katei

Oink Games, au fond de l’océan : Kaitei Tanken

Le dernier jeux publié par mon éditeur japonais préféré, Oink Games, ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, loin s’en faut. Même si je ne refuse jamais une partie de MasKmen, la demande ne viendra probablement jamais de moi. Je ne vais pas revenir plus avant sur mes impressions sur le jeu, dont le thème original et l’esthétique sublime m’avaient pourtant tout de suite ensorcelé.

J’attends donc avec impatience et un tout petit peu d’inquiétude la nouvelle sortie de chez Jun Sasaki, dans laquelle il sera question de sous-marins et de trésors. Le jeu est prévu pour le Game Market de Tokyo qui aura lieu le 16 novembre. Cette annonce tardive poserait sans doute quelques problèmes aux auteurs amateurs qui occupent généralement les allées du Game Market mais les jeux de Oink Games sont attendus ici comme le dernier Stefan Feld chez les Lorrains et les Alsaciens. Oui, la tournure est douteuse mais, avec un peu chance, les dits Lorrains et Alsaciens sont déjà en hibernation et attendront quelques semaines avant de me jeter des volées de bois vert.

Le jeu s’intitule 「海底探険」, que je traduirai avec nonchalance par « Chasse au fond de l’océan ». Oui, en français, ça rutile moins. D’autant plus que le titre fait penser à un jeu sur la chasse aux requins, ce qu’il n’est pas. Bon, du coup, je garde le titre original : Kaitei Tanken. Oui, c’est moins facile à prononcer pour vous mais, après tout, je m’en tamponne le coquillage (??).

Proto (matériel non définitif)

Sachez d’abord qu’il s’agit d’un jeu qui se joue de 3 à 6 joueurs. Plusieurs fois déjà, j’ai lu des discussions sur cette notion de jeux à 3 joueurs. La réponse à cette nécessité non ressentie d’intégrer une configuration à 2 vient peut-être du fait que les Japonais ne jouent pas souvent en couple, mais plutôt à l’extérieur de chez eux, dans des clubs de jeux. Peut-être, hein.

Les parties durent une trentaine de minutes et le jeu est conseillé à partir de 8 ans. Les auteurs sont deux, et tous deux sont de la même famille : Sasaki Jun, aussi éditeur, et Sasaki Goro. Dans la boîte, on trouve 48 jetons de « ruines », 2 dés spéciaux, 6 pions « plongeurs », 1 plateau « scaphandre », 1 marqueur d’oxygène et la règle, évidemment.

Ça parle de quoi ?

On n’est pas dans l’univers de Jules Verne mais ce n’est pas si loin. Ah bah, voilà un bon titre : 20 000 lieues sous les mers ! On me dit dans l’oreillette que je ne peux pas. Bon, Kaitei Tanken, alors !

Les joueurs incarnent des plongeurs à la recherche des trésors perdus dans les fonds marins. Les aventuriers vont donc se munir de leur scaphandre et de courage pour aller explorer le fond de l’océan à la recherche des secrets qui les rendront riches. Le truc, c’est que tous les scaphandriers sont reliés à la même bonbone d’oxygène… Il suffira donc d’un plongeur un peu trop gourmand ou un peu trop égoïste pour que tous les autres périssent avec lui.

Les joueurs pourront pendant leur tour aligner des jetons pour constituer un itinéraire sous-marin à suivre. Ils lanceront ensuite les dés pour avancer le long de cet itinéraire. Lorsque leur mouvement est terminé, ils pourront choisir de ramasser ou non le jeton qui se trouve là où ils se sont arrêtés.

Plus les joueurs plongent profondément, plus les trésors découverts seront importants… mais le temps que votre tour arrive, l’oxygène que vous partagez tous aura déjà été bien consommé… Il faudra donc être prudent tout autant que gourmand au moment de choisir si vous ramassez ou non le jeton qui se trouve juste en dessous de votre position.

Si votre réserve d’oxygène est épuisée avant votre remontée à la surface, tous les trésors que vous aurez ramassés seront perdus à jamais… Savoir quand plonger plus profondément et quand remonter à la surface sera votre plus grand défi. Un défi qui se soldera par la richesse ou par votre corps dans le silence obscur des eaux profondes.

N’oubliez pas que vous partagez tous la même réserve d’oxygène mais qu’évidemment, pour vous, il sera question de finir plus riche que le voisin. Il sera donc possible de faire perdre de l’oxygène au groupe en ramassant le plus possible de jetons « trésors ». Et puis, après tout, si vous êtes le seul à revenir à la surface, c’est que les autres étaient trop groumands. Non ? Pourquoi se sentir coupable ? Ah, j’oubliais… A chaque fois que vous ajoutez un trésor à votre besace, c’est un point de plus à soustraire à votre résultat au dé de déplacement. Trop vous encombrer vous empêchera de remonter rapidement, alors, prenez garde.

Proto (matériel non définitif)

Pour le moment, c’est tout ce que Jun Sasaki a mis en ligne. Comme souvent dans les jeux Oink Games, il y a un côté chafouin et opportuniste qui régalent l’esprit et la curiosité, tout cela accompagné d’un écrin d’une beauté consternante. Pas de doute, celui-là ira tout de suite dans ma liste d’envies !

>> La fiche de jeu

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Micha
    Micha 05/11/2014
    Répondre

    Déjà que j’étais prêt à l’acheter en blind pour le désign et l’éditeur… Mais le meca et le thème sont attrayants également. 

    ‘Reste plus qu’à connaître ton avis une fois tester et l’aspect du matos final!!

    Vivement qu’ils ouvrent les commandes 🙂 

    toutes les boîtes oink games ont le même format? (Sauf 1)

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 05/11/2014
    Répondre

    Visuellement ressemblant à l’excellent Big Points ! Mais pas dans la mécanique j’ai l’impression.

  3. Photo du profil de Izobretenik
    Izobretenik 05/11/2014
    Répondre

    Micha, de quel jeu parles-tu ? Il y avait en effet un jeu au format de boîte différent mais depuis l’année dernière, Jun a corrigé ce petit écart et maintenant tous ses jeux sont dotés d’un boîtage identique.

     

    TGTBATM : Je ne connais pas Big Points mais du coup, je m’en vais faire des recherches… Ca me permettra peut-être de l’intégrer à la future critique du jeu.

    • Photo du profil de Micha
      Micha 05/11/2014
      Répondre

      Dibdib est bien plus grosse nan? Vu que j’ai deja DoM de chez eux, je me demandais si il fallait s’attendre au même format de boite pour celui là ^^ 

       

       

  4. Photo du profil de Izobretenik
    Izobretenik 05/11/2014
    Répondre

    Oui, tu as raison, j’oublie toujours dibdid ! Pourtant, j’ai écrit une review dessus. Pour moi, c’est un jeu d’une autre gamme 🙂  

  5. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 20/01/2015
    Répondre

    Le jeu est traduit « deep sea adventure » et vous trouverez les règles en français sur la fiche de jeu !

Laisser un commentaire