Seafall – qui fera l’histoire ?

Moussaillons, vous qui vous embarquez dans cet article, vous allez vivre notre partie de Seafall en une chronique (je l’espère) aussi régulière que passionnante. Nous introduirons petit à petit les concepts du jeu mais attention ! Si vous craignez les spoilers, gare à vous : on ne va pas absolument tout vous révéler, mais on ne rechignera pas à vous déballer des choses ! Il est également à noter que je n’expliquerai pas les mécanismes qui régissent le jeu pour me concentrer sur l’histoire de nos parties. Ainsi, si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement d’une partie de Seafall, je vous invite à en lire le Just Played (ou, si vous êtes vidéo, à voir l’explication qu’on nous a faite en convention).

[NDLR : L’article sera mis à jour au fur et à mesure des parties jouées.]

Il était une fois

Dans Seafall, les joueurs incarnent les héritiers de deux à cinq provinces de l’empire de Cernos. 

Quinze ans avant cette chronique, les meneurs des provinces, qui commençaient à explorer les mers, ont tous disparu sans laisser de trace. Nous jouons ici leurs héritiers : quatre meneurs qui tentent de récupérer toute la gloire qui leur est due en explorant l’Occident salé, l’océan inconnu. Sachez donc que celui qui sera reconnu comme le meilleur pionnier des mers aura sa place sur le trône de l’Empire, laissé vacant il y a quelques saisons de cela…

seafall-jeu-de-societe-ludovox-famille-portraits

De gauche à droite, nous avons Alienor Prat, de la grande lignée des Forecaster. Constructrice émérite d’édifices, Aliénor s’est démarquée de sa famille nombreuse par son talent sans faille.
À côté, dans une robe verte à faire pâlir les comédiens, Magdalena Costa de Concordia se présente ici sous son plus beau jour. Sa famille semble maudite depuis des générations, et le pays tout entier s’en trouve affecté. La jeune fille saura-t-elle saisir le destin en main pour le faire changer de cap ?
Vient ensuite Marisa de Torresueños. Ambitieuse, Marisa a très vite compris qu’il fallait provoquer la chance pour qu’elle sourie, et c’est ainsi qu’elle se démarque dans la vie. Cependant, dans son propre pays, on murmure que la jeune femme est une parvenue incompétente.
Vient enfin le puissant souverain de Batanbang, Putois Blagueur. Sous ce surnom peu digne se cache un homme à la poigne de fer. Il est déterminé à tout pour faire de son pays le plus fameux… 

 

Partie 1 – Gloire aux nouveaux meneurs !

La province de Torresueños, la cité-état des Forecaster, la république de Concordia et le royaume étrange des Batanbang ont pleuré la disparition de leurs meneurs pendant de longues saisons mornes.

Leurs héritiers sont prêts à hisser les voiles et se laisser porter vers l’Ouest. C’est à l’Occident que la terre est encore inconnue, et les quelques îles découvertes quinze ans plus tôt laissent présager de nombreuses richesses.

On pense que les épices y poussent en abondance ainsi que de nombreuses essences de bois précieux. Pourquoi priver la noblesse et la bourgeoisie montante de denrées qui rapporteraient des deniers si précieux pour la voie vers la suprématie ?

seafall-jeu-de-societe-ludovox-blasons

Batanbang [aigle gris] a choisi une option jugée intéressante par toutes les puissances du monde : l’exploration. D’île en île, ils vont à la recherche de ressources précieuses, mais leurs embarcations prennent l’eau à de multiples reprises : il leur aura fallu réparer les esquifs pour parvenir à avancer correctement sur des eaux pourtant très clémentes pour la saison. Malgré la mer d’huile vécue lors de l’été, il faut se rappeler que l’océan est une force capricieuse, et si les marins le savent depuis les débuts de la navigation, les monarques, eux, tendent un peu trop à l’ignorer.

Le meneur de la maison à l’Aigle d’argent, pourtant réputé pour son sourire éternel et ses traits d’esprit, se méfiait des autres meneurs. Il fit sans doute un peu trop étalage de sa puissance, gaspillant ainsi quelques ressources qui lui auraient permis de prendre l’avantage. Mais qui sait, cette défiance lui sourira peut-être par la suite…

Les Forecaster [tour violette], eux, ont misé sur le commerce, pensant – sans doute avec justesse – que le continent avait une grande influence sur la conquête des mers. Mais qui dit commerce dit avance de fonds, et ces fieffés à la morale changeante n’ont pas su résister à l’attrait du pillage. En fait de négociation avec les natifs des îles, les Forecaster firent tâter du fer aux tribus, qui finirent par en retirer une certaine inimitié envers les porteurs de la bannière de la tour de pourpre. Leur fortune leur permit d’entamer d’importants travaux dans le duché, sans pour autant parvenir à faire fructifier leur plan jusqu’au bout.

 

seafall-jeu-de-societe-ludovox-capitaine

Sacrée héroïne de cette saison d’explorations, la capitaine ne sortit pas indemne de ses périples.

 

La belle république de Concordia [navire vert] fut menée par un dirigeant souffreteux. Non content d’administrer son royaume avec la rigueur d’un fonctionnaire corrompu, il fut frappé d’infortune lors de ses expéditions maritimes. D’aucuns blâment la gestion du souverain, mais je sais que la vérité est toute autre : il s’agit de la bonne fortune de la famille. Les cales percées des navires concordiens aboutirent à la perte de nombreuses marchandises et le dirigeant de la république fut alors saisi d’une crise de rage qui se mua peu à peu en silence mutique. Peu après, le meneur devait succomber d’une fièvre maligne, à cause de sa faible santé, de ses fréquentations douteuses ou, plus simplement, à cause de l’infortune qui frappait sa famille. Qu’avaient donc fait ses ancêtres pour être si malchanceux ?

Eux aussi intéressés par la découverte des îles et leur cartographie, les ressortissants de l’alcazar de Torresueños [licorne rouge] furent confrontés à des dilemmes moraux, et parvinrent à pactiser avec les tribus, petit à petit. Mais il était difficile de savoir quand les natifs pouvaient être fiables et quand il valait mieux décider de dépasser leurs tabous. Cependant, leur principal succès fut de retrouver, dans le discours d’un des locaux, la trace du passage des meneurs disparus ! L’information fit sensation sur le continent, roulant à la vitesse du tonnerre, de tripots en marchés, de nobles demeures en tribunaux. Cela, et la prestance soudaine de la meneuse Marisa de Torresueños, revenue au continent porter la nouvelle. Couverte de gloire, elle entreprit d’importants travaux dans sa province, refondant les installations agricoles et réformant la conscription des paysans.

Résultat de la partie : Torresueños (11) > Forecaster (6) > Batanbang (5) > Concordia (3)

seafall-jeu-de-societe-ludovox-sceau

 

Partie 2 – Mers et moralité

Forts de leurs découvertes, les dirigeants ont passé l’hiver à ourdir des plans qui ne devaient arriver à terme que l’année suivante. Le dégel arrivé, ils s’apprêtèrent à reprendre la mer. Pour remplacer le vieux dirigeant de Concordia, on trouva un membre de sa famille éloignée (un cousin au second degré, plus jeune et vif), qu’on fit élire par le peuple à l’aide d’un scrutin tout à fait démocratique. Le nouveau président parviendra-t-il à renverser la mauvaise fortune et à faire taire l’opprobre qui gronde contre sa famille ?

 

La province de Batanbang marchanda ses ressources, sans oublier de piller quelque peu. Cette année-là aura été un catalyseur pour nombre de rancoeurs, mais aura déterminé quelque peu la moralité des souverains et dirigeants. Le surnommé Putois blagueur, dirigeant de la province, aura démontré son inconstance, et s’est prouvé indigne de confiance.

Si les Forecaster avaient déjà brillé par leur caractère sanguinaire, cette nouvelle année en mer le confirma. La dynastie des Prat s’abattit sur les indigènes comme un véritable fléau, récupérant épice et métaux sans discrimination. Bien entendu, la populace des îles en garda un souvenir amer. Les Forecaster utilisèrent le fruit de leurs viles rapines pour se constituer un arsenal impressionnant et être enfin reconnus comme une puissance militaire.

seafall-jeu-de-societe-ludovox-meneurs-disparus

Trois des meneurs disparus. Forecaster, Batanbang et Torresuenos, de gauche à droite. Gloire à leur nom.

 

Concordia, malgré un début d’année ensoleillé, connut des achoppements peu reluisants – le scorbut ! – et perdit du temps à bien apprendre à naviguer dans des eaux à l’hostilité croissante. Cependant, ils parvinrent à vendre de nombreuses ressources (comme Batanbang et Torresueños !) aux nobles et aux bourgeois émergents de leurs terres respectives.

En parlant de Torresueños, la province, toujours connue pour son comportement débonnaire, s’intéressa à la vente de marchandises afin d’acquérir de superbes trésors. Il en résulta une gloire rayonnante qui conduisit à des festivités si intenses que l’empire tout entier eut un lendemain difficile… une demi-lune durant. La prospérité ainsi acquise par la province à la bannière d’unicorne ne leur permit cependant pas d’éclipser la terreur inspirée par les Forecaster.

seafall-jeu-de-societe-ludovox-fortune

Dame Fortune sourira-t-elle aux Forecaster ?

 

Cette année vit les différentes maisons se concentrer sur un conseil réduit, et pas nécessairement par méfiance. Simplement, il paraissait nécessaire d’aller à l’économie pour se concentrer sur le commerce avec les indigènes. Il est à noter que les dirigeants ne jugèrent pas bon de poursuivre l’exploration une fois l’automne passé. L’hiver s’installa donc, et tout un chacun se barricada chez lui, craignant le prochain mouvement des Forecaster. En ce qui concerne les meneurs disparus… Rien de plus que des murmures.

 

Scores : Forecaster (12, total 18) -> Torresueños (9, total 20) -> Batanbang (4, total 9) -> Concordia (3, total 6)

 

À suivre : la partie 3 – Conflit ouvert.

… Prochain épisode la semaine prochaine, même lieu, même heure ! 

 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette il y a 1 jour
    Répondre

    chapitre 2 en ligne, l’aventure continue !

  2. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux il y a 1 jour
    Répondre

    Super idée. Mais j’aimerais biens avoir qui joue qui, et surtout si la « maladie et le mutisme » du leader de Concordia est un aspect du jeu ou bien que l’un des joueurs était malade.

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling il y a 1 jour
      Répondre

      Chaque joueur choisit une amélioration de leader ou un titre. Tous les leaders ont choisi un titre, sauf Concordia qui a choisi un point de chance supplémentaire à chaque partie.

Laisser un commentaire