up-5-tribes-ok

Il y a du génie dans la boîte

Dans le monde ludique, nous laissons souvent notre imagination partir dans toutes les directions. Tantôt, nous nous voyons sauver la terre contre des infâmes aliens avec une boite de métal articulée, tantôt nous rêvons de pousser des kubenbois par millier, voire même nous essayons de jouer en équipe dans l’espace.

Mais tout cela n’est possible que grâce à une entité, dont vous n’aviez pas forcement conscience, difficile à rencontrer mais qui existe bel et bien :

 

 

Les génies ludiques sont secrets, ils sont cachés mais sans eux, le monde ludique serait bien triste. Ce sont eux qui permettent de découvrir des nouveautés, de tester de nouvelles mécaniques et d’alimenter notre passion.

Il n’y a pas cinquante manières d’invoquer un génie ludique. Inutile de sacrifier des meeples du haut de la pyramide de Camel Up, Inutile non plus de faire des offrandes garguantuesques à une divinité quelconque sous la forme de petits cubes de différentes couleurs.

Non, pour trouver un génie ludique, il faut trouver LA boîte de jeu spéciale. LA boîte de jeu que vous avez peut-être laissé en haut de votre ludothèque. Ou celle auquelle vous ne pensez même plus car il y a tant de nouveautés du salon d’Essen qui arrivent. Alors vous vous dites que vous y jouerez une prochaine fois. Un jour. Peut-être…

Et puis vient ce jour où vous vous décidez à sortir cette boîte. Un peu poussiéreuse, il faut bien l’avouer. Vous l’observez, en vous rappelant, avec une pointe de nostalgie, votre dernière partie. Déjà 3 mois… Ah c’était un bon moment quand même.  Vous tendez le bras, vous l’attrapez puis vous lui donnez un petit coup de de manche pour faire briller le couvercle…et « Pchuuioiouuuuut » !

 

 

Les génies ludiques sont rares. Il faut savoir être patient pour pouvoir espérer un jour en rencontrer un. Quand un génie ludique daigne vouloir sortir de sa boîte de jeu, il va généralement vous proposer 3 souhaits.

Pas un de plus, pas un de moins.

Tous doivent être évidement ludiques, où vous risqueriez de le vexer fortement. De sinistre mémoire, quelqu’un a demandé à un génie ludique de devenir riche, très riche. Le génie a donc créé le Monopoly et en a inondé la planète entière, jusqu’à en proposer des versions différentes et innombrables. Voir ici les 10 pires adaptations du Monopoly (à ne pas montrer aux plus jeunes).

Oui, le génie ludique peut être vicieux.

Il donc bien choisir ses souhaits ludiques, mais il faut tout de même respecter quelques règles :

  • Le génie ludique ne peut pas tuer un autre joueur.
  • Le génie ludique ne peut pas vous faire gagner une partie perdue dans le passé.
  • Le génie ludique ne peut pas amener un autre joueur à vous aimer pour vous laisser gagner.

 

Sinon, tout est possible.

 

 

De temps en temps, le génie ludique peut prendre forme humaine. C’est assez discret, mais avec un peu d’expérience, on peut les reconnaître. Prenons un exemple : Bruno Cathala.

Oui, je comprends votre stupéfaction devant cette révélation. Pourtant, les faits sont là ! J’en veux pour preuve l’image ci dessous, que vous avez forcement vu partout mais qui ne vous avait pas sauté aux yeux :

 

Bruno est un génie, et un génie particulièrement prolifique

Et si vous aviez besoin d’une preuve supplémentaire, vous avez pu constater que ce génie nous a proposé 3 jeux brillants pour cette fin d’année : Five Tribes, Abyss et Dragon Run.

3 jeux, 3 souhaits. La coïncidence est trop évidente pour être ignorée.

Si vous voulez vraiment vous en convaincre, il suffit de se rendre à un des nombreux salons ludiques et essayer de voir plus loin que le jeu que vous propose le génie ludique.

 

 

 

 

 

Maintenant, c’est à vous d’être un petit peu attentif pour pouvoir identifier une boîte où un génie ludique pourrait être enfermé.

Ce fut un long travail de recherche et d’observation, mais je vous propose en exclusivité quelques boîtes de jeux. Regardez bien et ça sera peut être votre tour d’en croiser un.

Si vous avez vraiment beaucoup de chance, peut-être pourrez vous en croiser un dans un café-jeux. Loin de moi l’idée de donner des indices, mais il me semble que la dernière fois qu’on en a vu un, c’était dans un fameux bar à jeux lyonnais…

 

Et vous, avez-vous déjà croisé un génie ludique ?

[NDLR : Nous avons appris l’hospitalisation de B. Cathala, aussi toute l’équipe du Vox souhaite via ce billet nos plus prompts rétablissements en espérant que ce ne soit pas trop vilain !]

Laisser un commentaire