LE TEST DE SHADOWRUN CROSSFIRE
shadowrun-crossfire
Un jeu de Mike Elliott, Rob Heinsoo
Illustré par Víctor Pérez Corbella
Edité par Blackbook Éditions, Catalyst Game Labs, Editora New Order
Distribué par Novalis
Pays d'origine : Etats-Unis
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2014-08
De 2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Durée moyenne d'une partie : 60 minutes

Thèmes : Aventure, Fantastique, Science-fiction
Mécanismes : Coopératif, Deckbuilding
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Shadowrun Crossfire est un jeu de cartes collaboratif (totalement collaboratif, pas de traitre ici) où les joueurs jouent le rôle de « Shadowrunners » dans le 6ème monde, univers fantastique qui a servi de toile de fond à un jeu de rôle à succès à la fin des années 80. Depuis cet univers a continué à vivre (le JDR doit en être à sa 5eme édition), de nombreux romans, des jeux vidéos, des jeux de plateau ont donné lieu à des adaptations plus ou moins réussies.

Le jeu utilise à plein régime le mécanisme de deckbuilding puisque chaque joueur commence avec un deck de cartes un peu basique, qu’il va pouvoir enrichir au cours de la partie en achetant des cartes plus puissantes, qu’il faudra ensuite de combiner entre elles (et avec celles des autres joueurs, le jeu faisant la part belle à la coopération) pour créer des effets puissants qui permettront de se débarrasser des obstacles que le jeu met sur la route des joueurs, et qu’il s’agit de surmonter pour gagner la partie. A noter qu’à la différence de Pathfinder Adventure Card Game, le deck d’un joueur en particulier ne survit pas d’une partie à une autre, on commence toutes les parties avec le deck de base.

Evidemment, chaque joueur joue un rôle unique et particulier et devra donc contribuer à l’effort collectif à sa façon pour permettre à son équipe de triompher.

Le jeu est un jeu à base de scénarios qui vont fixer des règles spécifiques et notamment les conditions de victoire.

A la fin de chaque partie, selon leur degré de réussite (total, partiel ou nul) les joueurs vont recevoir des points d’expérience (« karma ») qu’ils vont pouvoir utiliser à donner à leur personnage des capacités spéciales qui les rendront plus puissants partie après partie.

Il faut noter que la courbe d’apprentissage de ce jeu est assez significative, les premières parties sont en général des désastres absolus (mais restent fun, hein !) en termes de performance et c’est après quelques parties qu’on comprend comment jouer pour réussir à remplir les conditions de victoire.

Contexte

Je suis un grand, grand fan de l'univers de Shadowrun. J'ai joué à tout : JDR, JDP, j'ai lu les romans, etc. Donc quand ce jeu a commencé à montrer le bout de son nez, j'ai obsessivement suivi son développement et les premières reviews publiées. Elles étaient toutes bonnes, parlant d'un jeu aux mécanismes classiques mais bien huilés, difficile mais faisable et avec une forte composante collaborative. Je me suis jeté dessus dès sa sortie en boutique, et si j'ai été un peu déçu par la quantité de matériel présente dans la boite, le jeu s'est avéré tenir toutes ses promesses et reste l'un des jeux les plus joués de mon groupe de jeu en ce moment. Le format des parties, sa simplicité, font qu'il va continuer à arriver sur la table de manière très régulière pendant encore très, très longtemps à mon avis.



ACCESSIBILITE DES REGLES
17.5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Absolument aucun problème ici. A noter que la version testée est la VO et ne préjuge pas de la qualité de l'éventuelle traduction. Les règles sont claires, simples, bien écrites, bien illustrées, on n'a quasiment jamais à revenir aux règles pendant la partie.

QUALITE DU MATERIEL
15
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Travaillé


Comme je le disais dans le contexte, la première chose qui saute aux yeux quand on ouvre la boite, c'est qu'elle est assez grande pour contenir 5 ou 6 fois le jeu... On est encore une fois tombé dans le syndrome "une grosse boite se voit mieux et se vend plus chère qu'une petite boite, indépendamment de son contenu". Franchement, ça commence à me fatiguer. Evidemment, comme lorsque des extensions vont sortir je vais me jeter dessus comme la misère sur le pauvre peuple, je serai content de pouvoir tout mettre dans la boite de base. En attendant, j'ai encore une énorme boite pleine de vide qui prend de la place sur mes étagères.

Après, le jeu étant essentiellement composé de cartes, il ne faut pas non plus s'attendre à pléthore de matériel. Tous les marqueurs dont vous pourriez avoir besoin dans le jeu sont présent, et sont de bonne qualité, bien épais.

A noter l'excellent qualité de l'artwork qui en plus est tout à fait cohérent dans tout le matériel du jeu. Dans la mesure où Shadowrun est un univers qui existe depuis presque 30 ans maintenant, il y a une quantité importante d''artwork disponible, mais pour autant, l'éditeur a fait l'effort de produire des illustrations originales pour tous les éléments de jeu, et cet effort est suffisamment louable pour être souligné à mon sens.

THEME
13
Objectifs du jeu clairs
On a envie de justifier ses choix thématiquement
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire assez pauvre
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Peu d'éléments sonnent faux
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

C'est ici un peu le talon d'achille du jeu. Autant le thème est fort, et de gros efforts ont été faits par l'éditeur pour plonger les joueurs dans cet univers, en particulier les novices, autant les mécaniques de jeu sont un peu froides, même si là encore un effort significatif a été fait. La boite contient un livret de background, sur papier glacé, magnifiquement illustré, dont le seul objectif est de raconter l'univers, les parties prenantes, ce que viennent y faire les joueurs, etc.. et un extrait de l'un des derniers romans Shadowrun publiés !

Non vraiment, l'éditeur a fait le job. Mais il faut reconnaitre que dans le feu de l'action, on se concentre plus sur la mécanique de jeu que sur le thème, même si la richesse de celui-ci fait qu'il refait surface régulièrement.

DUREE DE VIE
15
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Très modulaire
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
Variantes très réussies
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

La note du jeu va souffrir de sa structure : si je répond objectivement à toutes les questions, le jeu a une mauvaise note. Mais il faut bien voir que le jeu est en fait un puzzle : il va présenter des problèmes à résoudre par les joueurs, et toutes les configurations sont différentes, et donc de ce point de vue la rejouabilité est importante. Après, les problèmes ont tous la même structure, et on les résout en utilisant les mêmes mécanismes cognitifs, mais on pourrait dire la même chose des échecs !

Il faut noter que le jeu fonctionne au mieux à 4 joueurs au moins pour le scénario de base. Les autres configurations sont possibles et intéressantes, mais le jeu est vraiment conçu pour 4 joueurs.

MECANISMES
18.5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Il faut tout suivre et toujours négocier
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
D'innombrables stratégies, rien n'est jamais décidé d'avance
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

C'est dans cette section que le jeu brille : chaque décision que vous allez prendre va avoir une grosse importance. C'est un jeu qui se déroule sur le fil du rasoir, et comme dans la plupart des jeux coop, les événements surprise que le jeu vous lance de manière aléatoire peuvent venir ruiner votre stratégie, il faudra donc être souple, s'adapter et être capable d'improviser pour s'en sortir.

Une note importante sur la coopération : elle est absolument indispensable, le jeu est bien plus que 4 jeux de puzzle joués en parallèle. Si chacun se concentre sur le problème qui est devant lui sans se préoccuper de ce qui se passe chez les autres, l'équipe est totalement condamnée. Il faut absolument collaborer pour s'en sortir, et les effets de cette collaboration sont très importants, visibles, et motivants.



17.5
15
13
15
18.5

Photo du profil de TSR

89%

L'avis de TSR

Testeur Ludovox.fr

Publié le 17/11/2014

Shadowrun Crossfire est un excellent jeu. C'est mon jeu coopératif préféré en ce moment, dans la catégorie "sans félon". Il va remplacer sans regret Pandémie, le Désert Interdit, Ghost Stories... Et il ne va pas remplacer Battlestar Galactica, les Chevaliers de la Table Ronde parce que j'aime la tension particulière apportée par la présence - supposée - d'un traitre à la table, et que Shadowrun n'apporte pas cette composante. Mais très honnêtement, c'est l'un des meilleurs jeux coopératifs que j'ai pu essayer, et la durée des parties (environ 1 heure) lui donne énormément de potentiel. Le temps de mise en place est aussi très faible par rapport à un Pathfinder ACG où on met beaucoup de temps à préparer les différents lieux du jeu.

Bref, à essayer, acheter, pratiquer, sans aucune retenue !


  • Collaboration forte
  • Difficulté forte mais pas impossible
  • C'est SHADOWRUN !
  • Parties intenses d'une heure
  • Mécanismes simples, accessibles, mais riches

  • La mécanique du jeu prend souvent le pas sur le thème
  • Faire progresser son personnage demande beaucoup de parties
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

74%