Saltlands, perdu dans le désert

Tandis que le KS de Outlive (notre vidéo itw) crève complètement le plafond (cocoricooo !), qu’Anachrony a fait un joli début (news), un autre jeu dans un univers post-apo tente d’exister sur plateforme participative depuis plusieurs jours, Saltlands, qui est d’ores et déjà financé mais peine un peu à aller au-delà.

De quoi s’agit-il ? D’un jeu stratégique jouable en coopératif ou en compétitif, totalement indépendant du langage, riche d’une extension déjà conçue ainsi qu’une édition collector avec des fig en métal, et le tout propose des règles qui sont espérées en plusieurs langues – dont le français, à condition d’avoir 100 backers dans la langue ou des traducteurs volontaires. Anyone ? 

Saltlands boite jeu

Le post-apo est le nouveau zombie/pirate/Cthulhu/viking  

La Terre s’est desséchée, et la civilisation a flétri avec. Quelques survivants sont parvenus à survivre dans les Saltlands, là où l’océan a laissé place à d’immenses plaines. S’adaptant à leur environnement, ils utilisent des chars à voiles pour se déplacer. Mais l’Apocalypse n’en a pas fini avec les habitants des Saltlands : un groupe de pillards débarque de l’Ouest. Une terrifiante horde à bord de machines à pétrole, en quête de leur dieu perdu. Seuls les plus rapides auront une chance de leur échapper !

editions

3 éditions sont proposées et tous les backers peuvent recevoir un roman graphique

 

Dans Saltlands, le premier groupe de joueurs à trouver et atteindre un point de sortie gagne la partie, laissant le reste en proie à la Horde. Il n’y a pas d’équipes prédéfinies, et les joueurs décideront de coopérer et de se trahir au moment qui leur semble le plus opportun, ils peuvent aussi jouer en mode totalement coop, sans trahison. 

Chaque joueur commence la partie avec un seul capitaine, mais peut augmenter son équipage lors du jeu.

Chaque membre d’équipage représente une vie supplémentaire et une action supplémentaire à chaque tour.

Les joueurs peuvent déplacer leurs chars à voile en fonction du vent : ils pourront louvoyer ou accélérer dans le sens du souffle, par exemple.

Chaque joueur choisit quel groupe de pillards déplacer à la fin de son tour, jusqu’à ce que tous les pillards se soient mus. Cela permet les joueurs de s’entre-aider, ou au contraire, de crée des confrontations avec les pillards. Les joueurs peuvent aussi combattre les pillards et prendre leurs véhicules pour se déplacer.

char01

L’expérience se veut immersive à souhait, l’équipe du jeu a prévu un roman graphique, un CD… Et visuellement, le tout se démarque nettement grâce au style lumineux et réaliste de l’artiste hongrois Bazsó Lossonczy qui sort des sentiers battus des traitements graphiques post apo habituels. 

Le gameplay tourne autour d’un système d’allocation de cartes et d’actions. Chaque joueur a son plateau personnel avec 4 emplacements, dont deux sont automatiquement remplis par votre Perso et votre véhicule de départ, les autres sont libres de recevoir une armure, des armes, des survivants secourus, ou tout autre chose que vous pourriez trouver et mettre à profit. Dans votre main, des cartes représentants les débris et autres objets trouvés.

À votre tour, vous pouvez vous déplacer une fois et effectuer des actions en fonction de vos cartes en main ou de ce qui vous entoure. Vous pouvez défausser une carte pour réaliser une action seul, ou vous lancez dans une action d’équipe, auquel cas il faudra qu’un Personnage se fatigue pour user d’un objet ou ramasser quelque chose par exemple. Les cartes « eau » sont très importantes (et oui c’est le désert quand même), elles permettent notamment de remettre sur pied un Personnage fatigué et de répéter une action. Du coup la recherche d’eau devient un élément central pour la survie. Et si vous avez beaucoup d’eau, à vous les combo de cartes ! 

char

Pour info, l’extension permet notamment d’appliquer un mode de jeu plus long, offre 6 nouveaux perso, propose le roman graphique imprimé dans le livret de règles, des figs supplémentaires, etc. 

Pour en savoir plus, on navigue par ici :

Saltlands

KS

Un jeu de Andras Drozdy, Gombos Gergely, Kruppa Gergely
Illustré par Bazsó Lossonczy
Edité par Antler Games
Pays d’origine : Pologne
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Espagnol, Français
Date de sortie : 11-2016
De 2 à 6 joueurs
A partir de 12 ans
Durée d’une partie entre 90 et 120 minutes

Laisser un commentaire