Dragon Keeper : The Dungeon sur KS demain

Dragon Keeper – The Dungeon c’est la nouveauté présentée par Arnaud Urbon (édition Ilopeli – Utopia, Khronos…) pour cette nouvelle année : un jeu signé Etienne Daniault (Deal gentlemen collectionneurs), avec un lancement sur plateforme participative dès demain.

Nous avions rencontré monsieur Arnaud à PEL l’été dernier et il nous en avait parlé, souvenez-vous…

Le principe : Un « faux coopératif » med-fan où chacun joue pour soi, avec une défaite qui peut-être collective. « À chaque tour, vous récupérez une tuile et vous en donnez une au joueur précédant. La tuile que pourra récupérer le joueur suivant dépendra de l’emplacement de la tuile que vous avez donnée créant ainsi une interaction forte. »

Le petit truc sexy ? Son plateau. Regardez : 

dragon keeper original

3 plateaux, 3 niveaux de donjon. En haut, une figurine dragon qui va se promener selon le bon vouloir des joueurs.

 

 

Comme d’habitude, des aventuriers son attirés par un trésor caché dans un donjon, tenu par un dragon… Oui sauf que ! Vous vous êtes reconvertis. D’aventuriers, vous êtes passés gardiens : vous aiderez donc le dragon à surveiller ses bien précieux. 

75 tuiles aventuriers étalés sur les trois plateaux représentent les aventuriers que vous devez capturer via le dragon du plateau supérieur. 

Quatre tuiles Guildes d’Origine indiqueront les tuiles Aventuriers que les joueurs vont devoir éviter de collectionner. Certes, vous aidez le dragon, mais vous n’avez quand même pas envie de capturer vos anciens camarades de classe.

dk-

Le joueur actif déplacera la figurine dragon horizontalement, s’arrêtera et prendra la tuile colorée de l’emplacement, tuile qu’il donnera à son adversaire de gauche, puis déplacera le dragon verticalement, s’arrêtera de nouveau sur une tuile qu’il donnera cette fois à son voisin de droite.

Les tuiles montrent des valeurs. Si vous donnez une tuile valant entre 3 et 6, vous gagnez un trésor. Veillez à empiler vos tuiles, dans l’ordre, par couleur. Un peu de discipline que diable. 

Dragon Keeper The Dungeon 3

Dès qu’on ne peut plus prendre de tuile, on a terminé un niveau. Alors il faut payer un tribut au dragon en fonction des tuiles aventuriers restantes (plus il y en a, plus on nous rackette). Vous ne pouvez pas payer ? Alors vous sortez. Oui, oui. Sortez s’il vous plait. Vous êtes éliminé. 

Et voilà, on peut commencer le deuxième niveau en retirant le plateau supérieur. 

Certaines tuiles ont des effets immédiats (lorsqu’on prend la tuile) : Passage secret, échange de tuile (avec celle du sommet de la pile d’un autre joueur), piège, ou libération. Avec cette dernière, en fin de partie (à la fin du 3e niveau), vous pourrez défausser une tuile de votre guilde d’origine.

Puisqu’on en parle, en fin de partie, il faudra payer un tribut un peu plus violent que d’habitude : défausser carrément votre pile la plus haute. Si c’est votre guilde d’origine, vous défaussez également la 2e plus haute. Dommaâage. Et oui car on comptera ensuite les points, sachant que les tuiles de votre guide d’origine valent des points négatifs. Si vous êtes celui qui a le plus de points, surprise, vous gagnez la partie. 

La campagne KS débute demain pour une livraison estimée en septembre prochain. 

> La fiche de jeu

Un jeu de Etienne Daniault
Illustré par Boris Moncel, Ismaël
Edité par Ilopeli
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 2016 

 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de Umberling
    Umberling 06/01/2016
    Répondre

    C’est Dungeon Keeper… Dragon Run euh… (on sent la fatigue dans cette interview, ça remonte !)

     

    Le jeu est vraiment tentant !

  2. Zous 06/01/2016
    Répondre

    Pour info, le KS a démarré avec un poil d’avance.

    Voici le lien (j’espère avoir le droit de le mettre) :

    Le KS de Dragon Keeper, c’est ici.

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 06/01/2016
    Répondre

    Pas de soucis. Merci !

Laisser un commentaire