Terraforming Mars : un jeu d’une autre galaxie ?

Tout d’abord je précise que je n’attendais rien de ce jeu. La conquête spatiale n’est pas forcément mon thème de prédilection, et puis ça me rend triste de voir que l’on dépense de l’argent pour imaginer un terraformage sur une planète lointaine et peu accueillante, alors que la nôtre – qui est la planète la plus adaptée à la vie – est en train de dépérir à petits feux. 

Mais il y a eu le buzz, suivi des retours de joueurs. Après une étude de la règle, j’ai commencé à me dire que ce jeu allait me plaire, que les mécaniques me parlaient. Bref : j’ai acquis le jeu et je suis là pour vous dire si le buzz est mérité. A-t-il franchi la vitesse supraluminique ou fait-il du surplace ?

Je vous préviens d’emblée : le jeu est simple mais il y a beaucoup de points à intégrer, par conséquent je vais prendre le temps de les expliciter et les commenter, donc si lire des pavés de texte ne vous emballe pas, filez direct à la conclusion, ou picorez en descendant ou en remontant. Vous pouvez aussi vous arrêter sur « la partie » que nous avons faite que vous trouverez derrière le bouton cliquable. Bref, c’est vous qui êtes aux commandes de cet article !

Bon, en parlant de commande, on y va explorer cet astre ?

 

mars-1

La colonisation de Mars

Nous sommes en 2315, la terre est surpeuplée et les ressources diminuent dangereusement. Une solution mise en œuvre par le gouvernement mondial consiste à coloniser Mars… Mais cela ne sera pas possible sans votre aide. C’est donc là que vous entrez en jeu avec votre entrepris. Vous allez terraformer Mars pour que la planète devienne habitable pour les générations futures. Pour cela, le gouvernement mondial va instaurer une taxe universelle qui aidera toute entreprise ou corporation à mettre en œuvre ce grand projet.

Le jeu se termine quand la température a dépassé les 8 degrés, quand l’oxygène nécessaire pour respirer est de 14 % et dès lors qu’il y a suffisamment d’eau sur la planète (9 tuiles eau).
Quand un joueur déclenche la fin on termine la génération (en gros, c’est une manche à durée variable) et on décompte les points sur plusieurs pôles. 


Le NT ou niveau de terraformage

 
terraformingmars_ntPoint important pour la suite : à chaque fois que l’on agit sur les 3 conditions de fin, que ça soit au niveau de la température, le niveau d’oxygène ou les tuiles eau, on monte son marqueur de NT (pour Niveau de Terraformation). À quoi ça sert ? Deux choses. C’est une partie de nos points de victoire à la fin et c’est notre niveau financier, une partie de la somme qui va nous être allouée à chaque génération. Ainsi, plus ce NT est élevé et plus je vais pouvoir faire d’actions par tour.  

 

Amarsissage

C’est votre capitaine qui vous parle ! Nous approchons de Mars et allons « atterrir » ! Accrochez vos ceintures, la température est de moins 30 degrés, n’oubliez pas de vérifier le niveau d’oxygène de votre combinaison, nous entamons la descente. Merci d’avoir choisi la compagnie MarsAtom. ^^

 

terraformingmars_leplateau

 

Voici le plateau où l’on va s’étendre, c’est là aussi que l’on va agir sur la température, le taux d’oxygène et l’eau. Selon moi, c’est un modèle du genre. Toutes les informations sont présentes, les tuiles « eau » doivent être placées sur les espaces bleutés : quand on pose une tuile sur une zone on prend la récompense de l’hexagone, que ça soit des cartes, des plantes, des minerais.

 

Si on joue avec les entreprises de base, on a tous le même setup de départ, mais on peut aussi jouer avec les cartes corporations avancées ce qui va nous permettre un départ asymétrique. Après cela, on allouera à chaque joueur un plateau personnel (ci-dessous). Ouille mais c’est quoi ce truc ?

terraforminmars_plateaujoueur

 

La première fois que l’on joue, chaque joueur prend 10 cartes au hasard qui vont constituer son deck (= tas de cartes). En mode expérimenté, on peut drafter ces cartes. De plus, pour une première partie, on garde toutes les cartes dans sa main. Dans la variante experte, on doit payer 3 Méga crédits par carte que l’on souhaite garder en main. 

Pour utiliser ses cartes, il faudra les payer, autant dire de suite que dans la variante « expert » il vaut mieux bien peser le pour et le contre pour chaque carte. On n’a pas beaucoup d’argent pour débuter et c’est se tirer une balle dans le pied que de tout garder si on n’en a pas l’intérêt.

 

Les conglomérats dans les starting blocks

terraformingmars_jetonpremierjoueur

Chaque tour commence de la manière suivante :

  1. On donne le marqueur premier joueur au joueur à sa gauche
  2. Phase de recherche, on distribue 4 cartes à chaque joueur qui va garder celles de son choix pour 3M€ par carte. On défausse les autres. Cette phase peut être réalisée avec un draft et je le conseille fortement.
  3. C’est la phase action que je vais vous décrire plus bas, chaque joueur réalise une ou deux actions.
  4. La phase de production : là aussi je la décrirai ci-dessous.
  5. Ensuite, on passe à la génération suivante et on monte le marqueur du nombre de tours.

 

Hop, on démarre la partie pour un certain nombre de générations. Le premier joueur accomplit une ou deux actions, ensuite c’est au tour du joueur suivant, puis un autre jusqu’à ce que tout le monde ait passé. Il peut y avoir plusieurs tours dans une génération, et un joueur peut faire plusieurs tours tout seul si tout le monde a passé sauf lui.

 

Les actions

– On joue une carte de sa main : on vérifie les prérequis s’il y en a et on paye en Mega crédits ou en ressources, on place la carte devant soi et on obtient la récompense mentionnée par la carte.
– On active une carte déjà devant soi et on prend ce qu’elle produit. On ne peut le faire qu’une fois par génération (et non par tour !) on place donc un cube dessus pour ne pas l’activer plusieurs fois. 

 

terraformingmars_cartesherbivores

 

terraformingmars_actions_satndards

– On active un projet standard (des actions sur le plateau) sans passer par une carte de jeu :

  • Vente de brevets : on défausse une ou plusieurs cartes de sa main et on récupère 1 Mega crédit (M€) par carte défaussée.
  • Centrale électrique : pour 11 M€ on augmente sa production d’énergie ;
  • Astéroïdes : pour 14 M€ on augmente la température de 1 ;
  • Aquifère : pour 18 M€ on place une tuile océan et on collecte le bonus de placement.
  • Végétation : pour 23 M€ on place une tuile verdure ce qui va avoir pour effet d’augmenter l’oxygène. Ici aussi on profite du bonus de placement. À noter que l’on doit, si on le peut, la placer près d’une de ses cités.
  • Cité : pour 25 M€ on place une tuile cité sur Mars, on récupère le bonus de placement et on augmente de 1 son niveau de production en M€.

 

► Quand on place une tuile à côté d’une tuile eau, on gagne immédiatement 2 M€ par tuile eau adjacente. On ne peut pas placer une cité à côté d’une autre cité. (Toutes ces règles sont caduques si une carte dit l’inverse bien sûr). 

Milestone, ou la course spatiale

On peut aussi acquérir des Milestones (des trophées). Pour faire simple, c’est la partie « course » du jeu : vous payez 8 M€ et vous vous arrogez un objectif parmi 5 (il vous rapporte 5 points).

Il ne peut y en avoir au total que 3 de gagnés parmi les 5, donc autant dire qu’il faut surveiller les autres joueurs, et pas uniquement sur l’objectif que vous convoitez. Ça engendre une jolie petite tension !

terraformingmars_milestones

Il y a 5 Milestones possibles : 

  • Avoir construit 3 tuiles cités
  • Avoir posé 3 tuiles verdures
  • Avoir atteint ou dépassé les 35 de niveau de terraformage.
  • Avoir 8 cartes avec l’icône « construction ».
  • Avoir au moins 16 cartes en main au moment où l’on réclame l’objectif.

Ne pas oublier qu’il faut bien avoir le prérequis et utiliser une action + payer 8 M€ pour prétendre au Milestone. 

Les awards

terraformingmar_sawards

En généreux donateur, on peut financer une « récompense » : il n’y a pas de prérequis pour cela, il suffit d’utiliser une action et de payer 8 M€ pour décider sur quel critère on décomptera les points. Le premier aura 5 PV. Le deuxième 2 PV, et les autres, rien du tout.

Deuxième point important, mais vous le sentez venir, ce n’est pas parce que je décide que l’on va décompter la production de chaleur que je vais forcément être celui va en bénéficier le plus, car en déclenchant un décompte sur cet élément il y a des chances que mes adversaires commencent à travailler sur cet axe. Donc plus je le fais tôt dans la partie et plus je risque de payer pour faire profiter les autres, et ça, on n’aime pas quand on est joueur.

Mais alors quel intérêt de le faire trop tôt ? Et bien figurez-vous que l’on ne peut en décompter que 3 sur 5, et cerise sur le mars, le premier Awards coûte 8, mais le deuxième 14 M€ et le dernier 20 M€ (aïe ça pique, c’est presque le prix d’une cité !).
Dernier point à intégrer dans sa réflexion, si je suis largué sur le décompte scientifique et que je vois les autres bien placés, ça vaut le coup de lancer un décompte sur un autre axe (celui qui a le plus de tuiles, le plus de cartes, etc) pour éviter que celui-ci le soit justement.

Enfin, on peut convertir 8 ressources plantes en une tuile de végétation ce qui augmente votre niveau NT de 1 et le niveau d’oxygène d’un niveau. Cohérent non ?

Il est aussi possible de transformer de la chaleur en température, ce qui augmente de 1 cran la température et votre NT. Il vous en coûtera 8 unités de chaleur. (La aussi ça reste cohérent).

Les cartes

Les cartes nous permettent de poser des tuiles « eau », d’augmenter la température ou encore de monter un niveau de production d’une ressource, ou bien de faire des combos pour gagner des points de victoire en fonction d’une condition.

Elles sont de 3 types :

terraformingmars_lescartesrrvb

 

  • Rouge : Ce sont des évènements. On réalise l’effet et on la pose face cachée dans sa zone de jeu. Certaines sont un peu vicieuses et interactives.
  • Vert : on vérifie le prérequis et on effectue son action immédiatement. La carte n’aura plus aucun effet dans la partie, excepté les tags (des icônes) qui peuvent servir à jouer d’autres cartes.
  • Bleu un peu spécial, car certaines donnent des bonus permanents, et d’autres peuvent s’activer une fois par génération (et non par tour, j’insiste parce que c’est très important).

 

Enfin, pour jouer certaines d’entre elles il faut un prérequis, s’il n’est pas atteint on ne peut pas jouer cette carte. Les prérequis peuvent être différents, cela peut être un niveau minimal de température, d’oxygène ou une quantité de tuile « eau » en jeu, mais parfois cela peut aussi être un niveau maximal, ou bien des tags (icônes) présentes dans notre jeu nécessaire pour poser la nouvelle carte.

terraformingmars12

« Fusion power » nécessite en plus des M€, deux tags avec le symbole « power ». Les prédateurs ne sont possibles qu’à partir du moment où il y a 11% d’oxygène, et Dust seals sera impossible à poser tant qu’il n’y aura pas 3 tuiles eau.

 

Certaines cartes peuvent être achetées avec des M€, mais aussi avec du minerai, en partie ou en totalité d’ailleurs. Ne pas oublier aussi que certaines cartes donnent aussi des PV. Soit directement, soit sous conditions.

terraformingmars_cartes_minerai

« Magnetic field home » peut être payé avec un mélange de M€ et d’acier, « Methane from Titan » avec un mélange de M€ et du titane. Attention, on ne rend pas la monnaie sur les minerais. Par ailleurs celle ci donne 2PV.

 

De génération en génération …

Puis, à la fin d’une génération, c’est-à-dire quand tout le monde a passé, on joue la phase de production, et toute l’énergie est transformée en chaleur (on déplace les cubes énergie pour les transformer en chaleur).

Ensuite, on va recevoir autant de M€ que notre niveau de terraformation + notre production en M€ (qui je le rappelle va augmenter en construisant des cités… mais pas que).

terraformingmars_token

Cube bronze : 1 unités cube argent : 5 unités cube Or : 10 unités.

 

Enfin, on va gagner des ressources en fonction de notre niveau de production que ça soit pour le minerai (acier + titane), les plantes, l’énergie ou la chaleur.

Parce que je suis gentil, je vous aide avec une photo :

terraforminmars_plateaujoueur2

Je possède 48 M€ et ma capacité de production est de 10 M€, pour l’acier j’ai 3 unité disponible, et ma capacité de production est de 5 unités …

Et le dernier tour…

Dernier tour ! Quand on a atteint toutes les conditions nécessaires, on termine la génération, et si plusieurs tours sont nécessaires, on fera ce qu’il faut ! Une fois que tout le monde a passé, on réalise une dernière phase de production (cela peut avoir son importance pour un award). Si on a suffisamment de plantes, on peut à ce moment là les utiliser pour poser une ou plusieurs tuiles végétations.

Ensuite on commence le décompte final :

  • Niveau de terraformation
  • Point sur les milestones
  •  

    terraformingmars10

    Ici le joueur vert gagne 2 PV avec une cité et 5 PV avec l’autre. Le rouge 2PV avec sa cité et le jaune 2 PV avec la sienne.

     

  • Points sur les awards
  • Pour chaque tuile végétation avec son marqueur on gagne 1 PV.
  • Pour chaque tuile cité (avec son marqueur), on marque autant de points que le nombre de tuiles verdure adjacentes à cette cité, que ça soit la mienne ou celle d’un copain.
  • Points sur les cartes

 

Attention !  Tout n’est pas forcément visible donc il peut y avoir des surprises au moment du décompte.

 

Si vous voulez connaître le déroulé d’une partie, cliquez ici : 

Mission to Mars : La partie

terraforminglapartie2

 

Nous avons entamé une partie à deux joueurs avec mon amie, sans draft. Cette première session nous a permis de débroussailler les règles, de bien tout comprendre pour pouvoir l’expliquer et y jouer le lendemain avec notre ami Bruno. J’en profite pour dire que cette partie d’initiation a vu une domination sans partage de Joëlle qui m’a littéralement explosé. ^^.

Cette partie fut riche en enseignements. Je pense qu’il peut y avoir un effet win-to-win à deux joueurs car plus on augmente ses capacités de financements et son NT et plus on a de capacités d’investissement. Par conséquent je conseillerais d’y jouer avec deux joueurs de même niveau.

Donc le lendemain, nous étions trois spationautes prêts à terraformer Mars. Après avoir pris le temps de bien tout expliquer à notre invité, on a convenu ensemble qu’on allait tester le mode « expert ». On a donc chacun eu 10 cartes en main que l’on pouvait acheter pour 3 M€ par carte, ensuite, pour chaque phase de recherche on a drafté les cartes dans un sens puis dans l’autre.

On est aussi partis sur le démarrage asymétrique.
Je distribue deux cartes à chacun de nous, et on en a choisi une : 

terraforminglapartie4

 

Ainsi, nous avons 3 jeux différents :

Joëlle a intérêt à jouer des cartes qui coûtent plus de 25 M€ puisque ça lui rapporte 4 M€.

Bruno peut à chaque fois qu’il monte un des marqueurs (mais une seule fois par génération) dépenser 3 M€ pour augmenter d’un niveau de plus de NT. Ce qui lui donne une assise financière intéressante en plus d’une manne potentielle de points de victoire à la fin.

Quant à moi, je gagne une unité de production monétaire à chaque fois qu’un joueur (y compris moi) construit une cité. De plus, si c’est moi, je gagne 3 M€ immédiatement, ce qui me pousse fortement à poser des villes, et à l’inverse mes adversaires deviennent moins enclin à le faire…
Point peu banal, si je choisis cette carte, ma première action doit être une construction de cité.

Très rapidement, comme pressenti, Bruno s’envole en Niveau de Terraformage, suivi de près par Joëlle, et moi largement à la traîne. Mais mon niveau de production financière rattrape en partie cela car j’ai pris le parti de créer des villes, soit grâce à l’action standard soit grâce aux cartes qui me le permettent.

Je commence aussi à monter mon niveau de production de titane et je garde de côté des cartes que je pourrais jouer grâce à mon titane ce qui compense mon plus faible niveau de revenu à chaque génération.
Je joue la carte Research Outpost qui me donnait en effet permanent une réduction de 1 pour chaque carte que je joue.

terraformingmars_11

Comme ma carte de départ me donnait une icône « construction », j’ai pris le pari de jouer le Milestone construction, pari gagnant en jouant des cartes peu coûteuses (mais inutiles pour mon jeu) histoire de damer le pion à Bruno. En effet, pendant ce temps, il continue de génération en génération à augmenter son niveau de NT et le milestone « terraformer » nécessite un niveau de 35 NT.

Joëlle, quant à elle, continue de placer des cartes qui lui permettent de monter les niveaux de terraformage et commence à se faire un bon moteur sur la température. On pense que c’est la première condition de fin qui sera remplie. Elle utilise des cartes rouges avec des effets violents contre les autres joueurs. Entre autres, elle place un volcan proche de ma cité, ce qui réduit son potentiel de PV, puisque je ne peux pas y placer une tuile végétation. Bon, je réplique en plaçant une tuile « eau » à côté des siens grâce à une carte qui m’exonère des règles de placement.

Puis, Bruno fait perdre des plantes à Joëlle grâce à une autre carte, qui rétorque à son tour en faisant de même, situation que j’apprécie grandement car pendant ce temps, on me fiche la paix. ^^

Les générations avancent, nous accumulons des cartes en main, cartes que l’on ne peut pas toujours utiliser faute d’en honorer les conditions, mais quoiqu’il en soit ce sont des moteurs à points de victoire potentiels. Je commence à réfléchir à des axes différents pour les tours à venir.

Le draft devient de plus en plus tendu. « J’ai envie de cette carte, mais je ne peux pas laisser celle-là passer… » Dilemmes. On est à fond. 

Je prends le Milestone Mayor (= avoir construit 3 cités), en étant le seul à en avoir 3, ça faisait longtemps que je pouvais le faire. 8 M€ ce n’est pas beaucoup mais ça impacte. Je pense à ce moment qu’il devient risqué de faire traîner, car en quelques tours mes amis risquent bien de poser des villes.

terraforminglapartie6
En avançant dans la partie, on profite de moins en moins souvent nos deux actions, soit parce que l’on ne peut pas, mais plus souvent surtout parce que l’on temporise, attendant de voir ce que les autres souhaitent faire :

-Et ta deuxième action ?

Réflexion et regard plein de malice : hum je n’en fais pas, j’attends de voir.

Plus ça va et plus l’action de se défausser de cartes, option qui nous semblait peu intéressante au départ, devient une voie alléchant.
Certaines cartes n’ont plus d’utilité ou tout simplement on a abandonné des axes en cours de route… mais aussi, un sou reste un sou. Sans compter que faire cela est une action et ça nous permet d’éviter de passer trop vite.

Le jeu progresse, les Milestones sont attribués, le dernier axe que l’on n’a pas encore exploité c’est les Awards
Bruno entame les hostilités et paye les 8 M€ pour que l’on fasse un décompte sur la production financière, chose surprenante car je fais montre d’une production bien plus importante que lui.
Puis, dans le même tour, Joëlle paye les 14 M€ pour faire de même sur la chaleur. Vu la manne financière de Bruno, je réalise la même manœuvre et paye 20M€ en suivant sur les territoires vu que je suis largement devant avec tous mes terrains sur Mars. Par contre, j’ai complètement abandonné celui sur la chaleur vu leur niveau à tous les deux.

terraforminglapartie5

 

J’ai envie d’essayer quelque chose côté animaux, car c’est un moteur à points de victoire aussi. Chaque tour, cette carte que je voulais jouer et qui me coûtait 10 M€ n’était pas la priorité et je l’ai jouée à la toute fin. Ceci dit, en la combotant avec une autre, j’ai tout de même réussi à prendre 4 PV avec cette seule carte, grâce à l’effet combiné d’une autre carte (Imported Nitrogen) et aux villes que les autres joueurs ont construit vers la fin. Je me paye le luxe de poser une carte à 3PV (j’ai les tags nécessaires).

 

terraformingmars_comboatom

 

Bruno marque aussi des points animaliers, grâce aux poissons laissés par mes soins dans le draft, faute de pouvoir remplir les prérequis à ce moment (cette carte lui donne 5 PV).

Joëlle finalise l’objectif température, et est venue me piquer mes bactéries inutiles (car elles servaient à faire monter la température et que la température était à son maximum) avec les fourmis pour marquer des points de victoire. Elle avait aussi la carte « prédateur » qui vole un animal à un joueur, mais n’a pas pu la jouer.

terraformingmars_combojo

 

Après la température, c’est les tuiles « eaux » qui ont été résolues, et il ne restait plus qu’à donner un niveau acceptable d’oxygène à Mars pour finir le jeu. 
Cela sent la fin, qui surviendra deux générations plus tard. À la dernière phase de production, je construis une dernière tuile végétation pour marquer quelques points de plus. Et voilà !

► Verdict

On doit compter les points. Bruno est persuadé vu son avance en NT d’être devant. On décompte le niveau de terraformation des joueurs, puis les milestones; sans surprise, bien entendu. Puis, vient le temps des récompenses, là aussi sans surprise, Bruno prend la première place pour la température, Joëlle la suivante.
En ce qui concerne les territoires je suis devant, j’y ai bien fait attention, par contre Joëlle et Bruno sont à égalité, ce qui ne leur donne pas de PV.

Quant au dernier point, l’argent, on a un petit coup de théâtre : Sur le fil, Bruno, qui avait plus de 20 d’écart sur la production financière me dame le pion sur cet award grâce à deux cartes gardées sous le coude pendant toute la partie ! Oui, ça s’appelle un coup de maître, et je n’ai rien vu venir, si j’ai toujours été méfiant sur les territoires, en ce qui concerne l’argent j’étais très confiant. J’avais fait attention à monter encore le niveau pour éviter ce désagrément mais ce fut insuffisant.

terraformingmars_combobruno

 

Nous décomptons ensuite les territoires. J’ai pris soin de placer des tuiles végétations et de placer mes cités proches des tuiles des copains pour profiter des PV.

Enfin, on prend toutes les cartes jouées et on décompte patiemment tous les points de victoire sur les cartes, positifs comme négatifs. Je marque 22 Pv avec les cartes, j’ai quelques cartes qui rapportent des points quand elles sont en notre possession et d’autres qui donnent des points selon des conditions (1 PV pour chaque 3 cités et on a construit 10) et hop, je passe devant Bruno.

Ce qui fait qu’après 4 heures de jeu, je l’emporte avec 82 points, suivi de Bruno avec 75 PV, et Joëlle avec 72 PV.

terraforminglapartie3

Une énorme partie avec une durée qui est passée toute seule (on a vaguement vu le ciel dehors s’assombrir car la nuit tombait ^^). Une partie riche en enseignements, et une envie de remettre ça. S’en est suivi un débriefing pour analyser, discuter, et c’était intéressant de voir ce que l’on avait chacun imaginé, ce que l’on avait abandonné, nos sentiments respectifs dans la partie.

 

terraformingmars_lapartie

I’m a poor lonesome astronauts …

 

 

 

Conclusion !


Parlons du travail éditorial

Si on oublie l’insert trop fin qui finit en lambeaux (mais on me dit dans l’oreillette que la version française va arranger ça) le reste de l’édition est impeccable, l’iconographie est parfaite, rien à redire, tout est clair sur le plateau, sur les cartes aussi. Le jeu est simple à jouer.
Petit bémol sur le plateau joueur qui aurait pu être mieux pensé (une mauvaise manipulation et on peut tout déplacer sans le vouloir, un peu cheap aussi) je crois que je vais réfléchir à faire ma version.

Oui mais alors, le jeu ?

Terraforming Mars possède plusieurs axes de développement, un aspect course intéressant, de l’opportunisme juste ce qu’il faut, ni trop, ni trop peu pour que l’on soit en tension jusqu’au bout. De la prise de risque avec les récompenses qui peuvent nous échapper. De l’interaction, dans le placement mais aussi grâce à certaines cartes un peu vicieuses (j’entends quelqu’un qui couine…). De la rejouabilité, plus de 200 cartes en mode normal et 100 de plus si on rajoute celle de « Era corporation » sans compter les cartes entreprises qui permettent un départ asymétrique. Un thème parfaitement imbriqué, grâce à une cohérence de tous les instants (les bactéries ne se développent qu’avec un certain niveau d’oxygène et peuvent permettre d’augmenter la température). L’auteur est chimiste dans la vie, ça se sent.

Pendant la partie, on se toise, on réfléchit, on s’adapte constamment, on planifie sur le court et le long terme nos combos potentielles… Et à la fin on regarde le fruit de notre travail. On a vécu quelque chose. Vous avez compris, j’ai eu un véritable coup de cœur, un goût de reviens-y immédiat. D’ailleurs j’y retourne.

 

houston

 

Terraforming Mars

Un jeu de Jacob Fryxelius
Illustré par Isaac Fryxelius
Edité par FryxGames, Rebel.pl, Stronghold Games
Langue : Anglais
Date de sortie : 04-2016
Traduction Française annoncée pour juin 
De 1 à 5 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d’une partie entre 90 et 120 minutes

30 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 13/01/2017
    Répondre

    une idée de l’intéret du jeu en fonction de la configuration ? perso je ne joue jamais a 2 donc c’est plutot les config 3-5 qui me tentent.

    5 c est déjà un gros plus.

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      a 3 joueurs c’est très bon (tu peux le lire dans le compte rendu de la partie) , peut être que l’on va y jouer ce week end a 4 joueurs, mais on se dirige plutôt vers Dominant Spécies. a 2 c’est pas désagréable, mais c’est pas la meilleure configuration. Contrairement a ce que je dis on peut revenir, on a fait une partie avant hier et ma femme avait mal démarré et elle fait quelques jolis combos et me gagne largement. Bon j’ai fait trainer la partie alors que j’aurais du l’accélérer.

      Plus il y a de joueurs et moins il faudra de tour pour terraformer mars. En théorie du moins, dur a dire sans essayer. On doit essayer les cartes Era corp. La donnée que je maitrise pas et ou j’ai des doutes malgré les 300 cartes c’est le renouvellement du jeu.

    • Dominick Lauzon 13/01/2017
      Répondre

      Pour y avoir joué un 20aine de fois, la configuration optimale (validée sur les stats BGG) est de 3 ou 4. Le jeu étant assez long, jamais je ne m’y aventurerai à 5 (et c’est assez déconseillé par la communauté). Par contre, j’ai presqu’autant de plaisir en solo et à 2 aussi. La mécanique solo est une course contre la montre et se joue en moin d’une heure. Bref, après 6 parties en une semaine après l’acquisition, j’ai dit bye bye a Race for the Galaxy. Aucun regret 3 mois plus tard… 😉

      • davy 13/01/2017
        Répondre

        j’en ai pas fait autant que toi, nous prenons generalement notre temps quand on joue,par contre a 5 joueurs notre partie a été plus vite qu’a 4 🙂 et avec les memes joueurs +1 lors de la partie a 5

  2. Photo du profil de -Nem-
    -Nem- 13/01/2017
    Répondre

    Le jeu que j’attends le plus en 2017 je crois. Par contre ils ont pas prévu d’améliorer un peu les plateaux individuels pour la VF ? Parce qu’en plus d’être pas très beaux ils ont l’air vraiment cheap comme tu l’as souligné…

    • Photo du profil de Grovast
      Grovast 13/01/2017
      Répondre

      C’est plus grave qu’une histoire d’esthétique ou d’usure : comme l’a noté Atom, tu peux facilement faire bouger tous tes marqueurs sur un faux mouvement ou un copain qui fait vibrer la table en reposant sa chope un peu trop violemment. J’ai entendu ce reproche sur Heavy Cardboard aussi.

      • Photo du profil de atom
        atom 13/01/2017
        Répondre

        oui et pas pratique du tout, dés que l’on dépasse les 10zaines, je réfléchis a faire un plateau ajourés, mais ça me convient pas, faut que je trouve d’autres exemples. Sans compter la triche possible, genre hop je pousse un cube ni vu ni connu je t’embrouille. Bon ça c’est une autre histoire c’est vrai.

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      Pas a ma connaissance, c’est juste l’insert (le mien est en miettes). Je suis une quiche en photoshop mais j’ai vraiment envie de faire un truc. par contre si tu va sur bgg tu verras pleins de plateaux customisés, parfois en 3D.

  3. davy 13/01/2017
    Répondre

    alors pour info ils se jouent tres bien a 5, et meme surement plus rapide qu’a 4,puisque plus nombreux pour terraformer Mars, sinon l’autre reproche du jeu c’est quand meme son prix vs le matos, les plateaux indivuels un peu fin,pas catastrophique ,mais le gros defaut c’est que les cubes sur le plateau ont tendance a bouger pendant la partie,il aurait fallu un plateau individuelle avec des trous , a la scythe, clash of culture, ou dernièrement outlive pour pas que cela bouge.

    Sinon gros coup de coeur pour ce jeu, je mets quand meme Great western trail devant mais de peu, et le gros plus de ce jeu c’est d’avoir tout des cartes Uniques donc un renouvellement enorme ,chaque partie sera automatiquement differentes, et que l’on me dise pas qu’au bout de 5 parties on a fait le tour et qu’il faut une extension 🙂

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      Merci, oui je ne pense pas que l’on fasse le tour en 5 parties, mais pour en avoir déja fait 3, tu as quand même les mêmes cartes qui te reviennent en main, et l’impression de renouvellement est la, mais elle semble moins forte que la premiére fois (oui je sais normal ^^). Par exemple ma première partie j’étais en mode waouhh on peut faire des combos avec les animaux, et en fait il s’avère que c’est un moyen quasi indispensable de faire des points vers la fin.

      Ce que j’adore c’est voir le plateau a la fin, et remarquer que l’on n’a pas du tout fait la même configuration que la partie d’avant. point fort encore toutes les cartes sont bien, mais selon la partie elles peuvent être moins bien, a cause justement des conditions pour les réaliser, exemple si on a une carte qui ne joue que si le niveau d’oxygéne est a 13 (les poissons je crois) et que l’oxygéne est la dernière condition que l’on monte. Sur la dernière partie j’ai gardé deux cartes en main depuis le début, mais je ne les ai jamais faite. Hâte de jouer avec les cartes Era corporation.

  4. davy 13/01/2017
    Répondre

    il y a vraiment plusieurs stratégies, j’ai gagné sans jouer sur les cartes microbes et animaux, tu as deja rajouté toutes les cartes de l’ere …. ? car cela change aussi le jeu ,un axe de strategié plus sur la corporation que sur le terraforming?

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      non pas encore. Tiens le draft j’aime beaucoup mais la partie jouée avec mon amie avant hier on n’en a pas fait, ça a bien accéléré le jeu et c’était pas désagréable. Bon par contre je continuerais a jouer avec le draft dés que l’on est plus de 2, sinon j’en connais qui vont pleurnicher.

  5. davy 13/01/2017
    Répondre

    bon moi j’ai acheté des cubes aimantés ,restera a acheter des plaques aimantés aussi autocollante et hop ,le plus simple car refaire des plateaux pour y faire des trous trop laborieux pour moi et trop de taf.

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      oh pas mal, coût de l’opération ? ça m’intéresse.

  6. jtrourke 13/01/2017
    Répondre

    Je savais déjà que j’allais craquer sur ce jeu mais là maintenant j’ai hâte…

    Il y a 2 jeux qui me titillent depuis ESSEN et apparemment je ne me suis pas trompé parce que sur la durée ils font toujours parler d’eux en bien : ce sont Great Western Trail et donc Terraforming Mars… Vive les vf…

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      Nous avons les mêmes attentes, GWT je sais déjà qu’il va me plaire, je n’ai aucun doute la dessus.:)

  7. Photo du profil de eolean
    eolean 13/01/2017
    Répondre

    De bonnes sensations sur ce jeu, à 3 joueurs. C’est intéressant. Par contre, c’est vrai que le matos ne justifie pas le prix et, en ce qui me concerne, le draft est obligatoire sur ce jeu. D’une part parce que j’aime ça ^^ , et surtout, ça te permet de développer une stratégie là où ce serait beaucoup plus compliqué et aléatoire sans le draft.

  8. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 13/01/2017
    Répondre

    Atom Allô Atom tu m’entends ? J’ai bien reçu tes infos sur l’extension Terraforming Mars, les terriens du Vox sont très heureux, merci à toi !

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      Ouf, le message a été transmis, tu me croiras pas mais ici on a des modems 56k.

  9. Sycla63 13/01/2017
    Répondre

    Ayant pratiqué le jeu sous plusieurs coutures, du débutant au mode expert avec départ asymétrique et draft à 3 et 5 ces dernière partie voici mon ressenti

    Les +

    – Les règles sont super simples
    – Il procure le sentiment que l’on accomplit quelque chose durant la partie- Engine building (set collection, combos, etc.)
    – Le draft (essentiel et au final ne prends pas beaucoup plus de temps + 30 minutes, lorsque l’on a plusieurs partie derrière soit (i.e. lorsque l’on ne veut pas garder 75% de nos cartes à chaque exploration)
    – L’interaction sur la carte ! (course, blocage et opportunisme omniprésent)

    Les –

    – A 5 joueurs, un peu de downtime en attendant sont tour (surtout si AP)
    – Le manque de visibilité sur l’avancement des points de ses concurrents, ce qui joue sur les 2 constats suivants:
    -> Les erreurs faites avec les cartes évènements punitives et très ciblées sur un autre joueur (du coup pas toujours celui qu’il faut « abattre », par manque de lecture du jeu)
    -> Le rythme qui peut, suivant les joueurs à la table, s’allonger si personne ne participe à l’avancée des conditions de fin de jeu (la température notamment) pensant qu’il faut/doit à tout prix engranger des points le plus longtemps possible…

    • Photo du profil de atom
      atom 13/01/2017
      Répondre

      On est raccord sur a peu prés tout. Comme je disais j’adore le draft alors je jouerais avec le draft, sauf si on joue a deux avec mon amie le soir, ou ça rends le jeu plus dynamique et rapide et tant pis pour l’aspect chance.

      • Photo du profil de Flemeth
        Flemeth 13/01/2017
        Répondre

        Merci pour l’article, au plaisir d’y jouer avec toi une prochaine fois ! 🙂

  10. Photo du profil de Zuton
    Zuton 14/01/2017
    Répondre

    Biin voilà, Atom est parti visiter Mars et il y est encore !

    Je vois que je ne suis pas le seul à avoir adoré ce jeu…

    On dirait que c’est le jour de Mars…

  11. Photo du profil de
    Yoann Terradura 16/01/2017
    Répondre

    Le draft est effectué seulement au début de chaque génération. Les 10 cartes de départ ne sont pas draftées.

    « Draft may be used together with any game variant (standard or CE). You do not draft the starting 10 cards, and draft is not used in solo play. »

    https://boardgamegeek.com/thread/1705209/official-faq-rules-clarifications

    • Photo du profil de atom
      atom 17/01/2017
      Répondre

      On a drafté les cartes par génération, pas au début. d’abord par hasard, mais ensuite on a vu que c’était comme ça qu’il fallait faire. Merci de ton retour.

  12. Photo du profil de TSR
    TSR 31/01/2017
    Répondre

    Et bien un magnifique article. Le jeu m’a l’air excellent, même si le matériel n’est pas fou-fou.

    Comme ce n’est pas 100% ma came, je fais suivre à mes potes kubipousseurs, car j’en ferai qqs parties avec plaisir !

    Merci Atom !

    • Photo du profil de atom
      atom 03/02/2017
      Répondre

      Merci TSR, ça fait toujours plaisir ^^.
      Je dirais que ce n’est pas 100% ta came en effet mais il pourrait te plaire par son coté combo, si tu as l’occasion d’essayer tu pourrais être surpris, c’est vrai qu’il y a un coté gestion, mais j’ai joué avec des amis pas forcément adepte du kubenbois et le jeu a fait mouche.

  13. Photo du profil de atom
    atom 03/02/2017
    Répondre

    J’ai mis dans les ressources une réalisation de fan américain, ce sont pas moins de 22 cartes corporations non officielles et certaines ont l’air bien sympa.

  14. Photo du profil de KakitaBen
    KakitaBen 08/02/2017
    Répondre

    Testé hier , une vraie pépite !

  15. Marc Espie il y a 16 jours
    Répondre

    Ca serait bien de corriger les erreurs de l’article. 200 cartes dans le mode de base, 100 de plus en expert ? Ouais, non, un peu moins quand meme… les cartes sont numerotees, et les projets s’arretent a 208, hors carte de promo, soit tres legerement plus de 208 projets au total. Meme en rajoutant les 12 corpo specifiques et les 5 corpo debutantes, on est bien loin du compte.

     

Laisser un commentaire