Outsider vu de l’extérieur

Outsider n’est pas sans me rappeler un certain Battlestar Galactica, et ça, yummy j’en veux ! La prémisse science-fictionnesque du voyage entre réalités étant posée, il reste ces outsiders gênants qui vont avoir à cœur de tueur leurs camarades. Jugez plutôt :

« Les joueurs choisissent un personnage (ou on leur en distribue un), chacun avec ses caractéristiques uniques, et une combinaison différente des quatre icônes de compétence. Chaque joueur reçoit une carte Loyauté au hasard, gardée secrète. La plupart des joueurs feront partie de l’équipage : ils travailleront ensemble pour réparer des infrastructures représentées par des cartes Objectif. L’équipage gagne la partie quand ils ont accompli plus d’objectifs qu’il y a de joueurs. Dans ce cas, si chaque membre d’équipage a rempli au moins un objectif, n’importe quel membre de l’équipage peut déclarer la victoire pendant son tour. »

Hmmm. D’accord. Coop.

Avec des rôles bien différents ! (source : BGG)

 

« Un ou deux joueurs seront des Outsiders. Les outsiders gagnent s’ils déclarent la victoire pendant leur tour et que tous les membres d’équipage sont Condamnés. Tous les joueurs perdent si le paquet s’épuise ou si tout le monde devient condamné à cause de la même source, ce qui ajoute un élément coopératif. Il existe des règles additionnelles pour les groupes trouvant cela trop difficile, ou voudraient une fin plus narrative. »

Ah, mais voilààààààà ! Le mécanisme semble donc beaucoup plus étroit que celui d’un Battlestar, en évacuant plein d’aspects rendant l’ancêtre long et lourd (un peu comme pour Chevaliers de la table ronde, en somme). Prometteur ? Sans doute. À mi-distance entre le minimaliste The Resistance et des jeux de coop avec traître plus épais, Outsider comblera certainement une tranche pas encore couverte. Et en tant qu’amateur de jeux de félons, je ne peux que me réjouir !

À noter, l’auteur a annoncé avoir presque épuisé les stocks de son jeu ; il n’aura donc plus grand chose à vendre à la GenCon, mais son projet apparaîtra sur Kickstarter d’ici au 28 juillet. Affaire à suivre, donc, et nous en saurons bientôt plus sur ce petit jeu à l’air, ma foi, fort sympathique.

 

La fiche

Laisser un commentaire