TOP-MANGEok

Retour sur Mange qui peut !

Des yeux brillent dans les fourrés, une brindille craque, on entend un plouf dans l’eau… De qui serez vous le repas ? A moins que ce ne soit vous le terrible prédateur. Dévorer avant d’être dévoré ! Telle est la devise de Mange qui peut ! Et ne dites pas que vous n’étiez pas prévenus si votre petite souris se fait manger. A vous d’être le plus féroce des prédateurs.

Mange qui peut ! est sorti de l’autre côté de la frontière sous le nom d’Om Nom Nom, mais celui-ci n’est pas le premier jeu de Meelis Looveer, a qui l’on doit déjà Alles Käse ! et Food Chain, donc 3 jeux basés sur la nourriture et la chaîne alimentaire, une obsession, je pense. Quant à Gigamic, on leur doit de nombreux jeux et cela dans divers domaines, que ce soit des jeux de gestion, de stratégie en bois, ou encore plus légers dans des boites métalliques, leur offre est donc assez variée.

La boite au hérisson

Mange qui peut ! vous est servi dans une boite en carton relativement grande pour un jeu de cartes et de dés, du fait de ses trois plateaux. Dans ce jeu, vous poserez vos cartes prédateur, sur la case du plateau de jeu correspondante, afin de voir qui vous mangerez.

Comme dans l’exemple suivant :

Les cartes prédateur sont au nombre de 6 (chat, loup, hérisson, souris, lapin, grenouille) dans 6 couleurs différentes, une par joueur. 

 

C’est grâce à elles que vous serez un redoutable prédateur, pour croquer les dés qui sont au nombre de 15, sur lesquels nous retrouvons différentes faces : rouge ou noire, avec les proies (souris, lapin, grenouille, fromage, carotte, mouche) dans cette boite déjà bien garnie nous trouverons aussi 1 bloc de feuilles de score, 1 crayon et bien sûr la règle du jeu.

Voici les 3 différents plateaux :


Un petit topo des règles 

Mange qui peut ! se déroule en 3 manches pendant lesquels vous devrez dévorer le plus de proies et capturer vos adversaires, le tout sans vous faire prendre à votre tour. Nous sommes fin prêts, les dés en main, les 3 plateaux posés sur la table, les cartes dans les mains de chacun, on lance les 15 dés, les plaçons sur les cases du plateau correspondant et c’est parti, à vos cartes ! Prêts à dévorer ! 

Maintenant que les proies sont en place vous allez jouer une carte « prédateur » afin de capturer vos adversaires et un maximum de proies. Vous n’avez le droit qu’à une carte que vous ne pourrez pas rejouer durant la manche.

Les tours s’enchaînent, les cartes disparaissent et parfois nous sommes trop nombreux pour nos proies, d’autres tours il y a plus de proies que de prédateurs, comme c’est le cas ici, deux hérissons se sont décidés à croquer les 3 dés grenouille, mais étant fair play les hérissons partagent et le dé de trop sera exclu de la manche – dommage pour les adversaires, qui auraient voulu faire un festin de ces 3 grenouilles ! Les dés fondent comme neige au soleil et vient la fin de la manche, plus de cartes en main, tout a été joué, nous comptons nos points (1 par carte capturée, 1 par dé dont la face est noire et 2 par dés dont la face est rouge), rendons les cartes des copains, que nous leur avons capturées, on relance les dés et la seconde manche redémarre.

Voilà ce qu’il va se passer

Pour un jeu qui se veut à porter des enfants, les adultes ne seront pas en reste. Car coups bas et regards qui tuent seront bien présents autour de la table, et si vous vous méfiez de vos adversaires, eux, en feront autant. Une ambiance en apparence décontractée, pour un jeu de guessing, qui apprendra aux petits et aux grands la dure loi de la nature.

Si vous jouez avec des enfants:
La première partie sera une découverte totale, mais prenez garde, ils ne se feront pas avoir deux fois, et seront de redoutables petits prédateurs aux dents longues et aiguisées. Entre adultes, ce sera la même chose, une ambiance sympa, décontractée, avec un « brin » de méfiance.

Les 3 manches du jeu font monter la pression, et même si on peut être un peu déçu de s’être fait dévoré par sa fille ou malmené par son mari, on optimise et on dévore à tout va.

 

Et sinon c’est bien ?

Mange qui peut ! est un bon jeu familial, où petits et grands sauront trouver leur place.

L’ambiance autour de la table peut paraître tendue par moments, tant chacun est concentré sur le jeu de l’autre. Mais quel bonheur de découvrir que l’on a bluffé les autres et qu’on croque leurs lapins. Un bon jeu qui ressortira du placard à coup sûr, aussi bien pour jouer avec les enfants qu’avec la famille. En somme un jeu familial que je vous conseille de tester.

Laisser un commentaire