Trickerion : Houdini ou Garcimore ?

pic2396511_mdS’il y a bien un jeu qui était méritant sur cet Essen 2015, c’était bien Trickerion. Les gens de chez Mindclash games ont réalisé un stand magnifique dans le hall 7 reprenant complètement l’atmosphère de leur jeu. Et pourtant il était tout petit, il n’y avait qu’une table de demo et un petit comptoir. Mais c’était vraiment une réussite !

On avait repéré le jeu avant pouvant faire partie des eurogames intéressants, surtout avec le thème de la magie, mais là, ce fut une vrai bonne surprise de voir à quel point l’équipe des créateurs du jeu, l’illustratrice et l’éditeur étaient à l’unisson pour faire découvrir leur univers. Ça fait plaisir de voir des gens qui se donnent tous les moyens et qui croient à fond en leur jeu. Je ne dis pas que ce n’est pas le cas pour les autres. Mais là, il y a avait quand même un réel effort coordonné de présentation. Ça mérite d’être souligné selon moi.

 

Nous sommes repartis, Nico et Mickey ayant chacun une boite et l’extension sous le bras. Ce qui nous a marqué tout de suite, c’est de voir à quel point le thème semblait présent dans le jeu. Mais nous ne sommes pas passés à côté des ouvriers, des assistants, des cartes, du mécanisme du théâtre qui semblait tout à fait intéressant.

 

Alors je le dis de suite, je vais vous parlez ici du jeu AVEC son extension Magician power. Nous avons hésité à jouer avec, mais depuis quelques années déjà, nous avons pris le parti de ne pas jouer avec les règles de base, mais de jouer avec les jeux « au complet » et les règles expert à chaque fois. D’abord parce que vu qu’on change souvent de jeu, on ne sait pas quand on va y revenir alors autant en profiter au max, ensuite parce qu’on n’est pas des Mickey (spécial dédicace à mon pote Mickey) et qu’on se sent capables de jouer au plus lourd tout de suite et enfin, SURTOUT, parce que si on joue à la version édulcoré d’un jeu, on risque de ne pas être emballé par celui-ci, alors qu’en jouant à la version la plus complexe, il est possible qu’on doive y revenir parce qu’on aura galéré, mais au moins on aura un aperçu réel de l’ensemble des possibilités du jeu et de sa véritable profondeur.

 

old

 

Ici, ça a failli arriver. Mickey avait joué au jeu sans l’extension et ne semblait pas emballé par celui-ci, le trouvant trop linéaire. On sentait une pointe de déception dans sa voix quand il en parlait. Son avis s’est complètement inversé avec le jeu + l’extension.

Bon, autant vous le dire de suite, ce n’est pas un jeu pour les enfants. C’est de l’expert ! Complexe et exigeant.

Ce Just played est réalisé après une partie à 3 joueurs, avec Mickey et Nico.

Aucune assistante n’a été blessée durant le spectacle 🙂

La magie est dans les auteurs

Trickerion a été réalisé par Viktor Peter et Richard Amann. Il semble que ce soit leur premier jeu à tous les deux. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! Le jeu a été édité par Mindclash Games, leur maison d’édition, soutenu par APE Games qui eux n’en sont pas à leur premier jeu et qui présentait également Spirit of the rice paddy cette année.

 

pic2718852_md

 

À noter que Mindclash est donc la maison d’édition créée par les deux auteurs et l’illustratrice, Villõ Farkas, pour Trickerion. Ils présenteront l’année prochaine leur prochain jeu qui sera Anachrony (2-5 joueurs, 15+, 60-150mn) qui sent d’ores et déjà très bon (Shanouillette vous en parlait ) et qu’il faudra suivre je pense ! D’ailleurs, j’espère que Mindclash suivra la voie de What’s Your Game? en investissant le créneau des jeux de gestion lourds !

Bien, pitchons-nous un peu quand même : Vous jouez des illusionnistes rivaux, chacun avec vos propres caractéristiques, vos forces & faiblesses. Les magiciens se battent pour la fortune et la gloire à un concours organisé par un prestidigitateur légendaire, à la recherche d’un digne successeur pour la puissante Trickerion Stone, qui est capable, d’après la légende, d’accorder un pouvoir surnaturel à son propriétaire.

 

pic2462995_md

 

Dans les faits, il s’agit d’un eurogame à base de pose d’ouvriers (votre magicien, vos assistants et vos apprentis), où après une phase de programmation, vous irez chercher des sorts, de l’argent, des ouvriers supplémentaires, des composants pour vos sorts, des cartes spéciales de programmation. Puis vous fabriquerez vos sorts et vous irez au théâtre pour les présenter pendant votre spectacle ou le spectacle des autres !

Trickerion est un jeu pour 2 à 4 joueurs. Tout ce que je peux dire c’est qu’il tourne très bien à trois joueurs et à quatre, il doit être un peu plus tendu par rapport aux places du théâtre. Il est annoncé à partir de 14 ans et c’est un minimum selon moi. Enfin, la vaste blague, pour une durée d’environ 120 minutes. C’est possible sans l’extension, mais avec l’extension, notre partie a duré 4H30 sans compter 1 heure pour expliquer les règles. Je préfère le dire, comme ça vous savez que ce n’est pas la peine de présenter le jeu à votre table de loup-garou. Soyons clair, Trickerion, encore plus avec son extension, est un jeu expert.

 

auteur

 

Cependant, ceux-ci prendront leurs pieds ! Car le temps semble se volatiliser quand on y joue : pas de temps mort, une grande richesse et une grande fluidité. L’interaction, bien que la plupart du temps indirecte, est omniprésente. Et pour couronner le tout, une fois n’est pas coutume, le jeu possède un thème parfaitement représenté et collant aux mécanismes. Il a tout pour plaire, ou presque !

La magie est dans le matos
Trickerion est délicieusement présenté dans une atmosphère des années folles teintée de fantastique, sentant la magie dans tous les recoins. Que ce soit au niveau des couleurs, ou des illustrations, tout est dans le ton. Chaque magicien est unique et votre plateau de jeu est particulièrement fouillé. On appréciera également tout particulièrement les cartes de sorts qui ajoutent énormément à cette atmosphère de part leurs familles, leurs noms ou leurs illustrations.

 

pic2428414_md

 

Une mention spéciale également pour les grandes cartes d’assistants qui viennent s’ajouter parfaitement à votre plateau personnel et qui sont également dans le thème. Ils auraient pu faire du minimalisme avec une petite carte et son token, et ils ont fait les choses en grand pour ajouter à l’immersion et ça marche.

 

trickerion-cards

 

Alors que la plupart des mécanismes ont déjà été vus quelques parts, leur intégration est telle qu’on croirait qu’ils ont été inventés pour Trickerion.

Le pire, c’est que le jeu est victime de sa complexité et durant la partie, on s’attarde assez peu sur le magnifique plateau central. Il parait surchargé et confus au premier abord mais il est finalement assez simple et on repère très vite les zones importantes, sans s’attacher à regarder le détail des illustrations, idem pour les cartes.

 

pic2396509_md

 

La partie a durée 4H30 et c’est seulement à la fin que je me suis extasié sur le design des cartes ou les détails du plateau principal. C’est vous dire si on n’a pas le temps de s’ennuyer !

Certains pourraient reprocher au design du jeu son caractère très chargé. Et c’est vrai qu’il y en a partout. Je comprends que ça puisse en déranger certains. Pour ma part, même si le plateau personnel est surchargé, si le plateau central peut sembler fouilli, à aucun moment cela ne m’a géné durant la partie et au contraire, j’en redemande !

Ah ? On me dit dans l’oreillette que je ne vous ai pas dit le meilleur ? Il y a 48 cartes de sorts toutes différentes dans le jeu de base et l’extension ajoute 90 cartes d’Habilités spéciales pour vos magiciens et 60 cartes d’actions spéciales pour la programmation. Et toutes ces cartes sont différentes ! C’est juste hallucinant de diversité et de rejouabilité !

pic2462998_md

 

Alors le seul problème dans tout ça, c’est que le jeu est en anglais. Ce n’est pas dramatique sur le jeu de base avec assez peu de texte, mais ce n’est pas le cas de l’extension qui contient donc 150 cartes différentes avec beaucoup de texte. Heureusement il existe les ressources sur le net pour les franchiser. Mais ça demande quand même du boulot. Heureusement que notre Mickey est un serial franchiseur ! Sinon, il faut vraiment être à l’aise avec l’anglais. Parce qu’il y a fort à lire !

Au jour d’aujourd’hui, je n’ai pas connaissance d’une éventuelle sortie française du jeu. Vu le format et la cible, j’en serai étonné. Un grand merci cependant à Fabien Allois pour avoir mis les ressources à disposition sur BGG pour le franchiser (je me suis permis de prendre quelques exemples de la règle pour illustrer cet article). 

 

La magie est dans les règles

Le but du jeu va être de gagner des points de prestige. Pour gagner ces points de prestige, il vous faudra présenter des tours de magie dans différents spectacles. Parfois c’est vous qui allez présenter ces spectacles mais d’autres fois ce sont les autres joueurs qui présenteront les spectacles dans lesquels vous ferez une apparition avec vos tours de magie.

Pour présenter un tour de magie (que j’appelle aussi sort parfois), il faut d’abord aller chercher le tour de magie, puis réunir les composants, puis fabriquer le tour proprement dit, et enfin aller au théâtre pour placer votre tour de magie sur l’un des emplacements disponibles d’un des spectacles disponibles.

Je vais d’abord vous expliquer comment se présente un tour de magie :

D’abords, il faut savoir qu’il y a 4 écoles de magies : mécanique, illusion, spiritisme ou évasion. Votre magicien de départ est spécialisé dans une de ces écoles, mais vous pouvez (devez ?) tout à fait aller chercher vos sorts dans les autres écoles.
Dans chaque école de magie, il y a 12 cartes de sorts. 4 de niveau 1, 4 de niveau 16 et 4 de niveau 36. Nous verrons plus tard à quoi ça correspond.
Un sort a donc un nom, une école et un niveau.

 

pic2427470_md

 

Pour être fabriqué, le sort nécessite des composants. Ceux-ci sont représentés sur la carte du sort et peuvent être de 3 types : basique, avancé et supérieur. Le nombre et le type de composants sont unique pour chaque sort. Par exemple « la manipulation de cartes » un sort d’illusion de niveau 1 vous demandera 3 métaux et 3 tissus tandis que « la table flottante » un sort de spiritisme de niveau 16 vous demandera 3 métaux, 3 tissus et 3 cordes.
Ce qu’il faut bien comprendre à ce niveau, c’est que pour fabriquer vos sorts, vous ne défausserez pas les composants utilisés. Ainsi, si vous avez 3 métaux, ils pourront vous servir pour tous les sorts demandant 1, 2 ou 3 métaux. C’est important dans le choix des sorts que vous ferez.

 

tour_de_magie

 

Sur un sort, il y a également le nombre d’actions qu’il vous faut pour le fabriquer (entre 1 et 3) et le nombre d’exemplaires que vous en fabriquer, ainsi qu’un jeton symbole.
Et enfin, au milieu, il y a les récompenses que vous apporte votre sort. Il s’agit d’une combinaison d’argent, de points de prestige et/ou de trickerium.

À noter que sur les sorts de niveaux 36, il y a également des récompenses qu’il ne faut pas négliger de fin de partie.

Je vais maintenant vous décrire votre plateau personnel :

Il y a d’abord, en bas à gauche, la carte de votre magicien. Celui-ci a une capacitée spéciale qui s’utilise à certains moments pendant la partie, ainsi qu’une école de magie de prédilection.
Toujours en bas, il y a les emplacements pour vos ouvriers. Votre magicien (avec le chapeau) et derrière les apprentis (avec une main). Plus tard dans la partie vous pourrez engager des assistants (l’assistante proprement dit, un ingénieur et un manager). Chaque emplacement d’ouvrier contient un disque personnage et un emplacement pour une carte d’affectation.

 

plateau_perso

 

Sur la moitié supérieur gauche de votre plateau personnel, il y a 3 emplacements différents pour 3 sorts et en dessous, les emplacements pour vos composants. Sur la partie supérieur droite, vous trouverez votre Workshop. C’est là qu’il faudra envoyer vos ouvriers pour fabriquer vos sorts. On y reviendra.

 

pic2695421_md

 

Soulignons que sur l’extrémité gauche de votre plateau vous pourrez placer vos trickerions. Il y a 4 niveaux différents. Le premier contient 1 trickerion, le deuxième 2, le troisième 3 et le dernier 4 trickerions. À côté de ces niveaux vous pourrez placer vos cartes magiciens (extension).

Je vais maintenant vous décrire le plateau central :

Il y a 5 zones de jeu. Sur l’extrême gauche vous pourrez faire de la publicité. Ensuite, il y a 4 emplacements correspondant chacun à des cartes affectations.

Le centre ville : C’est ici que vous pourrez engager de nouveaux assistants, prendre de nouveaux sorts, et enfin récupérer de l’argent ;
Le marché : C’est ici que vous pourrez récupérer des composants ;
L’allée sombre (extension) : Ici vous viendrez acheter des cartes d’affectations particulières et éventuellement changer l’ordre des prophéties ;
Le théâtre : vous viendrez ici soit pour placer des tours de magie dans différents spectacles, soit avec votre magicien pour présenter un spectacle dans lequel vous avez au moins un tour de magie.

pic2644498_md

Je vais maintenant vous décrire la mise en place de début de partie :

cartes_magiciensNous commençons la partie avec un magicien, une carte affiche avec ce magicien, un tour de magie de notre école de prédilection (nous avons joué avec l’option qui permet d’avoir ce tour déjà préparé), 2 pièces d’un des matériaux de base et un assistant de notre choix.

Ensuite, comme nous jouons avec l’extension, nous recevons chacun des cartes magiciens : 4 de niveaux 1, 4 de niveaux 16, et 4 de niveaux 36. Pour rappel, ces cartes viennent se positionner en face d’un des emplacements contenant les cristaux de trickerion. En début de partie, il faut que nous ne choisissions que 8 cartes parmi les 12. On en défausse donc 4. Lors de chaque phase de préparation, nous pouvons jouer une carte magicien.

Ces cartes viennent modifier l’environnement de jeu. Elle apporte des bonus, avantages ou malus pour les autres. Les cartes de niveau 1 se posent sur les 2 premiers emplacements, les cartes de niveau 16 se pose sur les emplacements 2 et 3 et enfin les cartes de niveau 36 se posent sur les emplacements 3 et 4.

Pour que la carte soit active, il faut que l’emplacement correspondant soit complet en trickerion. En début de partie, on a 3 éclats de trickerion, ce qui permet de compléter les 2 premiers niveaux.

Nous recevons également nos cartes affectations de base : 2 pour le théâtre, 1 pour le centre-ville, 1 pour le marché, 1 pour l’allée sombre et enfin 1 pour l’atelier.

Voilà, nous sommes prêts à jouer !

Et voici le système de jeu, accrochez-vous !

Le jeu se joue en 7 tours (avec l’extension). Chaque tour est composé de 7 phases :

1) Lancer les dés du centre-ville.
Le premier joueur lance les 6 dés du centre ville et les place sur les lieux appropriés. En effet, il y a 3 emplacements dans le centre ville (assistant, sort et argent) et chaque emplacement contient 2 dés spécifiques. Les résultats des dés indiquent les actions disponibles pendant ce tour. Bien sûr, nous verrons qu’on a la possibilité de changer les valeurs de ces dés pour ne pas être tributaire du hasard.

pic2712379_md

2) Définir l’ordre d’initiative.
Le dernier en point de prestige devient premier joueur et ainsi de suite. On change l’ordre sur la piste d’initiative.

3) Publicité.
Vous avez la possibilité de mettre une affiche à votre image pour faire de la publicité. Le premier joueur paye 1 pièce et reçoit 2 points de prestige, le deuxième paye 2 pièces pour ces 2 points, le troisième joueur paye 3 pièces et le quatrième 4 pièces. Ça permet de réduire un peu les écarts car l’argent se fait rare !

4) Affectation.
Là, ça devient plus sérieux. Il s’agit de placer vos cartes affectations sous vos ouvriers. C’est le moment que je choisis pour vos dire que vos ouvriers ne sont pas égaux en points d’action. Votre magicien vous en donnera 3, vos assistants 2 et vos apprentis 1. Ils auront donc des impacts différents.

Durant cette phase, vous placerez face cachée vos cartes affectations sous vos ouvriers. Par exemple, si vous mettez la carte « centre-ville » sous votre magicien, cela signifie que vous enverrez votre magicien au centre ville et vous disposerez donc, d’au moins, 3 points d’actions au centre ville.

pic2714454_md

C’est aussi là que je vous parle des cartes affectations spéciales. Il s’agit de cartes que vous pouvez récupérer à la sombre allée. Ce sont des cartes d’affectations comme les autres qui correspondent aux différents lieux du jeu à ceci près qu’elles ont un pouvoir spécial. Ce pouvoir ne se joue qu’une seule fois au moment où vous jouer l’ouvrier correspondant. Notez que vous avez également la possibilité de ne pas jouer le pouvoir de la carte pour ajouter un point d’action à votre ouvrier. Dans tous les cas, la carte sera défaussée à la fin du tour. C’est du one shot.

Une fois que chacun a placé une carte en dessous de chacun de ses ouvriers, alors la phase est terminée. Tout le monde retourne les cartes phases visibles et on passe à la phase suivante.

5) Phase de déplacement des personnages.
Dans l’ordre du tour, chaque joueur va prendre un de ses ouvriers et le placer sur l’un des emplacements du plateau central. N’oubliez pas que chaque ouvrier a un nombre de points d’actions.

Ensuite, sur chacun des quartiers (théâtre excepté), ça fonctionne de la même manière. Il y a 4 emplacements pour poser son ouvrier. Le premier donne un bonus de 2 points d’actions, les 2 suivants en donne 1, et le dernier n’en donne pas. Ainsi, si vous placez un assistant (2 points d’action de base) sur le premier emplacement, vous aurez alors 4 points d’actions. Dans tous les cas vous aurez également la possibilité de défausser 1 seul éclat de trickerion pour ajouter 1 point d’action (Attention, à vos cartes magiciens !), enfin vous pouvez également utiliser le point de vos cartes d’affectations spéciales (dans ce cas vous ne ferez pas l’effet de la carte).

 

trickgif2

 

Donc, que font les différents emplacements :

   => Le centre ville : ici vous pourrez engager de nouveaux assistants, prendre de nouveaux sorts ou prendre de l’argent. Chaque action ici demande 3 points d’actions. Pour rappel, à chacune de ces actions sont attribués 2 dés qu’on a lancés au début du tour. Quand vous faites une action, il faut utiliser un des dés puis le placer ensuite sur la face croix pour signifier qu’il n’est plus utilisable pour les autres.

Vous aurez la possibilité pour 2 points d’actions de placer un dé sur la face de votre choix (par exemple si vous voulez l’ingénieur est que la face n’est pas présente sur les 2 dés assistants, alors vous en placez un sur la face ingénieur. Pour 1 point d’action vous pouvez également relancer un dé. Notez que vous n’êtes pas obligé de prendre le dé que vous venez de changer ou de relancer. Je pourrais par exemple placer un dé assistant sur la croix et utiliser l’autre dé assistant. Ne laissant plus guère de choix aux joueurs suivants…

 

pic2695417_md

 

Lorsque vous prenez un assistant, si c’est un apprenti, vous prendrez le jeton correspondant à la fin du tour. S’il s’agit d’un assistant, alors vous prendrez le jeton, ainsi que la carte correspondante.

Chaque assistant a un pouvoir différent : l’ingénieur permet d’avoir un sort supplémentaire qui, lorsque vous le fabriquez, ajoute un jeton sort supplémentaire. Le manager permet de stocker 2 types de marchandises supplémentaires, avec pour chaque marchandise stockée sur lui, une valeur de +1. Enfin l’assistante arrive avec un apprenti supplémentaire. De plus, celui-ci sera gratuit à utiliser pour peu que vous le mettiez dessus durant une action workshop.

 

75560_10

 

Lorsque vous prenez un sort, vous pouvez prendre un sort d’une école proposée par les faces des dés. Ceci dit, vous avez la possibilité de prendre également un tour de magie de votre école de prédilection. Pensez que vous pouvez prendre des sorts de niveau 1. Pour prendre un sort de niveau 16, il faut que vous ayez au moins 16 points de prestige. Dans le cas contraire, vous devrez payer la différence en argent ! Idem avec les sorts à 36 points ! Tout n’est pas disponible de suite donc. Lorsque vous achetez un sort, vous le placez sur votre plateau personnel et vous lui associez l’un de vos 4 marqueurs (trèfle, carreau, coeur, pique).

Lorsque vous prenez de l’argent, vous pouvez prendre uniquement le montant indiqué par l’un des deux dés et vous le replacez sur la croix.

   => Le marché : C’est ici que vous pouvez acheter vos matières premières. En début de partie, ce sont les matières de base qui sont proposées. Alors ce qu’il faut bien comprendre c’est que sur le plateau central c’est une vitrine de ce que vous pouvez acheter au marché. C’est-à-dire que s’il y a un fer sur le plateau central, alors vous pouvez acheter autant de fer que vous voulez (max 3 avec une action).

pic2773404_md

 

Bien, ceci étant dit, acheter des produits d’un matériaux coûte 1 point d’action et vous pouvez en acheter jusque 3. Si vous voulez acheter un deuxième type de matériaux présent sur le marché, ça vous coûte un deuxième point d’action, et ainsi de suite. Les matières basique coûtent 1 par matériaux, 2 pour les avancés et 3 pour les supérieurs. Vous pouvez utiliser les points d’action inutilisés pour réduire le prix.
Ceci, c’est pour les marchandises présentes en vitrine du marché.

pic2695419_md

 

Si vous en voulez une qui n’est pas présente, alors vous avez 2 solutions. Soit vous payez un point d’action pour la programmer pour le prochain tour. Soit vous payer 2 points d’actions pour la rendre temporairement accessible. Par contre, chaque pièce vous coûtera une pièce de plus.
Ça peut vite revenir très cher ! Imaginons que j’ai besoin de 2 urnes, une matière supérieure et qu’elle n’est pas en vitrine. Je n’ai pas envie de la programmer pour éviter que mes adversaires puissent en prendre aussi. Alors je décide de dépenser 2 points d’action pour la rendre dispo, puis je claque un troisième point d’action et 8 pièces pour mes 2 urnes chacune me coûtant 3 + 1.

   => L’allée sombre : Ici vous pouvez prendre une carte d’affectation spécifique pour 1 point d’action, une deuxième pour 2 points de plus. Et vous avez également la possibilité d’avancer les prophéties.
Prophéties ? Hé oui ! Parce qu’à partir du deuxième tour, une prophétie par tour va venir changer les conditions de jeu, en bien ou en mal. Les 3 prochaines sont toujours visibles sur le plateau de jeu chez la voyante.
En dépensant 1 point d’action, vous pouvez avancer la roue des prophéties pour en mettre une qui sera plus en accord avec votre prochain tour.

 

pic2695420_md

 

   => Le workshop : Cette action n’est pas sur le plateau principal mais sur votre plateau personnel. C’est l’action qui vous permet de fabriquer vos sorts et d’interagir avec vos assistants. Pour chaque sort, il faut avoir les matériaux nécessaires et dépenser les points d’action indiqués sur le sort. Ce faisant vous regardez combien d’itérations du sort vous avez et vous mettez autant de jetons correspondants dessus.

 

pic2712381_md

 

   => Le théâtre : Ici, c’est différent. Il y a quatre colonnes au théâtre. Lorsque vous placez un disque sur une colonne, celle-ci vous appartient et personne ne peut venir dessus. Il y a 3 emplacements par colonne.

Les deux premiers permettent pour chaque point d’action d’aller placer l’un de vos tours de magie sur l’un des spectacles disponibles. Vous devez les placer de manière à ce que l’école du sort soit placée sur un losange de la carte spectacle. Si ce faisant, vous avez une autre tuile avec la même école en face, alors vous faites une liaison et vous gagnez de l’argent ou des points de prestige en fonction du niveau de sort, et le cas échéant vous et la personne avec qui vous faites la liaison pouvez également gagner un trickerion s’il est présent sur le losange. Ceci peut vous inciter à prendre des sorts d’écoles différentes pour offrir du choix.

 

pic2773403_md

 

À noter qu’une des actions du théâtre permet également de déplacer une tuile magie d’un spectacle à un autre ou de replacer l’une de vos tuiles sur un même spectacle.

Ici vous ne pourrez pas gagner un point d’action supplémentaire en défaussant un trickerion.

Lorsque vous placez votre magicien sur le troisième emplacement, alors rien ne se passe tout de suite mais ça veut dire que vous présenterez un spectacle à la phase suivante.

6) Phase de spectacle

Si vous avez placé un magicien, alors vous présentez un spectacle dans lequel vous avez au moins un tour de magie. L’ordre de présentation va de la colonne de gauche à la colonne de droite. Celle de gauche a un malus et celle de droite un bonus. Les deux du centre sont normales.

Quant on présente un spectacle, on gagne d’abord des points pour le nombre de liaisons présentes (que ce soit vos tuiles sorts ou pas), puis vous avez des bonus si vous avez placé des assistants dans la colonne. Vous gagnez ensuite le bonus spécial du spectacle.

Une fois que ceci est fait, chaque joueur va scorer ses tours de magie présents sur le spectacle. Pour chaque tuile de sorts, il va gagner les récompenses correspondantes.

À la fin, toutes les tuiles sur le spectacles sont défaussées. C’est principalement là qu’on gagne des points de prestige.

 

trickboard2

7) Phase de fin de tour

Chaque personnage revient à la maison. Et pour chacun d’entre eux, il va falloir payer un salaire ! Hé oui, ils ne bossent pas gratos ! Les apprentis vous coûteront 1 argent et les assistants 2 argents. Le magicien vous représentant, il ne vous coûte rien. Par contre, pour chaque argent que vous ne pouvez pas payer, il vous en coûtera 2 points de prestiges !
Pensez bien que pendant la phase d’action, vous avez la possibilité de ne pas jouer l’action. Dans ce cas vous ne payerez pas le salaire.

On décale ensuite les spectacles et on en fait rentrer un nouveau. Si ce faisant, un spectacle était sur le bout de la piste, alors il sort. S’il y avait encore des jetons sorts sur lui, ils sont défaussés (et c’est à éviter !).

Les affiches de vos publicités reviennent également. Les commandes faites pendant la phase marché sont mises dans la vitrine. Les prophéties avancent et la nouvelle se met en place. On défausse maintenant toutes les cartes d’affectations spéciales jouées pendant ce tour.

Enfin on avance le compteur de tour. Si c’était le dernier tour, alors c’est la fin du jeu.

 

pic2695423_md

 

Et à la fin du jeu, on score en plus les cartes magiciens qui marquent en fin de partie, on gagne 1 point pour 3 argents, 2 points par cartes d’affectation spécifiques non jouées et enfin on score les conditions spéciales des sorts à 36 points.

Pfiouuuuu, si vous avez lu jusque là, vous avez mon respect ! Parce que c’est lourd ces règles quand même 🙂

 

Point de vue du mécano

Quel bonheur ce jeu ! On est complètement pris dedans, et il ne vous lâche pas. En plus, ce que je ne vous ai pas dit, c’est qu’il n’y a pas de temps mort vu que chaque joueur a un livret qui recense tous les sorts du jeu. Et on a souvent le nez dedans pour essayer de construire une chaîne de tours de magie où l’on va le plus optimiser nos matériaux.

Le système de spectacle n’est pas évident à comprendre. On essaye de se placer au mieux pour faire des liaisons ou pour présenter des spectacles sur lesquels on a beaucoup de tuiles.

Ce qu’il faut saisir, c’est que lorsqu’on présente un spectacle avec des tuiles d’autres joueurs, alors cela leur évite d’aller le présenter. On a quelques bonus, mais on leur fait également économiser une action de leur magicien.

7650941_b7cf4792febc4b508281338430f90321_wm

Il ne faudra pas non plus hésiter à aller chercher de nouveaux ouvriers (comme dans tous les jeux de pose d’ouvriers vous me direz !), parce que même si on leur donne un salaire, cela permet une plus grande flexibilité.

Essayez d’avoir les matériaux au meilleur prix sans offrir des matériaux qui intéresseront les autres. Mais en faisant ça attention également à ce qu’ils ont pour pas qu’ils ne prennent devant nous le sort qui nous intéressait !

Les cartes magiciens sont également un gros plus. Certaines sont anecdotiques et d’autres donnent des bonus qui auront un réel impact sur votre jeu.

Idem pour les affectations spécifiques ! Il faut en user et en abuser ! Elles permettent de vous donner des bonus parfois très intéressants et ne sont jamais perdues parce qu’elles vous apportent au moins un point d’action supplémentaire. Et si vous ne les utilisez pas, c’est 2 points de victoire en plus en fin de partie.

50d5225832a19f2093d0abed701837a9_original

Le seul bémol que je mettrais, ce serait sur les prophéties qui n’apportent pas grand choses selon moi, le jeu étant suffisamment riche comme ça. En plus, c’est ce qui colle le moins au niveau thème. Cependant, elles ont l’avantage d’être prévisibles et manipulées. Du coup, ce n’est pas un handicap.

Encore une fois, je pense que l’extension (notamment les cartes magiciens et cartes d’affectations spécifiques supplémentaires) est obligatoire. Elle apporte beaucoup d’interactions et/ou de modifications de conditions de jeu qui rendent celui-ci unique à chaque partie.

Il y a pleins de possibilités. Il ne faut pas se perdre et savoir profiter de chaque environnement à chaque phase pour en tirer le meilleur.

Il faudra également surveiller les cartes de sorts de niveau 36 qui apportent des points de victoire importants en fin de partie pour peu qu’on ait les matériaux correspondants.

Aucun jeu ne m’avait plongé dans un univers de magie aussi marqué tout en me donnant toutes les sensations d’optimisation, de gestion et d’adaptation qu’on peut attendre d’un eurogame de très grande qualité. Une vraie pépite pour les eurogamers experts.

 

 

La magie est dans la partie

Alors cette partie fut spéciale parce qu’on a fait une erreur de règle sur une carte magicien en ma possession qui a complètement déséquilibrée l’ensemble. Mais qu’à cela ne tienne ! On s’est éclatés quand même !

Alors, pour la petite histoire, on est arrivé chez Mickey à 21h, début des règles à 21h30, fin des règles à 22H30 et fin de partie à… 3H30 ! :p

Et on n’a pas vu le temps passer !

J’ai commencé avec le spécialiste de l’école mécanique et une assistante qui me donne tout de suite un apprenti supplémentaire. Nico avait le mentaliste et Mickey l’illusionniste. Dès le début de la partie, Mickey et Nico vont chacun chercher un sort supplémentaire (il faut dire qu’ils ont commencé tous les deux avec le manager et une ressource avancée supplémentaire en double donc). Quant à moi, je vais chercher un apprenti de plus (ce qui me fera donc 5 personnages dès le premier tour là où Mickey et Nico en auront que trois toute la partie).

 

7650811_b50c657eeec5f307ca80cd23e3ae7c63_wm

 

Je me sers de mon petit sort pour en mettre sur les spectacles disponibles dans les trois premiers tours Et je me prépare à acheter un sort de niveau 36 parce qu’on a mal interprété la carte « les sentiers de la grandeur » (on a cru que je pouvais ignorer le niveau des sorts alors que c’était le niveau des autres cartes magiciens). Du coup, pendant les 3 premiers tours, je vais chercher les matériaux pour mon sort (spiritisme) et je parviens à le prendre au tour 3. Je vais grandement le rentabiliser grâce à plusieurs cartes d’affectations spéciales et prendre une avance significative en points de prestige.

Mais ce ne fût franchement pas évident et j’étais toujours short en terme d’argent vu que je n’ai pas pris d’autres sorts pendant les trois premiers tours, j’avais du mal à en gagner. Heureusement que ma première carte magicien était « pickpocket » ! Elle m’a permis d’économiser de l’argent pour aller chercher les matériaux nécessaires (ça et une prophétie que j’ai fait tomber au bon moment).

J’ai donc un peu galéré au début, mais ça s’est débloqué ensuite. Je suis allé chercher les deux autres apprentis qui me manquaient. Grâce à eux, je pouvais jouer plusieurs actions spéciales par tour.

 

pic2714452_md

 

Nico et Mickey jouaient beaucoup sur les cartes de niveau 16. Mickey est allé chercher ses 3 sorts rapidement et Nico également. Ce dernier était plus spécialisé dans le trickerion qu’il pouvait regagner assez facilement ; Mickey a joué des cartes qui pouvaient lui permettre de gagner quelques points en cours de partie (entre son pouvoir de mécanicien et ses publicités).

À partir du tour 4 Nico a joué une carte magicien assez embêtante qui pouvait lui permettre de choisir le spectacle qu’un joueur présentait à sa place. Ça m’a bien dérangé pendant deux tours, mais au tour 6 je parvins à en jouer une qui contrait son pouvoir en ne me faisant que scorer mes propres tuiles sur mes spectacles et pas celles des autres ! Na. 

 

pic2773405_md

 

Sur les tours 6 et 7 j’ai commencé à prendre beaucoup d’avance car je suis allé chercher deux autres sorts de niveau 36 (j’avais alors plus de 36 points). Et j’ai pris un trio qui m’a permis de scorer beaucoup sur le dernier tour et en fin de partie.

Au final, je ne me suis servi qu’une fois de la carte sur laquelle on a commis l’erreur de règle, mais elle a complètement changé la physionomie de la partie. Cela implique qu’il va donc falloir qu’on en refasse une ! Chouette ! 😉

Nous sommes ressortis tous les trois convaincus par Trickerion qui nous a donné beaucoup de plaisir !

La magie est en nous

pic2524309Trickerion nécessite une table de joueurs particulière pour être joué. Si vous n’avez pas des joueurs de jeux experts autour qui savent exactement dans quoi ils mettent les pieds, ou alors des joueurs qui ont soif d’apprendre dans un univers qui leur parle,  il vaut mieux ne pas le sortir.

Et ce serait là son principal défaut finalement. Il est tellement dense qu’il pourra faire peur à beaucoup.

 

Cependant, si vous parvenez à passer cette barrière (ainsi que celle de la langue), alors il vous délivrera une excellente partie complètement immersive dans l’univers de la magie, vous demandant d’avoir une vision sur votre jeu et celui des autres, et requérant d’optimiser au mieux les cartes magiciens et les cartes d’affectations spécifiques que vous avez en main. 

 

Vous devrez également avoir une stratégie long terme en allant chercher les matériaux qui vous permettront de faire des tours de magie toute la partie et qui feront également partie de vos tours de dernier niveau apportant des bonus en points de prestige en fin de partie.

 

Enfin, il vous plongera complètement dans l’univers magique et un brin onirique du début du XXème siècle. Et c’est là son réel tour de force. Une immersion contrôlée dans un univers prenant et exigeant. 

>> La fiche de jeu 

Un jeu de Richard Amann, Viktor Peter
Illustré par Villő Farkas
Edité par APE Games, Mindclash Games
Langue et traductions : Anglais
De 2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Durée moyenne d’une partie : 120 minutes

 

31 Commentaires

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 30/11/2015
    Répondre

    La magie, c est d’avoir pondu un article aussi complet… Le jeu a l’air magnifique, mais effectivement, il va falloir trouver des joueurs… et pour les gros jeux ça devient de moins en moins évident..

  2. Baptiste Lopes 30/11/2015
    Répondre

    Ca donne envie 🙂

  3. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 30/11/2015
    Répondre

    Superbe boulot Eolean !

    Je l’ai récupéré à Essen, mais pas encore eu le temps d’y jouer avec toutes les autres sorties.

    Impatient du coup !

  4. Photo du profil de atom
    atom 30/11/2015
    Répondre

    Appétissant, merci pour ce beau just played plus que complet, je pense que je le relirais le jour ou j’ai le jeu en main(oui j’y crois). Quelques questions, d’après toi est t’il intéressant a deux joueurs ? Tu dis que les cartes sont en anglais et qu’il faut un certain niveau, mais est ce que l’on joue avec beaucoup de cartes a la fois ? (Si je dois choisir entre une dizaine de cartes en anglais, et donc les comprendre ce n’est pas la même chose que s’il y en a de nouvelles qui arrivent en jeu). Bon maintenant qui pourrait faire le pari de traduire ce jeu en france ? sachant que ça le réduit a une certaine niche. Et ou pourrait t’on le trouver en anglais.

    • Photo du profil de eolean
      eolean 01/12/2015
      Répondre

      A deux joueurs, je ne sais pas, mais je crois que ce ne serait pas le meilleur. Si les places sont réduites en ville, elles ne le sont pas au théatre et la pression est quand même moindre. Je crois que 3 c’est beaucoup mieux, voir 4. Mais je joue rarement à 2 en même temps.

      Pour les cartes, il y en a vraiment beaucoup ! A chaque tour il y en a au moins 4 nouvelles à l’allée sombre qui arrivent. Honnêtement, je ne suis pas une quiche intersidéral en anglais et le jeu aurait été bien plus pénible s’il n’avait pas été franchisé. Il y a beaucoup de paramètre en jeu pour encore y rajouter une traduction !

      Ceci dit, les ressources sur le net sont très bien faite.

  5. jmt-974 30/11/2015
    Répondre

    Vu les durées meme plus envie de l’essayer… mais ça sert a ça de lire des articles : savoir quand c’est vraiment pas pour soi 🙂

  6. Photo du profil de Baptf
    Baptf 30/11/2015
    Répondre

    Très bel article sur ce jeu magnifique! Merci!
    Par contre le jeu « simple » n’est pas forcément à dénigrer, il permet de faire jouer des joueurs « casual » à ce jeu! Et au vu de l’ambiance qui s’en dégage, ce serait dommage de les en priver =D (Il nous as fallu, 2h10 à 4 explications comprise en version simple qui se joue en 5 tours seulement).

    Pour réduire le temps de recherche dans le carnet individuel, j’ai créé une reclassification des tours de magies en fonctions des matériaux nécessaires. En cours de partie, cela permet de rebondir plus facilement si quelqu’un nous as chipper notre tour préféré par exemple. Vous la trouverez sur BGG 😉
    En ce qui concerne l’anglais, la version francisé de toutes les cartes sont sur BGG.

    • Photo du profil de atom
      atom 30/11/2015
      Répondre

      Ton commentaire augmente mon intérêt pour ce jeu et ça c’est pas bon 🙂 Si je peux y jouer avec l’extension en expert et sans en mode plus léger, ça tombe bien ça fait deux fois plus de raisons de le sortir mais pas avec les mêmes personnes.

  7. Photo du profil de DoM
    DoM 30/11/2015
    Répondre

    Qu’est ce que je regrette de pas avoir préparé mon Essen, et d’être passé à côté, au sens figuré comme au sens propre! Le stand était effectivement superbe, mais les achats blind à 50 ou 70 euros (The Gallerist sur le stand d’en face) C’est plus de mon âge (enfin de mon porte monnaie surtout!).
    Sur leur site (trickerion), il y a un encart pour ceux qui ont raté le kickstarter. Quelqu’un a essayé de commander via ce truc ? Ça marche encore ? Ou bien une boutique en ligne essaie de s’approvisionner ?
    En tout cas merci pour cette magnifique revue!

  8. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 30/11/2015
    Répondre

    J’avoue je kiffe le thème grave et le game design a l’air quand même vraiment bon… Je ne te remercie pas Eolean !

  9. Photo du profil de M3th
    M3th 30/11/2015
    Répondre

    Popopo! Superbe article qui me fait vraiment saliver. Et je ne sais pas pourquoi il me fait vraiment penser à argent the consortium. En plus gros:)
    S’il y a une commande commune j’en suis. Sinon va falloir que je me le trouve.
    Un énorme merci pour ect article que j’ai lu avec plaisir.

    • Photo du profil de atom
      atom 30/11/2015
      Répondre

      Si commande commune j’en suis, mais faudra s’organiser pour par exemple Cannes.

    • Photo du profil de atom
      atom 03/12/2015
      Répondre

      J’ai eu la réponse de Mind clash Games. ils ne m’ont pas répondu sur une potentielle traduction. par contre ils me disent que le jeu va bientôt être a nouveau disponible sur leur site. 🙂

      • Photo du profil de M3th
        M3th 03/12/2015
        Répondre

        Activation des radars pour un tir groupé?

        • Photo du profil de atom
          atom 03/12/2015
          Répondre

          Bah moi je suis pour, mais faut voir ou l’on pourrait se retrouver. Je pensais a Cannes. Sinon je suis de Toulouse.

          • Photo du profil de M3th
            M3th 04/12/2015

            Humm je ne sais pas trop. Oui deja faisons la commande et avisons. À l’heure actuelle avec l’État d’urgence et mon boulot je ne peux pas trop prévoir pour poser des jours de congés. Mais on va trouver une solution. C’est quand cannes?

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette 04/12/2015
        Répondre

        HOo… Noaaan…

  10. Photo du profil de eolean
    eolean 01/12/2015
    Répondre

    Merci pour vos commentaires ! Faut dire que certains m’avaient presque passé commande sur le forum, je ne voulais pas les décevoir 🙂

  11. Court-Jus 01/12/2015
    Répondre

    Superbe article, j’ai réalisé ce jeu en PnP (j’avais pledgé à ce niveau là sur le KS), c’est un gros gros boulot mais c’est faisable et… c’est en français 🙂

     

    Je n’ai joué qu’une fois, à 4 joueurs sans aucune extension et franchement j’ai adoré. Ton article me donne envie de le rejouer avec extension.

     

    Par contre, j’ai raté un point de règle: nous, à chaque fois qu’on préparait un tour, on défaussait les ressources nécessaires !

  12. Photo du profil de atom
    atom 07/01/2016
    Répondre

    Bon, on a fait deux parties de Trickerion (a deux) , enfin pas vraiment, on en a fait une première partie ou l’on a joué juste un tour, car le temps d’installation puis d’explication (même pour la version « familiale ») est tout de même conséquent, en plus j’ai la crève et ça aidait vraiment pas la concentration. En plus j’ai acheté la version Ks et donc il y a tout mais dans la même boite, il nous a bien fallu 10mn pour comprendre puis trier ce qui était de l’ordre des extensions. Car oui il y a deux extensions si j’ose dire. Ce cher Rahdo a proposé un mode deux joueurs qui s’appelle : Duel de Magicien(que l’on n’a pas encore essayé).

    Ensuite on en a fait une seconde le lendemain, ou bien sur cela a été plus rapide puisque l’on avait la règle déjà en tête. (déjà on s’était planté sur un point de règle car sur les cartes spectacles on ne faisait pas concorder les symboles des écoles de magie).
    Parlons du jeu, le système de programmation des ordres me fait penser a DL, les ouvriers avec des niveaux différents c’est sympa ça ajoute une couche de réflexion en plus. Pour le coup a deux joueurs on est tranquille c’est vrai sur le théâtre, mais on ne l’est plus du tout sur le downtown, et le premier qui y va avec son magicien se place sur le bonus+2 s’il dépense un trickerion peut faire le plein (banque + recrutement), le deuxième soit il a pris son magicien et il aura des miettes, sinon c’est même pas la peine d’y penser et au moins votre apprenti restera a la maison et on le paye pas.
    Le point que j’ai eu du mal a intégrer c’est le marché ou l’on peut vraiment faire ses courses, en général dans les jeux on va dans un marché mais on peut toujours acheter qu’ UN truc,  la on peut si on y va avec le bon perso remplir son caddie. le petit problème c’est qu’il ne faut pas oublier qu’il va falloir payer les salaires a la fin du tour. Mais c’est appréciable, car on peut gagner du temps en optimisant cette action. La partie a été tendue, en présentant un bon spectacle avec mon magicien dans le théâtre le dimanche, j’ai cassé la baraque et j’ai fait grosse sensation, prenant pleins de points de victoire ce qui m’a permis d’aller chercher le sort +16 le tour d’après tadaaam, mais elle me remonte au dernier tour. et me gagne car elle a plus d’employé, par contre elle, n’a fait que des sorts +1.  Je m’en doutais un peu mais je voulais faire un sort +16, ça n’a pas été payant tant pis.

    J’avais déjà lu ton JP avant d’avoir le jeu, mais la lecture après y avoir joué m’a permis de comprendre quelques petits trucs, c’est expliqué parfaitement c’est de l’art a ce niveau la, on t’aurait eu a la table, on aurait pas tâtonné comme ça.

    Dernier point et non des moindres, c’est magnifique, les cartes sont sublimes, le plateau est vraiment joli, et plutôt clair, une fois que l’on a bien compris. Par contre ça prends beaucoup de place, même a deux (on a rajouté la rallonge pour plus de confort). On s’est programmé une 3éme partie vendredi et peut être a 3 et peut être avec l’extension.  Je ne regrette absolument pas mon acquisition, même si deux jeux ont du sortir pour lui faire de la place et le financer et je pense qu’on va bien le poncer car il a une énorme rejouabilité je pense.

    • Photo du profil de eolean
      eolean 09/01/2016
      Répondre

      Je suis bien content que le jeu te plaise 🙂

       

  13. Photo du profil de M3th
    M3th 01/02/2016
    Répondre

    Commandé !

    • Photo du profil de Zuton
      Zuton 02/02/2016
      Répondre

      Je vois que dès le mois de janvier terminé, les craquages vont bon train… 🙂

  14. Photo du profil de M3th
    M3th 02/02/2016
    Répondre

    Trop même.

  15. evabby 18/10/2016
    Répondre

    bonjour a tousj’ai acheté tricherions à essenet en visionnant une vidéo sur youtube et après avoir téléchargé la règle en français 3 question se pose pour moi :1 mise en place des tours de magie : est elle differente en fonction du nombres e joueurs et doit on mélanger ou ranger par ordre ces piles de tours??2 peut on mettre 2 ou3 perso sur un même lieu (autre que le théâtre ) et si oui cumulent ils leurs point d’action en une seul fois ??3 on réalise les actions au moment de la pose du pion ou après que tous le monde ai posé ses pions?

    • Photo du profil de atom
      atom 18/10/2016
      Répondre

      Je réponds sur la pose des persos. Tu places ton perso sur un lieu donné et selon sa force tu fais son ou ses actions. Tu cumule sa force + celle de la case ou tu as pu te placer. par exemple tu va au marché tu est le premier et tu utilise ton magicien, si je ne me trompe pas tu as 5 de « force » (+1 si tu utilise un trickérion) qui vont te permettre d’acheter ce que tu veux, soit plusieurs items, soit réduire le cout d’un item. Par contre ce que tu n’a pas utilisé tu ne l’aura pas pour un tour prochain c’est perdu. Et on résout dans l’ordre du tour, mais immédiatement, on n’attends pas que tout le monde se soit placés. La question sur la mise en place je ne suis pas sur de bien la comprendre, donc je vais m’abstenir.

  16. Photo du profil de M3th
    M3th 18/10/2016
    Répondre

    1/ tu as toujours les 4 écoles de magies disponibles et rangés par ordre quel que soit le nombre de joueurs. Si tu décides de jouer sans dark alley tu n’as pas les tours de niveau 36.

    Ce qui va varier en fonction du nombre de joueurs : le nombre de cartes spectacles disponibles et le nombre d emplacements disponibles pour effectuer tes actions.

    2 / sauf pouvoirs ou cartes pouvoirs mentionnant le contraire, tu ne peux poser qu’un personnage par action et sur un emplacement. Tu dois utiliser ses points d action de suite. Donc pas de cumuls possibles. Par contre rien ne t’empêche, sil reste de la place, de revenir avec un autre personnage dans un même lieu au tour suivant.

    J’espère que tu trouveras ton bonheur dans nos réponses.

    Bon jeu.

     

    • evabby 02/11/2016
      Répondre

      merci pour les réponses

      juste besoin d’une précision ,si je comprends bien , en fait pas besoin de trier les tours de magie puisque qu’on prends pas le 1er de la pile ,mais on choisit!!!

      c’est bien ça?

      merci d’avance

      • Photo du profil de atom
        atom 02/11/2016
        Répondre

        Je confirme on choisit bien son sort. Cependant les trier permet de les retrouver plus facilement.

  17. jazz_magician 14/08/2018
    Répondre

    bonjour à tous, au niveau du texte, à part la règle quels éléments sont contraignants pour les non anglophones ?

     

    • Photo du profil de atom
      atom 16/08/2018
      Répondre

      Toutes les cartes sont en anglais, si tu joues à la version plus légère (en 5 tours) tu n’auras pas de problèmes. En revanche pour la version complète, on a des cartes sorts et il vaut mieux comprendre l’anglais. Néanmoins il existe une fan trad, il te suffit donc de sleeves et d’une imprimante pour glisser les cartes et le problème est réglé.

Laisser un commentaire