Subdivision, la saga Suburbia continue

Subdivision, la saga Suburbia continue

Bezier Games ils sont à fond à fond à fond dans les graviers.

Dans les graviers de construction. En effet, d'un côté ils bâtissent des châteaux avec Castles of Mad King Ludwig, de l'autre ils construisent des quartiers, avec la suite logique de Suburbia. Le truc moins logique c'est que c'est Ted Alspach, auteur de Suburbia, qui fait les châteaux et que c'est un nouveau challenger, monsieur Lucas Hedgren qui construit les quartiers. Bon, c'est pas clair tout ça mais c'est pas très grave, au pire, vous allez sur la fiche du jeu hein.

PAS DE QUARTIER

Suburbia a très bien marché -à l'international en tout cas. Alors il se sont dit "tiens, si on faisait une extension ?". Ainsi le petit Suburbia Inc était né. Ils virent que cela était bon. Heureux de leur produit, ils se sont assis, se sont regardés droit dans les moustaches et là, l'un d'eux à fait " et si on faisait la suite ?
– La suite, Georgio ?
– Oui, un nouveau jeu, au lieu de faire des villes, on fait des quartiers !
– Tu sais que t'es un génie !
– Tournée de doritos ! "

Ainsi, ils virent que cela était bon. Alors, ils se mirent au travail, avec leur compas et leurs équerres, leur fichier Excel et leur power point. Quelques semaines plus tard, ils avaient accouchés de Subdivision. Voilà précisément comment ça c'est passé et voilà maintenant en quoi consiste le jeu.

VOILA MAINTENANT EN QUOI CONSISTE LE JEU

Il vous faudra donc développer votre quartier avec des zones commerciales, industrielles, résidentielles, simple ou de luxe… A la fin du jeu, vous devrez avoir un beau quartier avec plein d'espace verts, des passages piétons en nombre suffisant, un raccordement à l'autoroute et de bonnes école, bref, un tiékar trop chanmé où il fait bon jouer du air guitare. Tout ça pour avoir le plus de points et faire votre ridicule danse de la victoire devant vos amis. Franchement, c'est pas très mature.

Vas-y ton quartier c'est la zone !

Au début, chacun à son petit plateau individuel qui représente son quartier et tout le monde à une poignée de tuiles hexagonales -qui sont en fait les "zones" de votre quartier.

On lance alors un dé spécial pour savoir sur quel type de parcelle on pourra construire. Ensuite tous les joueurs posent simultanément une de leur tuile zone. Si une tuile est placée à côté d'une autre tuile déjà préalablement posée, celles déjà existantes gagnent la possibilité de créer de nouvelles améliorations -qui pourront donner de l'argent et des points.

Ensuite les joueurs passent les tuiles qu'il leur reste à leur voisin de gauche et on relance le dé spécial. On continue ainsi jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une seule pièce en main (que les joueurs défaussent).
On continue donc à poser simultanément et à passer à son voisin gentiment mais au début du 2e, 3e et 4e round on vérifie d'abord si les joueurs n'ont pas déclenché certains bonus, ce qui leur donnera peut-être la possibilité d'activer des tuiles ou de faire rentrer du ca$h.
 
Voilou en gros, comment ça se passe. Le jeu est pour le moment annoncé uniquement en anglais pour la fin de l'été et ferra son petit effet à la GenCon -peut-être qu'Ystari voudra bien continuer la traduction de la saga chez nous. Ou pas. C'est à l'étude. En attendant, je vais retourner jouer à SimCity moi, c'est que j'ai un tremblement de terre à gérer.

Laisser un commentaire