UP-INVADERSok

La Folle Histoire de l’espace, Chapitre 1 : Invaders

Le chant des étoiles

Très cher lecteur,

N’as-tu jamais entendu le chant des étoiles ? N’as-tu jamais rêvé de fendre le vide, poussé par de puissants vents solaires ? Ou n’as-tu tout simplement jamais levé les yeux vers le ciel, un doux soir de juillet, confortablement installé dans un fauteuil, pour observer les trois belles d’été, en essayant de tordre ton esprit pour tenter d’appréhender la farce du temps : Altaïr de l’Aigle, à 16 années-lumière, Véga de la Lyre à 25, et Deneb du Cygne à 1400 AL…

1400 années-lumière, ça te fait pas flipper, ça ? L’image qu’on perçoit de Deneb aujourd’hui est partie de l’étoile alors que l’Islam naissait avec Mahomet, ou que la civilisation Maya était à son apogée…

« Espace, frontière de l’infini… »

Voilà, tout est là : frontière de l’infini, là où tout est possible, et c’est bien ça qui me fait tachycarder depuis tout petit. Le champ libre à l’imagination, alors même que la réalité est déjà complètement hyper-flippante. Sans dec, 1400 années-lumière, c’est la fourchette basse : je te parle pas des centaines de millions de galaxies qui sont à, je sais pas moi, à dash quoi.

Mais personnellement, ce qui me fait le plus flipper, c’est Véga : 25 années-lumière, ça paye pas de mine, mais ça veut surtout dire que l’image qu’on perçoit d’elle aujourd’hui est partie PILE à l’époque où je regardais Goldorak en mangeant mes céréales. Tu piges ?

Goldorak, le playmobil qui se prend pour un Rafale, tu vois ? Contre qui il défendait la Terre, hein ?

Contre ces empaffés de l’empire de Véga, tiens !

Et qui te dit que ces empaffés de Végans n’ont pas la technologie du vol supra-luminique et que ça fait déjà 25 piges qu’ils volent vers nous ? Et qui te dit qu’ils ne vont pas débarquer demain ou après-demain pour nous asservir ? Et il est où le playmobil censé nous défendre, hein ? Si ça se trouve, Actarus, c’est juste un péquenot bien planqué dans son ranch à gratter le crottin de cheval, et Goldorak c’est juste une remorque à purinDu coup, pour enrayer l’invasion de Véga, va peut-être falloir se retrousser les manches.

Invaders

Pour débuter cette folle histoire de l’espace, moi pas con, je te propose de rester sur terre, mais promis, après, on prendra de la hauteur.

Au mépris du danger, et surtout pour sauver notre peau, tâchons de mettre sa piquette au Grand Stratéguerre.

Invaders est un jeu de cartes asymétrique pour deux joueurs, l’un jouant les humains, et l’autre les aliens. Tendu, immersif à souhait, un peu plus long que ses prédécesseurs Revolver ou Revolver 2, il est aussi plus profond à mon sens.

Créé par Mark Chaplin

Environ 45 minutes la partie, à partir de 12 ans

Edité par White Goblin Games.

ATTENTION ! À ce jour, le livret de règles est traduit en français, mais pas les cartes : il faut donc connaitre un peu l’anglais pour pouvoir y jouer (il y a tout de même des fous furieux qui ont entrepris la traduction des cartes, si le coeur vous en dit).

Or donc, voyons comment se dépatouiller face aux velléités conquérantes du Grand Stratéguerre…

Le Matos

Gaut : Ok les gars, même si dans le matos vous avez oublié de mentionner les jetons. Pas grave, c’est secondaire. Ok. Et puis on voit pas bien que dans les trois zones de combat, il y a -côté humain uniquement- une force « de base » de +5 pour l’Eurasie et +3 pour les deux autres. Bon, sinon moi j’aimerais bien savoir comment on joue.

Goldorak : Ecoute mon petit, la Guerre, ce n’est pas un jeu.

Grand stratéguerre : Ha! Ha! Ha ! Mais si ! Ce sera un jeu d’enfant de te mettre la pilée, triple crétin !

Le jeu

Gaut : Ah, ouais ! Vous avez oublié de mentionner que si humains et envahisseurs ne peuvent mettre que 4 cartes chacun dans chacune de leurs zones, les envahisseurs, eux, n’ont pas le droit de les défausser volontairement pour en mettre de plus fortes : il faut donc faire gaffe à ne pas condamner une zone en y mettant que des cartes faibles. 

Goldorak : si tu crois qu’on peut tout dire dans des petites bulles !

Gaut : Et les héros ? vous avez pas dit qu’à chaque fois qu’un héros était tué ou sacrifié, un autre le remplaçait ? « Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à… »

Grand stratéguerre : bon ça suffit, là ! Tais-toi et lis ta BD, quoi !

    

Epilogue

Gaut : Sans dec, Goldorak, t’as trop assuré ! Je suis trop content, t’existes vraiment alors ? Je te raconte pas comme mon coeur d’enfant te remercie. Je vais pouvoir dormir tranquille, et sans penser à des aliens horribles qui nous bouffent la cervelle, ou aux essaims de nanobots qui nous déchiquètent en lambeaux pour alimenter la Black Goo Spraying Machine, ou aux alien-enfants infiltrés dans les écoles pour nous kidnapper et mener des programmes expérimentaux sur nous, ou alors aux méga-limaces projeteuses d’Anthrax, aux fermes de chair humaine, aux conquistadors bio-mécanoïdes, ou encore au méga-ver de la mort sismique, enfin bref, la paix tranquille quoi.

Mais ce soir, avant de me coucher, j’irai tout de même dehors regarder les étoiles. Et me dire que Véga c’était tout ça déjà, me dire qu’on se raconte autant d’histoires pour un tout petit point dans le ciel, alors qu’il y a des milliards d’autres galaxies remplies de milliards d’autres étoiles, ça fait flipper quand même, non?

Fin du Chapitre 1

Enfant du Soleil…

Quand c’est fini, c’est pas fini!

Vous vous rappelez des Mystérieuses Cités d’Or aussi ? Et du petit documentaire à la fin de chaque épisode ? Et ben je vais tenter de faire pareil aujourd’hui !

Objectif : juste connaitre trois constellations de plus.

Les trois belle d’été dessinent un triangle isocèle proche du zénith durant les soirées d’été. Ce sont les trois étoiles les plus brillantes et leurs constellations se reconnaissent aisément. N’attendez pas cet automne pour les observer, elles auront bougé ! Et n’utilisez pas vos smartphones pour les repérer !

Deneb est en plein dans la Voie Lactée, le Cygne, majestueux, s’y prélasse de tout son long et déploie ses ailes de part et d’autre. Si l’on considère que Deneb est la queue du Cygne, alors suivez la tête pour tomber sur Altaïr et l’Aigle, en plein dans la Voie Lactée également mais décalée par rapport à l’axe du cygne. La Voie Lactée présente dans cette région deux « rives »: Le Cygne emprunte l’une, et l’Aigle emprunte l’autre. Altaïr est aisément reconaissable grâce aux deux étoiles qui le flanquent et s’alignent avec lui. Enfin Véga est un peu à l’écart de la Voie Lactée, mais le reste de la Lyre se reconnait facilement : un petit parallélépipède assez incliné.

   

Voici une vue d’ensemble pour les repérer.

 

Bonne nuit !

9 Commentaires

  1. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam 09/09/2014
    Répondre

    De toute façon, c’est le chevalier de bronze du dragon qui est le plus fort

  2. Photo du profil de reveur81
    reveur81 10/09/2014
    Répondre

    Félicitations et bravo, c’est créatif et très instructif. J’aimerais en voir plus dans le genre.

  3. Photo du profil de MeepleGaut
    MeepleGaut 10/09/2014
    Répondre

    C’est prévu!

  4. Photo du profil de Totosky
    Totosky 10/09/2014
    Répondre

    Est-ce que la question sensible des sondes lors d’enlévements extra-terrestes sera abordée?

    • Photo du profil de MeepleGaut
      MeepleGaut 11/09/2014
      Répondre

      Voyons, Totosky! Ludovox est un site de très haute tenue éditoriale, et je ne me permettrai pas ce genre de dérive (mais sur MeepleToiMême, c’est une option!)

  5. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 11/09/2014
    Répondre

    un vrai bonheur à relire 😀

  6. Photo du profil de Neuro
    Neuro 28/09/2014
    Répondre

    Mais…mais j’étais passé à côté de cet article génial !
    Avec une intro au moins aussi folle que le générique du film cité en titre !

  7. Photo du profil de MeepleGaut
    MeepleGaut 29/09/2014
    Répondre

    merci! Le film est pour moi un très bon souvenir de jeunesse!

  8. Photo du profil de Govin
    Govin 02/10/2014
    Répondre

    J’étais passé à côté. Il ne fallait pas. L’erreur est réparée.

    Félicitations pour cette présentation M. Meeplegaut.

Laisser un commentaire