The Legend of the Cherry Tree that Blossomed every Ten Years

Voici un futur jeu minimaliste signé Origuchi (Colors of Kasane) qui sortira chez Iello en septembre prochain, un jeu de stop ou encore à la japonaise avec de la collection et de la majorité. Un matériel aussi simple que son titre (provisoire) est long ! 

 

matos

Crédits James Hunt – Version japonaise 

 

En quelques mots

On va piocher des fleurs depuis un sac commun, certaines iront se placer devant notre paravent, d’autres derrières. À la fin, après plusieurs tours, quand il n’y aura plus de fleurs, on comptera les points de deux façons : selon un système de majorité pour les fleurs derrière le paravent (qui a le plus de rouges & jaunes remporte tant de points, etc) et selon un système de collection pour les fleurs placées devant le paravent (si j’ai une seule fleur ou deux d’une même couleur je marque des points négatifs, au-delà les points vont en augmentant, jusqu’à 24 points si j’en ai 10 d’une même couleur).  

cherry-tree-materiel-(paravent)

 

Dans le détails des fleurs

Nous avons dans un sac en tissu des petites fleurs de toutes les couleurs : bleu foncé, bleu clair, rouge, jaune, blanche et noire, toutes en égale quantité sauf les noires (6) qui sont des jokers.

Le but du jeu est donc d’avoir le plus de points (PV) quand le sac contenant les fleurs sera vidé.

cherry-tree-aide

Comme mentionné ci-dessus, les fleurs qui sont devant notre paravent nous donnent des points selon un principe de collection : plus j’en ai d’une couleur et plus j’ai de PV, mais attention si j’en ai qu’une ou deux, ça me vaudra des points négatifs (c’est uniquement à partir de 3 fleurs que ça commence à scorer des points positifs).

 

Derrière le paravent, on marquera des points par des majorités sur les fleurs rouges & jaunes combinées, et bleues claires & bleues foncées, en sachant que les blanches et les noires sont des jokers. Ainsi, à la toute fin, on pourra dispatcher nos jokers comme ça nous arrange, puis, on révélera nos fleurs et le joueur majoritaire dans une couleur gagnera tant de PV, le deuxième un peu moins, et le troisième encore moins.

 

Vous aviez dit stop ou encore ?

À notre tour de jeu, on peut piocher jusqu’à 8 fleurs, en 3 fois maximum. Mais attention ! Si à n’importe quel moment on se retrouve avec 3 fleurs identiques ou une de chaque, on doit alors en garder que deux devant son paravent et rendre les autres, ce qui va potentiellement nous pousser à faire des collections faibles (sachant que les fleurs noires sont des jokers qui compteront à notre désavantage à ce moment-là). On va donc « pousser sa chance » (push your luck), en fonction des probabilités. On peut s’arrêter à n’importe quel moment, selon les risques que l’on souhaite prendre.

Une fois ceci fait, on devra mettre de côté, derrière son paravent, une série de fleurs d’une même couleur pour tenter de faire une majorité (rouge et jaune compteront ensemble, et les deux bleus aussi, comme expliqué ci-dessus au dernier tour, les blanches et noires serviront de joker).

cherry-tree-materiel-(cartes)

Un peu de piment 

Pour pimenter le tout, nous avons 3 cartes communes au centre, que nous pouvons activer si une condition se réalise : Par exemple, j’ai deux paires de fleurs identiques, alors je peux activer une des cartes et je pioche secrètement une fleur du sac. Ou encore, j’ai 4 fleurs différentes, en activant une autre carte je peux prendre une fleur de devant mon paravent et la glisser derrière mon paravent. Si j’ai 6 fleurs, je peux piocher deux fleurs qui iront soit chez un adversaire (ça peut lui « pourrir son jeu » comme on dit), soit devant, soit derrière mon paravent, à mon choix.

 

Pourquoi j’ai bien aimé ?

Parce qu’on a toutes les sensations d’un stop ou encore, avec un appât suffisamment grand (les cartes communes) pour avoir envie de prendre des risques. Forcément, il y a tout de même un peu de déduction, car la plupart des fleurs sont devant les joueurs, il est possible d’estimer ainsi ce qu’il reste dans le sac, jauger si on prend ou pas des risques. Oui, ça en fait un jeu légèrement calculatoire mais avec le petit facteur aléatoire qui permet aussi l’effet « chance du débutant ». On se prend bien au jeu !

Notez que les photos de cet article proviennent de la version japonaise mais le jeu sera traduit et le matériel différent dans la version Iello (normalement pour septembre 2017). Pour info, la boîte devrait être plus petite qu’un Kanagawa, et plus grande qu’un Mini – plutôt dans le genre de Niet

 

La fiche de jeu 

Un jeu de Hinata Origuchi
Edité par iello
Distribué par iello
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 09-2017
De 2 à 4 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 20 minutes

 

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 09/02/2017
    Répondre

    Tiens en parlant de Colors of Kasane, il n’y a pas une nouvelle version qui devait sortir plus ou moins ces temps -ci ?

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 09/02/2017
      Répondre

      En effet, Superlude présentait à Cannes 2016 « les kimonos de l’empereur », la version localisée française du jeu, illustrée par Naiade.

      La production du jeu à pris du retard, et à été repoussée à une date pour le moment non définie.

      • Photo du profil de Dr. Jacoby
        Dr. Jacoby 09/02/2017
        Répondre

        merci pour les infos, je ne savais pas que Superlude existait encore au passage !

        • Antoine de Superlude 12/04/2017
          Répondre

          Et oui, Superlude est toujours là ! Les prochaines sorties arriveront cet été. Il s’agit donc de KIMONO (ex Les kimonos de l’Empereur) et de CHAWAÏ, un jeu de Bruno Faidutti. Les prototypes finalisés de ces deux jeux seront jouables aux festivals de Montpellier et de Strasbourg. Nous faisons au mieux pour avoir de vrais boites pour Paris est Ludique. En septembre ils seront aussi présents sur les stands Superlude des festivals d’Orléans Joue et de Ludimania à Dijon. D’autre jeux sont en développement pour des sorties en 2018.

Laisser un commentaire