SAMURAI-SPIRI58

Discutons avec Antoine Bauza de Samurai Spirit

Heinhein un nouveau Antoine Bauza ça se fête !

Petit rappel pour les amnésiques et les nouveaux : Antoine Bauza est l'heureux créateur de jeux tels que 7Wonders, Takenoko, Tokaido, Le Donjon de Naheulbeuk, Hanabi, Rampage, Pony Express, La chasse aux monstres, chabyrinthe (qui va sortir dans une toute nouvelle édition justement cette semaine !) … Bref, Antoine Bauza c'est un de nos auteurs qui fait que les passionnés de jeux de société du monde entier savent où mettre la France sur une carte voyez.

Samurai Spirit c'est le jeu inspiré des 7 Samuraïs de Kurosawa sur lequel il travaille depuis pas mal de temps déjà, un jeu coopératif qui se jouera jusqu'à 7 joueurs (logique) et qui devrait sortir si tout va bien pour Essen (et si ça va super bien, pour la GenCon), et les règles seront dispo pour juin normalement. Les parties sont annoncées pour durer environ 7min / joueur (et ça c'est très fort), et le jeu sera accessible dès l'âge de 8 ans.

ピッチ Kurosawa's pitch

"Vous êtes le dernier espoir d'un petit village de paysans assiégé par des brigands assoiffés de sang et de pillage.
Vous et vos 6 compagnons, constituez l'ultime rempart à la barbarie qui rôde au delà des barricades. Seuls votre force, votre courage, votre astuce et votre capacité d'entraide vous permettront, peut-être, de parvenir à stopper la menace. Mais vous et vos compagnons avez un secret qui pourrait bien inverser le cours de l'histoire : en chacun de vous sommeil un esprit animal qui ne demande qu'à déchainer sa fureur sur ses ennemis…"

Un faux air de Ghost Stories en plus familial

Antoine Bauza aime profondément l'Asie et il aime beaucoup voir les joueurs coopérer pour sauver un village d'une horde menaçante. Et oui, bien sûr je pense en particulier à son autre jeu coopératif, Ghost Stories où les fantômes venaient terrifier les habitants d'un village de l'Empire du Milieu.

Mais pour faire simple, j'ai demandé directement à Monsieur Antoine quelles sont les différences entre Samurai spirit et son illustre ancêtre, Ghost Stories, et voici sa réponse :
"Le jeu a quelques similitudes avec Ghost Stories, notamment en terme d'expérience (et de difficulté :p) mais les mécanismes sont bien différents (pas de dés).
Il est plus court, se joue facilement à nombreux. Comme Ghost Stories, c'est un jeu assez technique qui propose une courbe d'apprentissage…
C'est également un jeu plus compact, autant dans son gameplay que dans son format (petite boite)".

Samurai Spirit se joue en 3 manches

En trois manches ? Dis-nous tout Monsieur Antoine !
"- lors de la première manche, les joueurs repoussent les Brigands représentés par une pioche.
– lors de la deuxième, aux Brigands viennent s'ajouter leurs Lieutenants (avec un degré de nuisance un peu supérieur)
– lors de la troisième, viennent s'ajouter les Chefs (gros pouvoir de nuisance !).
Si à l'issue de la troisième manche, le village n'est pas rasé, les joueurs gagnent."

Et oui car chaque tour se termine avec la destruction de fermes et de champs, et comme ceux-ci ne sont pas illimités, vous devrez faire le nécessaire afin de préserver au moins une ferme en bonne état avec assez de fermiers pour s'en occuper.

Et, ôh Monsieur Antoine, que peux-tu nous dire encore sur les mécanismes de Samurai spirit?

"Au niveau du Gameplay, les Samurais sont représentés par un petit plateau double-face (une face humain / une face animal) et les Brigands par des cartes.
Chaque Samurai dispose d'une capacité unique qui s'applique aux cartes Brigands et d'un pouvoir qui s'active s'il parvient à gérer efficacement les Brigands.
En cours de partie, il aura la possibilité de retourner son plateau, libérant son esprit animal et il sera alors plus efficace au combat (mais aussi plus près de la mort…)
Durant son tour, le joueur peut passer, soutenir (aider un coéquipier) ou combattre, c'est-à-dire placer une carte Brigand sur le côté Gauche ou Droit de son plateau.
Le sel du jeu repose en grande partie sur ce placement de cartes et les choix stratégiques ont lieu à ce moment."

Combattre les bandits, assister efficacement vos coéquipiers, défendre les pauvre villageois, libérer la bête sauvage qui sommeil à l'intérieur de nous, et briser les vagues d'ennemis… Les choix vont vous cornélier les neurones. "Vous pourrez même faire le sacrifice ultime de votre vie pour sauver le village." Oh heu, oui, bon, on y réfléchir ! En tout cas, grand merci Monsieur Antoine et félicitations pour ce nouveau jeu à naître.

Laisser un commentaire