TopLOWDIOS

Lords of Waterdeep sur Ios

Si vous aimez l’univers de Donjons & Dragons et plus particulièrement la série Forgotten Realms, vous ne pourrez qu’être attiré par l’accroche de ce jeu. Mais attention, il ne s’agit nullement ici d’une  transposition de gameplay rôliste avec son lot d’improvisation et de discussions avec le MDJ. Non, ici on est dans la plus pure école allemande du jeu de gestion avec des kubembois dedans. Wizards of the Coast a tenté un pari : faire découvrir son univers phare aux amateurs de jeux de gestion et peut-être aussi l’inverse, après tout, ceux qui jouent aux JDR peuvent aussi apprécier les jeux plus « techniques ».

Z’ont pas de la gueule nos héros ? Là au moins on sait où on mets les pieds…

 

De quoi ça parle ?

Vous êtes un des Lords régnants en maitre sur la citée de Waterdeep, la citée des splendeurs. Votre but sera de dominer tous les autres, en gagnant le plus rubis (en fait des points de victoires…) Classique.
Comment gagner ces fameux cristaux ? Prioritairement en accomplissant diverses quêtes, mais aussi en construisant des bâtiments au sein de la ville.
Pour cela vous aurez besoin d’argent bien sûr en plus de recruter des prêtres, des guerriers, des voleurs et des magiciens. Ce sont eux qui vous permettront de vaincre les périls qui  se mettront au travers de votre route.

Ok, mais ce n’est pas le Lord en lui-même qui va recruter la bleusaille tout de même ? Non, vous avez pour cela un certain nombre d’agents qui euvreront dans l’ombre pour convaincre tout ce petit monde de bosser pour vous.

On vous explique comment gagner

En envoyant un de vos agents dans un lieu spécifique sur le plateau comme le château, la taverne ou le port par exemple, vous pourrez réaliser l’action correspondante et obtenir vos  ressources (enfin vos troupes quoi…), construire de nouveaux bâtiments, accepter de nouvelles quêtes à accomplir, ou jouer des cartes intrigues pour comploter contre vos adversaires…
Autant le dire tout de suite, l’univers choisi, bien que particulièrement riche, est ici plaqué sur des mécaniques finalement très connues. On récupère des cubes qu’on va dépenser pour gagner habilement le maximum de points de victoire. Mais le jeu est très plaisant, agréable à jouer et fluide. L’éditeur a fait l’effort d’entourer ses quêtes d’un minimum de background et le plateau est plutôt flatteur à la rétine. Bref, un bon jeu qui mériterait une traduction française. Je ne saurais trop vous conseiller l’explication détaillées des règles par Yoann Levet que l’on peut trouver ici
Mais voyons ce que donne tout cela dans sa transposition électronique.

Généralités

Cette adaptation bénéficie d’une excellente côte sur l’App store avec 5 étoiles, même si ce n’est que sur 34 avis cela est toujours encourageant. En revanche il vous demandera près de 550 Mo de place ce qui est assez considérable en rapport aux autres adaptations de jeux de plateau (pour exemple Pandémie 29Mo, Kingdom Builder 43Mo, Ghost Stories 57Mo…).
Est-ce que cela en vaut la peine ? C’est ce que nous allons voir en détails.

Les graphismes

Ils sont totalement concordants avec la version plateau et ce n’est pas un mal. Même si l’environnement est plutôt sobre, on peut constater quelques détails sympathiques comme le cycle jour/nuit qui intervient sur la ville de Waterdeep, avec toutes les loupiottes des monuments principaux qui s’allument, les oiseaux et autres dragons virevolter dans le ciel ou bien encorre les bateaux quittant le port. Le léger scrolling différentiel entre les emplacements des actions et la ville au-dessous est du plus bel effet ! J’aime bien aussi les illustrations présentes sur les cartes quetes. Classiques mais visuellement agréables dans l’ensemble.



Le port

Comme dans la version physique nous aurions préféré des figurines ou autres représentations plus graphiques de vos troupes que de simples cubes, mais encore une fois on respecte l’original. Au moins c’est lisible ! Même la piste de score est représentée tout le tour du plateau avec les pions de chaque joueurs qui avancent dessus en temps réel.



Le centre ville et son château…

L’ergonomie

Notons tout d’abord que cette application n’est jouable qu’en mode portrait. Normal, le plateau de ce jeu est tout en hauteur.
Beaucoup d’informations devaient être présentes à l’écran pour nous donner une vision complète du jeu et c’est très réussi  :
En bas de l’écran :

  • Vos propres troupes et argent sont bien visibles
  • 3 icones vous permettent en un tap de visualiser le résumé des quêtes que vous avez acceptées, celles que vous avez déjà accomplies (c’est important car certaines vous donnent des bonus tout au long de la partie, les fameuses « Plot Quest »), et enfin de vos différentes cartes intrigues. Un double tap sur chaque carte vous en donne un visuel en presque plein écran avec le détail complet de la carte en question. Visuel, background, explications complète, tout y est.

 

Au milieu de l’écran :

C’est le plateau de jeu principal ou vous ferez la majorité de vos actions. Vous pouvez zoomer et dézoomer avec le classique pitch à deux doigts. Ici je suis plus mitigé : si le zoom minimal vous permet de voir l’intégralité du plateau et de ses lieux, il vous sera en revanche impossible de lire le moindre texte sur les cartes… Du coup il vous faudra sans cesse jongler entre les différents niveaux de zoom tout au long de la partie. Un peu fastidieux même si tout cela est très fluide sur mon Ipad Retina. Au moins vous profiterez à plein du fameux scrolling différentiel dont je parlais précédemment…

Quand je vous dis que c’est petit !


En haut de l’écran :

Vous trouverez les informations sur vos adversaires résumées ou bien plus détaillées si vous faites un tap sur leur icône joueur, un texte vous indiquant l’action que vous êtes censé faire à cet instant (non pas la meilleure à faire mais celle que vous pouvez faire selon la règle, genre jouer un agent, terminer votre tour, tout ça tout ça) et un rouage permettant d’accéder au menu pause, qui lui-même vous permettra de consulter vos scores, les règles, de déclarer forfait (pleutre que vous êtes !) ou bien encore de modifier les paramètres et même de consulter la galerie de toutes les cartes que l’on peut trouver dans le jeu.


Je crée ma partie avec les IA en mode « Hard », même pas peur !


Pour jouer un coup, rien de plus simple, faite glisser un de vos agents sur le lieu qui vous intéresse et l’IA se charge du reste : distribution des pions, résolution des actions si nécessaire. Si besoin, on vous demandera de choisir entre différentes possibilités comme lors du choix des quêtes par exemple mais tout est limpide. Pas de multiples manipulations inutiles.
Bien sûr on aurait aimé ne pas cliquer 2 fois pour prendre un cube lorsqu’un pouvoir nous propose plusieurs couleurs différentes, mais dans le même temps un choix direct nous ferait dire que si l’on se trompe on ne peut pas annuler… Rien n’est jamais parfait en ce bas monde !


Le plateau en zoom juste avant de poser mon agent sur la taverne


Non vraiment, le défi ergonomique était important pour cette appli et je trouve qu’il a été relevé d’une façon tout à fait honorable et mérite des félicitations pour les développeurs.

Les options et menus

Beaucoup de choses sont présentes : en plus des traditionnels réglages de vitesse des animations, du volume ou des bruitages, nous pouvons retrouver une liste complète des cartes du jeu (et elles sont nombreuses!). Une bonne idée même si au final j’avoue ne pas m’en servir plus que cela. Mais les amateurs de statistiques et de memorisation à outrance de tous les éléments du jeu en seront ravis. Toutes les cartes des extensions sont aussi présentées dans cet abécédaire.


Les réglages


Les extensions justement, parlons-en. Elles sont au nombre de deux pour l’instant. Je vous avoue ne pas avoir craqué pour elles et me garderai donc bien de donner mon avis tranché à la hache double lames à leur sujet. Mais à la vue des cartes proposées il semble qu’elles soient interéressantes à jouer et ajoutent pas mal de diversité à l’ensemble. En particulier Skullport qui introduit la notion de corruption. Certaines quêtes vous ferons récupérer des jetons corruptions (ou en donner à vos adversaires, on n’est pas obligé d’être des enfants de cœur non plus !), jetons qui vous coûteront un nombre conséquent de points de victoires en fin de partie. Bien entendu, ces quêtes se reévéleront bien plus fructueuses en recécompenses que les classiques… À vous de juger si le jeu en vaut là chandelle et a bien ajuster gains immédiats  vs pertes futures.

Les deux extensions à 2,69€ chacune…


Rien d’indispensable pour autant, le jeu de base étant déjà suffisamment complet pour vous offrir de nombreuses heures de jeu sans lassitude. Mais je crois que je vais craquer bientôt quand même 😉

Les règles et le tutoriel

Les règles sont claires et suffisament complètes pour jouer après leur lecture. Illustrées et assez aérées, elles ne représentent pas de réelles difficultés pour peu que vous maîtrisiez l’anglais (enfin moi j’ai opté pour l’anglais parce que l’allemand faut quand même pas abuser hein!)

Les règles sont claires et aérées


Quant aux tutoriels (oui oui notez le pluriel) ils sont particulièrement bien faits : ils vous prennent main dans une véritable partie, cohérente si vous enchaînez les tutos, et vous montrent tous les aspects du jeu, les détails de règles ainsi que toute l’interface. Au final vous devrez remporter vous-même la partie, ce qui ne devrait tout de même pas trop vous poser de problèmes… Un modèle du genre question tutoriel dont beaucoup de studios devraient s’inspirer pour leurs propres productions ! Sont même présents les éléments introduits par les deux extensions, question de vous mettre l’eau à la bouche en vous faisant découvrir les potentielles nouvelles stratégies qu’elles ne manquent pas d’apporter.


Les tutos s’enchainent…

Les sons, les bruits, les notes, bref l'ambiance sonore


Je suis généralement déçu par la musique des applis que je teste. Et bien ici… C’est pareil. On aura tôt fait de la couper pour profiter à fond des bruitages. Disons le sans ambage, ils sont bien faits mais finalement assez reépétitifs. Chacune de vos actions est ponctuée d’un bruitage censé représenter le lieu que vous avez visité : un porte d’auberge grinçante pour les voleurs, une sorte d’éclair pour les mages (genre sort électrique voyez), une apaisante prière pour les prêtres, les clameurs de la foule dans l’arène qui vous permet de recruter vos guerriers, vous avez compris le principe… Le problème est que cela revient très souvent, surtout quand vous accomplissez une quête.


Une carte quète : vous devez fournir 1 guerrier, 3 voleurs et 1 magicien !

Tous les bruitages s’enchaînent alors au rythme de votre paiement géré par l’AI, donc plutôt rapidemnt. Si vous êtes en mode « animations rapides » cela provoque une sorte de bouillie auditive dont on ne discerne finalement plus Grand chose dans ce cas précis. Je ne veux cependant pas paraître trop sévère car hormis ces phases de paiement, cela reste tout de même agréable à l’oreille.

Les IA

Abordons ce sujet sous deux aspects : leur qualité de jeu et leur réactivité. Et là on peut dire que le constat n’est pas du tout le même : autant le niveau des IA est dans la moyenne (Je veux dire facile en mode facile et plus difficile en mode…? Difficile ! Bravo nous avons un gagnant au 3ème rang !), autant le temps d’attente pour qu’elles choisissent leurs actions est plutôt long, même en mode facile…

Là ou vous prennez vos quètes​, à l’auberge bien sûr !


Finalement c’est assez bizarre, plus les tours avancent plus le temps de réflexion de l’appli est long. Alors qu’objectivement il n’y a pas forcément beaucoup plus de paramètres à prendre en compte en fin de partie par rapport au début. Certes vous avez un agent supplémentaire à partir du tour 5 et quelques bâtiments sont disponibles, mais tout de même… De très longues secondes s’écoulent avant que l’IA ne pose son pion, même si très peu d’actions sont encore disponibles sur le plateau. De ce côté-là, il y aurait des progrès à faire.

Le mode Online

Je n’ai qu’une seule chose à dire : il est TRES complet !
Vous pouvez :

  • Créer une partie en choisissant le nombre de joueurs et le niveau de vos adversaires (+ ou – 200 ELO par exemple)
  • Choisir le temps de réflexion maximum à chaque tour que vous accordez
  • Déterminer si vous jouez avec les extensions ou pas
  • Si vous voulez créer une partie de toute pièce ou en rejoindre une déjà créée
  • Ajouter vos amis à partir de leur email ou de leur pseudo
  • …etc.

 



Deux des innombrables écrans du mode Online

Je n’aurais qu’un seul petit reproche, tout ceci n’est pas géré via le Game Center mais directement sur les serveurs de l’éditeur.
Malgré tout, le mode online est tellement complet que l’on aurait du mal à leur en vouloir.
De plus le jeu ayant connu pas mal de succès, vous trouverez sans mal des adversaires prêts à en découdre avec vous ou à vous insérez dans une partie en attente de joueurs. Attention cependant dans ce cas, la plupart ne sont pas comme moi et ont déjà craqué pour une voire les deux extensions, ce qui vous fermera leurs portes si vous-même ne les possédez pas. Raison de plus pour ne pas être raisonnable !

 

Conclusion

Vous aimez D&D et la gestion de kubenbois ? Ce jeu est fait pour vous !

Le jeu de base est bien respecté, les règles sont claires et complètes, le tutorial est un modèle du genre, deux extensions pour vous faire plaisir et renouveler un peu la mécanique, des graphismes tout à fait honorables et un mode online très complet… !
Rien ne pourrait vous faire dire que vous regrettez votre achat. En tout cas moi j’adore…
 

Seul petit reproche, des temps de chargement un peu longs et des IA trop lentes pour jouer quand viennent leur tour en fin de partie. Vraiment rien de rédhibitoire.

Proposé actuellement au prix de 5,99€ (+ 2,69€ pour chacune de ses extensions tout de même), le jeu est dans la moyenne du marché. Il est à noter qu’il fait désormais partie d’un Bundle de 8 jeux « Playdeck » comprenant en outre Agricola, Nightfall, Can’t Stop, Fluxx et 3 autres jeux plus accessoires au prix de 12,72€ ce qui me semble une excellente affaire si vous ne les possédez pas déjà (environ 50% de réduction unitaire !)

Ps : c’est quand qu’un éditeur le transpose en version française ? Ce jeu le mérite vraiment !

8 Commentaires

  1. Photo du profil de zedzed
    zedzed 27/10/2014
    Répondre

    Un de mes jeux préférés sur mon itruc.

    A noter qu’en ce moment il est à 3.59€ au lieu de 5.99€.

  2. Photo du profil de Alstar
    Alstar 27/10/2014
    Répondre

    A ce prix là, n’hésitez pas ! 😉

  3. Photo du profil de Alstar
    Alstar 28/10/2014
    Répondre

    En plus les extensions sont passées à 0,89€ !!

    a votre avis j’ai craqué ? 😉

  4. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 06/11/2014
    Répondre

    je suis tres tres tenté tout d’un coup …

    Mais deja faut que je finisse Galaxy Trucker !

  5. Photo du profil de Zuton
    Zuton 07/11/2014
    Répondre

    Tu peux y aller les yeux fermés !

    L’une de mes applications préférées malgré des temps de réflexion parfois un peu long de l’IA. Je regrette aussi que les cubes n’aient pas été remplacés par des dessins de figurines colorées…tout comme dans le jeu réel… pour le reste du tout bon et les extensions apportent son lot de nouveautés qui enrichissent le jeu !

    Pas trop testé le mode on line faute de trouver des joueurs dispos : Alstar, c’est quand tu veux ! 🙂

     

  6. Photo du profil de Alstar
    Alstar 07/11/2014
    Répondre

    J’ai créé une partie et invité ton pseudo, j’espère que c’est bien toi… 😉

  7. philcas 04/09/2017
    Répondre

    bravo pour cet article

Laisser un commentaire