Speakeasytop

Speakeasy : Parlons haut et fort de ce prochain jeu


Speakeasy

 

Speakeasy est un jeu de stratégie, d'anticipation et de bluff pour 2 joueurs

où l'on déploie secrètement ses pièces comme dans le jeu traditionnel chinois, le Lu Zhan Qi, dont il est inspiré.
 

Cette adaptation, plaçant l'action à l'époque de la prohibition des années 20,

est une création d'Henri Redici, illustrée par Aurélien Bidaud.
 

A partir de 8 ans, chaque joueur est à la tête d'un clan de gangsters qui devra être le premier à trouver le bar clandestin

(le speakeasy) de son adversaire pour des parties avoisinant les 30 minutes.


 

Sortie prévue : Le 16 Octobre 2014, distribué en France par Iello.

 

Un mot sur l'éditeur
 

C'est lors du lancement de LudoVox à Paris, le 28 juin 2014, que j'ai pu faire la rencontre du nouvel éditeur Didier Dincher.

Le fondateur de Capsicum Games était présent pour deux jeux :

Fleet Commander de Henri Redici & Elwin Charpentier (dont vous pouvez lire la preview ici)

Et Speakeasy dont il m'a expliqué les règles pour que l'on puisse faire une partie ensemble (dont il est sorti naturellement vainqueur).

 

Accessibilité des règles


Les explications de Didier Dincher furent rapides à assimiler. D'ailleurs, le livret de règles ne fait qu'une seule page. J'ai trouvé que ce jeu était facilement accessible même s'il n'était pas aussi évident de remporter la partie. C'est le genre d'expérience qui donne envie de rejouer !

 

Prenons place dans nos quartiers


On se place de chaque côté du plateau qui représente une ville avec deux quartiers constitués de rues, de ruelles et de bâtiments servant de planques où l'on pourra se rendre pour être en sécurité.


Sans oublier l'un des deux emplacements « Bar clandestin » où chaque joueur va secrètement placé sa pièce « Speakeasy » qu'il devra protéger pour ne pas que l'autre la trouve.


On place aussi chacun nos 25 autres pièces sur leur tranche de façon à ce que notre adversaire ne voit pas leur valeur.


Il y a : Le boss, l'héritier, la voiture, le comptable, le flic corrompu, le mitrailleur, le porte flingue et l'homme de main.

Leur valeur sont respectivement dégressives du 8 au 1.


Pour finir, 3 personnages spéciaux viennent s'ajouter à l'équipe : Le FBI, le Kid et la Babe.


Avant le début de la partie, la mise en place est une phase très importante.
Le choix du positionnement de nos pièces va conditionner la stratégie que l'on va mener aussi bien en attaque qu'en défense.

 


Le principe


A tour de rôle, nous allons déplacer nos pièces sur le plateau.

Lorsqu'un joueur amène l'une de ses pièces sur une pièce de son adversaire, une confrontation à lieu, on révèle alors leurs valeurs :

– Les pièces de valeur supérieure font fuir les pièces de valeur inférieure ou égale (celles-ci sont retirées du jeu).

– Les pièces FBI et Babes font fuir toutes les pièces qui les rencontrent, même les plus fortes, mais elles fuient aussi lors de la rencontre.

– Le Kid, lui, est mis en fuite par toutes les autres pièces sauf la Babe qu’il fait fuir comme les autres (il est immunisé contre son charme).


Le premier joueur dont l'une de ses pièces rencontre le Speakeasy

de son adversaire gagne automatiquement la partie.


Comme vous pouvez le constater, apprendre à jouer est particulièrement… easy.


 

Vous avez dit « Speakeasy » ?


Un Speakeasy est un type de bar clandestin américain répandu lors de la Prohibition (de 1920 à 1933), période durant laquelle la vente d'alcool était interdite.


On connait deux hypothèses pour expliquer l'origine de l'expression Speakeasy durant cette période :


L'habitude qu'avaient les patrons de ces bars de demander à leurs clients de parler doucement lorsqu'ils demandaient de l'alcool pour ne pas attirer l'attention.

– La consommation d'alcool faciliterait la capacité à s'exprimer face aux autres, d’où cette expression qui pourrait être traduit par « parler facilement, sans difficulté ».


Cependant, le dictionnaire Cassell sur l'argot précise que ce terme est entré en usage vers 1890. Enfin, un siècle auparavant, le terme spake-aisy, proche phonétiquement, désignait la cachette des contrebandiers. (Si vous voulez voir un véritable Speakeasy et que vous avez l'occasion de voyager, un ancien Speakeasy existe toujours à New York : le Chumley's, au 86 Bedford Street dans le quartier de Greenwich Village).

 

Petit retour sur les autres versions de ce jeu



Speakeasy est librement inspiré
du jeu traditionnel chinois, sur un thème militaire :

Le Lu Zhan Qi,

qui serait un dérivé du Xiang Qi (Échecs chinois)
et du Doushou Qi (jeu de la jungle).

Sur le plateau,
représentant un champ de bataille,

les pièces s'appellent Général, Colonels, Capitaines, Lieutenants,
Ingénieurs, Bombes, Mines, etc…
                        

 

 

Mais Speakeasy n'est pas sans rappeler le Stratégo
où les pions avancent cachés et ont pour objectif de capturer le drapeau adverse.

 

 

Le Statégo, créé aux Pays-Bas en 1947 par Jacques Johan Mogendorf,
fût rendu populaire aux Etats-Unis dès 1960
par la société américaine Milton Bradley (MB).


En parallèle, en 1950,
on découvrait en France
Vive la quille des jeux Marvel,
une autre édition du célèbre jeu français
L'Attaque,
qui fût pour sa part créé en 1909 par Hermance Edan.

 


 

Speakeasy propose donc une adaptation basée plus sur la forme que sur le fond mais a l'avantage d'être prochainement édité, ce qui n'est plus le cas des autres titres occidentaux cités ci-dessus.

 

Jetons un coup d'oeil vers l'avenir


En sachant qu'une version pour 3 et 4 joueurs de Speakeasy est à l’étude…

 

 

Laisser un commentaire