LE TEST DE TERRAFORMING MARS
terraforming-mars-jeu-de-societe
Un jeu de Jacob Fryxelius
Illustré par Isaac Fryxelius
Edité par FryxGames, Rebel.pl, Stronghold Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2016-04
De 1 à 5 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d'une partie entre 90 et 120 minutes

Thèmes : Colonisation, Entreprise et industrie, Nature, Science-fiction
Mécanismes : Cartes personnages, Draft, Gestion de main, Placement, Tuiles
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 6
Configurations testées : 2, 3 joueur(s)

Introduction

Dans Terraforming Mars on va créer les conditions pour que la vie puisse s’installer sur la planète rouge, pour cela il faudra 9 tuiles eau, 10 degrés et 14% d’oxygène. Ce sont aussi les conditions pour que la partie se termine. À ce moment là, on fera un décompte. C’est un Card driven avec placement et gestion de ressources. Mais j’ai déjà à peu près tout dit dans un article disponible ici.

 

Contexte

J'ai acheté le jeu sur un coup de tête. Dès le soir de sa réception mon amie et moi l'avons essayé (à deux joueurs donc), puis nous y avons rejoué avec un ami. Et on a enchaîné les parties à deux joueurs dès que le temps le permet. Nous avons essayé toutes les corporations. En plus des 200 cartes disponibles, nous avons ajouté les cartes Era corporations, qui donnent d'autres moteurs de points de victoire et un peu plus d'interaction.



ACCESSIBILITE DES REGLES
18
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Au niveau des règles, on frôle la perfection. Je rêve de trouver des règles comme ça partout. On a eu quelques soucis au début, mais ils étaient dus à la langue. Avec la traduction, nos doutes se sont estompés. L'aide de jeu est claire et précise.

QUALITE DU MATERIEL
11,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Boîte assez mal pensée (rangement difficile)
Qualité des éléments et des matériaux
Correct
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Choix peu judicieux. Manipulations assez laborieuses
Qualité des illustrations
Travaillé


La boîte est peut-être un peu grande pour le jeu, mais la palme du défaut notable revient à l'insert, trop fin, qui finit en lambeaux. Les cubes que l'on utilise pour les ressources sont couleurs bronze, argent et doré, et j'ai des doutes sur leur durée de vie. J'ai l'impression que certains commencent à se décolorer. L'ergonomie est parfaite en ce qui concerne les cartes ou la carte de Mars, par contre le plateau joueur... que s'est-il passé ? C'est une vraie catastrophe : trop fin, mais, surtout, il n'est pas pratique du tout. Un moment d'inattention et on envoie tout valser et si on ne se souvient plus de ce que l'on avait... C'est vraiment dommage. Sur BGG, on peut trouver plusieurs réalisations de fan, et je pense que je vais faire le mien, moi aussi.

THEME
16,5
Objectifs du jeu clairs
Chaque choix a une explication thématique
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On a envie de raconter sa partie aux gens au club de jeu
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Thème fouillé

Les conditions qui déclenchent la fin de partie sont des conditions réalistes. L'auteur est chimiste dans la vie et on sent qu'un certain nombre d'éléments s'inspirent de ce passif. Comme je n'ai pas la compétence ni la connaissance de l'auteur, je suis incapable de dire si c'est conforme, mais en tout cas, ça en donne bien l'impression.
Les cartes sont logiques, les conditions pour les réaliser sont des prérequis en température, en oxygène ou en eau. Là encore, ça fonctionne très bien : les animaux ne peuvent entrer dans le jeu qu'à partir d'une élévation conséquente de la température, ou d'un niveau d’oxygène important. Quand on finit la partie on discute, on analyse sa partie, et surtout on regarde notre réalisation : il s'agit d'un jeu où je prends plaisir à voir l'œuvre commune.

DUREE DE VIE
15,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Très modulaire
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Le jeu est thématique et simple à expliquer. Pour jouer correctement, en revanche, il faudra plus de compétences. N'importe quel public un peu amateur pourrait se lancer, mais il est préférable d'être amateur de combo et de gestion de ressources pour apprécier le plein potentiel de Terraforming Mars.

Les parties sont très variées, surtout si l'on joue avec la variante où l'on commence chacun avec une entreprise différente (il y a tout de même 10 corporations).
Si l'on dispose de temps on peut intégrer les cartes Era corporation (100 cartes de plus avec un peu plus d'interaction vicieuse). C'est étonnant de voir qu'à une partie on va régler la question de la température très rapidement, et sur une autre avec les mêmes joueurs on va peiner sur ce point, chaque session amène son lot de surprise. J'aime bien voir la planète à la fin de la partie et voir ce que l'on a fait. Là aussi, le ressenti est très différent.

MECANISMES
15,5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction importante
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Grande variété de choix, on peut revenir dans la course
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Terraforming Mars mélange plusieurs mécanismes : du placement, de la gestion et tout cela avec des cartes que l'on joue en fonction de prérequis. On y trouvera aussi de l'opportunisme malin. Je peux profiter de tes constructions de tuiles végétation pour y placer ma ville et grappiller quelques points à la fin. On note un aspect course avec les objectifs à atteindre ainsi que de la gestion de risque avec les awards. Je peux payer quelques crédits et une action de jeu pour décider que l'on va faire un décompte sur telle ressource ou telle autre, mais rien ne garantit que ça sera moi qui vais en profiter car il y a fort à parier que les autres commencent à travailler sur cet axe.

Lors de notre tour de jeu, nous pouvons réaliser une ou deux actions, ou passer. Au début, évidemment, on joue tout le temps nos deux actions, mais au fur et a mesure de l'avancée de la partie on commence à temporiser et à observer où se placent les autres joueurs, combien leur reste-t-il de ressources. Le déroulement du jeu est fluide, mais il peut y avoir des phases de réflexion un peu plus longues, surtout quand on a une quinzaine de cartes en main.

Pendant la phase de recherche,on doit piocher 4 cartes et décider celles que l'on achète pour 3 crédits. Si vous en avez le temps, je vous conseille de faire cette phase avec un draft pour réduire l'aspect hasardeux. De plus, le draft est un mécanisme très agréable avec des choix et des renoncements. Chaque carte que l'on garde et donc paye réduit notre budget ; il faut bien peser le pour et le contre.

Terraforming Mars est un jeu de combos : cette carte fonctionne avec celle ci, donc je me la garde pour plus tard. Avec parfois le risque que l'on n'en fasse rien puisqu'il faut aussi s'adapter.

Si je voulais trouver un défaut au jeu, je dirais qu'au bout d'un moment on se retrouve avec plein de cartes devant soi et qu'il faut les réorganiser, tout en laissant visible les différentes icônes pour ne pas flouer les adversaires.

Je n'ai pas parlé des cartes Corporations. On peut, si on le souhaite, distribuer une de ces cartes à chaque joueur et cela va lui donner un départ un peu différent des autres. Cela permet de découvrir des manières de jouer différentes puisque l'on va chacun disposer de son moteur. Dans ma dernière partie en date, mon entreprise me permettait d'utiliser la ressource chaleur pour payer des cartes. Logiquement, j'ai constitué un moteur fondé sur cette ressource pour avoir plus de possibilités financières. De l'autre côté, ma compagne pouvait construire des tuiles végétation pour moins cher. Lors de cette phase, nous distribuons 2 corporations à chacun pour donner un choix. Cela nous aura permis de toutes les essayer ou presque.

 



18
11,5
16,5
15,5
15,5

Photo du profil de atom

87%

L'avis de atom

Testeur Ludovox.fr

Publié le 15/02/2017

Le jeu est un mélange de jeu de cartes à combo et de jeu de placement, le tout saupoudré d'un peu de draft. 

Beaucoup de rejouabilité pour Terraforming Mars : ses 300 cartes de base et ses 10 cartes Corporation en font un titre varié. Le thème est cohérent et se tient. Il n'y a pas une seule façon de jouer mais bien plusieurs puisque l'on peut se construire un moteur avec différentes ressources. Sans les cartes Era corporations, il y a un peu d'interaction et de tension puisqu'il faut surveiller ce que font les autres joueurs. Avec ces cartes-là, il y a un peu plus d'interaction retorse.

C'est un gros coup de cœur. On l'a essayé avec différentes personnes et le jeu a fait mouche à chaque fois. Au début, le système semble compliqué mais la règle est simple à expliquer grâce à sa logique thématique et, très vite, les joueurs rentrent dans la partie. Quand on termine une partie de Terraforming Mars,  que l'on ait gagné ou perdu, on apprécie de voir la face planète rouge changée par les choix de tous.


  • iconographie au top
  • Symbiose du thème et des mécanismes
  • Simple à expliquer

  • Insert trop fin
  • Plateau joueur trop fin et mal pensé
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

78%