Rescue polar bear en français

Comme chacun le sait, le réchauffement climatique est une réalité. Nous vivons la 6e extinction de masse. La fonte des glaces s’accélère et il se pourrait bien que l’Ours Polaire ou Ours Blanc disparaisse si l’on ne fait rien.

Rescue Polar Bear de Jog Kung et Huang Yi Ming nous proposent de prendre en main la destinée de ces malheureux ursidés. Nous sommes des scientifiques et nous allons recueillir des informations sur le changement climatique pour convaincre les gouvernants du monde entier de faire quelque chose (oui je sais c’est de la science-fiction). Dans le même temps, il faudra empêcher nos boules de poils de sombrer et de se noyer.

Vous vous en doutez, nous sommes dans un jeu coopératif (à quoi ça rimerait de mettre de la compétition dans un tel pitch ?).
Pour gagner la partie, il faudra collecter un certain nombre de jetons « data » (selon le nombre de joueurs). Nous perdons si la température dépasse les 20 degrés, ou s’il n’y a plus d’hélicoptères pour sauver les ours.

Rescue_a_polar_bear_Jeux_de_societe_Ludovox

 

Comment ça marche ?

Nous avons un plateau modulaire où nous pouvons déjà constater les affres du changement climatique, la banquise est déjà bien érodée. Chaque joueur peut réaliser 3 actions à son tour : se déplacer, charger un ours blanc sur son bateau, ou le déposer sur un morceau de banquise.

Chaque bateau a des capacités différentes, en termes de déplacement et de chargement. Si notre bateau est adjacent à une bouée, on peut jouer une carte « support » qui peut grandement nous aider. En récoltant 3 jetons données, on peut améliorer un des bateaux, cela nous permettra d’augmenter sa capacité ou de jouer une carte de support supplémentaire, d’augmenter son déplacement, etc.

Ensuite, vient la phase de copulation où les oursons vont naître, on lance un dé 20 qui indique la tuile où va se passer l’heureux événement, seulement si vous avez un ours femelle et un ours mâle sur la tuile, je crois que je n’ai pas besoin de vous expliquer le modus opérandi. La tuile doit aussi être en capacité d’accueillir les deux oursons, chaque tuile pouvant accueillir 3 ours maximum, un ourson va devoir migrer sur une tuile adjacente.

Rescue_a_polar_bear_Jeux_de_societe_Ludovox03

 

Je disais « heureux événement », mais pas pour tout le monde puisque cela va rendre les sauvetages de plus en plus périlleux. Surtout que les oursons vont devenir des adultes en capacité de se reproduire.

Puis, nous lançons le dé de température qui nous indique de combien de degrés la température va monter et quelle tuile va disparaitre avec ses occupants. Si un ours tombe à la mer, un hélicoptère peut le sauver. Par contre, il faudra défausser un jeton hélicoptère – et je rappelle que la partie est perdue si nous n’en avons plus.

Rescue_a_polar_bear_Jeux_de_societe_Ludovox02

 

Le matériel est magnifique, nos bateaux sont en 3D comme le train de Colt Express et les ours sont en résine blanche du plus bel effet.

 

LOGO_DEFhorizontal_resized_8000x2400_noTM-768x230

Le jeu est d’abord sorti en 2016 sur kickstarter, quelques éléments posaient alors question, des problèmes d’équilibrages entre autres. Une nouvelle version qui corrige cela est sortie en 2017 : Rescue a Polar Bear Data and Temperature. C’est cette version qui va sortir en français chez Aurora Games l’éditeur de Topiary et distribué chez Pixie Games. Le jeu devrait sortir autour de mai juin pour un prix approchant les 50 €. Le matériel de cette version française sera identique à la version originale avec tous ces ours en résine.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

3 Commentaires

  1. Photo du profil de Flemeth
    Flemeth il y a 13 jours
    Répondre

    Quelle excellente nouvelle, ce jeu est non seulement mignonnet au possible mais d’un niveau très difficile, de quoi se triturer les neurones pour sauver de la noyade ces foutus ours qui se reproduisent à la vitesse de la lumière. Impatiente 🙂

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette il y a 12 jours
    Répondre

    <3

  3. Photo du profil de Fredovox
    Fredovox il y a 12 jours
    Répondre

    J’étais super chaud avec un potentiel de choupitude ursidé aussi élevé. Mais après, j’ai lu que c’était un coop. Tristitude.

Laisser un commentaire