up-previewdlpok

Orléans et Scheffeln : tout savoir des belles nouveautés DLP [Essen]

C‘est du côté du stand 1-C114 que vous pourrez rencontrer les braves de DLP qui présenteront des petites choses fort gouleyantes ma foi cette année (en plus de Citrus à 35€, le jeu préféré de Geeklette – ou presque ^^ – ) : Orléans et Scheffeln que vous pouvez réserver (en écrivant à cette adresse info@dlp.games.de) ce qui vous permettra de les avoir pour un peu moins chers… Si on ne compte pas le trajet jusqu’à Essen dans l’addition évidemment ! 😉

Orléans et Scheffeln sont deux jeux très différents du même auteur Reiner Stockhausen, mon premier est un jeu de bagbuilding façon Hyperborea pour amateurs de jeux à l’allemande et mon second est un jeu purement familial avec du bluff inside.

L’ami Sathimon planche sur les traductions en français de ces deux titres, ce qui signifie que vous pourrez avoir les règles dans votre langue maternelle en téléchargement (vous pouvez déjà uploader la traduction des règles de Scheffeln sur la fiche du jeu d’ailleurs) … et que peut-être un jour, un éditeur voudra bien nous faire une édition frenchie en bonne et due forme. 🙂

Apparemment, c’est un peu à cause de moi d’ailleurs que le père Sathimon a travaillé sur la traduction de Scheffeln (>> car j’en avais parlé ici) et du coup qu’il va traduire Orléans dans la foulée (« je ne te remercie pas d’ailleurs car il y a 14 pages !!! ». 😀 Houhou !). Je pourrais sortir mes petits lauriers et faire un bon repas ce soir, mais Sathimon me dit qu’il aime pas trop, c’est vrai, je trouve que ça a un goût un peu trop fort moi aussi.

Bref. Regardons cela d’un peu plus près ! Et commençons par l’apéro avec…

Scheffeln

Du pitch fou !

Les Années Folles : une décennie de prospérité culturelle et économique. Dans Scheffeln vous envoyez vos associés dans différents quartiers pour faire du trafic d’alcool, tenir des casinos, ou même pour jouer les magnats de l’industrie du cinéma. Mais attention ! Vos rivaux sont impitoyables et ils essaieront de vous écarter des affaires les plus rentables…

A quoi ça ressemble ?

Le kickstarter qui n’en n’est pas un (puisque ça s’est passé sur spiele offensive voyons) s’est pas mal terminé mais on n’a pas trop de photos encore du matériel. Quelques illustrations seulement, bien sympathiques au demeurant, et puis des images du proto, qui est déjà fort joli.

proto

Comme on peut le constater, nous avons des cartes personnages (face visible), accessibles à tous. On pose également 8 tuiles business, que l’on place pour former un joli cercle (en suivant l’ordre alphabétique des tuiles estampillées de A à H) puis on va prendre 8 tuiles limousines et les placer dans un ordre aléatoire sur les tuiles business.

Enfin, on termine la mise en place en posant des jetons de monnaie (face cachée) sur leur business correspondant (grâce aux lettres de A à H là aussi), et on retourne le 1er jeton de chaque pile afin qu’il soit visible.

On mélange les cartes mouvement -qui sont le coeur du jeu- et on en distribue 4 à chaque joueur. Puis, chacun va choisir une carte personnage parmi les 8 : il sera son représentant. Comme on joue à 4 coquins maximum, cela signifie qu’il restera toujours des représentants disponibles sur la table.

Je veux jouuuuuuuuer !

Oui bon, ça vient ! Chacun son tour d’abord. Un peu de calme. Bon. Les joueurs vont devoir jouer une carte mouvement. Elles permettront soit de déplacer la limousine de la même couleur que la carte jouée (en respectant les règles de déplacement, et oui, il y a un code de la route, même pour les limo) ou de procéder à un échange de représentant : défaussez alors votre carte déplacement, et choisissez un représentant parmi ceux disponibles (pas chez les autres joueurs ! Non mais !).

Pimp my limo wesh

Quand vous choisissez de déplacer une limo, elle devra avancer d’une case dans le sens horaire. S’il y a déjà une limousine sur place, c’est pas grave, elle se gare dessus et ça forme un cortège (2 voitures maximums). C’est pas des blagues. Vous n’avez jamais vu un cortège de limo dans votre vie ? C’est parce que vous n’êtes pas une star du gangstarap vous ! Je l’aurais parié ! L’astuce avec les cortèges c’est que si vous voulez déplacer une limo qui est en bas du cortège, ça va embrigader celle qui est posée dessus itou.

Scheffeln bling bling !

Et c’est après tout ça qu’on passe à la phase de Scheffeln (« amasse l’oseille » en allemand approximatif ^^). Quand les joueurs ont joué toutes leurs cartes, on vérifie où la limo de son représentant à finalement atterri. Deux options :

Si la limousine est seule sur un business ou sur une autre limousine dans un cortège, alors le joueur prend le jeton d’argent du dessus de la pile de ce business.
– Si la limousine est en bas du cortège, alors le joueur ne reçoit rien.

Les dollars, le sofa en cuir, une limousine avec chauffeur, c’est la base d’une vie saine

Lorsqu’au moins une des tuiles business n’a plus de jetons de monnaie, on arrête tout et on fait le bilan de nos vies. Et puis bien sûr, le filou qui a le plus d’argent l’emporte !

Le jeu propose une extension (« Run’) permettant l’ajout de 6 cartes déplacement supplémentaires ainsi qu’une variante pour 3 à 8 joueurs.

 

Orléans

Là, on passe à du plus lourd tout de suite. On va se laisser pitcher quand même ! Ben tiens !

« Epoque médiévale – autour d’Orléans : vous devez rassembler une suite de paysans, marchands, chevaliers, moines, etc pour obtenir la suprématie dans la France médiévale via le commerce, la construction et la science »
 
Un jeu de bagbuilding avec de la pose d’ouvriers, par le même auteur, Reiner Stockhausen. Oui mais encore ? C’est du gros ? Peut-être (ça dépend de vos habitudes), en tout cas, c’est limpide. Le jeu tourne sur 18 manches, divisées chacune en 7 phases. Et oui, je sais, ça impressionne mais vous allez voir, ça se fait bien !
 
1/ Let’s go !
Le premier joueur va d’abord tirer une tuile « Sablier » (cela permet de décompter les tours, il y en a donc 18). Chaque tuile Sablier déclenche un événement pour le tour (il y en a de 6 types différents, qui devront être résolus lors de la phase Evénement, la bien nommée).
 
2/ Recensement
On va déterminer qui a le moins et qui a le plus de fermiers : celui qui est devant sur la piste en question reçoit une pièce de la réserve, celui qui est à la bourre devra en payer une !
 
3/ Les Followers comme sur tweeter ! Oui bon les suiveurs, les disciples si vous préférez…
C’est là qu’on pioche dans son petit sac ! On va prendre des tuiles personnages (en nombre égal à son score sur la piste Chevaliers, et au départ c’est 4) que l’on va poser sur son petit Marché personnel.
 
4/ Planification :
Servez-vous de vos personnages placés sur votre Marché pour aller activer des actions dans des différents Lieux du plateau. Chaque Lieu offre en effet une action spécifique et nécessite également une combinaison de personnages particuliers pour être activé.
 
5/ Actions !
On va choisir quelles actions on exécute, bien sûr en fonction de là où on a envoyé nos followers. A son tour, on réalise une action (on reprend alors son personnage pour le remettre dans notre  sac, sauf s’il s’agit d’une tuile Technologie qui elle restera jusqu’à la fin de la partie sur l’action !) ou on passe. Quand tout le monde à passé, cette phase prend fin.
 
6/ Evénement
Les événements affectent tout le monde. On en reparle plus tard !
 
7/ Premier joueur
On fait passer le jeton premier joueur à gauche.
 
Vous avez vu ? Comme c’est limpide ?

Zoom sur les actions :

Elles permettent globalement de recruter des personnages et d’avancer sur les différentes pistes du jeu.

Il y a des actions de base au départ et quand le jeu progresse, de nouveaux Lieux vont s’ouvrir.

  • La ferme permet de recruter un fermier dans son sac. On avance son marqueur sur la piste Fermiers (vous vous souvenez du recensement !?) et on reçoit même une récompense (il y a plusieurs types de marchandises, vin, laine, grain…) en fonction de là où l’on se situe sur la-dite piste.
  • Le village permet de recruter des matelots (on avance aussi son marqueur sur la piste idoine et on reçoit la récompense associée, à savoir, de l’argent, sauf si on arrive au bout de la piste, là, on gagne une tuile Citoyen) ; des artisans (quand on avance sur la piste correspondante on chope la fameuse tuile Technologie, vous pourrez l’utiliser une fois que vous aurez passer lors de la phase 5 : cette tuile restera sur l’action jusqu’à la fin de la partie)
  • L’action Marchand, permet de recruter un négociant et d’agrandir la ville et donc d’ajouter de nouvelles actions !
  • L’université vous permet de recruter un chercheur, mais aussi en avançant sur la piste Développement de recevoir des points de Développement.
  • Château : on chope un chevalier dans sa besace, et on booste son marqueur sur sa fameuse piste Followers qui permet d’avoir plus de monde dans son sac (max 7).
  • Monastère : pour recruter un moine et ça ne fait pas avancer de marqueur sur aucune piste, par contre, le moine fonctionne comme un joker et permet de remplacer n’importe quel autre personnage.

  • Bateau : vous déplacez votre jeton « Marchand » le long de la voie navigable du plateau, vous pourrez ainsi progresser de ville en ville. S’il y a un jeton « marchandise » sur le chemin, il est pour vous.
  • Chariot : cela fonctionne de la même manière, mais sur la route cette fois (on suit le tracé marron et non le tracé bleu). Logique !
  • Maison des corporations : construisez un comptoir si votre petit Marchand est dans une ville où il y en n’a pas déjà.

  • Scriptorium : permet de recevoir un point de Développement.
  • Mairie : pour aller gagner 1, 2 ou 3 sous et une tuile Citoyen.

La piste du développement

Certaines cases de cette piste vous donneront de l’argent en récompense…et d’autres, des tuiles Citoyens. Premier arrivé, premier servi. 

Et comment ça fait sens cette histoire ?

Regardons un peu ce qu’il se passe en fin de partie. Celui qui a bâti le plus de comptoirs recevra une tuile Citoyen bonus. Puis, on compte les points en fonction des marchandises que l’on possède (le grain vaut 1 PV, la laine en vaut 4 etc…), de plus, chaque comptoir et chaque tuile Citoyen aura la valeur de votre score sur la piste de Développement. Et voilà, vous voyez à quel point c’est subtil et malin tout ça ! Dio que ça sent bon !

Je vous laisse pas sans vous donner quelques exemples d’événement tout de même !

Parfois, vous pourrez toucher autant de sous que votre score de Développement ou que de comptoirs bâtis, parfois faudra payer de la nourriture (grain, fromage ou vin) ou perdre une tuile personnage !

Et attention… A chaque fois que vous ne pourrez pas payer, il faudra en subir les conséquences (ils appellent ça la torture dans les règles ! Choix étrange…) : il faudra payer quand même quoi, mais autrement. Par exemple, en vous défaussant d’un comptoir bâti, d’un disciple au hasard, d’un point de développement…

Voici donc un jeu qui dure 90 minutes pour 2 à 4 joueurs avec de la course aux points et au développement, un petit côté Feldien car on voudra marquer de partout, beaucoup d’options, peu d’interaction direct (si ce n’est l’aspect course sur les pistes) et un côté bagbuilding encore peu vu – d’autant que cette fois-ci on construit son sac avec des ouvriers et non des cubes. En espérant qu’un éditeur français s’intéresse à la bête maintenant…

DLP nous gratifie donc de deux jeux prometteurs et très différents ! Espérons que ces titres reviendront prochainement sur nos pages, sous la forme d’un Just Played !

>> Fiche de jeu de Scheffeln

>> Fiche de jeu d’Orléans

18 Commentaires

  1. Photo du profil de Rimsk
    Rimsk 18/09/2014
    Répondre

    Mon premier commentaire sur le site pour dire qu’il faudrait changer le « Orélans » en « Orléans » (ou alors y’a une vanne que j’ai pas comprise^^).

    Sinon bravo pour le site, c’est clair, mise en page et présentation nickel, articles de qualité, un peu d’air frais dans la blogosphère ludique ça fait grand bien… Chapeau.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 18/09/2014
      Répondre

      Welcome Buzz l’éclair ! Heu Rimsk ! 😉 En effet, pas de jeu de mot juste une petite polio des doigts, mais c’est passager 🙂 merci pour tous ces beaux compliments, on fait de notre mieux sans se ménager alors ça fait plaisir 😀

      • Photo du profil de Rimsk
        Rimsk 18/09/2014
        Répondre

        Héhé non mais franchement, c’est pas pour fayoter mais vous relevez bien le niveau. Y’a eu une petite joute sur « un blog ludique suisse bien connu » (je sais pas si on peut citer…) y’a pas longtemps au sujet justement de la blogosphère ludique et des gros tenanciers (je cite toujours pas hein mais bon…) et il en ressortait principalement que c’est la qualité rédactionnelle des blogs qui feront la différence, à terme. De ce point de vue là je trouve Ludovox très bien parti(e?), et même la charte graphique de présentation des news est bien, ça fait moderne, sans prise de tête mais bien foutu. Encore une fois bravo, je vais continuer à vous suivre.

        Bon j’arrête là, je vais vous faire péter les chevilles 

        • Photo du profil de ZePedro
          ZePedro 19/09/2014
          Répondre

          Mon premier commentaire sur ce site, pour m’ajouter à ces compliments. Ca lave mes yeux de voir des vrais articles sur les jeux, et pas une vitrine publicitaire comme chez certains poilus ^^

          Du coup je prends un vrai plaisir à lire vos articles, même sur les jeux qui m’intéressent moins, tandis qu’ailleurs je ne fais plus que survoler la chose.

           

           

        • Photo du profil de Sha-Man
          Sha-Man 20/09/2014
          Répondre

          « De ce point de vue là je trouve Ludovox très bien parti(e?), »

          partiS 😉

          On va bientôt remettre en ligne notre page « qui sommes nous », tu verras qu’il y a du monde derrière pour arriver à ce résultat.

          Tous les jours quand je regarde notre site, j’ai envie de re-designer la moitié des pages et de refaire des trucs dans l’ergonomie, la navigation, les fonctionnalités, mais bon je veux pas faire craquer nos développeurs, alors je griffone sur mon photoshop et mon bloc papier et j’attend qu’on arrive à livrer les fonctions déjà prévues avant de leur renvoyer des paquebots de modifications ^_^

          • Photo du profil de Rimsk
            Rimsk 21/09/2014

            C’est sûr, j’imagine bien le boulot, les envies, toussa… J’imagine aussi que le site est voué à évoluer mais ce que je voulais dire c’est que les bases sont bien implantées et que ça fait pas du tout « bricolo ». Selon moi vous êtes un des seuls sites ludiques qui peuvent prétendre à une relève serieuse en termes de qualités de news, scoops, activités… Si vous continuez comme ça c’est vraiment d’enfer. Comme je disais, ça fait vraiment du bien d’avoir un nouveau souffle, je suis à fond avec vous. Bravo.

  2. Photo du profil de Govin
    Govin 19/09/2014
    Répondre

    Bien vu l’apparenté avec Feld, au sujet d’Orléans. A la lecture des règles, je me suis fait la même réflexion.

  3. Photo du profil de Govin
    Govin 19/09/2014
    Répondre

    J’en suis à plus de 60 en une semaine. A force, j’ai l’impression d’être harcelé par un individu étrange: assez souvent, en bas de page, c’est inscrit madtranslator en nantais. Si moi je les lis, je connais quelqu’un qui les traduit en français.

  4. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 19/09/2014
    Répondre

    Tu lis beaucoup trop !!! et en nantais en plus? c’est la langue la plus dure !

    Et ce n’est pas fini, car si Japon Brand est presque terminé (il reste des jeux Taïwanais, Russe (un nouveau Stand Alone pour Evolutions) et encore plein d’autre ….

    Tu vas passer de snuits blanches !! 😉

    Bon weekend sieur Govin

    • Photo du profil de Govin
      Govin 19/09/2014
      Répondre

      Je me suis déjà tapé les règles des jeux taiwanais en anglais. Ca, c’est fait.
      J’ai retenu Attack on Monster et Flip 9.

      L’idéal serait que je t’adresse directement la liste des jeux qu’il faudrait traduire. On tâchera de voir ça l’an prochain.

      Bon week-end à toi aussi. Et n’oublie que tu es le bienvenu sur la côte.

  5. Photo du profil de madtranslator
    madtranslator 19/09/2014
    Répondre

    Oui pourquoi pas 🙂 je vais y réfléchir mais cela va te coûter cher 😉 il faudrait que je fasse la liste de ce qu’il reste à traduire avant le 15/10. Mais si je fais ça je vais être obligé de ne dormir que 2 à 3h par nuit pour finir dans les délais…

  6. Photo du profil de LAuCoBa
    LAuCoBa 20/09/2014
    Répondre

    J’ai réservé Orléans depuis quelques jours/semaines … 

    Juste une question au passage le jeu sera dispo en allemand et anglais (au moins les règles présentes dans la boite) mais qu’en est-il du plateau? uniquement allemand ou recto/verso?

    Une date pour la traduction des règles?

    • Photo du profil de madtranslator
      madtranslator 20/09/2014
      Répondre

      Je peux demander si tu veux pour le plateau. Pour la trad j’ai d’abord Japon Brand à finir et ensuite je m’y mets au pire ce sera pour la première semaine d’octobre

      • Photo du profil de LAuCoBa
        LAuCoBa 20/09/2014
        Répondre

        Pour le plateau je veux bien que tu te renseignes…

        Pour la trad je te remercie par avance, l’essentiel sera de l’avoir au moment d’Essen 

        • Photo du profil de madtranslator
          madtranslator 22/09/2014
          Répondre

          Salut LauCoBa, je viens d’avoir la réponse de Reiner je te la traduis ici :

          Ni les tuiles ni le plateau de jeu ne sont « language-dependent » à l’exception des titres. Les titres sont en allemand par exemple :  „Universität“. Les informations possèdent toutes des symboles qui sont détaillés et expliqués dans les règles.

          Dans la Boîte de jeu il y aura un livret de règles de 24 pages aves les règles en anglais et en allemand. 

          Bien sûr le nom des villes sur le plateau sera en français.

          En espérant avoir répondu à ton interrogation. 🙂

          • Photo du profil de LAuCoBa
            LAuCoBa 22/09/2014

            Merci à toi pour les infos…

            Je reste sur une bonne impression en lisant la présentation et comme je l’ai réservé je compte bien l’ajouter à ma ludothèque… me reste plus qu’à attendre ta traduction des règles , et Essen 

             

  7. Photo du profil de eolean
    eolean 22/09/2014
    Répondre

    Orléans a toutes les chances de figurer sur ma Wishlist d’Essen ! Merci pour cette découverte 🙂

Laisser un commentaire