La Gen Con 2015 : the french touch

Fun fact : les jeux les plus attendus au salon le plus ricain du monde sont français – cela méritait bien une chronique spéciale ! Et oui, l’expertise éditoriale française est chaque année plus reconnue à l’international. Listons voir ces titres qui savent tant faire saliver le geek outre-Atlantique… Et voyons comment les petits frenchies s’y prennent pour draguer le public nord-américain.

 

29099a

 

 

Parmi les grosses attentes, on trouve Mysterium (> vidéo cannoise à voir, Mysterium : Croisement entre Dixit et Cluedo à lire) la version Libellud du Tajemnicze Domostwo ukrainien.

Mysterium est un titre coopératif où des joueurs incarnent des médiums devant interpréter des indices pour découvrir la vérité sur la mort d’un pauvre fantôme qui hante un manoir.

Le jeu à la base était bon, mais avec un équilibrage revu pendant deux années de travail made in Libellud (Loony quest, Seasons…), et de nombreuses améliorations apportées par l’éditeur pour concentrer l’expérience de jeu (ajout du paravent, des jetons fantômes, d’un sablier, des plateaux de progression personnage, lieu et objet, étuis personnels…), on est en droit d’espérer un énorme carton. Ha, et j’allais oublier… On a un certain Xavier Collette aux illustrations. Ha oui, tant qu’à faire ! 

Quelques centaines de copies seront achetables à la Gen Con tandis que la sortie française est officiellement planifiée au 1er octobre… Patience les amis, patience !

 barre-separateur

16b49e417

 

Flick ’em up de Gaëtan Beaujannot (que nous avions rencontré à Cannes) & Jean Yves Monpertuis ferra ses débuts à la Gen Con, en terrain conquis.  

Il s’agit d’un jeu de pichenettes familial bien fun et bien édité par le nouveau studio « ambiance » de Filo, & Z-Man Games : Pretzel Games. Dextérité, superbe matos et far-west sont au rendez-vous.

Ici chaque tir est important, il vous faudra jouer votre rôle (bandit, sheriff) et faire face à vos ennemis dans des duels de rues sans trembler. Suivez un des scénarios proposés, ou créez le votre, à votre guise. À la convention Origins le jeu fut sold out rapidos. Nul doute que les américains vont se ruer dessus. Pour en savoir + sur ce jeu : News à lire.

barre-separateur

pic2514870_md

Discoveries, le futur Ludonaute plein de dés, vous connaissez ? Umberling vous en a parlé récemment et vous avez peut-être vu le live ou le ludochrono ou l’interview de Monsieur Cédric Lefèvbre ou ou ou bref ! Et bien Discoveries fait aussi son entrée sur le terrain américain pendant la Gen Con. C’est vrai qu’avec une thématique pareille, c’était le moment rêvé… Allez on n’est pas trop jaloux, on n’aura pas longtemps à attendre pour le voir débarquer en boutique après !

barre-separateur

 

pic2572076_md

Adopte un panda avec Takenoko Chibis, la petite extension proposant une figurine femelle pour votre panda et 9 jetons bébés (ainsi que 6 nouvelles tuiles, 18 cartes et 17 pièces de bambou), signé Bauza-Lebrat, bien sûr qu’elle est attendue. Souvenez-vous comme Takenoko avait trouvé son public et dites-vous que tous ces joueurs aimeraient bien que leur petit panda trouve l’amour et fonde une famille. Alors voilà. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie sexuelle des pandas sans avoir jamais osé le demander, c’est sur la fiche du jeu.  

barre-separateur

 box--1

Mare Nostrum, version 2015 aka « Empires », fait partie des jeux trrrèès attendus pour cette Gen Con. Le KS a cartonné, avec pas loin de 7 000 contributeurs qui attendent désormais leur boite de pied ferme. Bon, il ne sera pas achetable sur place mais dispo pour des démos, ça oui.

barre-separateur

Warehouse 51--d

Warehouse 51 : Bruno Faidutti, un des auteurs du jeu, nous en avait parlé à PEL. Il s’agit d’un jeu d’enchères futuriste qui sort aussi à la Gen Con pour 25 $. Dans ce jeu, les joueurs incarnent de riches collectionneurs qui dépensent des milliards de dollars pour acquérir de très anciennes reliques et des artefacts légendaires aux propriétés mystérieuses, bénéfiques ou maléfiques, tout en faisant gaffe aux contrefaçons. Si vous êtes dans le coin, sachez que Sieur Faidutti ferra des démo du jeu tous les jours sur le stand 1753 à 13h.

barre-separateur

3d-ok_md

Il reste pour le moment assez discret outre-Atlantique, mais Ryù de Kim Satô (voir notre récente preview pour tout savoir sur ce petit jeu de négociation/enchères) sera présent du côté des stands Asmodée. Comme nous l’avons indubitablement dans notre radar, il ne pouvait pas échapper à cette sélection… Voilà qui est fait !  

barre-separateur

1box_o

Et bien sûr, New York 1901 conduit par Blue Orange et signé de la main du canadien Chénier La Salle fait également partie des titres attendus qui feront leur grand départ à la Gen Con 2015. Uniquement 50 copies seront disponibles chaque jour avec un pack promo spécial. L’auteur et l’illustrateur (Vincent Dutrait) seront tous deux sur place pour dédicacer et papoter. Pour tout savoir et plus encore sur ce jeu, rendez-vous sur la fiche…   

► Voilà pour les titres édités par les français qui font le plus trépigner les yangeeks (d’après les cotes d’amour BGG). On remarque un absent de taille, Bruno Cathala, qui était présent sur 5 titres l’an dernier et qui a disparu de l’horizon cette année. Mais ce qui saute surtout aux yeux avec cette sélection, c’est le fait que les éditeurs français savent s’y prendre pour que leurs jeux fassent parler d’eux à la Gen Con ! En effet, en choisissant des thématiques qui balaient l’histoire des États-Unis, ils mettent toutes les chances de leur côté, et ça fait manifestement mouche auprès du public. L’épisode Lewis & Clark, les duels au far-west, la construction de NYC, ou les States en 2038 (avec Warehouse 51), tout y est ! Partis comme ça, on se demande s’ils sauront se renouveler sur le long terme – l’histoire des Etats-Unis étant un peu plus courte que celle de la vieille Europe…

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Antony
    Antony 22/07/2015
    Répondre

    Yeah !!! Mysterium ! Depuis le temps que je l’attend celui-là…

    Sympas de voir que tous ces titres partent à l’assaut du rêve américain, bonnes réussites à eux ! 🙂

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 22/07/2015
      Répondre

      J’espère que tu as bien lu que la sortie française était prévue pour octobre 😉

  2. Photo du profil de Grovast
    Grovast 22/07/2015
    Répondre

    Je me souviens d’avoir pris conscience à la suite d’une certaine chronique il y a environ 2 ans que oui, le jeu made in francophonie (j’inclus nos amis belges, suisses, canadiens…) est en train d’exploser, non seulement sur le marché interne (francophone), mais aussi à l’international.

    Ce n’est sans doute pas comparable mais n’empêche, ça commence à faire une sacré différence avec le cinéma français par exemple, qui il faut bien l’avouer hormis quelques exceptions marche uniquement en France .

    Fini les vieilles idées reçues que « en Allemagne c’est autre chose le ludique » et compagnie.

    Cette dynamique est juste top pour nous autres ludovores francophones qui vivons notre passion dans un contexte aussi favorable en ce moment.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 22/07/2015
      Répondre

      A ce sujet, un article à lire sur le blog de Faidutti ici. Personnellement je trouve qu’il est compliqué de tirer des généralités sur ce qui s’est passé dans la BD pour les appliquer au monde actuel du j2s. Le contexte global économique et les ressorts internes ne sont pas si similaires que ça. Du coup je rejoins quelque part ce qu’il dit, notamment sur le côté intemporel et le point sur le piratage.  La richesse et les logiques diverses dont il parle (grands groupes et petits amateurs) me font aussi penser que le monde du jeu à de l’avenir devant lui (la niche jouant un rôle de R&D pour le grand public). Par contre je ne saurais étayer là, mais parler d’age d’or me parait un peu emphatique. Réflexe d’historien peut-être qui sommeille en mes tréfonds : on n’écrit jamais l’Histoire en même temps qu’on la vit, il faut du recul pour ça (au moins 50 ans en théorie).

Laisser un commentaire