BanniereArticleok1

Magic 2015 : 1ers retours décevants

Aller plus haut avec Magic 2015 ? Retour sur Duels of the Planeswalkers !

Tandis que le jeu de cartes à collectionner continue de susciter l’intérêt des foules ludique à travers le monde (si vous sortez du coma et que vous ne connaissez pas, vous avez comme d’habitude le lien vers la fiche du jeu dans la sidebar de droite), la nouvelle appli Magic s’est rendue disponible depuis quelques jours pour un peu moins de 10 pièces européennes (Android IOS Kindle Steam).

Elle permet (enfin) de construire son deck en utilisant toutes les cartes de sa collection et offre également un intéressant tuto détaillé pour les débutants. Le jeu est d’ailleurs présenté par Wizards of the coast comme, je cite « une excellente transition vers la version papier de Magic pour les fans de notre célèbre franchise de jeu vidéo Duels of the Planeswalkers » (d’ailleurs, Wizards propose un annuaire de boutiques indépendantes pour inciter les joueurs à passer à l’achat de vraies cartes).

Quant au design, il est entièrement retravaillé et se veut épuré et moderne, le menu est d’ailleurs plutôt funky. Dans le jeu, on affronte tour à tour différents adversaires ayant un deck unique avec un thème défini. Et on peut donc (enfin²) modifier son deck avec les cartes fraîchement gagnées.

Je vous propose de regarder cette petite vidéo réalisée par Begeek puisqu’ils se sont rendus à la soirée de lancement :

Pourtant, quand on regarde les 1ers retours, français et anglophones, les magiciens semblent tous plus ou moins déçus par la nouvelle mouture. 

Pourquoi ça râle

Je vous fais un petit debrief en 3 points :

– Déjà, des petits problèmes d’interface viennent vite gâcher l’ensemble, et une certaine lenteur peut venir à bout de votre patience. Peut-être que Wizards va pouvoir procéder à quelques ajustements… Peut-être.

– Par ailleurs, beaucoup de joueurs regrettent la disparition de certains modes de jeux (plus de troll à deux têtes, plus de défis…) et surtout le fait qu’il n’y ait que 5 mondes présents.

– Mais le gros problème réside dans le fait qu’on a très envie de passer à la caisse pour rendre les choses plus intéressantes. En effet, il y a des limitations assez handicapantes dans la construction de son deck qui nous poussent rapidement à aller payer pour débloquer des cartes. On sombre donc dans le pay to win ou dans le farming laborieux. Puisqu’on ne peut pas changer de deck quand on en a envie, les combats deviennent vite monotones.

Conclusion, du coup, bon, je crois qu’on va devoir retourner sur Heartsthone même s’ils aiment pas trop les filles !

Laisser un commentaire