OctoGones5Top

Octogones 2014 à Lyon !

En octobre à Lyon se tient le festival Octogones. On vous en parlait brièvement en vous présentant cette ville bien active dans le paysage culturel (et ludique) français. Cette fois, on était sur place. Alors, Octogones, c’est quoi ? C’est une convention qui a lieu depuis 5 ans sur le premier week-end d’octobre, et qui réunit pas moins de 200 bénévoles, et des exposants de tout bords : éditeurs, librairies, associations, tout le petit public du jeu et de l’imaginaire s’y mêlait !

L’entrée, payante à la journée (ou en forfait week-end) disposait d’une nouvelle option, d’une durée de 2h pour 2€, ce qui a permis l’accès à nombre de visiteurs désireux de simplement faire un tour.

Dino Race, Worms, en bas Save the world

Loin du festival de Cannes, on n’est pas dans une manifestation uniquement ludique. L’événement prend place dans les grands halls de l’espace Tête d’Or, et accueille des exposants divers et variés. Hors jeu, on a un pôle littérature tenu par divers éditeurs locaux comme le collectif Les Indés de l’imaginaire. Des stands de jeu de rôle grandeur nature étaient de la partie, avec quelques costumes, du maquillage et des tutoriaux de combat à l’arme en mousse ! Un peu de cosplay également.

Bien entendu, le festival accueillait aussi du jeu de rôle traditionnel, et en passant entre les tables, on pouvait voir des groupes de joueurs très concentrés sur leur narration, à jeter des brouettes de dés… L’Octomaton de l’association lyonnaise AOA proposait des photos décalées et accessoirisées, à grand renfort de perruques roses et de capes de hobbit. Bonne humeur garantie !

Space Hulk / Save the president, Save the world / Llud & Llevelys

Côté jeux… Bien entendu, des tournois de jeux de cartes avaient lieu, ainsi que des initiations (Magic, Trône de Fer, Android : Netrunner et autres). Un espace dédié aux figurinistes permettait de jouer à des wargames, de peindre et recevoir des conseils pour bichonner ses figurines.

En ce qui concerne les jeux de plateau, deux immenses espaces étaient dédiés au loisir qui nous intéresse. Le premier était occupé par des éditeurs, comme Black Book Editions (Pathfinder, entre autres), Catch Up Games (l’éditeur d’un futur Sapiens), Jeux Opla (Lincoln, Migrato, Hop la bille, Pom pom…), Bombyx (Abyss, Souk, Sultanyia…) par exemple.

Entre démos de Splendor, parties acharnées de Tokaido et de plein, plein, plein d’autres jeux, une quantité de tables et de joueurs étaient prêts à en découdre, en s’armant dans un impressionnant stock de 200 jeux mis à disposition par des associations ludiques locales.

Stand de Catch up games avec Sapiens

Enfin, un espace plus modeste, mais non des moindres, mettait les prototypes à l’honneur. On a pu rencontrer des auteurs en devenir ou déjà reconnus (comme Xavier Lardy, entre autres responsable du Phantom chez Ludonautes), mais aussi Save the President, Save the World, un jeu de coop décalé sur base de Maison Blanche attaquée par des tomates tueuses (et/ou autres absurdités de la pop culture), Worms actuellement en cours de discussion en ce qui concerne la licence avec Team 17, Sapiens de Catchup Games, nouvel éditeur arrivant sur le marché et encore bien d’autres…

OctoGônes est donc une convention et non un festival. Les professionnels ne s’y pressent pas – comme à Cannes, encore –, mais on a tout de même l’opportunité de découvrir des jeux et des joueurs. L’émulation ici est très plaisante : on est à la bonne franquette, et l’occupation commune est le jeu : il n’y a rien d’autre qui compte ! On se fait souvent alpaguer parce qu’il manque un joueur à une table pour atteindre la configuration optimale, et la bonne ambiance est là. En plus, une tireuse à bière (qui est même tombée en panne) et un magasin de bonbons agrémentaient le lieu, pour le plaisir des gourmands et des soiffards.

Jeux opla, et Intrafin

À noter qu’un prix est décerné à différents jeux présentés durant l’évènement, composé de trois catégories : OctoGônes (les gros jeux), AmuseGône (les jeux plus détendus) et le prix des bénévoles (coup de coeur de ces derniers).

On a vu Gloobz gagner le prix AmuseGône, et pour le prix OctoGônes, c’est Abyss qui rafle la mise.

Octogones, c’est le premier weekend d’octobre, on vous le redit, et c’est très bon ! On ressort avec l’impression d’avoir découvert plein de trucs, mais aussi avec la frustration de n’avoir pas fait le tour de la convention, tant elle est riche en contenu. C’est sans doute une des forces d’Octogones : on ne peut pas tout y faire, et il y a de tout, pour tous les joueurs !

 

Game on !

 

Comme nous trainions par là avec notre caméra nous en avons profité pour poser quelques questions naïves à des gens qui avaient l’air de savoir ce qu’ils faisaient ici.

> Grégoire, responsable du pôle bénévoles et du pôle plateau.

 

> Frédéric Vuagnat, auteur de Jeux de société venu présenter son prototype de « Worms ».

 

> Xavier Lardy, auteur de Jeux de société venu avec « du nouveau, du classique, du pas fini » selon ses propres mots.

 

> Clément et Sébastien de Catchup Games, nouvel éditeur venu présenter leur premier jeu Sapiens.

 

> Cyril Besnard & Alain Fondrille venus présenter leur prototype « Save the president, Save the world ».

 

> Pauline Detraz, illustratrice du prototype Llud & Llevelys.

 

10 Commentaires

  1. ShamanKad 16/10/2014
    Répondre

    Super tour d’horizon, et avec toutes ces têtes connues d’année en année on se sent un peu à la maison !

  2. Photo du profil de Strix
    Strix 16/10/2014
    Répondre

    Dur, la seule vidéo qui ne fonctionne pas est celle de notre jeu :/

    • Photo du profil de Sha-Man
      Sha-Man 16/10/2014
      Répondre

      Jim a réglé le problème, mais comme personne a pensé à cliquer sur « répondre à », tu n’as eu droit qu’a des messages sybillins du style « superludoboy est venu et a vaincu ! ».

      Mais le lien de la vidéo est corrigé.

      La 3G en Allemagne m’a difficilement permis de mettre cet article en ligne désolé…

  3. Photo du profil de Strix
    Strix 16/10/2014
    Répondre

    Super reportage en tout cas, un très bon coverage de toute la convention 😉

  4. Photo du profil de Umberling
    Umberling 16/10/2014
    Répondre

    Hello Strix, je ne sais pas quand on va pouvoir réparer ça : je n’ai aucune mainmise sur les vidéos, et l’équipe tout entière est à Essen. Lundi sûrement, sauf si un superludoboy passe dans le coin 🙂

  5. Photo du profil de jim
    jim 16/10/2014
    Répondre

    Vous avez appelé superludoboy ! Il est venu, il a vaincu !

  6. Photo du profil de Seb Catch-Up
    Seb Catch-Up 16/10/2014
    Répondre

    Merci beaucoup pour l’article et les vidéos (dont évidemment celle sur nous), même si en ce qui me concerne il s’agit un peu d’un suicide personnel :-). Ca, y’a des mecs qui sont là quand il s’agit de faire les cakes sur des photos de poseurs, mais dès qu’il s’agit de briller sous les projecteurs… 

    En tout cas pour nous c’était vraiment une chouette convention (qu’on connaisait des précédentes éditions, mais pas du même côté), presque une réunion de (grande) famille finalement. 

    C’est cool de l’avoir couverte sous un angle aussi large, a minima pour ce qui concerne les activités « Plateau »

    • Photo du profil de Potus
      Potus 16/10/2014
      Répondre

      C’est triste ces histoires de suicides dvant la camera…

      beaucoup trop de victimes cueillis dans la fleur de l’âge…

  7. Photo du profil de Strix
    Strix 16/10/2014
    Répondre

    Superludoboy est grand, superludoboy est omnipotent, gloire à Superludoboy.

  8. Photo du profil de Potus
    Potus 16/10/2014
    Répondre

    Merci à toute la team Ludovox!
    Vous êtes bon vous êtes beau vous sentez bon le sable chaud…

Laisser un commentaire