Steamrollers : Tracez votre chemin !

Steamrollers de Mark Gerrits est un jeu de dés avec papier et crayon sorti en très faible quantité à Essen 2015, il connaît en ce moment une nouvelle vie dans un lancement kickstarter. J’ai pu testé le prototype, voici donc mes retours à chaud.

Tchou tchou !

Nous sommes dans une thématique très classique. Nous allons construire (dessiner) des chemins de fer pour livrer des marchandises aux villes. Tout cela muni de dés, d’une feuille de bloc note, et d’un stylo.

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (1)

Voilà le matériel. Nous allons jouer avec le dé noir custom et autant de dés blanc que de joueurs +1.

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (6)

Le dé noir propose toujours 2 traits parmi 3 possible.

 

À vos stylos !

Pendant un tour de jeu, le joueur actif lance les dés, puis place le dé noir (le dé spécial qui montre des tracés) à la vue de tous les joueurs, puis il choisit un des dés disponibles avec une valeur de 1 a 6, dans l’ordre du tour, les autres joueurs feront de même avec les dés restants (draft).

 

Plusieurs choix s’offrent à nous :

► Dessiner un trait sur sa feuille selon un des deux choix de tracés de la face du dé noir sur une case (au choix) de la région indiquée par la valeur du dé blanc. Il n’est pas obligatoire que les traits soient reliés entre eux. Une fois que vous avez tracé un trait dans une case, vous ne pouvez pas en tracer un autre.

 

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (3)

 

► Augmenter la puissance de sa locomotive et cocher sur sa feuille la case concernée :

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (1)

Avec un dé de valeur 1 je coche la case 1, etc.

 

► Prendre la tuile action qui correspond à la valeur de son dé. Elle ne sera effective que le tour prochain. (Si elle se trouve dans le jeu d’un adversaire vous vous servez, sauf si ledit adversaire vient juste de la gagner ce tour-ci). À quoi servent-elles ? 

 

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (1)

 

  • La tuile 1 permet de s’affranchir de la valeur du dé ;
  • La tuile 2 permet de jouer 2 dés pendant un tour (ainsi il ne restera pas de dé inutilisé ce tour-ci) ;
  • La tuile 3 : le joueur peut décider d’utiliser le dé blanc comme destination de la livraison au lieu de l’origine ;
  • La tuile 4 : La locomotive a une force de +1 tant qu’il a cette tuile dans son jeu ;
  • La tuile 5 : Le joueur peut relancer le dé ou le retourner sur sa face opposée ;
  • La tuile 6 : Le joueur choisit le type de trait qu’il veut dessiner sur sa feuille (quoi les règles ? mais je suis un hors la loi moi ! ^^).

 

Il ne vous a peut-être pas échappé que certaines tuiles donnent aussi des points de victoire, et d’autres des points négatifs pour compenser leur force. Certaines se défaussent et d’autres restent dans votre jeu tant que personne ne vous les a subtilisées.

 

► Livrer une ville (la valeur du dé correspond au départ de la marchandise).

 

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (5)

En livrant une ressource bleu vers la ville bleu je gagnerais 4 points de victoire.

 

Livrer une ville est le moyen de faire des points de victoire. Pour ce faire, il faut livrer des marchandises rouges dans la zone rouge, des bleues dans la zone bleue, etc. Vous allez marquer le nombre de points égal au nombre de villes et villages traversés par vos chemins de fer. Je n’ai pas besoin de préciser qu’il faut que le chemin soit complété et que les boucles sont interdites (bande de petits malins).

Enfin, le point le plus important pour pouvoir livrer une ville c’est qu’il faut que notre locomotive soit bien préparée et ait suffisamment de force. Pour livrer une marchandise avec 4 de distance, ma loco doit impérativement avoir une force de 4.

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (2)

La partie se termine quand 3 villes (elles sont représentées par une valeur de dé) du plateau sont vides (plus de cubes). On finit le tour en cours et on réalise le décompte final. En plus des points que nous avons gagné pendant la partie nous ajoutons 1 point de victoire pour chaque ville ou village relié. Nous gagnons aussi quelques points de victoire si l’on possède des cartes spéciales (mais gare, on peut en perdre aussi avec certaines).

 

Trouver sa voie !

Les illustrations sont assez quelconques si l’on excepte la boîte du jeu, mais il est difficile de les rendre plus attrayantes sans gêner la sacro sainte ergonomie.

La règle est quand à elle limpide, en 5 mn on explique parfaitement le jeu et l’on peut se lancer dans une partie. Au début, on a l’impression d’avoir un jeu simple (et il l’est), mais on va se triturer les méninges dans l’opération pour décider si on dessine un trait (et où on le trace) ou si on améliore sa locomotive. On va surveiller les autres joueurs et construire son chemin de fer, si on n’espionne pas le voisin on prend le risque de voir des marchandises nous passer sous le nez… Il y a un aspect course. Gaffe aussi à ne pas être trop gourmand en voulant faire un long chemin de fer car on pourrait là encore se faire damer le pion !

Si l’on souhaite compliquer le jeu, il est possible de bloquer certaines villes en traçant préalablement sur nos feuilles quelques traits qui gêneront la circulation des marchandises. Il vous faudra contourner ces nouveaux obstacles. Le jeu propose des configurations audacieuses en ce sens, mais l’on peut aussi créer nos propres challenges. La rejouabilité est assurée également par les tuiles actions qui sont double face.

Steamrollers_jeux_de_societe_Ludovox (4)

Exemple de config un peu compliquée.

 

Au final, on a un jeu qui ne paie pas de mine (de crayon) mais qui se révèle agréable, une sorte de Route des Vignes un peu plus expert, même s’il moins aisé d’y jouer sur la plage. Il peut être joué avec différents publics : j’y joue de temps en temps avec mon fils de 8 ans (je lui laisse tracer 3 chemins avant de commencer le jeu) et j’y joue aussi avec des joueurs plus affûtés.

Le jeu a été financé et des bonus pourrait être débloqués, celui des « objectifs » notamment devrait être intéressant : on dispose des cartes “ordre” que l’on pourra acquérir quand on aura livrer les marchandises demandées et cela nous permettra de marquer quelques points de victoire supplémentaires. N’hésitez pas à faire un tour sur la campagne actuelle pour vous faire une idée avant la fin du projet, le 21 septembre prochain. 

 

Pub Tipeee grand format copie

 

À lire aussi :

Tous les articles d’Atom

Un autre jeu dans le genre : Doodle City, le just played

Ou présentation de Dice stars avec Bruno Cathala 

 

La fiche de jeu SteamRollers

Un jeu de Mark Gerrits
Illustré par Benjamin Benéteau
Edité par Flatlined Games
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 2017
De 2 à 5 joueurs 
A partir de 10 ans 
Durée d’une partie entre 30 et 45 minutes 

 

3 Commentaires

  1. Éric Hanuise 13/09/2017
    Répondre

    Merci 🙂

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 13/09/2017
    Répondre

    Je l’avais testé à Essen 2015, j’avais bien aimé sans que ce soit le coup de coeur (moi et les dés…). Mais le petit coté papier est tres sympa, ça me rappelle l’excellent Roll through the ages.

  3. motlockbob 13/09/2017
    Répondre

    Pas très beau mais très sympa et encore plus après une paire de partie

Laisser un commentaire