banner

Squary Movey – Pas effrayant pour un sou

J’ai rencontré Aurélien Stride au off de Cannes. Figurez-vous qu’il est fan de Sudoku. Il l’aime tellement qu’il tient un site consacré aux Sudokubes (un hybride entre le Sudoku traditionnel et le Rubik’s Cube) et qu’il a écrit un livre à ce sujet. Avec Squary Movey, « le premier jeu de Sudoku stratégique », il a l’intention d’amener sa passion dans le monde des jeux de plateau.

Stratégique, le jeu l’est sans aucun doute. Loin d’un puzzle solitaire que vous résolvez patiemment dans la torpeur d’un cours trop long, il s’agit là d’un jeu de conquête épuré, rapide et féroce, sans le moindre soupçon de hasard.

Sa grande beauté réside dans la facilité avec laquelle on se glisse dans cet univers de lignes et de chiffres. Squary Movey propose des parties d’environ 10 minutes pour 2 à 4 joueurs, et des règles expliquées en 30 secondes. « 30 secondes ? Impossible ! » me direz-vous. Nous verrons cela.

materiel

Une grille et des chiffres… La boîte contient exactement ce qu’on s’attend à trouver à l’intérieur.

 

Prise en main

Le jeu consiste en un grand plateau en carton représentant une grille blanche sur fond noir de 9 x 9 cases, et quatre sets de 18 palets de plastique numérotés de 0 à 8.

Le matériel est dépouillé, fonctionnel, sans fioritures. Sa qualité laisse à désirer : plateau pas d’équerre, jetons qui déteignent, règles en papier d’imprimante, pas de sabot dans la boîte… Le tout sent le bricolé à la main (ce qui est normal, vu que le jeu est autoproduit par son auteur). On se demande quand même ce qui justifie un jeu aussi large : le plateau fait 45 cm de côté, les palets 4 cm de diamètre environs. Vu sa lisibilité, Squary Movey aurait facilement pu être deux fois plus petit, réduisant également le coût du jeu (qui est un peu élevé pour ce qu’il propose).

Chaque joueur aligne ses jetons en deux rangées de son côté du plateau, selon une répartition indiquée par les règles afin d’optimiser la sortie des pièces. Nous pouvons maintenant passer à l’explication des règles proprement dite. Attention, ça va aller très vite. Prêts ?

setup

Mise en place pour une partie à 2 joueurs.

 

« Le sudoku, ce jeu de conquête féroce »

À son tour, chaque joueur déplace l’un de ses jetons vers l’une des huit cases adjacentes. Il est interdit de se rendre sur une case déjà occupée par un autre jeton. Il est également interdit de placer un jeton sur une ligne, une colonne ou un carré de 9 où se trouve déjà un autre jeton portant le même chiffre (c’est la règle d’unicité qui caractérise le Sudoku). Le but du jeu est d’être le premier à avoir placé 5 de ses jetons dans l’un des carrés du centre du plateau.

30 secondes, montre en main. Des questions ?

Si les premiers coups se font presque sans réfléchir, il ne faut que quelques tours pour percevoir toute la subtilité de Squary Movey. Chaque coup déplace des frontières invisibles à travers le plateau, faisant obstacles aux mouvements adverses mais aussi aux vôtres. Le premier arrivé sur une ligne y plante son drapeau de manière inamovible. Il en résulte un sentiment d’urgence feutrée où chaque coup est précieux si vous voulez contrôler les zones centrales, clés de la victoire. D’un autre côté, vous devez avancer avec prudence pour ne pas bloquer vos propres pièces dans un embouteillage qui prendra quelques précieux tours à démêler. Il est délicieusement rageant d’arriver à une case de la victoire pour se rendre compte que vous n’avez plus l’espace nécessaire pour accomplir ce dernier pas. Vous voilà parti dans toute une manœuvre de contournement, laissant à votre adversaire la possibilité de rattraper son retard.

ingame

Et non, Rouge… Pas moyen de faire entrer ce 5 dans le carré central.

 

Vu de l’extérieur, il ne se passe rien de spectaculaire. Pour les joueurs pourtant la partie recèle de multiples rebondissements, et la victoire revient finalement à celui qui sait passer du plan B au plan C avec la plus grande économie de mouvements.

 

3 jeux dans une boîte

« Tout ça c’est très bien, » me dites-vous, « mais comment fait-on pour jouer à plusieurs ? »  Les règles ci-dessus ne décrivent en effet qu’une partie à deux joueurs. Squary Movey contient des règles alternatives pour chaque nombre de participants : jeu à 2, à 3 et à 4. Plus quelques variations pour augmenter ou réduire la difficulté. Vous avez tout ce qu’il vous faut pour faire votre propre cuisine en fonction de vos goûts.

Le plus beau, c’est que les règles de tous ces modes de jeu sont les mêmes ! Seuls changent la mise en place, l’objectif de victoire et le nombre de joueur.

À trois joueurs, tous les participants commencent du même côté du plateau et font la course pour amener leurs pions à l’autre bout.

À quatre joueurs, tous les participants commencent dans un coin du plateau et le but est simplement d’être le premier à en sortir.

Quel que soit le mode de jeu choisi, comptez sur la complexité croissante des lignes contrôlées par vos adversaires pour maintenir une pression irrégulière mais palpable sur vos pièces. Une telle élégance, une telle polyvalence dans le système, ça laisse rêveur.

 

Conclusion : un piège parfait

Squary Movey est à tous points de vue un jeu intelligent, stratégique au possible, qui utilisera à plein régime vos capacités d’anticipation et d’adaptation. Il n’en a pourtant pas l’air ! L’extrême simplicité de son système et son esthétique classique en font un parfait jeu passerelle que vous pouvez partager avec n’importe qui.

Le seul point noir est le coût et la qualité discutable du matériel. Mais ne soyons pas trop dur. Si Squary Movey accède un jour à la publication commerciale qu’il mérite, ces détails seront facilement réglés. Dans l’immédiat, les joueurs qui souhaitent l’acquérir savent qu’ils le font pour soutenir un créateur passionné et méritant. « Le jeu est actuellement en auto production et Pétard Troll (Julien Rezner) s’est porté garant pour éditer et diffuser le jeu. Ulule [où le projet a été financé en juillet dernier NDLR] était un tremplin pour produire les premiers exemplaires (prototypes finalisés). » explique Aurélien Stride. Nous attendons la suite…

>> La fiche du jeu

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Jiba
    Jiba 12/03/2015
    Répondre

    Dans la photo de partie en cours, comment se fait-il qu’il y ait deux « 8 » dans le carré central ? On nous cacherait des règles ? 😀

  2. Aurelien Stride 12/03/2015
    Répondre

    Je suis d’accord avec Jiba, ils ont un peu foiré… Mais ce n’est pas grave, c’est le début, comme mettre son roi en échec sans le vouloir.

    (signé : l’auteur du jeu)

  3. Photo du profil de El Cam
    El Cam 12/03/2015
    Répondre

    Et zut ! Moi qui était sûr d’avoir tout envisagé ! Sacré coup d’oeil, Jiba.

  4. Photo du profil de Escale à jeux
    Escale à jeux 18/03/2015
    Répondre

    Il y a également 2 « 0 » sur la même rangée dans le camp blanc. En fait, les erreurs sont nombreuses et fréquentes à ce jeu. Et si les deux joueurs sont attentifs, on aboutit presque systématiquement à une partie nulle, ce qui en fait un jeu non abouti.

    Il faudrait certainement modifier la règle pour que le jeu fonctionne.

    Première proposition : quand un joueur fait une faute et que son adversaire s’en aperçoit, ce dernier peut déplacer l’une des pièces fautives à l’emplacement de son choix. Ceci dit, entre joueurs attentifs, on finira quand même probablement en partie nulle.

    Deuxième proposition : une pièce peut avancer, soit d’une case, soit en sautant une pièce amie ou adverse. De la sorte, on a beaucoup moins de blocage.

Laisser un commentaire