles vous offriront un bonus de présence/d’action sur le long terme, ou vous permettront de déplacer des prêtres au dernier moment, etc. Le chaos durant vos adjurations.

À noter que posséder des fanatiques permet de réaliser automatiquement une action de son choix sur une rangée et à chaque tour, en plus des règles que je viens de vous décrire. Plus vous aurez de fanatiques, plus vos choix pourront là aussi aller vers les profondeurs.

Le jeu se poursuit ainsi en alternant les phases jusqu’à ce qu’un joueur remplisse une des 3 conditions de victoire.

Cult_jeux_de_societe_Ludovox (3)


Oraison funèbre ou Adoration fanatique ?

Nous avons joué à 4 joueurs cette partie découverte. Et nous avons joué pendant plus d’une heure avec l’envie de terminer la partie, ce qui est plutôt bon signe sur un salon.

Cult propose une belle identité visuelle avec des mécaniques faciles à appréhender, mais semblant subtiles à maîtriser. Le tout donne un jeu dynamique et interactif, à mi-chemin entre optimisation et coup fourrés chaotiques. Ceci dit, certains pouvoirs octroyés par les cartes Licences, conjugués à une ou deux actions particulières ont semblé particulièrement puissants, provoquant un effet win-to-win assez désagréable. L’animateur de Bragelonne, lors de la discussion d’après jeu, nous a indiqué que plusieurs éléments étaient encore en phase d’équilibrage.

On peut aussi se poser la question de la rejouabilité d’un jeu composé d’un plateau à 13 cases, dont la disposition ne varie pas d’une partie à l’autre. Malgré 8 dieux différents, ne risque-t-on pas de reproduire un schéma gagnant une fois celui-ci déterminé ?

Quoi qu’il en soit, ce jeu propose des éléments prometteurs et semble en avoir dans la cul(t)otte !

En tout cas, si cela vous intéresse et que l’anglais ne vous rebute pas, vous pouvez allez faire un tour ici et vous délester de 50 dollars (environ 41 euros). Sinon, sachez que la francisation est quoi qu’il en soit dans les tuyaux !

 

Pub Tipeee grand format copie

 

5 Commentaires

  1. Sébastien Célerin 05/03/2018
    Répondre

    En effet, Bragelonne a acquis les droits de ce jeu pour la francophonie. Sa publication est prévue pour l’hiver prochain.

  2. Photo du profil de M3th
    M3th 11/03/2018
    Répondre

    Je pense que oui.

Laisser un commentaire