Journée pro Blackrock & PMWD : j’ai joué !

J’ai eu la chance d’essayer pas mal de jeux lors d’une journée Blackrock & PMWD tenue lundi 25 juin. Quelques-uns de déjà sortis, et d’autres à venir. Nous étions à l’Hôtel de l’Industrie, à Paris, dans une salle classieuse, dans laquelle aurait été projeté le premier film des frères Lumière. Et, pour combler ma frustration inévitable d’après Paris est Ludique (et oui car si nous sommes devant ou derrière la caméra, nous ne jouons pas !), j’ai pu taper le carton et bouger du meeple, youpeee ! Retour sur cette journée.

 

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-caro

Caroline Deliens de Blackrock, en MC.

 

Planet (Blue Orange, distrib. Blackrock)

Planet est le prochain jeu “grosse boîte” de Blue Orange, dans la gamme de NY 1901 ou Photosynthesis (que j’ai beaucoup aimé). Un peu moins gamer que ce dernier, un peu moins cher aussi (environ 35€), Planet se joue de façon très fluide : on drafte des tuiles aimantées que l’on placera sur son dodécahèdre planétaire. Mais pour quoi faire ? Eh bien, pour remplir notre objectif secret (qui est assez évident, au final) et pour implanter des espèces, collectées à chaque manche. Cette collecte nous demandera de construire notre planète un peu de la même façon, même si nous sommes fortement drivés par notre objectif secret.

La manipulation du jeu est très agréable et attractive, ce qui en fera sûrement un carton en salon et en boutique, comme Photosynthesis qui attirait avec ses arbres 3D. Personnellement, je le trouve assez en-dessous de ce titre, et les joueurs vraiment aguerris ne trouveront pas un jeu d’une profondeur abyssale. Par contre, je gage que les familles apprécieront vraiment. C’est simple, rapide, fluide, et il y a ce petit gimmick matériel qui fait flamboyer l’intérêt. Tout ce qu’on demande à ce genre de titre.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-planet

 

Red 7 (Nuts! Publishing, distrib. Blackrock)

Sans conteste le jeu le plus moche que j’ai testé à cette journée. Mais aussi celui qui m’a fait le plus fumer le cerveau ! Red 7 pourrait s’annoncer comme un jeu de pli à contrainte : il faut être le dernier dans une manche pour marquer des points en écartant les cartes gagnantes du jeu. Et chaque manche a une contrainte… fluctuante. À son tour, un joueur peut choisir de jouer soit une carte dans son tableau personnel si cela lui permet de rester dans la manche (et donc d’obéir à la contrainte centrale), soit jouer une carte sur la contrainte pour la remplacer si cela lui permet de rester dans la manche. Soit les deux.

En effet, chaque carte a une valeur et une couleur, chaque couleur étant synonyme d’une contrainte. Il faudra alors bien gérer et prévoir sur le long terme, car la guerre d’attrition peut s’avérer très violente.

Avec le temps des “coupes” se créent puisque les cartes marquées sont retirées du jeu. Intense pour les neurones. Prévu chez Nuts Publishing pour une douzaine d’euros. Malheureusement Asmadi n’a pas souhaité que les graphismes soient refaits.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-red-seven-7

 

Bandido (Helvetiq, distrib. PMWD)

Petit jeu coopératif d’Helvetiq dans un format Oink Games, Bandido est extrêmement simple et efficace. Il suffit de boucher toutes les sorties des tunnels du bandit en… jouant des cartes tunnel. Très vite, le jeu de dominos que l’on fait avec les cartes s’étend vraiment. L’horreur face à ce dédale qui ne finit pas de grandir monte aussi vite que le stress face à sa propre main de cartes, et entre l’explication rapide et l’efficacité du design, on se retrouve avec un jeu hypra simple plutôt destiné aux novices.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-bandido

 

Trool Park (Ankama, distrib. Blackrock)

Dans l’univers de Dofus, il y a aussi des parcs d’attraction. Ils mélangent fun, horreur et gourmandise. Ce que propose justement Trool Park, c’est d’avoir le meilleur parc d’entre tous ! Un système de sélection simultanée permet de choisir quelle tuile on veut placer sur son plateau personnel. Mais si on est plusieurs… le joueur qui est en bas de la piste d’égalités remonte et prend la part du lion. Les brimés font leur choix parmi ce qui reste, mais prennent un bonus et auront l’avantage en cas de futures égalités.

Le parc de chaque joueur gagnera en fun, horreur et gourmandise en fonction des attractions placées et de la météo (qui fait marquer différemment). Mais lorsque vous sélectionnez une attraction pour la placer dans votre parc, elle déclenche également des pouvoirs qu’il conviendra de combiner au mieux. Tout cela pour remporter des majorités en fin de chaque manche. À la clef, des points de victoire.

L’éventail de choix peut sembler brouillon au début : on ne sait pas trop quoi faire, ni où se diriger. Mais en fait, dès les tours suivants, on regarde cela avec un autre regard : il y aura des coups et des options à chaque fois. C’est clairement un jeu de placement plutôt familial qui, sous des dehors très attirants, va amener à des réflexions d’expert. Trool Park devrait sortir en octobre aux alentours de 35-40€.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-trool-park

 

Baiam (Makaka & Blue orange, distrib. Blackrock)

Baiam tient ses promesses : la BD dont vous êtes le héros à quatre fonctionne diablement bien. Les énigmes sont tordues, le côté collaboratif semble bien gaulé et la rejouabilité au rendez-vous avec différentes options. J’attends d’avoir tout épluché avant de me prononcer définitivement, mais en tout cas, j’ai beaucoup apprécié cette expérience.

On pourrait se poser la question du public : d’accord, le style est très enfantin, mais cela me semble être le compromis parfait pour jouer entre générations. On restera sur une aventure légère et souvent comique, sans pour autant tomber dans l’infantilisation. Et, après tout, si vous voulez des BD dont vous êtes le héros adultes, vous auriez les Larmes de Nuwa et Captive à vous mettre sous la dent, non ? Bon, ok, elles sont solo, celles-ci. Alors ne crachez pas dans la soupe si vous voulez tenter l’expérience à plusieurs ! 😉

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-baiam

 

Kariba (Helvetiq, distrib PMWD)

Je ne pensais plus pouvoir être surpris par Reiner Knizia, je vous l’avoue. Et pourtant. Kariba, ce petit jeu de 2010, est un des bons, voire excellents, titres de cet auteur. On a une roue numérotée de un à huit, et huit exemplaires de chaque animal (numérotés de un à huit). Lors de son tour, on posera autant de cartes d’un seul animal de sa main sur la case correspondante. S’il y a trois cartes animal ou plus sur l’emplacement sur lequel on vient de poser, hop ! On marque toute la pile suivante (dont le chiffre est inférieur, quoi). Et les cartes les plus basses (1) chassent les plus hautes (8). C’est tout, et ça se transforme en jeu de plis à retardement. Puis en fin de partie 1 carte remportée = 1 point. Belle gestion de main, plus tendue qu’il y paraît.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-kariba

Nooooon, il a pris tous les éléphants avec ses trois souris !

 

Peanut Club (Lumberjacks studio, distrib. Blackrock)

Jeu d’enchères à trois monnaies, Peanut Club prouve — si c’était encore à prouver ! — qu’Henri Kermarrec est un fort bon auteur : les idées malines abondent. On veut collectionner pas mal de choses dans des lots mis aux enchères : des triplettes de symboles, des symboles particuliers et des objectifs secrets. Seul hic, les monnaies sont strictement supérieures aux monnaies en dessous d’eux.

Pour changer le cours des choses, on a des jetons utilisables une à deux fois par partie, qui permettront d’altérer le cours des monnaies, le déroulement des enchères ou la façon de payer. Mais au maximum de joueurs (6), c’est très très chaotique et on n’a pas le temps de construire un véritable tableau. On remportera deux trois enchères, pas plus. Aussi, je conseille plutôt jusqu’à quatre joueurs, où on aura un peu plus le temps de se voler dans les plumes.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-peanut-club

 

Checkpoint Charlie (Piatnik, distrib. PMWD)

Tous les joueurs incarnent des inspecteurs chiens qui doivent démasquer un espion chat… mais il faudra être le plus rapide. Et chaque inspecteur a une information secrète sur le chat, représentée par un jeton double-face : à poil roux ou à poil gris, avec ou sans chapeau, etc.
À son tour, un joueur pioche une carte chat, et la défausse si elle ne remplit pas la condition secrète, ou la place, visible et devant soi si c’est le cas. Les joueurs peuvent à tout moment placer leur jeton d’inspection sur un chat qu’ils suspectent. Et lorsque tous les joueurs sauf un ont posé leur jeton, on révèle qui a raison. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce Sherlock 13 en plus simple et pour enfants marche à merveille.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-checkpoint-charlie

 

Tales of Glory (Ankama, distrib. Blackrock)

Jeu de développement avec de la sélection d’action simultanée, Tales of Glory fait feu de tout bois : un peu de matching de tuiles (bon, de cartes, mais vous voyez l’idée), un peu de gestion de ressources, des combos légères. Au final, pas mal de modules qui viennent s’imbriquer pour vous plonger dans la vie d’un héros. Votre tuile dessinera un parcours qui lui fera rencontrer monstres, trésors et compagnons. Jeu de développement interactif dans sa sélection d’actions uniquement, Tales of Glory est le pendant ameritrash de Trool Park (qui lui arbore clairement une épure qu’on pourrait qualifier de plus allemande).

La partie est fluide et sans accroc, tendue en termes de temps, mais n’est pas ultra-palpitante non plus. Sûrement à cause de l’interaction trop plan-plan. Attention tout de même, malgré ce petit bémol, c’est vraiment très bon.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-tales-of-glory

 

Team Up! (Helvetiq, distribution PMWD)

Si vous aviez aimé la partie “pack” de Zack & Pack mais que vous préférez la coopération, ce jeu est pour vous. Il s’agira d’empiler les cartons sur une palette, mais avec le haut (la partie peinte) toujours… en haut ! Et dans un ordre précis, sachant également que deux pièces de forme identique ne peuvent se toucher à cent pour cent. Et qu’un paquet de cartes imposera une séquence de jeu pour vous : tel carton, puis telle couleur, puis… Si cela paraît simple à l’extrême, les contraintes viendront renforcer l’aspect-casse-tête de la chose, avec un matériel en bois, très agréable.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-team-up

 

Poule mouillée ! (Piatnik, distrib. PMWD)

Poule mouillée ! revisite le blackjack. (Et l’auteur n’est rien de moins que David Parlett, un monsieur très respectable du J2S, premier lauréat du Spiel en 1979, que nous avions interviewé à Essen.)  
Il s’agit de se débarrasser de toutes ses cartes. À son tour, on peut ajouter une carte de son paquet personnel au pot ou remettre tout le pot sous son paquet et recommencer. Si on atteint l’heureux score de 21, jackpot : on peut “marquer” les cartes du pot en les défaussant avant de lancer une nouvelle main. Si l’on excède 21, on ramasse le pot comme si on avait fait “poule mouillée” et on passera son tour.
Enfin, des cartes spéciales viennent changer la donne. Des renards qui sont autant de x2, de zéros, de copie de carte, ou autres, et des cartes rouges qui, si elles sont piochées et qu’elles font dépasser 21, comptent en négatif au lieu d’en positif. Plutôt agréable et sans conséquence, Poule mouillée ! oblige à des efforts de mémoire, puisque les paquets ne sont jamais mélangés.

poule-mouillee-boardgame-jeu-de-societe-ludovox-art

 

Jungle Trip (Piatnik, distrib PMWD)

Jungle Trip est une bataille rethématisée animaux de la jungle. Chaque joueur possède deux cartes de chaque valeur de 1 à 5 et une carte 6. On abat simultanément une carte et la plus grande valeur l’emporte. Twist de taille : les égalités comptent pour du beurre. On pourra donc remporter des plis avec des cartes vraiment nazes. Chaque pli vaut un point. Oh, et si un pli est nul parce qu’il y a trop d’égalités, le pli va être rajouté au prochain (qui comptera donc double). Le but ? Avoir le plus de plis en fin de main. C’est drôle, un peu stupide et ce n’est pas très profond, mais c’est amusant et ça peut initier les gamins aux jeux de plis.

blackrock-piatnik-jeu-de-societe-ludovox-reportage-cerbere

Il y avait aussi le line-up Blackrock d’automne. 😉

 

Tout n’était pas nouveau chez PMWD, mais les jeux que j’ai pu essayer étaient redoutables d’efficacité dans leur approche du design. Au final, même s’il me paraît limité sur le long terme, c’est Red 7 qui me trotte en tête : les neurones auront clairement chauffé pendant les 20 minutes de partie. La rédaction en profite pour remercier Blackrock et PMWD de leur invitation.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

11 Commentaires

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 28/06/2018
    Répondre

    OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII   Red 7 !!!!  malgré quelques soucis de lisibilité, je suis bien heureux que Asmadi a dit non à la rethématisation…On aurait eu des lapins ou des espions, j’aurais fait une attaque

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 28/06/2018
      Répondre

      Je n’aurais pas dit non à une esthétique plus lisible, sans aller dans les lapins ou les espions.

  2. Photo du profil de eolean
    eolean 28/06/2018
    Répondre

    Mouais, vu comme ça, red 7  me fait penser au roi des nains. A voir. Je suis curieux de Troll park pour ma part qui m’a l’air léger mais assez frais. A voir également ^^

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 28/06/2018
      Répondre

      Bien plus intense que le Roi des Nains où la contrainte se fait à chaque levée. Alors que là, c’est à chaque coup et où l’économie des cartes est clef.

    • morlockbob 28/06/2018
      Répondre

      roi des nains… l’insulte quôa

       

  3. arthiev 28/06/2018
    Répondre

    Ca fait bien longtemps que j’attendais une VF de Red 7, même si je sais bien qu’il n’y a pas grand chose d’écrit… on a une idée de la date de sortie ?

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 28/06/2018
      Répondre

      De mémoire pour l’automne, je crois qu’il était en production ou pas loin de la prod.

  4. Photo du profil de Zuton
    Zuton 02/07/2018
    Répondre

    Oui , Red7 est vraiment très sympa, découvert grâce à @Wraith75 (rendons à César ce qui est à César…)

  5. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 il y a 25 jours
    Répondre

    Je ne comprends pas pourquoi tout le monde est super content par rapport à une VF de Red7 (que j’adore depuis des années), vu que les règles étaient multilingues et qu’il y avait une aide de jeu en français (qui traduisait donc la seule ligne de texte par couleur de carte) ? Enfin, en tout cas dans mon édition, je ne sais pas si ça a été le cas dans toutes ?
    Le jeu est peut-être bien moche, mais il est génial.

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling il y a 23 jours
      Répondre

      Disons qu’en termes de distribution, c’est bien plus aisé 😉

      Toutes les boutiques ne font pas d’import.

Laisser un commentaire