upattilae

Preview du prochain Faidutti : Attila

Quand je logoBOvous disais qu’en ce moment tout le monde envoie ses faire-part de projets, c’était pas pour de rire crénon ! Blue orange a annoncé ses futures sorties prévues pour Cannes. 3 jolies petites nouveautés et une grosse qui arrivera elle, plus tard, nous y reviendrons. Faisons les choses dans l’ordre sinon je sens qu’on va se perdre dans les méandres circonvolutionnaires des nouveautés 2015.

Oui, c’est sûr, je pourrais vous parler tout de go de Crabz d’Henri Kermarrec, avec Stephane Escapa aux illustrations, où chaque joueur contrôle des crabes de 3 tailles différentes qui tentent de s’accrocher aux rocher sans que les vagues ne les emportent. Ou du dernier jeu de rapidité d’Alexandre Droit nommé Ring’s Up!, mais non. Pire, je pourrais vous parler de la grande nouveauté Blue Orange, New York 1901 qui est un peu leur twist de ce début d’année puisque c’est le 1er jeu d’une toute nouvelle gamme adressée aux gamers, ceux qui ont tatoué « t’as tout le plateau et c’est chez moi que tu viens !? » sur la fesse gauche, mais nan !

Je suis là pour vous faire découvrir Attila.

Pas Attila, de Karl-Heinz Schmiel sorti il y a 15 ans, rien à voir, aucun lien, fils unique. Il s’agit du petit Attila de Bruno Faidutti, avec Cyril Bouquet aux illustrations. Un jeu à deux « qui se placera dans la gamme de King’s gold pour le format de boite » nous dit-on.

 

Principe attilien

Ici vous contrôlez trois cavaliers (romains ou mongoles) qui parcourent la plaines en décochant des flèches enflammés. Le but est d’être le dernier joueur a pouvoir déplacer ses cavaliers. Simple et rapide.

personnages

Comment je joue ?

On commence par installer le jeu, et ça c’est fastoche. On a 4 plateaux qu’on positionne côte à côte, plusieurs configurations sont possibles tant que les tuiles se touchent par les côtés.

Voyez plutôt 4 exemples :

plato-1

En commençant par le premier joueur, les joueurs placent à tour de rôle un cavalier sur une des cases libres du plateau.

À son tour de jeu, un joueur doit obligatoirement effectuer les deux actions suivantes dans l’ordre :

1) Déplacer un de ses Cavaliers

Le joueur doit déplacer l’un de ses 3 cavaliers. Ceux-ci se déplacent comme les cavaliers des échecs, c’est-à-dire qu’ils se déplacent en «L» de 3 cases:

  • 2 cases dans une des 4 directions orthogonales, puis une case de coté.

 

deplacement-1

ou

  • 1 case dans une des 4 directions orthogonales, puis deux cases de coté. Comme ça par exemple :

 deplacement2

 

Le cavalier peut passer par-dessus un autre cavalier, une tuile terre brûlée ou une case n’appartenant pas au plateau de jeu, mais il doit toujours arriver sur une case libre et propre. Si le joueur ne peut déplacer aucun de ses 3 cavaliers, c’est la fin de la partie et son adversaire l’emporte. Ha oui, c’est important puisque c’est juste comme ça qu’on termine une partie. Je vous l’avais dit que c’était simple.

 

Et l’autre action obligatoire c’est :

2) Brûler une terre libre du plateau.

Le joueur doit alors placer une tuile terre brûlée sur une case libre. Cette case ne pourra plus être utilisée pour le reste de la partie, elle est grilled de chez grilled. De sorte à ce que le terrain se ressert petit à petit, diminuant les options de placement, un peu à la Battle Sheep, pour faire le lien avec leur dernier jeu un peu dans le même style.

Et voilà, vous savez tout.

Attila_pack_ok_5

Vous avez 7 ans (ou plus), vous avez un quart d’heure, vous êtes deux, vous tombez bien, allez, installez-vous ! Je ne sais pas si on a vraiment l’impression de diriger les troupes du noble Flavius Aetius et d’Attila le terrible dans la bataille des champs catalauniques, mais c’est toujours agréable d’avoir un petit thème posé sur un jeu abstrait…

>> La fiche du jeu

Un jeu de Bruno Faidutti
Illustré par Cyril Bouquet
Edité par Blue Orange
Langue et traductions : Francais
Date de sortie : 27/02/2015
De 2 à 2 joueurs
A partir de 2 ans
Durée moyenne d’une partie : 15 minutes 

Laisser un commentaire